• Merci à tous les bénévoles du Comité des Fêtes

    Après la très active saison d’été en raison des Soirées Gourmandes des vendredis de juillet et août et de la fête votive du 1er week-end d’août, Peter Cain, président du Comité des Fêtes, et son bureau invitaient l’ensemble des bénévoles à partager un repas en remerciement des bons et loyaux services rendus pour ces manifestations. Invités également bien qu’avec une petite participation financière, les commerçants de ces mêmes Soirées Gourmandes qui ont pour une fois mis les pieds sous la table. Au menu, une copieuse et délicieuse paëlla que les convives ont dégusté dans la joie des retrouvailles et l’insouciance d’une soirée sans impératif associatif.

    Peter Cain prenait la parole dès l’apéritif pour parler de la saison écoulée et remercier chaleureusement toute son équipe. Il tenait aussi à s’excuser d’avoir été un tantinet grognon parfois en raison du stress généré par l’accueil de tant de monde chaque vendredi – effectivement, le nombre de visiteurs augmente chaque année. Il est certain que les 1000 couverts ont été atteints plusieurs semaines de suite – mais rien de grave, le président est pardonné. L’équipe est soudée et ne l’a jamais lâché !

    Après les applaudissements de l’assistance, ce fut au tour du secrétaire Roland Strupiekowski de s’exprimer en insistant sur le fait que le président est toujours présent, chaque semaine pour faire le point et ravitailler le stand de l’association. Il est grandement assisté de son vice-président Alain Crossoir. Roland tenait à ce que tous le sachent et leur fassent une ovation particulière.

    En fin de repas, Alexandre Chasteau, porte-parole des commerçants, se levait et demandait le silence pour s’exprimer au nom de tous les artisans de la restauration qui s’installent chaque vendredi. Là encore, le Comité des Fêtes fut chaleureusement remercier pour une organisation sans faille et un travail remarquable effectué par les bénévoles tout au long de l’été.

    Finalement, malgré les efforts et l’assiduité demandés chaque semaine de la saison estivale, le Comité des Fêtes comptent de nombreuses bonnes volontés qui sont reparties motivées après cette rencontre leur étant consacrée. D’autant plus que la manifestation d’hiver approche à grands pas. Celle du dimanche 1er décembre avec Marché de Noël et Vide-grenier / Brocante pour laquelle les hostilités débuteront dès le mercredi précédent pour offrir une salle des sports transformée en village de Noël. A cette occasion et pour la seconde année consécutive, l’opération des apprentis bénévoles sera reconduite. Les informations seront prochainement diffusées.

  • Le Passage de l’Écurie, entre église et presbytère

    Photo de Alain Crossoir.

    Le passant observateur aura pu remarquer une nouvelle plaque de rue bien visible depuis l’Avenue de Grammont. Elle annonce le Passage de l’Écurie et garantira le caractère public de cet étroit chemin situé entre l’Église St Germain et l’ancien presbytère qui accueille deux logements communaux au 27a et 27b.

    Pourquoi ce nom?

    Parce que la jolie petite maison tout au bout du passage fut autrefois l’écurie du curé de la paroisse avant de devenir un gîte rural sous le mandat de Gilbert Grannereau puis plus tard et encore aujourd’hui un logement communal.

    Ce passage aménagé au printemps est emprunté par les visiteurs qui découvrent le village en suivant les panneaux du circuit numérique.

  • Ils ont bougé pour prévenir le suicide !

    La municipalité de La Sauvetat du Dropt accueillait la Journée Mondiale de Prévention du Suicide le samedi 21 septembre. Cette manifestation était mise en place par la SAFED, Solincité, le Centre Hospitalier Vauclaire et le Groupement Interprofessionnel de Prévention 24/47.

    Comme l’explique Stella Darrouzes, responsable du programme départemental de prévention de la crise suicidaire au sein de la SAFED :

    « Plusieurs objectifs à cette journée : parler ouvertement de la prévention du suicide, de la souffrance qu’il engendre et lutter contre les discriminations liées à la souffrance psychique en proposant des actions pour le bien-être. Dans ce but, un village de prévention et de promotion en santé mentale était installé sur la Prairie des Croquants.

    Le suicide et la santé mentale ne sont pas des gros mots. Nous voulons permettre la discussion et permettre à chacun de s’exprimer, quel que soit son origine, sa sexualité, sa souffrance. Et enfin et surtout, faire apparaître le mot suicide dans l’espace public. »

    Peu de monde … les discussions abordant les problèmes de santé mentale sont-elles tabous?

    Les visiteurs, peu nombreux malgré une information diffusée largement, ont pu circuler dans le village de prévention pour s’initier à la Zumba ou au pilates, apprendre à tricoter ou profiter d’une exposition de tableaux et d’objets fabriqués artisanalement au son de la Batukasol de Solincité.
    Au stand de « la caravane des folies ordinaires », il était possible d’acheter du Préjugix … un médicament anti-préjugés pour combattre les idées reçus au sujet du handicap physique, du handicap mental, de la dépression, des familles de malades psychiques, des seniors, des jeunes, des violences conjugales, de l’homosexualité, ou de la reconversion professionnelle sous la forme de notices incitatives mais ludiques invitant à s’interroger et à réagir lorsque s’insinuent les idées noires.

    Une petite douzaine de participants, marcheurs ou coureurs, prirent le sentier de randonnée de 10 km balisé en direction du Lac de l’Escourou par les membres du Groupement Interprofessionnel Prévention 24/47. Le retour se fit sous les applaudissements tandis que le dancefloor du Comité des Fêtes était dans le même temps investi par les adeptes de la zumba.
    L’après-midi se terminait par un repas pris au food truck installé pour l’occasion et un concert avec le William Delanay Barry Band.

    Cette manifestation, malgré une faible fréquentation, aura peut-être atteint son but. La reconnaissance de l’autre dans sa différence, le respect de la singularité, la reconnaissance des potentialités qui existent chez toute personne et comprendre que le vivre ensemble est indispensable à la cohésion d’une société.

  • Randoland, un concept de balades ludiques pour découvrir le village

    Après le circuit numérique, des circuits ludiques

    A La Sauvetat du Dropt, il existe un circuit touristique mis en place par l’Association des Amis de la Sauveté. Ce circuit numérique est composé de 12 panneaux permettant de découvrir le patrimoine bâti ou culturel via votre téléphone mobile ou tablette.

    Cette fin d’été, avec le concours de Joël Rivier, responsable de l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun, la Mairie travaille sur un projet de visites ludiques adaptées aux jeunes randonneurs. Pour établir ces circuits qui seront proposés sous formes de fiches, le Maire Jean-Luc Gardeau et Joël Rivier ont reçu, mardi 17 septembre, Patrice Reduron, fondateur de Randoland, entreprise basée dans le département de la Loire (42). Appareil photo en main, Patrice a écouté l’histoire du village et observé les différents sites stratégiques à la recherche d’énigmes et d’éléments forts du patrimoine.

    Il existe depuis peu un circuit Randoland à Miramont de Guyenne et 4 autres en Lot-et-Garonne. Les fiches sont en vente pour un prix très abordable dans les offices de tourisme ou peuvent être téléchargées sur le site en ligne (1,95 € la fiche ou 4,95 € le pack de 5). Les circuits ont une durée de 1h à 3h suivant les parcours de 1 à 15 km. Celui de La Sauvetat suivra le circuit actuel soit 1,2 km avec un petit détour vers le Dropt et les installations du Canoë Kayak Club.

    Approuvées par le Conseil Municipal du 26 septembre, ces fiches de randonnées devraient voir le jour dès le printemps prochain.


    Randoland, avec un blaireau rigolo pour mascotte, présente ses fiches pour enfants et jeunes dès l’âge de 4 ans

    « Une approche innovante et et ludique

    Conçues sous forme d’énigmes à résoudre, les fiches Randoland incitent le jeune randonneur à aller de l’avant à la recherche d’indices tout au long du parcours. Ceux-ci sont collectés sur des éléments du patrimoine historique, architectural ou naturel (une inscription, une date sur une croix, la présence d’un arbre centenaire…).
    Les circuits Randoland sont des produits durables qui ne demandent aucun aménagement.
    Une promenade sous forme d’enquête adaptée à tous les âges.
    Le circuit proposé est composé d’une fiche parent et de trois niveaux d’enquête en fonction de l’âge des enfants : 4/6 ans, 7/9 ans et plus de 10 ans.
    La résolution des énigmes de chaque point indice permettent à l’enfant d’utiliser ses compétences.
    Les 4/6 ans (apprenti lecteur ou non lecteur) perfectionnent leur sens de l’observation, apprennent à reconnaître des formes graphiques, à s’initier à la lecture et l’écriture…
    Les 7/9 ans développent leur sens de l’orientation et enrichissent leur vocabulaire.
    Les plus de 10 ans font appel à leurs compétences pour résoudre l’énigme principale tout en améliorant leur sens de la déduction.

    Comme un jeu de piste

    Pour résoudre l’énigme de départ, les indices sont à collecter tout au long du parcours. Ils incitent ainsi à lever les yeux sur un patrimoine historique, architectural et naturel souvent oublié. La découverte de la ville / du village / du site… devient un jeu pour l’enfant. C’est lui qui rythme la balade en jouant le rôle de guide-explorateur tandis que les parents retrouvent leur âme d’enfant. »

  • Des sauvetatoises pour encourager Miss Aquitaine

    Photo de Damien Parvis, correspondant du Républicain, pour un article paru le 21 septembre.


    Régine, bien connue à La Sauvetat pour son dynamisme et sa gouaille, a participé avec un groupe d’amies à l’élection de Miss Aquitaine qui avait lieu samedi 14 septembre à Bergerac où Justine Delmas a été sélectionnée parmi 16 prétendantes à la couronne régionale.

    Cette soirée de sacre locale s’est terminée chez les parents de la candidate couronnée à St Sauveur de Bergerac d’où elle est originaire en compagnie des supportrices de la première heure dont notre Régine et ses amies. L’histoire ne dit pas si elles seront aussi dans le public lors de l’élection de Miss France 2020 en décembre prochain …

     

  • Journée Mondiale de Prévention du Suicide à La Sauvetat du Dropt

    Prêt à bouger pour la prévention du suicide ?

    Vous avez bien lu. Le village de La Sauvetat du Dropt accueille le samedi 21 septembre la Journée Mondiale de Prévention du Suicide.

    Organisée par la SAFED (Servide d’Accompagnement des Familles en Difficultés) de la Dordogne (24) et du Lot-et-Garonne (47), cette journée sera l’occasion de découvrir ou de pratiquer de nombreuses activités. Au programme à partir de 14h :

    • Course à pied ou randonnée (non compétitives) de 10km au départ de la Sauvetat du Dropt et autour du lac du Lescourroux.!

    Inscription : 5 € : c’est par ici !

    •  Vous pouvez venir sans courir : profitez de nombreuses animations gratuites : sophrologie, Pilate, zumba, atelier nuage, création artistique, rock-thérapie… et même une buvette!
    • Et pour finir, en soirée : un concert gratuit à 21h « The William Delanay Barry Band« 

    Restauration sur place : food-truck ou pique-nique tiré du panier

    Faites passer le message, invitez vos amis les moins sportifs : les animations seront ouvertes même pendant la course!

    </td<
  • Journées du Patrimoine Lauzun, Allemans, Duras et Eymet

    Pour cette 36° édition des Journées Européennes du Patrimoine, nos territoires proches vous proposent de découvrir ou redécouvrir Lauzun, son village et son château, Allemans du Dropt, son village et les fresques de son église, le château de Duras avec en soirée le spectacle en 4D ou la Bastide d’Eymet.

    Le programme complet – dates, tarifs et horaires – des pays de Lauzun, Duras et Eymet ou de l’ensemble des événements proposés partout en France est à retrouver sur le site du Ministère de la Culture Journées du Patrimoine.

  • En viraille dans les rues du village …

    En vacances à La Sauvetat du Dropt, deux québécoises dont une d’origine française, ont passé une après-midi à « virailler » dans les rues du village de La Sauvetat du Dropt. Par virailler, il faut comprendre flâner, se promener … Julie et Pascale était accompagnées de Francine, notre greeter locale qui a pris beaucoup de plaisir à faire découvrir le patrimoine et les anecdotes de cette commune où elle est née … Il se trouve que Pascale est la fille de Francine et qu’en chemin, elles ont rencontré des têtes connues pour placoter à bâtons rompus 😉

  • Le collège d’Eymet en journée d’intégration

    Ce jeudi 12 septembre, la municipalité de La Sauvetat du Dropt accueillait la « Journée d’Intégration » des élèves des classes de 6° du Collège Georges et Marie Bousquet d’Eymet. Organisée par les professeurs d’anglais et d’éducation physique et sportive de l’établissement, cette sortie s’est déroulée sur le stade communal et la Prairie des Croquants avec quelques 70 élèves qui ont participé à de nombreux jeux pour apprendre à se connaître et démarrer l’année scolaire en toute confiance.

  • Info Mairie : aides aux brevets BAFA, BAFD ou BNSSA

    Les métiers de l’animation vous tentent, vous souhaitez devenir nageur sauveteur ? La Région Nouvelle Aquitaine vous aide à passer vos diplômes qui seront des sésames pour vos prochains jobs d’été.

    Le brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur BAFA et le brevet d’aptitude aux fonctions de directeur BAFD sont des diplômes qui permettent d’encadrer à titre non professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en accueils collectifs de mineurs.

    Le Brevet National de Sécurité et de Sauvetage Aquatique BNSSA. Ce diplôme offre la possibilité à ses titulaires de surveiller des plages, qu’elles soient publiques ou privées, mais aussi des piscines d’accès gratuit, et permet d’assister les maîtres-nageurs ou sauveteurs dans leur action. Le titulaire du BNSSA peut également être recruté pour la surveillance de baignades dans le cadre d’accueils collectifs de mineurs.

    Afin de vous faciliter l’accès à ces différents métiers, la Nouvelle-Aquitaine a mis en place une aide aux brevets (sous condition de ressources) pour les jeunes de 17 à 30 ans, domiciliés en Nouvelle-Aquitaine. N’hésitez pas à vérifier également auprès du Conseil départemental ou de votre commune, d’autres aides financières peuvent être accessibles.

    Pour en savoir plus, cliquez sur Aides aux brevets BAFA, BAFD ou BNSSA.

  • Info Mairie : des aides pour passer le Permis B

    La Région Nouvelle-Aquitaine souhaite favoriser l’égalité des chances d’accès à l’emploi en proposant une aide au financement du permis B pour les jeunes les plus précaires qui s’engagent vers une insertion professionnelle.

    Pour connaître les critères d’éligibilité, cliquer sur le lien Aide au passage du Permis de Conduire.

  • Une aire de jeux pour les enfants

    Photos de Aurélien Jollis, employé municipal et de Jean-Luc Gardeau, Maire du village..

    A la fois pour l’école et le public de passage

    Une aire de jeux pour les enfants vient d’être installée sur un espace vert situé dans la cour de l’école de La Sauvetat du Dropt.
    Proposée par une conseillère municipale, jeune maman concernée, puis voté en Conseil Municipal au mois de mai 2019, cet espace de divertissement sera utilisé par les enfants de l’école durant la semaine et par le public en visite les week-ends, jours fériés et vacances scolaires. Les nombreux jeunes et leur famille drainés par les clubs sportifs que sont l’ASSA et le Canoë Kayak Club ainsi que les visiteurs de passage pourront ainsi en profiter.

    Cet espace jeux est composé de deux animaux sur ressort et d’une fourmi géante qui offre de multiples activités pouvant être utilisée par les enfants dès l’âge de 3 ans. Dans les semaines à venir, il sera séparé de la cour de l’école mais accessible par un portail sécurisé. Une entrée tout public, sécurisée également, sera créée dans le grillage actuel côté route mais restera fermée les jours d’école.

    Pour l’installation, ont œuvré Jean-Marc et Aurélien, employés municipaux ainsi que Jeannot Garroste, conseiller municipal, Jean-Luc Gardeau, Maire, entrepreneur de travaux publics et Stéphane Bottin, entrepreneur maçon sauvetatois. Pour superviser les travaux et tester ces installations, Loukas, petit-fils de notre Maire 😉