• Soirées Gourmandes des vendredis de l’été

    Soirées Gourmandes des vendredis de l’été à La Sauvetat du Dropt

    Les Soirées Gourmandes ont lieu chaque vendredi de l’été, du 5 juillet au 30 août 2019, sur La Prairie des Croquants dans le petit village de La Sauvetat du Dropt.

    Une dizaine de stands de bouche sont installés pour vous permettre de concocter votre menu au gré de vos envies. Vous le dégusterez sur une des tables mises à votre disposition par le Comité des Fêtes qui fait appel à tous les bénévoles du village pour que l’accueil soit parfait. Le tout dans un espace champêtre à l’arrière de l’église.
    Ambiance musicale et festive. Soirées appréciées par toute la famille.
    Votre menu au choix se compose de :
    • Bar Les Fées Gourmandises avec Céline Dehez et Fred de La Sauvetat du Dropt
    • Assiettes de Crudités et fromages avec Marie-Laure et Franck Nicodemo d’Agnac
    • Foie gras, confit, magret… de canard et frites avec Thierry Arnal d’Agnac
    • Grillades de bœuf avec Jean-Philippe et Marie-Laure Serres d’Allemans du Dropt
    • Poulet, jarret de porc ou jambon braisé avec pommes de terre avec Alexandre Chasteau de Monteton
    • Pizza Jack avec Jacques Berty du Temple sur Lot
    • Plats exotiques cuisine du monde avec Boury Cissé-Renard de Clairac
    • Crêpes sucrées avec Hugues Lesimple et Nico Razon de La Sauvetat du Dropt
    • Glace, sorbet et tartelettes aux fruits avec Magali et Guillaume Delesalle de Lauzun
    • Vins Côtes de Duras avec Yannick et Michel Esclavard de Soumensac
    • Pain, Café et thé du Comité des Fêtes

    Pour plus de renseignements, contactez Peter Cain, président du Comité des Fêtes au 06 20 78 15 20.

  • Fin du Championnat de France Senior de Pêche à la Carpe

    Avec le concours de l’Espoir Piscicole DEMS, son président et son épouse Patrick et Annie Dupoux

    Du 15 au 22 juin, le Lac de l’Escourou était investi par de nombreuses tentes installées par des pêcheurs professionnels à l’occasion du Championnat de France Senior de Pêche à la Carpe. Ci-dessous le message de Hervé de la FFPS :

    « La Fédération Française de Pêche Sportive (FFPS) remercie les commissaires qui ont donné de leur temps et beaucoup d’énergie pour pouvoir organiser ces manches hors normes.
    Merci également à Epidropt, aux fédérations de pêche Dordogne et Lot et Garonne, à Jacques Astori pour le Roseau Eymétois, à Patrick et Annie Dupoux pour l’Espoir Piscicole DEMS Sauvetat. Merci à la commune de Soumensac et à son maire Bernard Patissou pour l’aide sur place.

    Du coté sportif, 1972 poissons pesés pour 6648 Kg ! Un nouveau record de Nouvelle Aquitaine vient de tomber.

    Ces manches ont permis de mettre en valeur la technique des compétiteurs mais aussi leur endurance et leur organisation sur le poste. Malgré la compétition qui a fait rage jusqu’au bout, la fatigue, nous avons toujours été bien accueillis sur les postes ou la bonne humeur était de mise. Bravo à l’ensemble des pêcheurs vous avez été fantastiques !!! Ne changer rien, restez vous-même et que ce sport connaisse encore de grands moments dans notre région.

    Fin août, nous serons tous derrière Mathieu Combret, Aurélien Tétard, Stéphane Nicolas, Jean-Christophe Brissaud, Mathieu Neyrat, Anthony Jacquemet, Thibaud Barry, Grégoire Delrieux, Mathias Roussely et Alexis Farfal qui défendront les couleurs de la Nouvelle Aquitaine aux Finales en Pays de la Loire.
    Bonne chance à tous et rendez vous en 2020 … »

  • Après plus de 1000 km de marche, Martine est à Rome !

    Plus de 1000 km et 38 jours de marche pour arriver jusqu’à Rome !

    Partie de Briançon (05) le mardi 21 mai, Martine Brosse de La Sauvetat du Dropt est arrivée à Rome ce mercredi 26 juin vers 10h du matin ! Plus de 1000 km et 38 jours de marche avec de la neige au départ et bien vite un soleil implacable. Quel exploit !

    Les nouvelles sont arrivées, irrégulières parce que la notion de temps n’existe pas. Les derniers jours, entre Montefiascone et Viterbo nous lisions : « J’ai marché pendant plus de 3 km sur une voie romaine d’origine … cela fait tout drôle d’imaginer qu’elle a été construite depuis au moins 2000 ans !« . Puis le lendemain : « Hier soir, j’étais à Viterbo cité papale … ce soir Capranica. Une belle étape où j’ai marché sur une voie étrusque taillée dans le tuf pendant plus de 2 km. Impressionnant ! » Et enfin mardi 25 juin, veille de l’arrivée: « Demain, étape de 16 km pour arriver à Rome !!! J’y serais dans la matinée. Cela ne sera que de la grande route mais ensuite, le grand parc de Rome et le Vatican. Quel chemin !« .

    Et enfin, l’arrivée mercredi 26 vers 10h, Photo à l’appui prise devant le Vatican par une pèlerine rencontrée en chemin. Aucun commentaire, pas de mots pour exprimer cette victoire. La photo arrive via le portable d’une amie parce que celui de Martine n’est pas équipé. On peut imaginer la joie, la fierté, le désarroi peut-être un peu aussi de ne plus avoir ce but d’aller de l’avant … Nous lui donnons rendez-vous cet hiver pour une soirée où elle racontera ce long périple…

    Où en sont les autres pèlerins sauvetatois? Anne est de retour …

    Ils sont tous rentrés. Anne est revenue de cette nouvelle portion du chemin vers St Jacques de Compostelle. Depuis le 1er juin, elle comptabilise 17 journées de marche et 2 journées de repos lorsque les pieds n’en pouvaient plus. Anne est partie d’Arzacq-Arraziguet (64) où elle s’est arrêtée l’année dernière jusqu’à Viloria de Rioja en Espagne, à quelques kilomètres de Burgos où elle s’est rendue en bus pour une dernière journée de visite en touriste.

    Voici son journal de bord du 21 juin : « Je suis dans le bus du retour … les étapes se sont enchaînées, tellement riches d’événements et de rencontres que j’en ai un peu oublié mes envois ! Torres del Rio et sa très belle église romane, Logrono, grande ville où je dis au revoir à Noela, pèlerine espagnole qui rentre à Madrid où elle doit reprendre un traitement … Najera et sa fabuleuse abbaye. Là, je retrouve le bonheur intense de tremper les pieds dans un torrent de montagne … très belle rencontre d’un couple de néo-zélandais … départ de Najera dans les vignes puis les champs de céréales accompagnés de leur bordures de coquelicots !

    Santo Domingo et ses accueils de pèlerins un peu démentiels tellement nous sommes nombreux … et puis, hier, après 5 kms de douleur au talon, je décide d’arrêter mon chemin un jour plus tôt et de rejoindre l’étape prévue à Viloria de Rioja. Dans une toute petite auberge où nous passons la soirée à 5 pèlerins et nos hôtes : exceptionnelle dernière soirée clôturant en beauté mon chemin ! 

    Bus jusqu’à Burgos et sa magnifique cathédrale ! Ce soir, je dors en France ! Buen Camino !« .

    Les photos de Anne prise le long du chemin … De Torres del Rio à Burgos… en passant par « moi mes souliers ont beaucoup voyagé … » On la retrouve quelques lignes plus bas en compagnie de Céline et Fred à Bordeaux …

    Céline et Fred ont repris leurs activités après 1165 km en vélo !

    Eux aussi ont repris le chemin du travail. Les voilà à nouveau derrière le comptoir du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises après un beau périple sur la Vélodyssée de Roscoff au Bassin d’Arcachon. Ils le disent eux-même, « 1165 km de bonheur » ! Une belle balade agrémentée de visites, de virées en bateau et de dégustations des produits locaux dans chacune des régions traversées.

    On les retrouve à Bordeaux avec Anne …

    Retrouvailles aux fêtes du fleuve à Bordeaux

    Samedi 22 juin, Céline, Fred et Anne se retrouvaient à Bordeaux où les attendait Boris Lesimple, en charge de l’accueil des beaux voiliers entrés dans le port en tant que coordinateur nautique de la Fête du Fleuve. Boris est le fils de Anne, Romane à la barre, sa petite fille. La joie des retrouvailles en famille. Une fin de voyage en beauté pour les itinérants avant de reprendre le chemin de la maison et du travail.

  • ASSA Pays du Dropt, travaux au foyer, signature des licences

    Explication de Laurent Zambon, co-secrétaire. Photos des travaux en cours du foyer prises sur la page facebook de l’ASSA Pays du Dropt.

    La nouvelle équipe de l’ASSA Pays du Dropt

    L’assemblée générale du 14 juin était la dernière de Sylvain Michelet qui laisse la place à une nouvelle équipe. Pas de révolution puisque Laurent Beze qui était président avant lui devient co-président avec Cédric Clarissou. Patrick Prioleau reste trésorier. Au secrétariat Alexis Garnaud et Laurent Zambon se partagent les tâches. Des joueurs intègrent le comité directeur comme Nicolas Garbuio et Damien Billat.

    Le projet est de fédérer le plus de monde possible notamment les plus jeunes autant sur le terrain qu’en dehors. Les installations n’ont plus rien à prouver.

    Travaux au foyer de l’ASSA approuvés par la municipalité

    Par contre côté foyer des choses sont à améliorer. C’est pourquoi les bénévoles de l’ASSA ont entrepris sa rénovation en accord avec la mairie qui finance les matériaux. Pose de lambris PVC sur les murs et parquets PVC au sol pour une meilleure acoustique. Pose d’un faux plafond pour l’esthétique mais aussi toujours pour améliorer l’acoustique et atténuer l’effet de résonance. Et aménagement dans la deuxième salle d’un espace loisirs avec baby-foot et jeu de fléchettes. Espérons que ce nouveau lieu de vie soit encore plus attractif .

    Terminal de paiement et signature des licences FFF

    Le foyer s’est doté d’un terminal de paiement pour pallier les paiements à retardement des consommations. Il pourra servir pour tout autre paiement comme celui des licences par exemple.
    Les licences, elles, sont dématérialisées depuis trois ans. Le mail de la FFF a été envoyé dans la boîte de chacun des joueurs déjà licenciés au club. Pour la quasi majorité d’entre eux il faudra renouveler le certificat médical chez le médecin.

    Entente Val de Guyenne ASSA et Miramont de Guyenne

    L’Entente Val de Guyenne Assa et Miramont suit son court et prend de l’ampleur. Désormais elle regroupera l’ensemble des catégories depuis les U6 jusqu’aux U18 et cela dès la saison prochaine.
    Clément Combaud devient le Référent Technique Jeune (RTJ) de l’Entente. Clément occupe déjà cette fonction pour l’Entente Val de Guyenne dans le but d’une politique de formation jeunes spécifique à chaque catégorie d’âge. Il fixera prochainement les axes que les éducateurs de l’Entente seront appelés à suivre. Un plus pour suivre à la fois la progression des entraîneurs et celle des enfants.

    Le poste de RTJ de Clément est pris en charge par l’Entente Val de Guyenne à part égale entre ASSA et Miramont.

  • Visites croisées : interview de Benoît Boucard sur Radio 4

    Pour parler de la dernière des visites croisées de ce samedi 29 juin qui se fera à Soumensac, RADIO 4 dans son émission « L’actu des communes » a interviewé Benoît Boucard, historien et écrivain résident de cette petite commune fortifiée voisine.

    Puisqu’il est question des visites croisées, Benoît, initiateur du projet, n’a pas manqué de citer les communes de La Sauvetat du Dropt et d’Eymet ainsi que le nom des associations qui ont permis ces visites guidées, Les Amis de la Sauveté et le Comité Archéologique du Pays d’Eymet.

    Le Podcast de l’émission est à réécouter sur le site de RADIO 4 à 1.04 mn.

    La visite de Soumensac est programmée ce samedi 29 juin à 18h. Rendez-vous devant l’église.

  • Le Canoë Kayak Club Vallée du Dropt au Challenge Jeune Régional

    Article de Cindy Coat. Photo de Clémence Zago.

    Marie Gardet, championne régionale

    Challenge Jeune Régional à Sauveterre de Béarn

    C’est le weekend dernier que le Canoë Kayak Club de la Vallée Du Dropt, plus communément appelé la « VDD » s’est rendu au challenge Jeune régional à Sauveterre de Béarn (64). Si cette compétition compte un classement en équipe par département, où le Lot-et-Garonne se place en 11ème position, les très bons résultats individuels des sauvetatois doivent être soulignés. Le principe de cette rencontre : 2 jours de compétition, 5 épreuves (slalom, descente, course en ligne, course à pied, esquimautage), un classement par épreuve, un classement final et surtout de la bonne humeur.

    Marie Gardet, Championne Régionale 2019

    La VDD a réussi à sélectionner 6 athlètes dans une équipe lot-et-Garonnaise de 9 athlètes. Parmi eux, une seule fille a trouvé sa place dans l’équipe, Marie GARDET, qui a concouru dans la catégorie des Kayaks dames Benjamines. Si une pointe de fatigue se fait ressentir sur la course à pied, dernière épreuve du weekend où elle se positionne à la 9ème place, elle assure une seconde place en slalom, un esquimautage en tour complet (noté 5/5) et gagne les épreuves de descente et de course en ligne. Sans surprise, nous félicitons Marie, qui devient Championne Régionale 2019 dans sa catégorie.

    Dans la même catégorie, mais cette fois-ci chez les hommes, nous retrouvons Louis KORFF CANOVAS à la 13ème place du classement général en Kayak homme benjamin. Une très belle 6ème place en course en ligne et une 11ème place en descente dont il peut être fier lui auront permis d’être dans le top 15 de cette catégorie malgré une 18ème place en slalom et une 21ème place en course à pied. L’esquimautage passe aussi pour Louis avec un tour complet (noté 5/5).

    Dans la catégorie des kayaks hommes minimes, la VDD a sélectionné 4 jeunes. Ces jeunes athlètes ont dû concourir une manche complémentaire, c’est-à-dire en canoë, dans la discipline de leur choix. Ils ont tous choisi de faire cette manche en canoë slalom. Tout d’abord, c’est Malo GIRARDIE qui se place le plus haut dans le classement final avec une 25ème place. Notons que cette catégorie est la plus dense avec plus de 60 compétiteurs. Son classement par épreuves : 37ème en course en ligne, 28ème en descente, 14ème en slalom, 30ème en course à pied, 8ème en canoë slalom, et un esquimautage en appui (noté 3/5).

    Puis, c’est Xavier PELLISER qui se hisse à la 43ème place du classement général avec une 47ème place en course en ligne, 45ème en descente, 31ème  en slalom, 50ème en course à pied, une place de 20ème en canoë slalom et un esquimautage tour complet (noté 5/5).

    Enfin, après seulement 6 mois de kayak, nos deux minimes Raphael BALSERA et Hugo DEJEAN se placent respectivement 52ème et 59ème du classement général de leur catégorie. Pour Raphael, c’est une 50ème place en course en ligne, 56ème place en descente, 54ème place en slalom, 56ème place en course à pied, 21ème place en canoë slalom et un esquimautage en appui (noté 3/5). Pour Hugo, c’est une 48ème place en course en ligne et en descente, une 51ème place en slalom, une 45ème place en course à pied et un tour complet à l’esquimautage (noté 5/5) (pas de course en canoë slalom). Des résultats très encourageants pour nos deux kayakistes débutants qui deviennent de plus en plus des kayakistes confirmés.

    Pour faire le bilan de ce weekend, il y a du travail sur la course à pied à faire [petits rires] mais le plus important étant les bons résultats de nos jeunes sur la partie bateau. Ceci, nous le devons à notre entraîneur, Yves BAUDET, toujours présent sur les écoles de pagaies du mercredi, où il ne ménage pas nos champions. N’en oublions pas les autres bénévoles du club qui sont très actifs sur l’eau comme sur le bord des bassins.

    Mention spéciale aux accompagnateurs Lot-et-Garonnais pour cette compétition : Gaetan COAT (VDD) responsable des minimes, Théau LELOCH (Lavardac) responsable des benjamins, Dune GIRARDIE (VDD), juge mise à disposition par le département pour l’épreuve de slalom, Stéphanie RIVIERE (Lavardac et présidente du CD 47) pour la coordination de l’équipe Lot-et-Garonnaise, Laurent GIRARDIE pour les navettes, Alexis COAT (VDD) réquisitionné à l’épreuve d’esquimautage. N’en oublions pas tous les parents supporters qui ont fait le déplacement et qui ont mis le feu au bord du bassin pour encourager tous les athlètes du département et aider à la gestion sur place.

  • Visite guidée pour pans d’Histoire à élucider

    Dans le cadre des Visites Croisées instaurées par Benoît Boucard, historien et écrivain vivant à Soumensac, un petit groupe visitait notre commune de La Sauvetat du Dropt ce samedi 22 juin en soirée.

    Groupe d’une petite vingtaine de personnes qui purent à loisirs poser des questions pour approfondir l’Histoire racontée par la présidente de l’Association des Amis de la Sauveté, Francine Pandolfo. Parmi les gens présents, le guide officiel de la bastide d’Eymet visitée précédemment, Stéphane Dusseau. Historien amateur passionné et toujours en recherche d’archives, il profitait des propos de la guide pour soulever plusieurs questions actuellement sans réponse. Notamment au sujet de l’emplacement des 2 murs d’enceintes dont nous ne connaissons pas précisément les tracés mais dont certaines pierres sises au milieu du bâti ici et là dans les ruelles semblent bien appartenir. Autre question restée sans réponse, celle de la date gravée dans un des piliers proche du chœur de l’église, 1569. Jusque là et d’après de nombreux documents d’archives consultés, nous tenions pour acquis que cette date gravée dans la pierre indiquait une des nombreuses restaurations de l’édifice. Mais comme le dit très justement Stéphane, l’année 1569 se trouve être en pleine guerre de religion. Cette église est alors utilisée en Temple par les Protestants, pourquoi auraient-ils eu l’idée de mentionner ces travaux dans un bâtiment où ils officiaient provisoirement?… L’enquête est ouverte et les recherches déjà en cours !

    Du Pont Roman actuellement en cours de restauration mais toujours ouvert à la visite à l’Église St Germain dotée d’un beau portail roman aux sculptures finement ciselées en passant par le Temple ou la Prairie des Croquants en souvenir de la terrible bataille qui détruisit le village, la visite s’achevait autour d’une table bien garnie par Les Amis de la Sauveté dans la cour de l’ancien restaurant « Ma Maison » où le groupe était accueilli par Louise et Didier, ses propriétaires.


    La prochaine et dernière visite croisée vous est proposée à Soumensac samedi 29 juin avec Benoît Boucard comme guide. Ne manquez pas ce dernier rendez-vous dans ce joli village perché. Vous aurez l’honneur d’emprunter un morceau du chemin de ronde des remparts tout spécialement restauré par Benoît puisqu’il est situé dans son jardin. Rendez-vous à 18h devant l’église.

  • Melting pot et danse Sioux autour du Feu de St Jean

    A La Sauvetat du Dropt, Les Amis de la Sauveté se réunissent chaque année pour fêter le solstice d’été comme cela s’est toujours fait dans la tradition de notre région. Cette année, ce vendredi 21 juin au temps incertain fut la cause d’un pique-nique pris dans un coin de la grande salle des sports. Rien de gênant pour le petit comité présent qui fit de ces agapes tirées du panier une auberge espagnole improvisée.

    L’ambiance fut riche de la culture de chacun. Parler de melting pot est très adapté quand on a autour de la table en plus des bons français aux origines italiennes pour une partie d’entre nous, des anglais, des irlandais, des néerlandais, des australiens et un norvégien ! Rinus du pays des moulins et Svein du pays des fjords, venus avec leur accordéon, ont fait chanter les tablées dont une diva à voix de soprano qui régalait l’assemblée.

    A la nuit tombée, Dino allumait le feu … au sens propre comme au figuré ! Une danse autour du brasier lorsque les flammes furent au plus haut, casque sur la tête et tomahawk brandi à bout de bras. Rien de traditionnel bien sûr mais le ton était donné. C’est dans une ambiance des plus gaies que l’ensemble des convives firent une ronde au son des accordéons.

    Francine, présidente des Amis de la Sauveté, et son bureau tiennent à remercier Joseph, le doyen, absent pour la soirée mais qui avait soigneusement choisi et chargé le bois du bûcher. Ainsi que Dino pour l’avoir préparé en observant les règles de sécurité requises par la municipalité.

  • Arrivée de la Ronde USEP à Clairac

    Résumé émotion de Caroline Grannereau qui encadrait les enfants dont sa fille Morgane. Photos et vidéo reprises sur la page facebook Ronde USEP de nos écoles. Bien d’autres vidéos à visionner sur cette page …

    « La Ronde USEP peut paraître un projet insensé. Plus de 250 km à vélo sur 5 jours pour ces enfants du CE2 au CM2 ! Mais quelle belle aventure riche en émotions et en partage. Qu’il est fort ce lien qui lie tous les enfants, les enfants et les adultes accompagnateurs, les adultes entre eux !

    Il y a l’effort physique du vélo, oui, mais il y a tout le reste autour qui implique que même si l’enfant a éprouvé le manque de sa famille, s’il a trouvé dur de pédaler dans les côtes ou dans le froid et sous la pluie, quand la ronde est finie, tout le monde a un pincement au cœur !

    Samedi était NOTRE journée puisque nous emmenions la Ronde chez nous!!! Quelle fierté pour les enfants ! Quelle journée ! 60 kms et des côtes, des côtes, des côtes ! Il faut y aller à Pardaillan 😂

    Ce qui compte aussi pendant la Ronde, c’est l’accueil quand on passe dans un village ou que l’on y arrive … Beaucoup de monde, les klaxons, les cris, les encouragements, les applaudissements…

    Et dimanche 16, quelle arrivée à Clairac ! Les participants de la Ronde 2  – car étant trop nombreux, il y avait 2 rondes cette année ! – et aussi les familles, les habitants, le staff… De la musique, du bruit… On les entendait avant même de les voir ! Et la gorge se resserre, les larmes montent….vous l’avez fait et d’un coup, c’est fini ! Nous avons tous pique-niqué ensemble puis toutes les classes, Ronde 1 et Ronde 2, ont partagé un bal de danses répétées par les enfants dans leurs écoles respectives. C’était magnifique ! Puis est venue l’heure du départ de la Ronde 2. C’était à notre tour de les acclamer et de les encourager.

    Cette aventure restera un très bon souvenir pour chaque enfant mais également pour les grands 😉« 

    Ci-dessous le groupe des adultes parents-instituteurs de La Sauvetat-Pardaillan (Caroline est en haut, 2ème maman en partant de la gauche), puis le groupe des adultes et des enfants de ces mêmes communes, et l’ensemble des écoles de la Ronde 1 lors de l’arrêt à Seyches. Nos enfants sont en rouge.

    Publiée par Delpech Ambre sur Dimanche 16 juin 2019

  • Championnat National de pêche à la carpe au Lac de l’Escourou

    Vous avez peut-être vu de nombreux véhicules et des tentes au Lac de l’Escourou depuis presque une semaine et c’est normal puisque, après explication du Président de l’Espoir Piscicole DEMS Patrick Dupoux et de son épouse Annie, nous savons que la Fédération Française de Pêche Sportive organise depuis le 15 et jusqu’au 22 juin un Championnat National de Pêche à la Carpe.

    Voici le classement final de la 1ère manche daté du mardi 18 juin et quelques photos des prises de taille. On peut comprendre que les sourires de ces grands pêcheurs soient crispés par le poids de ces carpes qu’ils tiennent à bout de bras le temps de la photo avant de les relâcher 😉

  • Italie, Espagne, côte Atlantique, les pèlerins avancent sous la chaleur

    Les nouvelles de Martine et Anne arrivent, irrégulières, suivant l’état de fatigue de chacune ou des événements qu’elles ont envie de partager. Leur route se déroule interminable mais elles avancent et se rapprochent du but. Si Anne envoie depuis l’Espagne les photos de ce qui l’enchante, Martine, elle, depuis l’Italie, en donne la description mais garde ses clichés pour le retour. C’est donc grâce aux images du web que nous la suivons.

    Quant à Céline et Fred, ils avalent les kilomètres sur leur bicyclette et longe la côte sous un ciel bleu et un soleil radieux. Les étapes s’enchaînent entrecoupées de visites, de balade en bateau et de dégustations des produits locaux. De vraies vacances !

    MARTINE, partie de Briançon (Hautes-Alpes) en pèlerinage pour Rome, traverse la Toscane.

    Vendredi 14 juin : « Hier, grosse étape de 33 km et aujourd’hui 26,5 km avec des chaleurs qui ensuquent ! Je suis à San Miniato après avoir passé Pietrasanta valpromaro et Lucca, ville incroyable et Altopascio, siège de moines hospitaliers de l’ordre de Tau. Mes pieds sont chaque fois en feu quand j’arrive mais ils tiennent. pour le reste, tout va bien. C’est ma 25ème étape ! Il me semble que Briançon est loin derrière moi. Si je ne me suis pas trompée, il me reste 361 km jusqu’à Rome, il y en avait un peu plus de 1000 au départ !!!
    J’ai vraiment le moral même si c’est dur. Je me réjouis de voir tous ces beaux monuments et les Italiens sont vraiment sympas … »

    Mardi 18 juin : « Je ne me souviens plus quand j’ai écrit. Je suis passée par Gambassi, un très beau parcours au milieu des vignes et des oliviers, pays du chianti et de l’huile d’olive. Superbe refuge. Le lendemain, Colle val d’Elsa en passant par San Gimignano, cité médiévale impressionnante et beaucoup de touristes. Le lendemain, je suis passée par Monteriggioni qui fait penser à Carcassonne de loin et j’ai continué la route jusqu’à Sienne où j’ai dormi hier soir. Ville monumentale, un véritable musée à ciel ouvert mais pas de tarif pèlerin même pour visiter la célèbre cathédrale El Douomo  

    J’ai rencontré 2 jeunes pèlerins français et 1 suisse qui m’ont raconté une histoire incroyablement inquiétante sur le refuge où ils logeaient la veille ! Je suis repartie ce matin à 5h15 mais à 6h, le soleil brillait déjà, augures d’une journée difficile. Je n’ai que 26 km à faire. Mes pieds me font toujours souffrir et cette chaleur n’arrange pas les choses.Nous sommes actuellement perdus dans la cambrousse. Normalement, c’est San Quirico d’Orcia et cela monte et descend. Physiquement, c’est dur. Surtout en fin d’étape où tu penses que le sac à dos fait 3 ou 4 kg de plus. Mais j’avance … ».

    Photos du web.

    ANNE, en route vers St Jacques de Compostelle, actuellement en Espagne.

    Samedi 15 juin : « Après une bonne nuit de sommeil au bord de l’eau à Estella, me voilà plus encline à bavarder ! Etape d’hier épuisante après une dernière nuit sans fermer l’œil, mes jambes continuant à marcher toutes seules !!! Je profite du lieu pour faire un break.

    Me voilà donc en Espagne depuis quelques jours. Finies la montagne et la pluie, la nature toujours magnifique, l’étape de pampelune faisant figure d’extra-terrestre avec sa foule … soirée très sympa avec les cousins d’une pèlerine. Découverte qu’après le « vino tinto y tapas », il y a encore le dîner !!!

    Etape ensuite jusqu’à Puenta la Rena en grimpant d’abord le Monte Perdido avec un bel aperçu du chemin à parcourir et une très belle visite de l’église d’Eunate, un petit détour qui valait vraiment la peine. Après une nuit quasi sans sommeil grâce à mes jambes qui marchaient toutes seules, belles étapes aux senteurs incroyables de tilleuls, chèvrefeuilles sauvages, genêts … à travers campagne et champs de céréales.

    Aujourd’hui, repos. Je rejoins Los Arcos et mes nouvelles copines en bus … ».

    Photos de Anne.

    CÉLINE et FRED, reviennent de Roscoff en vélo en longeant la côte Atlantique.

    Vendredi 14 juin : « Aujourd’hui, 120 km.  Ce midi pause sur la digue après la Faute-sur-Mer. Au loin, on voit le pont de l’île de Ré. Ce soir, camping à Châtelaillon plage ! ».

    Samedi 15 juin : « Ce soir, ce sera Soulac-sur-Mer. Récompense de ces derniers jours de roulage ! Après le passage du bac à Royan…Deux nuits de repos !! ».

    Lundi 17 juin : « A Soulac-sur-Mer toujours. Devant la Statue de la Liberté ! Les photos sont plus faciles à prendre à pied ! ».

    Mardi 18 juin : « Nous sommes à Andernos-les-bains. Petite balade au bord du bassin au Port de Betey.

    Jeudi 20 juin : « Une super journée …le tour de bassin à vélo sans les sacoches…70 km de bonheur en finissant par un tour de bateau Arcachon – Le Cap Ferret ! ».

    Photos de Céline à retrouver sur leur page dédiée facebook.

  • Le Maire de Bioule et son adjointe rencontrent les seniors à la cantine

    Photos de Francis, Isabelle et Isabelle !

    Bioule, dans le Tarn-et-Garonne, à l’origine de l’opération des seniors à la cantine de La Sauvetat du Dropt

    Certes, les réseaux sociaux sont largement critiquables mais il s’avère que dans certains cas, ils permettent de divulguer des informations pouvant impulser de nouveaux projets. Ce fut le cas en juin 2017 lorsque le Maire de La Sauvetat du Dropt et certains de ses conseillers visionnèrent l’expérience des seniors à la cantine mise en place par la municipalité de Bioule dans le Tarn-et-Garonne.

    Après concertation avec l’ensemble du Conseil Municipal, Jean-Luc Gardeau, Maire et deux de ses adjoints prenaient rendez-vous en septembre 2017 avec le Maire de Bioule Monsieur Gabriel Serra. Chaleureusement reçus, ils découvrirent une commune située au bord de la rivière Aveyron, dotée d’un magnifique château classé tenant lieu d’école. Puis, vint le temps du repas à la cantine où se rendent chaque jour quelques 130 enfants aussitôt suivis par les seniors de la commune.

    Forts de cette rencontre et des conseils avisés du Maire de Bioule, c’est en janvier 2018 que le projet des seniors à la cantine de La Sauvetat du Dropt voit le jour. Le succès de cette opération ne se dément pas. Ces échanges intergénérationnels plaisent aux jeunes comme aux adultes. Ils sont une dizaine de seniors à réserver leur repas à la mairie de façon régulière ou pas en sachant qu’ils ne peuvent être plus de 5 par jour et qu’ils doivent se disperser aux tables des enfants.
    Depuis ce mois de mai, le Conseil Municipal a voté la possibilité de parrainer des seniors de communes voisines. Ils sont déjà 3 à avoir tenté et apprécié l’expérience.

    Le Maire de Bioule et son adjointe invités par la municipalité

    Puisque cette opération des seniors à la cantine est une réussite, il était normal que la municipalité de La Sauvetat du Dropt invite à son tour le magistrat par qui tout a commencé. C’est donc ce jeudi 20 juin que Gabriel Serra, Maire de Bioule et sa 1ère adjointe Florence Danthez, étaient à leur tour accueillis à la mairie par Jean-Luc Gardeau, Maire, et Isabelle Janssen, 2ème adjointe.

    Après un bilan jugé très positif sur les cantines intergénérationnelles de part et d’autre, le groupe se dirigeait en marchant vers l’école. Une façon tout à fait conviviale de découvrir le village et son patrimoine. Devant le portail attendaient sagement 5 seniors, des sauvetatois habitués des lieux qui prirent place chacun à une table d’enfants tandis que les officiels du jour, après avoir salué leurs aînés, s’installaient à une table tout spécialement préparée pour eux. Avant le service des plats, tous étaient déjà en grande discussion.

    Le naturel et la richesse des échanges entre petits et grands ainsi que le plaisir éprouvé par les seniors à côtoyer la jeunesse est une évidence. Le constat est le même que l’on vive à Bioule ou à La Sauvetat du Dropt ou partout en France où l’exemple de cette commune initiatrice a été suivi. Cette idée novatrice si simple à instaurer est à conseiller à une époque où l’on parle tant du bien vivre ensemble.

    Francine Pandolfo, présidente des Amis de la Sauveté qui propose à qui le souhaite la visite guidée du village, se joignait au groupe officiel en sortant de la cantine où elle tenait sa place de senior. Le parcours passait par la Prairie des Croquants, la Tour des Templiers, Le Temple, le pont Roman, les jardins familiaux et l’aire de camping-car avant de revenir à la mairie ou Monsieur Serra et Madame Danthez prirent congé des représentants de la mairie sauvetatoise.