• Halloween dans les rues du village

    Photos et commentaire de Maëlle Valdevit, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt, maquilleuse des enfants dont sa fille Victoire.

    Bien que cette fête ne soit pas issue des traditions françaises, voilà plusieurs années que le soir d’Halloween devient l’occasion de se déguiser et de faire le tour des maisons du village en quête de friandises après avoir menacé de jeter un sort!

    Cette année encore, un petit groupe d’enfants, accompagné d’un de leurs parents, s’est promené maquillé en habits de vampires ou de sorcières afin d’effrayer le passant. Ils ont frappé aux portes de plusieurs maisons puis se sont rendus dans les commerces mais, dommage, nous étions mercredi. Seuls étaient ouverts le PROXI P’tit Panier du Dropt où les attendait Sophie, puis Fred dans le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises. Qu’importe, le petit groupe fut bien accueilli et repartit chargé de bonbons et de chocolats.

  • Concert des As du Mic et de Brass Attack

    En première partie, les As du Mic

    Le village de La Sauvetat du Dropt est toujours prêt à faire la promotion du groupe de rap Les As du Mic. Et pour cause. L’un des musiciens chanteurs est employé municipal dans notre commune. Apprécié des sauvetatois pour son travail et sa discrétion, Aurélien Jollis s’appelle alors Jarh et rappe au côté de son frère Damien dont le nom de scène est Royal Rimeur.

    Les As du Mic seront en première partie du concert du groupe BRASS Attack ce samedi 3 novembre à 20h à la salle de La Basane de Miramont de Guyenne. Ce concert est organisé par l’association Bastid’Art. L’entrée est de 9 € avec grignotage et buvette sur place.

  • Bienvenue aux chambres d’hôtes Maison de la Tour

    Quel plaisir de vous annoncer qu’une des plus anciennes maisons du village revit aujourd’hui grâce à un couple de britanniques arrivés depuis peu à La Sauvetat du Dropt.

    Connue pour être la Maison Renaissance de l’Avenue de Grammont accolée à la Tour dîtes des Templiers, la Maison de la Tour est souvent photographiée et figure sur de nombreuses cartes postales. Jo et Doug Oliver y accueillent, depuis septembre, les touristes de passage dans leurs trois chambres d’hôtes agrémentées chacune d’une salle de bain. Deux autres chambres seront ouvertes dès l’été 2019. Les hôtes peuvent se prélasser ou prendre leur petit déjeuner dans la cour à l’ombre bienfaisante de la majestueuse tour qui semble avoir accueillit Henri IV au XVI° siècle ou profiter de la piscine intérieure.

    Voici les photos du lieu qui incitent à l’escapade. N’hésitez pas. Jo et Doug sont des gens charmants qui sauront vous recevoir et vous parler de la région et des nombreuses possibilités de découverte. Leurs coordonnées sont mentionnées dans l’annuaire à la rubrique « Gîtes et Chambres d’Hôtes« .

  • Même en travaux, le Pont Roman est bien visité

    Depuis qu’il est en travaux, le Pont Roman de La Sauvetat du Dropt, fréquemment visité, l’est toujours autant et nous fait bénéficier de nombreuses photos prises depuis le lit du Dropt asséché.

    Cette semaine, les visiteurs étaient Christophe et Laurence, domiciliés à Rueil Malmaison (92). S’il vous semble inconnu, Christophe est précieux à la commune de La Sauvetat du Dropt puisqu’il est le webmaster de votre blog/site. Celui qui agit dans l’ombre et bénévolement au moindre problème technique lorsqu’il est appelé au secours par les rédacteurs.
    Pour la petite histoire et pour mieux situer ce couple qui se partage entre la région parisienne et Auriac sur Dropt où ils ont un pied-à-terre, apprenez que Laurence est originaire de Montignac de Lauzun.

    Merci pour le temps passé à la maintenance de notre moyen de communication et pour ces photos qui enrichissent la bibliothèque de photos du village.

  • Info Mairie: Reconnaissance de catastrophe naturelle

    Crédit photo: La Dépêche du Midi du 30 juillet 2017.

    Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse

    Par l’intermédiaire de la Mairie de La Sauvetat du Dropt, la Préfecture du Lot-et-Garonne informe ses administrés de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle en raison de la sécheresse de l’année 2017.

    Par arrêté interministériel NOR INTE 1824834A en date du 18 septembre 2018 publié au journal officiel le 20 octobre 2018, les communes ci-dessous ont été reconnues à l’état de catastrophe naturelle pour les phénomènes « Mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse » :

    Du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2017  : Communes d’Agen, Agmé, Aiguillon, Allemans-du-Dropt, Allez-et-Cazeneuve, Astaffort, Aubiac, Beaupuy, Boé, Brax, Cahuzac, Cambes, Castella, Castelnaud-de-Gratecambe, Castillonnès, Caudecoste, Clairac, Clermont-Soubiran, Condezaygues, Cours, Cuq, Dausse, Dévillac, Doudrac, Escassefort, Feugarolles, Foulayronnes, Frespech, Fumel, Grayssas, Hautesvignes, Lacépède, Lagupie, Lamontgoie, Laparade, Laroque-Timbaut, Laugnac, Lauzun, Lavardac, Lavergne, Marmande, Marmont-Pachas, Mézin, Miramont-de-Guyenne, Moirax, Monbahus, Monbalen, Monflanquin, Mongaillard, Montayral, Montesquieu, Moustier, Pailloles, Pardaillan, Passage (Le), Peyrière, Pompiey, Port-Sainte-Marie, Rayet, Rives, Roquefort, Saint-Caprais-de-Lerm, Sainte-Colombe-en-Bruilhois, Saint-Etienne-de-Villeréal, Saint-Eutrope-de-Born, Saint-Hilaire-de-Lusignan, Sainte-Livrade-sur-Lot, Saint-Martin-de-Villeréal, Saint-Pardoux-Isaac, Saint-Romain-le-Noble, Saint-Urcisse, Saint-Vincent-de-Lamonjoie, Salles, Sauvetat-du-Dropt (La), Sénestis, Tombeboeuf, Tonneins, Tournon-d’Agenais, Trentels, Varès, Villeréal, Virazeil, Xaintrailles.

    Que faire?

    Les administrés concernés par cette problématique ont 10 jours à compter du 20/10 pour faire le signalement auprès de leur compagnie d’assurance.

  • ManiHair embellit sa façade


    Du changement au Salon de Coiffure ManiHair. Amandine, jeune coiffeuse du 36 Avenue de Grammont à La Sauvetat du Dropt, vient de faire installer un store corbeille au dessus de sa porte d’entrée. Une protection contre le soleil dans des tons de gris et de rouge qui rappellent les lettres art déco gravées dans la façade.

    Le salon ManiHair est ouvert mardi et jeudi (9h – 12h et 14h – 18h) et vendredi, samedi (non stop).

  • Ganivelles dans le chemin de l’écurie

    Réalisation et photos de notre employé communal Aurélien Jollis.

    Parce que le circuit numérique touristique permettant de découvrir le village de La Sauvetat du Dropt passe par ce chemin, la municipalité a décidé de le rendre plus attrayant. C’est pourquoi, Aurélien Jollis, employé communal, vient de poser des ganivelles sur la clôture du jardinet de l’ancien presbytère. Ce bâtiment, qui accueille deux logements communaux sur la droite de l’église, se trouve dans ce que l’on pourrait appeler le « Chemin de l’Écurie » puisqu’il jouxte un autre petit logement communal autrefois utilisé comme écurie par le prêtre de la paroisse.

    Cet embellissement se poursuivra au cours de l’hiver par la plantation de fleurs et d’arbustes à la demande de l’association des Amis de La Sauveté qui ont fait appel à Maëlle Valdevit, conseillère municipale ayant une formation de paysagiste. Le travail sera fait en régie et les frais partagés entre l’association et la mairie.

  • Mémoire du village en images

    Du rire et de l’émotion pour cette soirée de projection

    Pour cette deuxième séance, l’Atelier Mémoire des Amis de La Sauveté est à classer parmi les manifestations très appréciée. C’est sur une idée du club photo Objectif Duras, alors présidé par Michel Michelot, et le travail de montage de Francis Secco, membre du club et sauvetatois, qu’un premier rendez-vous avait réuni du monde en octobre 2017. Ce 20 octobre 2018, le diaporama retraçant une partie de l’histoire contemporaine du village a fait se déplacer des sauvetatois résidents ou qui le furent du temps de leur jeunesse.

    La présidente des Amis de La Sauveté, Francine Pandolfo, est aussi l’animatrice de ces soirées puisqu’elle est née dans le village voilà plus de sept décennies. Et bien qu’elle ne cédât point son micro, enthousiasmée par l’intérêt ressenti dans la salle, elle fut largement secondée par tout ceux qui se retrouvèrent sur les photos et qui, tant bien que mal, réussirent à nommer tous les élèves qui fréquentaient alors l’école. Parmi eux, mais nous parlons là d’une époque récente, Jean-Luc Gardeau, actuel Maire de La Sauvetat du Dropt que l’on retrouvait quelques photos plus tard en guitariste de rock dans un groupe au look très british.

    Au cours de la soirée, on vit se dérouler les fêtes du village où se rassemblaient beaucoup de monde. Le comice agricole, les concours de pêche à la ligne, la course aux canards dans le Dropt qui engendra les rires de l’assistance à la vue des jeunes gars en maillot, la fête des chars fleuris avec un hommage particulier à Jean Guillerm en présence de ses 3 enfants venus pour l’occasion, les landies en costume blanc … Les équipes de foot des débuts, les travaux dans l’Avenue de Grammont à la fin des années 90, de nombreuses photos du village autrefois, avant 1917 puisque l’église possédait ses clochetons puis après cette date puisqu’ils furent emportés par un ouragan, l’ancienne halle en bois remplacée par une halle en fer puis par un espace vert et un parking, La photo de Pascal Jolibert, en tablier blanc devant la boucherie familiale, la tragédie du moulin racontée avec émotion par Jean-Pierre Ménini qui avait 9 ans en 1952 et qui fut témoin du dramatique accident qui coûtât la vie du meunier de l’époque alors très actif pour la commune. Les commerces plus nombreux qu’aujourd’hui, le bar-restaurant de la Paix qui, s’il a changé de nom, n’en reste pas moins au même endroit, la gare et son restaurant situés sur la commune d’Agnac pourtant, le poste électrique imposant déjà… Plus de deux heures de souvenirs qui se poursuivirent autour d’un verre et de pâtisseries.

    L’association des Amis de La Sauveté tient à remercier Francis Secco et le club Objectif Duras pour leur aide précieuse. Ainsi que tous les acteurs improvisés de la soirée qui ont spontanément pris la parole pour faire part de leurs souvenirs. Une soirée qui pourrait se reproduire l’année prochaine si des photos encore cachées ici et là étaient prêtées à l’association le temps de les scanner. Pensez-y …

  • La CCPL donne un coup de pouce aux entreprises

    Soirée inter-entreprises mise en place par la Commission Économie de la CCPL sous l’impulsion de sa présidente Sylvie Vergné. Photos de Sylvie Vergné et article de la correspondante du Sud-Ouest Patricia Paties-Cassol. Information complétée par Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt et président de la Commission Environnement de la CCPL et Jean-Pierre Tenot, 3ème adjoint à la commune et délégué de la Commission Économie de la CCPL. 

    La commission économie de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun proposait jeudi soir 11 octobre à Saint-Pardoux-Isaac, une rencontre inter-entreprises qui accueillait les divers représentants des chambres consulaires du département. Après quelques mots d’accueil du maire des lieux, Guy Giacuzzo et de Sylvie Vergné, présidente de la commission de la CCPL, c’est le sous-préfet, Francis Bianchi, qui détaillait rapidement les avantages de la loi Pacte (Plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises ) qui, selon le ministère, « ambitionne de donner aux entreprises les moyens d’innover, de se transformer, de grandir et de créer des emplois ».

    Cette soirée se voulait aussi un moyen concret pour les personnes intéressées par une installation nouvelle, ou de reprise, de trouver des réponses pratiques concernant les démarches administratives, des études de marchés ou des aides financières.

    Table ronde

    Puis, Yvon Setze pour la Chambre de Métiers et de l’artisanat, Alain Brugalières pour la Chambre de commerce et d’industrie et Mélanie Sire pour la Chambre de l’agriculture ont présenté les démarches et les aides envisageables pour soutenir les entreprises.

    Ce sont ensuite des rencontres en petits comités autour de tables rondes, où chacun a pu rencontrer directement les différents intervenants selon son champ d’action et obtenir ainsi aides et conseils adaptés.

    Témoignages d’entreprises locales

    Des représentants d’entreprises locales prenaient la parole pour évoquer le soutien obtenu par les chambres consulaires installées sur le territoire de Val de Garonne. Parmi eux, Christophe Ferbœuf repreneur de l’entreprise Enriquez électricien chauffagiste à Miramont de Guyenne, Vincent Carrier, repreneur de l’entreprise familiale de fabrication de mobilier pour la maison à Lauzun et Christine Pénicaud, gérante du multiservice PROXI P’tit Panier du Dropt de La Sauvetat du Dropt.

    Ces témoignages de reprise, transmission et création d’entreprise confirmaient la disponibilité des représentants des différentes chambres consulaires grâce aux outils disponibles sur le territoire de Val de Garonne.

  • Info Mairie: Prélèvement de l’impôt à la source

    La Mairie de La Sauvetat du Dropt vous informe que des services sont à votre disposition pour vous aider à comprendre le fonctionnement du prélèvement à la source suivant votre situation.

  • Info Mairie: Dangers du monoxyde de carbone

    Par l’intermédiaire de l’ARS (Agence Régionale de Santé), la Mairie de La Sauvetat du Dropt vous informe des dangers d’intoxication par le monoxyde de carbone.

    Le monoxyde de carbone est la première cause de mortalité par toxique en France.

    Chaque hiver, malgré les campagnes d’information et les rappels des mesures de prévention, le monoxyde de carbone est responsable de plusieurs milliers d’intoxications.

    Au niveau national, 1041 signalements d’intoxication ont été déclarés au cours de la période de chauffe 2016-2017. Le nombre d’incidents d’intoxication par le CO a ainsi augmenté de 24% par rapport à la saison précédente principalement en raison du pic du nombre d’intoxication pendant les périodes les plus froides de l’hiver. Certaines des personnes intoxiquées conserveront des séquelles à vie de cette intoxication (troubles cognitifs, troubles de la personnalité, syndromes parkinsoniens, incontinence, démence et psychoses ) voire sont décédées.

    Les deux principales causes de ces intoxications sont liées à des dysfonctionnements ou une utilisation inappropriée :

    – des installations raccordées dans la majorité des cas (chaudières, chauffe-eau…)

    – des appareils de chauffage d’appoint comme les poêles à pétrole, les groupes électrogènes, les braséros.

    Incolore et inodore, le monoxyde de carbone est un gaz indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète, et ce, quel que soit le combustible utilisé (bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane). Il diffuse très vite dans l’environnement. Les symptômes de l’intoxication sont : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue, évanouissement. Ils peuvent ne pas se manifester immédiatement. En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

    Ces drames humains et familiaux sont évitables. Les trois quarts des personnes qui utilisent un chauffage à combustion ne sont pas conscients d’être équipés d’appareils présentant un risque d’émission de monoxyde de carbone. Trois personnes sur dix ne font pas contrôler leur chaudière ou leur chauffe-eau pourtant principale source d’accident. Un Français sur vingt déclare avoir bouché les orifices d’aération de son domicile, alors que la ventilation peut éviter bien des accidents.

    Il faut donc impérativement respecter les recommandations suivantes :

    – Faire entretenir, annuellement, les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié. Pour la plupart d’entre eux, c’est obligatoire;

    – Faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié ;

    – Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;

    – Ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par grand froid ;

    – Aérer quotidiennement l’habitation, même par temps froid.

    – Ne jamais utiliser un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : il doit être placé à l’extérieur des bâtiments.

    – Ne jamais utiliser pour se chauffer, des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, etc.

    – En cas de soupçon d’intoxication, aérer les locaux, arrêter les appareils à combustion, évacuer les lieux et appeler les secours (le 15, le 18 ou le 112).

    Enfin, les fêtes de fin d’années approchent et de nombreuses familles vont se rassembler dans des lieux de culte ou de spectacles. Il convient donc de rappeler aux officiants et aux organisateurs de ces festivités certaines règles afin d’éviter des intoxications collectives par le monoxyde de carbone.

    Documents à consulter: Les dangers monoxyde de carbone et Lieux de culte

  • Sortie canoë pour le CKC VDD


    WhiteWater Circus à Pau pour le Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt

    Les 12, 13 et 14 octobre se sont déroulées les épreuves du WhiteWater Circus au Stades d’eaux vives de Pau (64). L’équipe senior du CKC VDD, composée de Julien Le Naour, Nicolas Razon, Sophie Lion et Camille Poulain, y participaient. Après une belle manche de qualification, le team VDD s’est hissée en finale à la 2ème place juste derrière des professionnels. Belle performance.