• Julien Le Naour descend le Colorado en kayak

    Crédits photos de Loïc Brunel, Eric et Medhi Deguil. Épopée racontée par Julien Le Naour.

    Julien Le Naour, du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, a dompté les vagues du Colorado

    Destination mythique à proximité de la Route 66, les gorges du Grand Canyon du Colorado n’offrent que très peu d’opportunités d’être observées par la rivière. Julien Le Naour, originaire de Roumagne, ayant découvert la passion du canoë kayak au sein du CKC Vallée du Dropt avant d’en devenir l’un des présidents, a eu la chance de pouvoir descendre dans les profondeurs du Canyon puisqu’il vient de participer à une expédition en kayak.

    L’accès y est très réglementé. Seuls 460 permis par an sont délivrés à des groupes non-commerciaux. Avant la mise en place d’une loterie en 2006, la liste d’attente excédait les 20 ans. Ami de longue date, Eric Deguil, quadruple champion du monde de kayak extreme, tentait sa chance à la loterie depuis 4 ans. Tiré au sort, il a composé une équipe de 13 kayakistes aguerris afin de partager cette aventure privilégiée.

    En 12 jours, le groupe a effectué plus de 360 kilomètres en auto-suffisance. Le matériel et les provisions devaient être embarqués sur les kayaks et un raft. Durant son expédition, le groupe a subi les aléas climatiques particulièrement froid, puisque la plus grosse tempête de neige depuis 1889 s’est abattue sur cette partie du désert d’Arizona. Les kayakistes ont dû affronter le gel et la neige pendant la première moitié de leur périple, avant que la météo ne s’améliore progressivement. Dans ces conditions, les kayakistes ont dévalé les rapides du Colorado au milieu de remous impressionnants, les vagues dépassant parfois les 2 mètres.

    Comme dans chaque aventure, des anecdotes sont venues pimenter la descente. Comme ce réveil matinal où après une montée inattendue des eaux, la plage avait été engloutie et un kayak manquait à l’appel. Il sera finalement retrouvé avec une partie du matériel quelques kilomètres plus loin.

    Julien rapporte que le paysage est grandiose et magnifique. Les falaises de plusieurs centaines de mètres apparaissent en permanence comme des barrières infranchissables mais sont composées de roches variées. Des traces de vie d’anciennes tribus indiennes sont encore visibles. De très nombreux petits canyons viennent déchirer les falaises.

    Au delà des paysages somptueux et des gros rapides, Julien insiste sur l’aventure humaine vécue dans le grand ouest américain. Coupés du monde, sans eau ni électricité, à plus de 150 kilomètres de la première route, l’équipe a pu profiter de l’immensité d’un environnement exceptionnel. Les conditions climatiques ont renforcé le caractère exceptionnel de cette descente mythique pour tout kayakiste.

    Prochain défi, la Dordogne Intégrale

    Du 19 au 22 avril, nous retrouverons Julien Le Naour et Olivier Cain, actuel président du Canoë-Kayak Club de la Vallée Du Dropt au départ d’un nouveau défi : terminer en Stand-Up Paddle les 350 kilomètres de la Dordogne Intégrale. Les participants y tenteront de rallier par la Dordogne Argentat à Blaye en moins de trois jours et demi.

    Pour d’autres photos ou vidéos impressionnantes de cette descente du Grand Canyon, voir les pages facebook de Eric Deguil ou celle de Julien Le Naour

  • Olivier Cain s’entraîne pour la Dordogne Intégrale d’avril

    La Dordogne Intégrale, du 19 au 22 avril 2019

    Une aventure extraordinaire à travers les plus beaux paysages de la Vallée de la Dordogne version collector ! 350 km de légende entre Argentat et Blaye, du 19 au 22 Avril 2019.
    Cette course de canoë-kayak et stand-up paddle « longue distance » est unique en France, demeure l’un des rares rendez-vous de ce type en Europe et c’est la plus longue course de stand up paddle au monde. Elle est ouverte à tout ce qui se manie à la pagaie et à tous, licencié ou non. Elle peut se courir en relais, et devient dès lors accessible au plus grand nombre avec même des possibilités de location de matériel sur place ! 400 athlètes et amateurs sont attendus pour partager ce grand moment sportif et convivial.

    Olivier Cain, Président du Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt y participera cette année encore. Il a été surpris en plein entraînement par l’objectif de Patrick Parage, correspondant Sud-Ouest sur le secteur du Mas d’Agenais, Fourques sur Garonne, Calonges …

    Nous espérons avoir des infos et des photos de cette aventure. Nous resterons connectés sur la page facebook du CKC Vallée du Dropt. Bonne chance président !

  • Entraînement canoë près du pont en travaux

    Photos de Graham Hartel.

    Quel plaisir pour les élèves du Canoë Kayak Vallée du Dropt de s’entraîner sous ces étranges températures élevées de ce mois de février ! Cela nous vaut de belles photos prises entre l’embarcadère et le pont roman baigné de lumière et hérissé d’échafaudages créant presque une œuvre d’art.

    Pour l’anecdote, Olivier Cain, président du CKC, précise que les élèves surveillent les travaux du pont et qu’ils ont hâte d’avoir un pont tout neuf 😉

  • L’école de pagaie s’entraîne dur en s’amusant

    Photos de Graham Hartell pour la page Facebook du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    Quand on fait partie d’une célèbre école de pagaie et que la rivière qui sert d’entraînement ne présente pas suffisamment de difficulté pour être bien préparé aux futures compétitions, les entraîneurs ont appris à en créer !

    C’est ce qui se passe au sein du Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt où le président et entraîneur Olivier Cain a fait preuve d’imagination lors du dernier entraînement de l’année pour le plus grand plaisir de ses élèves qui sont autorisés, parce qu’ils sont bien encadrés, à faire des jeux que leurs parents interdiraient. Voici l’explication d’Olivier:

    « En fait, dès qu’il pleut, le pont et l’écluse de La Sauvetat et aussi la Braguèse, ce petit cours d’eau qui sépare les communes d’Agnac et de La Sauvetat, sont des terrains de jeu excellents pour amener les jeunes. On leur fait faire des choses qu’ils ne font pas avec leurs parents, c’est sûr. Ça nous permet aussi de les sensibiliser sur les risques de notre sport, tout en étant en sécurité.

    La remontée puis la descente du ruisseau de la Braguèse qui arrive au pont roman offre un côté un peu « aventure » et « découverte ». Et il y a aussi les embarquements façon « toboggan » appelés « embarquement à l’Américaine ». C’est vite impressionnant !

    On pratique beaucoup le canoë-kayak en compétition, mais dès qu’on peut, surtout avec les jeunes, on oriente la pratique vers le jeu, en mettant en avant la sécurité et les risques que l’on peut rencontrer. C’est ludique et pédagogique. »

    Et après cette explication détaillée qui rassure, voici les photos de ces aventuriers maniant la pagaie. Adrénaline et rigolade sont au rendez-vous…

  • Sortie canoë pour le CKC VDD


    WhiteWater Circus à Pau pour le Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt

    Les 12, 13 et 14 octobre se sont déroulées les épreuves du WhiteWater Circus au Stades d’eaux vives de Pau (64). L’équipe senior du CKC VDD, composée de Julien Le Naour, Nicolas Razon, Sophie Lion et Camille Poulain, y participaient. Après une belle manche de qualification, le team VDD s’est hissée en finale à la 2ème place juste derrière des professionnels. Belle performance.

     

     

  • L’école de pagaie appréciée des jeunes

    Olivier Cain, président du Canoë Kayak Club de la Vallée du Dropt nous informe des activités du club qui ont repris dès septembre. Rapport illustré par des photos prises lors d’un entraînement qui avait lieu sur le Dropt côté Eymet en raison des travaux sur le Pont Roman.

    Le CKC est un club dynamique qui se partage entre l’école de pagaie pour jeunes et adultes à La Sauvetat du Dropt et la location de canoës et paddle durant la saison estivale à Allemans du Dropt.

    Cette saison 2018/2019 comptera 50 adhérents d’ici fin novembre. Un peu moins d’ado, cadet et junior mais un très bon groupe de jeunes, poussin, benjamin et minime. Et depuis cette nouvelle année, un très bon groupe d’adultes qui naviguent régulièrement en kayak et paddle les mardis et vendredis soirs.

    Les sorties prévues actuellement sont programmées le 20 octobre au Mas d’Agenais en slalom et le 1er décembre au lac de Beaupuy pour un biathlon. Le 10 novembre, Olivier Cain et Julien Le Naour (ancien président du club actuellement directeur de la base nautique de Vaires-sur-Marne) participeront au marathon international des Gorges de l’Ardèche, 27 km en paddle.

    De son côté, Cindy Coat prépare un CAPEPS éducation physique et sportive à Poitiers et retentera, en avril, la sélection en équipe de France canoë. Olivier s’est engagé une nouvelle fois pour la Dordogne Intégrale du 19 au 21 avril qui va d’Argentat en Corrèze jusqu’à Blaye en Gironde soit 350 km en 3 jours.

    Club toujours aussi dynamique que vous ou vos enfants peuvent rejoindre en contactant Olivier Cain à ck.valleedudropt@gmail.com

  • Dordogne intégrale en stand up paddle pour 3 présidents du CKC Vallée du Dropt

    Voici ce que l’on peut lire actuellement sur la page facebook du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    Envoyer les bonnes ondes !!!! Et déclenchez le VDD FOREVER.

    Nos deux derniers présidents, Boris Lesimple et Julien Le Naour et notre président actuel Olivier Cain sont alignés sur la Dordogne intégrale samedi 12 mai.

    Un périple en stand up paddle de 130 km entre Argentat et Castelnaud La Chapelle. Temps estimé – ou espéré – entre 10 et 12h. Top départ à 6h!! Résultats la semaine prochaine.

    Sur la photo prise avant le départ vendredi 11 mai, les 3 amis « frais »! De gauche à droite: Julien, Boris et Olivier. Prochaines photos et résultats la semaine prochaine.

  • Cindy Coat, élue sportive de l’année


    Les Oscars du Sport du journal Sud-Ouest ont consacrée Cindy Coat meilleure sportive amateur de l’année 2017. Et nous n’en sommes pas étonnés mais toujours aussi fiers de compter une championne de cette envergure au sein du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

    Félicitations Cindy.

  • Le Canoë Kayak Club fait son Assemblée Générale

    Invitation d’Olivier Cain, président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt.

  • Cindy Coat, Vice Championne du Monde de canoë

    Résultats des Championnats du Monde donnés par Cindy sur sa page facebook. Nous gardons avec plaisir toutes les émoticones qui agrémentent ce résumé. Elles sont la cerise sur le gâteau, le petit plus qui vient du cœur 😉

    🇫🇷🚣🏻🎉 Clap de fin sur la saison internationale !!! 🎉🚣🏻🇫🇷

    🚣🏻 La semaine dernière avait lieu les Championnats du Monde à Pau, échéance terminale que tout le monde attendait. Partie avec l’objectif de vouloir décrocher 3 médailles d’or, je rentre à la maison avec deux médailles d’argent : une en C1 par équipe, et une en C2. Oui je peux le dire, je suis VICE CHAMPIONNE DU MONDE. Certes une petite pointe d’amertume se fait ressentir quant à ma quatrième place en C1 à seulement 2 dixièmes du podium et une première place qui nous échappe en C2 pour 4 dixièmes.

    💪🏻 Avec seulement quelques jours de recul, je me dis que j’ai encore beaucoup de chose à prouver et à vivre. Cette année a tout de même été énormissime puisque j’ai accumulé 16 médailles en cette saison 2017 : 3 médailles d’or, 10 médailles d’argent et 3 médailles de bronze.

    😴 Place à un petit peu de repos avant la dernière course nationale : les championnats de France classique sur l’Eyrieux début Novembre. Ce ne sera pas évident de repasser sur un registre de course longue après tant de préparation sprint, mais je donnerai tout, tant en C1 qu’en C2.

    ❤️  Je voulais finir en remerciant tout ceux qui m’ont épaulée cette saison :

    – 👯 Un énorme Big Up à ma coéquipière, Maanon, avec qui j’ai passé une saison extra. Ce n’est pas toujours évident de ne pas pouvoir s’entraîner régulièrement ensemble, mais je sais que nous avons beaucoup appris toutes les deux cette année, et que nous avons vécu des moments pleins d’émotions ! Merci !

    – 🏠 Un grand merci à mon club le CKC Vallée du Dropt, qui me soutient et m’encourage depuis mes premiers coups de pagaie. Quand j’entends « Ça m’as foutu les larmes aux yeux de te voir sur ce bassin des championnats du monde », je peux vous dire que c’est une satisfaction de pouvoir amener tant d’émotion ! VDD for ever, Merci !

    – 🏁 Un immense merci à mon entraîneur, Quentin, qui me suit depuis 2 ans. Un duo qui fonctionne plutôt bien puisque 2 ans de collaboration = 2 ans en équipe de France senior. Merci !

    – 📩 Un remerciement qui ira à toute l’équipe d’encadrement des différents stages que nous avons pu avoir (stage Canoe dame, préparation aux échéances…). Merci à la Fédération pour l’accompagnement.

    – 🎁 Un énorme merci aux Sociétés Sportives Réunies de M. Deguilhem qui me suit depuis 2013 en mettant à disposition les bateaux, et surtout de savoir qu’il y a des gens avec un cœur immense. Merci !

    – 👨‍👩‍👧‍👦  Un dernier mot qui ira à ma famille, qui n’aura jamais cessé de me suivre dans mes projets tant scolaires que sportifs. Se sentir soutenu par ses proches, c’est le sentiment le plus précieux que l’on peut avoir !

    Cindy, toute l’équipe municipale de La Sauvetat du Dropt te félicite pour ces résultats, tes qualités sportives comme tes qualités humaines. Tu as encore et toujours l’avenir devant toi pour parvenir sur la plus haute marche. Nous sommes très fiers de toi.

  • Les bons résultats de Cindy Coat en équipe de France

    Résumé complet des résultats de Cindy Coat du président du CKC Vallée du Dropt, Olivier Cain. Photos de Bruno Dazeur.

    Cindy COAT, jeune kayakiste du club de la Vallée Du Dropt a réintégré l’équipe de France Senior et – 23 ans pour l’année 2017.

    Apres des sélections équipe de France très disputées avec 3 ex æquo à la première place, Cindy est retenue en canoë monoplace dame (C1) dans le collectif senior et un gros calendrier international l’attend. Mais cette année, Cindy est également retenue en canoë biplace dame (C2) avec sa coéquipière Manon DURAND du club de Dormans (Marne).

    Championnat d’Europe – Skopje (Macédoine) – Médailles de bronze et d’argent

    Pays inconnu pour Cindy qui s’est rendue en macédoine début mai pour les Championnats d’Europe. D’abord la course classique (longue) sur une rivière avec très peu de courant. Cette configuration de course n’est pas à son avantage. Elle préfère les rivières plus techniques et obtient la 8ème place en C1, ce qui la laisse avec quelques regrets.
    Mais il faut directement enchaîner avec la course en C2. Cindy et Manon décrochent la médaille de bronze derrière les redoutables italiennes parvenues à la première et à la deuxième place.
    Ayant soif de revanche, Cindy se remobilise et travaille le parcours du sprint. Elle se qualifie pour une finale directe et décroche la médaille de bronze en C1 et la médaille d’argent en C2. L’or ne lui sourit pas encore, mais elle rentre en terre sauvetatoise avec 3 médailles sur 4.

    Après quelques jours de repos et 2 semaines d’entrainement, Cindy repart sur le circuit international. Après sa participation l’an dernier très prometteuse, elle a un titre de vainqueur du classement coupe du monde à défendre. 15 Jours de déplacements, 2 pays, 4 courses dont 2 sprints et 2 classiques tant en C1 qu’en C2. Voici le détail des courses dans les différents pays.

    Coupe du monde n°1 – Muothatal (Suisse) – Médaille d’or en C1 et C2

    Les deux premières courses ce sont déroulées à Muothatal, paisible village Suisse et lieu d’accueil des championnats du monde 2018. Les compétitions ont pris place sur la Muotha, rivière à volume que Cindy prend particulièrement du plaisir à descendre. Malgré ce plaisir, les erreurs ne pardonnent pas. Sur la course classique, Cindy se retrouve en grosse difficulté à 20 mètres de la ligne d’arrivée. Elle prend la 6ème place et voit s’échapper une potentielle médaille. Mais pas de baisse de motivation, car il faut reprendre le bateau et repartir en C2. Les filles décrochent une belle médaille d’argent, à seulement 4 petites secondes des italiennes.
    Pour le sprint le lendemain, changement total de contexte. De fortes pluies dans la nuit ont fait passer le débit de la Muotha de 40 à 75 m3 d’eau par seconde. Cela change totalement le profil de la rivière qui devient un vrai défi aussi bien technique que physique. Dans ces conditions compliquées, l’organisation décide de ne pas faire courir les catégories C1 dame et C2 dame en première manche. L’accès en finale se fait alors sans difficulté pour Cindy en seconde manche. En finale, elle assure et décroche la médaille d’or tant espérée depuis les premières courses. Et pour clôturer le tout, c’est une seconde marseillaise qui retentit en Suisse puisqu’elle décroche également la médaille d’or en C2 avec Manon.

    Coupe du monde n°2 –Augsbourg (Allemagne) – Médailles d’argent

    Changement de lieu et changement de style pour la deuxième étape du circuit. Les deux dernières courses ont lieu à Augsbourg en Allemagne. Le sprint sur un bassin artificiel se rapporte beaucoup à la préparation que tous les français ont eue lors des championnats du monde 2017 à Pau. Sur ce bassin très technique et piégeur, Cindy accroche la médaille d’argent en C1 derrière la française Claire HAAB, et décroche également la médaille d’argent en C2.
    Puis la dernière course classique sur le Lech avait lieu le lendemain, sur un parcours ne représentant pas de beaucoup de difficulté. A ce jeu, Cindy se retrouve en difficulté et se voit reléguer à la 9ème place en C1. En C2, c’est une nouvelle fois une médaille d’argent qui s’offre à l’équipage français.

    3ème place au classement de la Coupe du Monde

    Au final, Cindy s’octroie la troisième place du classement coupe du monde, laissant sa place à la jeune italienne Cécilia PANATO, qui devance également la suissesse Sabine EICHENBERGER. En C2, c’est encore une fois l’équipage italien des sœurs PANATO qui prent la première place devant l’équipage formé par Manon et Cindy.

    Bientôt les Championnats du Monde à Pau

    Cindy reste satisfaite de ses courses, même s’il faut encore beaucoup travailler pour prétendre être prête pour les Championnats du Monde à Pau. Mais elle a dû mener de front son double projet sportif et scolaire. Combat encore une fois bien maîtrisé puisqu’elle valide sa Licence STAPS mention « Education et Motricité ». Elle attend maintenant une réponse pour entrer en master à Poitiers pour préparer le concours du CAPEPS.

    Remerciements

    Cindy tient à remercier son club qui la soutient depuis ses premiers coups de pagaie. Elle souhaite également remercier les Sociétés Sportives Réunies de Jean Claude DEGUILHEM qui lui met à disposition un nouveau bateau pour les championnats du monde, et qui l’aide pour les frais engagés sur les déplacements internationaux.

    Prochaines échéances : Stages, courses Nationales et Internationales
    • Stage à Sort (Espagne) du 3 au 7 Juillet
    • Championnat de France à Metz du 15 au 22 Juillet
    • Championnat du Monde -23 ans à Murau (Autriche) du 23 au 30 Juillet
    • Stage à Pau du 21 au 25 Août
    • Stage à Pau du 6 au 10 Septembre
    • Championnat du monde sénior à Pau du 23 au 30 Septembre
  • Coupe du Monde de canoë, la suite

    Résultats et photo mis en ligne par Manon Durand, coéquipière de Cindy Coat pour la Coupe du Monde de canoë.

    Ce week-end se sont déroulées les deux premières manches de Coupe Du Monde à Muotathal en Suisse.

    Manon Durand termine 4ème en C1 sur la classique à 6 secondes du podium, et 2ème en C2 avec Cindy Coat du CKC Vallée du Dropt à 4 secondes de leurs rivales italiennes.
    En sprint, Cindy et Manon gagnent en C2, sur un parcours très technique suite à un gros niveau d’eau!

    Les prochaines manches de coupes du monde auront lieu ce week-end à Augsbourg en Allemagne. Encouragez-les!