• Les enfants d’Halloween ont visité le village

    Bien que cette fête populaire ne soit pas de chez nous mais plutôt des îles Anglos-Celtes, il est maintenant admis que la France célèbre Halloween le 31 octobre veille de la Toussaint. Une fête où les enfants se déguisent avec des costumes de sorcières, de fantômes ou de monstres pour aller sonner aux portes en demandant des bonbons.

    A La Sauvetat du Dropt, vous avez pu voir un petit groupe composé d’enfants accompagnés de deux mamans dont Maëlle qui se cache sous un beau maquillage de circonstance suivi par un drôle de petit monstre à quatre pattes. Leur passage a été remarqué au bar-tabac-restaurant Les Fées Gourmandises, au multiservice Proxi P’tit Panier du Dropt ainsi qu’à la mairie où Monsieur le Maire s’apprêtait à accueillir les membres du Conseil Municipal.

  • Inauguration du pont roman qui rassemble nos communes

    Nombreuses photos de Martine, Françoise, Isabelle, Francis, Michel et André.

    Soleil radieux pour une inauguration attendue

    Samedi 26 octobre, le pont roman des communes d’Agnac et La Sauvetat du Dropt, dont la restauration est enfin achevée, était inauguré sous un soleil radieux en présence de nombreux élus et d’une large assemblée. Le groupe folklorique Oc’Renovenca de Roumagne animait la cérémonie par des danses traditionnelles au son des accordéons tandis que les élèves de l’école de pagaie du Canoë Kayak Club menés par Olivier Cain évoluaient dans la rivière au pied du pont.

    Après avoir coupé le ruban tricolore, les élus prenaient la parole tour à tour. Denis Murer, Maire d’Agnac et Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt évoquaient ces longues années de réflexion entre Armand Béraud alors Maire d’Agnac et son homologue de La Sauvetat Gilbert Grannereau. C’est en 1992 et sous leur impulsion que le pont roman, qui commençait à souffrir de longues années sans entretien, fut classé aux Monuments Historiques. Puis que fut décidée la restauration partagée entre les deux communes avec une durée de 23 ans de travaux, de 1996 à 2019 !

    Travaux subventionnés à hauteur de 80 % grâce à la DRAC, au Conseil Régional, au Conseil Départemental et à la CCPL, les 20% restants ayant été partagés entre Agnac et La Sauvetat. Travaux réalisés par des entreprises spécialisées en restauration de monuments historiques et dont il faut reconnaître l’excellent travail avec une mention spéciale pour la reprise des arches effectuée par les Compagnons Réunis.

    La tumultueuse histoire du Pont Roman

    Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, faisait un long résumé de la riche histoire de ce pont. Les 11 arches romanes furent construites en même temps que les premières fortifications de la ville au XII° siècle, agrandi de 12 arches gothiques en raison des crues qui modifièrent le cours de la rivière au XIII° siècle faisant de ce pont un ouvrage de 176 m de long. Témoin des invasions anglaises au XV° puis des guerres de religion au XVI°. Emprunté par les troupes du Duc de La Valette venu mater la rébellion des Croquants en 1637, épisode sanglant qui fit presque disparaître le village mais pas le pont ! Ouvrage amputé d’une arche au XIX° lorsque le député Lakanal rend le Dropt navigable, 26 ans seulement en raison de la construction de la voie ferrée. En 1800, le pont est en mauvais état et en 1806, un premier devis est demandé pour une réfection qui ne se fera pas. En 1843, une crue exceptionnelle l’endommage fortement. Les élus de l’époque auraient pu ne plus s’en occuper mais la partie gothique garde un grand intérêt puisque les chutes alimentent le moulin. Moulin à farine dans un premier temps, puis fabrique de cagettes et enfin scierie mue grâce à la force hydraulique. En 1990, les arches de la partie romane s’écroulent. Il était vraiment temps de prendre une décision.

    Un pont, lien entre deux communes et deux pays

    Jean-Luc Gardeau poursuit en faisant part du plaisir éprouvé devant le résultat qu’il souhaite partager avec tous ceux qui ont œuvré à ces travaux, les maires qui ont précédés – avec une pensée pour Gilbert Grannereau hospitalisé – et les conseillers municipaux. Investissement qui a permis de sauver un patrimoine d’exception. Il tenait à souligner la participation indéfectible de la commune d’Agnac alors que ce pont est situé à l’entrée de La Sauvetat. Une coopération jamais remise en cause et des charges partagées à 50 %.

    Il concluait par ces mots : « Ce pont, cordon ombilical entre nos deux communes, n’a jamais été celui de la discorde, ni celui de la rivière Kwaï, peut-être parfois celui des soupirs. Aujourd’hui, il est bien le pont de la conciliation et de l’harmonie de deux communes fières de leur patrimoine, fières de leurs racines. Vive Agnac, vive La Sauvetat ! ».

    Le discours suivant fut celui de Jean-Marie Constantin en tant que vice-président de la CCPL. Pour lui, le pont est une passerelle entre les Pays de Lauzun et de Duras puisqu’il est à égale distance de ces deux pôles communautaires. Un monument qui rapproche les entités. Idée reprise par Pierre Camani et Francis Bianchi qui évoquaient l’intérêt touristique d’un tel monument, une richesse patrimoniale qui met en valeur l’ensemble du pays en soulignant l’importance des aides obtenues des instances nationales, régionales et départementales.

    Un apéritif offert dans l’ancienne scierie du moulin

    Denis Murer et Jean-Luc Gardeau invitaient ensuite l’ensemble de l’assistance à parcourir le pont pour en apprécier la restauration avant de se rendre dans le bâtiment de l’ancienne scierie aimablement prêter pour l’occasion par la famille Barreau. Un vaste espace aux murs de pierres et à la charpente apparente où un apéritif dînatoire attendait les convives. Pour préparer ce buffet, les municipalités d’Agnac et de La Sauvetat avaient fait appel au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises pour les toasts et petits fours, à la Boulangerie Demadrille pour les quiches et pizzas, à l’entreprise Fruit Gourmet pour les plateaux de fruits mœlleux, au multiservice PROXI P’tit Panier du Dropt pour les boissons sans alcools et au Domaine des Allegrets pour les vins des Côtes de Duras avec une étiquette personnalisée pour l’événement.

     

  • Tournoi Val de Guyenne à Marmande

    Photos et résumé du mini tournoi des jeunes « – de 13 Val de Guyenne » de Sam Carroll, père de Lincoln, auteur d’un but contre Virazeil.

    L’équipe des – de 13 de Val de Guyenne était reçue à Marmande samedi 19 octobre pour un mini tournoi. 8 équipes étaient formées pour ces rencontres. La Sauvetat 1 jouait 4 matches, chacun d’une durée de 15 minutes. Premier match remporté contre Virazeil 2 – 0. Buts de Lincoln et Paolo. Second match contre Marmande. Belle prestation qui se soldait par un nul 0 – 0. Il faut souligner la performance d’Emma qui effectuait un arrêt brillant en défense pour empêcher Marmande de marquer. Le troisième match contre Agen confirmait le jeu d’une équipe soudée malgré un nul 0 – 0 et des arrêts remarquables de Noah, gardien de but. Le quatrième et dernier match contre Gontaud de Nogaret fut difficile pour l’équipe qui perdait 3 – 0. Malgré plusieurs tentatives de tirs au but, les joueurs, fatigués des matches très physiques précédents contre Marmande et Agen ne parvinrent pas à battre leurs adversaires. Il faut saluer l’énorme effort donné pour tenir en respect ces deux équipes. Nos joueurs peuvent être fiers de ces rencontres.

    « Challenges event held at Marmande on the 19th October.
    There were 8 teams playing in the event. La Sauvetat Team 1 played four matches, each match lasting 15 minutes. The first match was against Virazeil which they won 2 – 0 with the goals kicked by Lincoln and Paolo. The second match was against Marmande and the team played really well to achieve a draw 0 – 0 with Emma performing a brilliant goal line save in defence to stop Marmande scoring. The third match was against Agen and again the team played very well to achieve a draw 0 – 0 with Noah performing some amazing saves as guardian. The fourth match was against Gontaud and it was difficult for the team, with them losing 3 – 0. They had several shots on goal but the tough, physical matches against Marmande and Agen meant that they weren’t able to beat their opponents. It was a tremendous effort for the team to hold Agen and Marmande scoreless and they should be very proud of themselves. »
  • Vacances de la Toussaint au Château de Duras

    Visite du Château en autonomie

    Le Château est ouvert à la visite tous les jours : une trentaine de salles restaurées à visiter, parcours fléché, audioguide français et anglais, salle aux Fantômes, maquettes animées, jeux d’autrefois, montée à la Tour….
    C’est aussi l’occasion de découvrir les appartements du Duc et de la Duchesse remeublés en partenariat avec le Mobilier national en 2018 et 2019. Suivez les traces du Duc et de la Duchesse de Duras…

    Horaires d’ouverture : Octobre 10h-13h et 14h-18h / Novembre 14h-18h


    Visite guidée pour enfants : Les P’tits Historiens

    Le Mercredi 23 octobre à 11h partez en famille à la découverte du Château avec une visite guidée adaptée aux enfants de 4 à 12 ans : système de défense, vie quotidienne à l’intérieur du Château… Le Moyen-Age n’aura plus de secret pour eux ! Réservation conseillée

    Tarifs : Adulte 8€ / 6-12 ans 5 € / 3-5 ans 2,50€ / moins de 3 ans gratuit.

    Chasse aux détails en autonomie

    Partez à la chasse aux détails dans le Château en famille ! Moulure, serrure, décor, motif… Arriverez-vous à tous les retrouver dans les méandres du Château ?

    Chasse au trésor pour adultes

    Parce qu’il n’y en a pas que pour les enfants une chasse au trésor pour adultes, exclusivement sur smartphone, est relancée pendant les vacances. Pour ceux qui n’ont pas encore tenté leur chance il va falloir se creuser les méninges pendant la visite pour décrocher l’un des deniers authentiques mis en jeu.

    Halloween Jeudi 31 octobre Avec la participation du Théâtre de l’Atelier de Marmande

    Tremblez !! Halloween revient au Château de Duras. Rendez-vous le soir du jeudi 31 octobre pour une visite très spéciale…

    Actualité de l’événement à suivre sur la page Facebook du Château de Duras et sur chateau-de-duras.com. Réservation conseillée, dans la limite des places disponibles.

    Attention : interdit au moins de 10 ans.

    18h30 à 20h pour les 10-12 ans (un adulte accompagnant payant autorisé)
    20h à 21h pour les 13-15 ans
    21h à 22h pour les 16-18 ans
    22h à 23h pour les adultes les plus courageux…..
    Tarif unique Halloween 4€

  • Soubernade entre amis, ceux de la Sauveté

    Les repas de saison des Amis de la Sauveté

    Les journées raccourcissent et se rafraîchissent. Elles annoncent la reprise des repas de saison des Amis de la Sauveté. Celui de samedi 5 octobre mettait en scène les haricots coco cuisinés avec la couenne de nos cochons de campagne et un hachis ail et persil, secret de nos mamies locales. Le nom de ce plat, vous le connaissez bien maintenant, on le nomme Soubernade. Il fait parti du patrimoine culinaire que l’association met un point d’honneur à sauvegarder.
    Pour l’accompagner, les gars du village ont fait griller des saucisses, celles que l’on dit à tort, de Toulouse puisqu’elles viennent de notre commerce multiservices Proxi !

    Parmi les convives, de nombreux sauvetatois et sympathisants habituels, toujours enchantés de retrouver les saveurs de leur enfance, et de nouvelles têtes venues du village de Puysserampion voisin bien que de nationalités irlandaise et néerlandaise. Nous leur souhaitons la bienvenue et seront ravis de les accueillir lors des prochaines festivités.

    Le mois qui suit fêtera les cucurbitacées avec un repas à base de citrouille. En soupe et en dessert et pourquoi pas en gratin aussi cette année. A discutailler avec nos mamies cordons bleus … Retenez déjà la date, samedi 16 novembre.

  • ASSA Pays du Dropt, résultats des jeunes

    Photos et résultats de Sam Carroll, père du jeune Lincoln évoluant au sein des « – de 13 ».
    Matches des – de 13 ans samedi 28 septembre à domicile. ASSA-Val de Guyenne 1 vs FC Nérac gagné 4-2. Assa-Val de Guyenne 2 vs Virazeil-Puymiclan perdu 6-0. Matches de 60 mn entrecoupées de 4 mi-temps avec changements de camps.
    Les informations de toutes les équipes du club sont à retrouver sur le site officiel Assa Pays du Dropt.

    Under 13 age matches on Saturday at La Sauvetat at 13h30. La Sauvetat (Val Guyenne) Team 1 played FC Nerac and they won 4 goals to 2. La Sauvetat (Val Guyenne) Team 2 played US Virazeil Puymiclan and lost 6 goals to nil. The games were 60 minutes of playing time broken up into 4 quarters with the sides changing ends at half time.

     

  • Merci à tous les bénévoles du Comité des Fêtes

    Après la très active saison d’été en raison des Soirées Gourmandes des vendredis de juillet et août et de la fête votive du 1er week-end d’août, Peter Cain, président du Comité des Fêtes, et son bureau invitaient l’ensemble des bénévoles à partager un repas en remerciement des bons et loyaux services rendus pour ces manifestations. Invités également bien qu’avec une petite participation financière, les commerçants de ces mêmes Soirées Gourmandes qui ont pour une fois mis les pieds sous la table. Au menu, une copieuse et délicieuse paëlla que les convives ont dégusté dans la joie des retrouvailles et l’insouciance d’une soirée sans impératif associatif.

    Peter Cain prenait la parole dès l’apéritif pour parler de la saison écoulée et remercier chaleureusement toute son équipe. Il tenait aussi à s’excuser d’avoir été un tantinet grognon parfois en raison du stress généré par l’accueil de tant de monde chaque vendredi – effectivement, le nombre de visiteurs augmente chaque année. Il est certain que les 1000 couverts ont été atteints plusieurs semaines de suite – mais rien de grave, le président est pardonné. L’équipe est soudée et ne l’a jamais lâché !

    Après les applaudissements de l’assistance, ce fut au tour du secrétaire Roland Strupiekowski de s’exprimer en insistant sur le fait que le président est toujours présent, chaque semaine pour faire le point et ravitailler le stand de l’association. Il est grandement assisté de son vice-président Alain Crossoir. Roland tenait à ce que tous le sachent et leur fassent une ovation particulière.

    En fin de repas, Alexandre Chasteau, porte-parole des commerçants, se levait et demandait le silence pour s’exprimer au nom de tous les artisans de la restauration qui s’installent chaque vendredi. Là encore, le Comité des Fêtes fut chaleureusement remercier pour une organisation sans faille et un travail remarquable effectué par les bénévoles tout au long de l’été.

    Finalement, malgré les efforts et l’assiduité demandés chaque semaine de la saison estivale, le Comité des Fêtes comptent de nombreuses bonnes volontés qui sont reparties motivées après cette rencontre leur étant consacrée. D’autant plus que la manifestation d’hiver approche à grands pas. Celle du dimanche 1er décembre avec Marché de Noël et Vide-grenier / Brocante pour laquelle les hostilités débuteront dès le mercredi précédent pour offrir une salle des sports transformée en village de Noël. A cette occasion et pour la seconde année consécutive, l’opération des apprentis bénévoles sera reconduite. Les informations seront prochainement diffusées.

  • Ils ont bougé pour prévenir le suicide !

    La municipalité de La Sauvetat du Dropt accueillait la Journée Mondiale de Prévention du Suicide le samedi 21 septembre. Cette manifestation était mise en place par la SAFED, Solincité, le Centre Hospitalier Vauclaire et le Groupement Interprofessionnel de Prévention 24/47.

    Comme l’explique Stella Darrouzes, responsable du programme départemental de prévention de la crise suicidaire au sein de la SAFED :

    « Plusieurs objectifs à cette journée : parler ouvertement de la prévention du suicide, de la souffrance qu’il engendre et lutter contre les discriminations liées à la souffrance psychique en proposant des actions pour le bien-être. Dans ce but, un village de prévention et de promotion en santé mentale était installé sur la Prairie des Croquants.

    Le suicide et la santé mentale ne sont pas des gros mots. Nous voulons permettre la discussion et permettre à chacun de s’exprimer, quel que soit son origine, sa sexualité, sa souffrance. Et enfin et surtout, faire apparaître le mot suicide dans l’espace public. »

    Peu de monde … les discussions abordant les problèmes de santé mentale sont-elles tabous?

    Les visiteurs, peu nombreux malgré une information diffusée largement, ont pu circuler dans le village de prévention pour s’initier à la Zumba ou au pilates, apprendre à tricoter ou profiter d’une exposition de tableaux et d’objets fabriqués artisanalement au son de la Batukasol de Solincité.
    Au stand de « la caravane des folies ordinaires », il était possible d’acheter du Préjugix … un médicament anti-préjugés pour combattre les idées reçus au sujet du handicap physique, du handicap mental, de la dépression, des familles de malades psychiques, des seniors, des jeunes, des violences conjugales, de l’homosexualité, ou de la reconversion professionnelle sous la forme de notices incitatives mais ludiques invitant à s’interroger et à réagir lorsque s’insinuent les idées noires.

    Une petite douzaine de participants, marcheurs ou coureurs, prirent le sentier de randonnée de 10 km balisé en direction du Lac de l’Escourou par les membres du Groupement Interprofessionnel Prévention 24/47. Le retour se fit sous les applaudissements tandis que le dancefloor du Comité des Fêtes était dans le même temps investi par les adeptes de la zumba.
    L’après-midi se terminait par un repas pris au food truck installé pour l’occasion et un concert avec le William Delanay Barry Band.

    Cette manifestation, malgré une faible fréquentation, aura peut-être atteint son but. La reconnaissance de l’autre dans sa différence, le respect de la singularité, la reconnaissance des potentialités qui existent chez toute personne et comprendre que le vivre ensemble est indispensable à la cohésion d’une société.

  • Des sauvetatoises pour encourager Miss Aquitaine

    Photo de Damien Parvis, correspondant du Républicain, pour un article paru le 21 septembre.


    Régine, bien connue à La Sauvetat pour son dynamisme et sa gouaille, a participé avec un groupe d’amies à l’élection de Miss Aquitaine qui avait lieu samedi 14 septembre à Bergerac où Justine Delmas a été sélectionnée parmi 16 prétendantes à la couronne régionale.

    Cette soirée de sacre locale s’est terminée chez les parents de la candidate couronnée à St Sauveur de Bergerac d’où elle est originaire en compagnie des supportrices de la première heure dont notre Régine et ses amies. L’histoire ne dit pas si elles seront aussi dans le public lors de l’élection de Miss France 2020 en décembre prochain …

     

  • Journée Mondiale de Prévention du Suicide à La Sauvetat du Dropt

    Prêt à bouger pour la prévention du suicide ?

    Vous avez bien lu. Le village de La Sauvetat du Dropt accueille le samedi 21 septembre la Journée Mondiale de Prévention du Suicide.

    Organisée par la SAFED (Servide d’Accompagnement des Familles en Difficultés) de la Dordogne (24) et du Lot-et-Garonne (47), cette journée sera l’occasion de découvrir ou de pratiquer de nombreuses activités. Au programme à partir de 14h :

    • Course à pied ou randonnée (non compétitives) de 10km au départ de la Sauvetat du Dropt et autour du lac du Lescourroux.!

    Inscription : 5 € : c’est par ici !

    •  Vous pouvez venir sans courir : profitez de nombreuses animations gratuites : sophrologie, Pilate, zumba, atelier nuage, création artistique, rock-thérapie… et même une buvette!
    • Et pour finir, en soirée : un concert gratuit à 21h « The William Delanay Barry Band« 

    Restauration sur place : food-truck ou pique-nique tiré du panier

    Faites passer le message, invitez vos amis les moins sportifs : les animations seront ouvertes même pendant la course!

    </td<
  • Journées du Patrimoine Lauzun, Allemans, Duras et Eymet

    Pour cette 36° édition des Journées Européennes du Patrimoine, nos territoires proches vous proposent de découvrir ou redécouvrir Lauzun, son village et son château, Allemans du Dropt, son village et les fresques de son église, le château de Duras avec en soirée le spectacle en 4D ou la Bastide d’Eymet.

    Le programme complet – dates, tarifs et horaires – des pays de Lauzun, Duras et Eymet ou de l’ensemble des événements proposés partout en France est à retrouver sur le site du Ministère de la Culture Journées du Patrimoine.

  • Une équipe sauvetatoise à la Farfelue de Marmande

    Photos avant le départ de Anne Lesimple. Photos au cours de la manifestation des organisateurs de La Farfelue.

    La Farfelue, course d’obstacles à Marmande

    C’est parcours pédestre alliant plaisir simple et agréable de la course à pied et l’envie de tester ses capacités physiques et morales dans un genre commando à la portée de tous. Une épreuve pensée pour le plus grand nombre où l’entraide, la solidarité et surtout l’envie de s’amuser et de passer une bonne journée sont les éléments fédérateurs.

    Une équipe sauvetatoise du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises

    Comme l’année dernière, Céline Dehez et Fred Fesard du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises, ont participé à la Farfelue sur le thème des métiers. Dans leur équipe de « farfelus barman, barmaid », Sylvie Chambolle, Isabelle René et Mathieu Grannereau de La Sauvetat du Dropt et Thierry Goudelin, conjoint de la coiffeuse du village, venu de St Pardoux-Isaac.

    Sur une distance de 10km, ils ont dû franchir 35 obstacles imaginés avec de la boue, des tuyaux, des filets, de la paille, des murs d’escalades, de l’eau, des structures de glissades, des passages de buses … Au final, des efforts physiques mais aussi une franche rigolade.