• Confinement : « Les Fées Gourmandises » propose un menu à votre porte


    En raison de l’épidémie de Coronavirus, les mesures sanitaires annoncées par le gouvernement imposent un confinement obligatoire. Pour vous aider à gérer le quotidien, le Restaurant des Fées Gourmandises de La Sauvetat du Dropt vous propose de livrer vos repas à domicile.

    N’oubliez pas de faire votre choix dans le menu ici présenté et de commander au moins la veille pour le lendemain au 05 53 88 89 95.

  • Info Mairie : nos commerces livrent les courses ou les repas à domicile

    Les commerces de La Sauvetat du Dropt s’organisent

    Ils proposent maintenant un service de livraison à domicile pour les courses, le pain et les repas. N’hésitez pas à les contacter et prévenez vos voisins ou membres de la famille qui ne seraient pas connectés.

    • Épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt – Christine ou Sophie – Livraison de courses – Tel : 05 53 79 35 56
    • Boulangerie Demadrille – Francis ou Yolaine – Livraison de pain – Tel : 05 53 83 00 81
    • Restaurant Les Fées Gourmandises – Céline ou Fred – Livraison de repas à domicile – Tel : 05 53 88 89 95
    Pour tout autre service, la Municipalité est disponible

    Par mail : mairie.sauvetatdudropt@orange.fr

    Ou par téléphone :

    Monsieur GARDEAU Jean-Luc, Maire 06 86 99 66 30
    Monsieur SAURON Germain, 1er adjoint 07 88 87 38 93
    Madame JANSSEN Isabelle, 1ème adjoint 06 82 34 41 24
    Monsieur TENOT Jean-Pierre, 3ème adjoint 06 86 47 41 98
    Monsieur MOTHES Jean-Paul, 4ème adjoint 06 12 05 09 22

    Veuillez respecter les consignes de confinement mises en place par le gouvernement, c’est le seul moyen de participer à cette lutte et de soulager le personnel soignant. Prenez soin de vous.

  • Réunion CORONAVIRUS pour le Maire et ses adjoints

    En raison de la crise sanitaire due au CORONAVIRUS, Samedi 21 mars, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau réunissait ses adjoints pour analyser la situation de la commune alors que la majorité de ses habitants sont confinés.

    Conseil Municipal en place 

    Le premier point abordé fut celui de l’après élections municipales. La réunion d’installation du nouveau conseil ayant été reportée par le gouvernement, Monsieur le Maire informait que l’ancien conseil était toujours en place et proposait de joindre les conseillers sortants tout comme les nouveaux élus pour les en informer.

    Les commerces 

    Venaient ensuite les mesures de sécurité prises ou à prendre pour le village et les commerces. Au nombre de 3, ces commerces que sont l’épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt, la Boulangerie Demadrille et le Tabac des Fées Gourmandises, continuent d’accueillir du public. Il est impératif de n’accepter les clients que chacun leur tour et de matérialiser une ligne au sol à l’extérieur du magasin pour l’attente du client suivant, ceci afin de respecter la distance physique entre les personnes. Ces mesures déjà partiellement mises en place par certains seront effectives pour tous dès le début de la semaine.

    Le Maire et les adjoints proposent d’aider l’épicerie PROXI qui ne parvient pas à assurer toutes les livraisons à domicile. Ils soutiennent aussi le projet de Céline et Fred des Fées Gourmandises qui proposent de livrer des repas à domicile. Si ce projet se concrétise, les seniors de la commune seront informés en priorité.

    Les employés municipaux

    Ils sont tous en confinement même si Laurence, secrétaire de mairie, n’est plus présente à l’accueil puisqu’en télétravail depuis son domicile. Elle reste disponible par mail et pour ceux qui appellent, le répondeur téléphonique donne les numéros du Maire et de son 1er adjoint.

    Sa collègue Corinne, récemment arrivée au secrétariat, est en confinement, tout comme Hélène et Marie-Lyse puisque l’école est fermée ou Patricia, l’Agence Postale ayant aussi baissée son rideau. Jean-Marc et Aurélien, les agents techniques se relaieront pour assurer le ramassage des ordures ménagères et tondre les pelouses pour ne pas se laisser déborder.

    Les personnes isolées ou bénéficiant des services à domicile

    Monsieur le Maire énumère la liste des personnes isolées de la commune en demandant à ce qu’elles soient contactées régulièrement afin de connaître leurs besoins éventuels et de les assurer du soutien de la municipalité. Une enquête sera menée pour savoir si certains bénéficiaient de services à domicile qui pourraient être stoppés en raison des événements. Le service de portage des repas par exemple et dans ce cas et avec l’accord financier des familles, Céline et Fred des Fées Gourmandises pourraient prendre le relais.

    Traduction anglaise des consignes primordiales

    En raison d’un grand nombre d’anglophones sur la commune, le Maire et les adjoints décidaient de faire faire une traduction des mesures primordiales de cette urgence sanitaire exceptionnelle. Cette traduction sera faîtes par Christine, sœur du Maire, qui est bilingue. Elle sera distribuée via les mails connus des résidents étrangers avec demande de partage au plus grand nombre.

    Une information à diffuser et à partager

    Otez vos bijoux et montres qui sont une bonne cachette pour le virus !

    Sonnerie de cloches pour un message d’espoir

    La réunion se terminait par le rendez-vous donné par les Évêques ce mercredi 25 mars à 19h30 puisque les cloches de toutes les églises de France sonneront pendant 10 minutes afin de délivrer un message de « fraternité » et en signe de reconnaissance au personnel soignant. A cette occasion, nous sommes tous appelés à allumer des bougies à nos fenêtres.

     

     

  • Votre panier de légumes hebdomadaire

    Photo de Faustine, compagne de Benjamin, ci-contre, dans son jardin de Biraval.

    Jardin potager entre inspiration permaculturelle et agro-foresterie

    Un projet de maraîchage a vu le jour sur la rive gauche du Dropt, au lieu-dit Biraval sur notre commune de La Sauvetat du Dropt.
    Soucieux de l’autonomie alimentaire, l’ancien propriétaire M.Dion, a aménagé cette prairie de moins d’un hectare, de manière organisée. Les arbres fruitiers installés ou replantés récemment sur le modèle de l’agro-foresterie, ont des floraisons étalées dans le temps. Le poulailler, l’étang et la présence d’un âne permettent de mener correctement les cultures.C’est fin 2014 que Benjamin Bergeon s’y installe avec sa famille et c’est en 2019, après une reconversion professionnelle que la production de légumes diversifiés s’officialise.

    L’inspiration est « permaculturelle », et la formation se fait au sein de micro-fermes girondine et lot-et-garonnaise mais aussi par le biais de l’ADEAR47, l’AGAP33 et la Maison des Paysans de Dordogne, qui accompagnent, entre autres, des agriculteurs dits « hors cadres » lors de leur installation.

    Le principe de fonctionnement est simple : un paysan cultive sans mécanisation, sur moins d’un hectare, pour fournir les foyers alentours en légumes diversifiés de saison, et cela de manière hebdomadaire. Les plants issus de semences paysannes sont faits sur place et les cultures sont menées sans intrant chimique. Le sol n’est pas travaillé. Des engrais verts diversifiés, eux aussi, se mêlent aux cultures de légumes. Le jardinier-maraîcher utilise des purins et des décoctions faites sur place, pour intervenir sur une maladie ou un ravageur.

    Un panier chaque semaine pour des légumes sains et de saison

    Quant au consommateur, il habite souvent la même commune, et parfois, des légumes inconnus sur nos étales de grandes surfaces se retrouvent dans le panier hebdomadaire vendu par Benjamin. C’est là que le lien entre le « mangeur de légumes » et le producteur est important. Le lien social trop souvent absent à notre époque, retrouve ici tout son sens.
    La forme progressive de l’installation permet d’accueillir de nouveau abonnement cette année. Le client s’engage à acheter un panier chaque semaine et le paysan, à fournir une quantité de légumes sains et de saison.

    Prendre contact avec Benjamin pour le panier hebdomadaire

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur cette agriculture paysanne ou sur le fonctionnement des paniers, voici les coordonnées de Benjamin Bergeon : Tel 06 07 10 84 87 ou trbilu@gmail.com

  • Contes et musique kurde aux Fées Gourmandises

    Une invitation dans le cadre des Fées Gourmandises

    Ce samedi 29 février, le Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises de La Sauvetat du Dropt accueillait des visiteurs pour une soirée organisée par Martine Brosse et Anne Lesimple, sauvetatoises et conseillères municipales. Installée devant un bon feu de cheminée, l’assistance put écouter Chantal Constant, conteuse, lire des extraits de son livre « Hozan Rêber, le chant d’un kurde en exil »  ainsi que des contes kurdes tandis que Hozan Rêber, exilé politique, chantait et jouait du saz et de la bilur. Un grand moment d’émotions, de rires aussi et la découverte d’une musique poignante venue de l’Orient.

    « Hozan Rêber, le chant d’un kurde en exil

    Ce livre est un récit. C’est l’histoire humble et pourtant héroïque qu’un immigré kurde partage avec sa voisine française. Ils ne parlent pas la même langue, et en apparence tout les oppose. Mais dans cette improbable rencontre résonnent bientôt un passé commun et les défis du monde actuel. Dans leurs voix s’entendent la difficile conciliation des cultures, la violence et l’incompréhension des peuples qui, de l’Orient à l’Occident d’aujourd’hui, ne parviennent plus à absorber les récents bouleversements.
    Peu à peu, la poésie, l’amour du chant et les mythes hérités de l’Antiquité réunissent ces deux êtres, leur permettant parfois de retrouver des chemins perdus. »

    Après les contes et la musique kurde, tandis que Chantal et son ami Hozan Rêber dédicaçaient le livre, les invités installaient les tables afin que Martine et Anne servent une délicieuse soupe de légumes et des gâteaux maison. Un temps de partage qui permit de faire de nouvelles rencontres car dans cet espace convivial se sont côtoyés des gens du village dont Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau, des gens des villages voisins, des canadiens, des anglais, un norvégien, une irlandaise, un néerlandais, une venezuelienne elle-même exilé, en attente d’un droit d’asile, un monsieur de couleur natif du Congo dont nous n’avons osé demander l’histoire et qui sait, peut-être d’autres spectateurs aux origines étrangères qui seront restés anonymes par pudeur mais qui emporteront avec eux le sentiment que malgré toutes les violences et les injustices dont les hommes sont capables, la vie vaut la peine d’être vécue !

  • Chevaux heureux à l’Écurie Karine Dercourt

    Vu sur la page facebook de l’Écurie Karine Dercourt, des photos de chevaux heureux ! Bon, c’est vrai, le soleil brillait mais on peut supposer que la vie est douce à Peyronnette sur les hauteurs de La Sauvetat du Dropt. Pensez-y si vous souhaitez prendre des cours d’équitation, vous perfectionner avant votre examen ou si vous cherchez une pension pour votre cheval… Coordonnées de Karine dans l’annuaire de votre site.

     

  • Un horloger dans l’annuaire

    Horloger, un métier de précision et de minutie

    Depuis qu’il est horloger dans un bourg voisin de La Sauvetat du Dropt, Roland a vu passé de beaux spécimens de montres ou de pendules. Des mécaniques du temps de luxe telles que des Breitling Navitimer, montres préférées des pilotes et passionnés d’aéronautique (photos 1 et 2), des Rolex, de magnifiques et très anciennes montres de famille (photo 3) ou dernièrement, une montre gousset enchâssée dans un support de bronze qui était fixée sur le tableau de bord d’un avion et qui date de la 1ère guerre mondiale (photos 4 à 7).

    L’entreprise se nomme Mécanique du Temps. Contact : Roland au 07 70 21 17 02 ou mecaniquedutemps@orange.fr A retrouver dans l’annuaire, rubrique artisan.

  • La St Valentin avec des fleurs, au PROXI

    St Valentin au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Photo de Yves Pénicaud.

    « Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion. »

    Pour fêter comme il se doit cet événement, de beaux bouquets de fleurs vous attendent au PROXI P’tit Panier du Dropt, à l’entrée du village de La Sauvetat du Dropt.

  • Karaokés des Fées Gourmandises

    Depuis quelques mois, le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises est investi par des chanteurs amateurs de tout âge et de toute nationalité. Ces soirées conviviales se déroulent le vendredi. Pas de règle précise à suivre, Rinus Van Ravenstein, sauvetatois d’adoption d’origine néerlandaise à l’origine de ces rencontres, vous donne un papier sur lequel vous faîtes part de vos souhaits puis cherche dans la bibliothèque le karaoké adapté.

    L’ambiance fut tour à tour anglosaxone avec la présence de nombreux anglophones dont d’anciens rockeurs professionnels et frenchy grâce à une famille sauvetatoise d’origine belge dont les enfants s’en sont donnés à cœur joie sur les derniers tubes du moment.

    Prochaine date, le vendredi 31 janvier.

  • Tout savoir sur l’Écurie Karine Dercourt

    L’écurie de Karine Dercourt est située au lieu-dit Peyronnette à La Sauvetat du Dropt et vous propose différentes prestations de qualité pour vous et votre cheval: enseignement à domicile ou aux écuries, travail du cheval, débourrage, pension, tonte, passage de galop, gardiennage …

    Étant Cavalière en épreuves amateur Dressage/Cso/Cce, l’écurie vous propose des prestations de qualités dans le respect du couple cavalier/cheval que ce soit pour de la compétition, des loisirs ou de la remise en confiance.

    Une carrière en sable de 27×50 clôturée avec obstacles est à disposition pour les leçons d’équitation.

    Étant monitrice indépendante, Karine se déplace chez vous, sur les départements du Lot-et-Garonne, de la Dordogne ou de la Gironde, pour des leçons, travail du cheval, débourrage, tonte ou pour remplacement.

    Du foin de qualité est distribué pour les chevaux en pension ainsi que du granulé haut de gamme. Eau propre dans les prés.
    L’écurie est suivie par un vétérinaire, un maréchal ferrant et un dentiste. Tous compétents. En cas de problème de santé de l’équidé, le cheval est transporté à la clinique de St Aubin de Branne.

    Coordonnées: dercourtkarine@gmail.com / 0686045163 ou page Facebook Karine Dercourt. Retrouvez d’autres articles et photos sur l’Écurie Karine Dercourt sur votre blog/site.

  • Mise à jour de l’annuaire de votre blog/site

    Mise à jour de deux professionnels sur l’annuaire en ligne de la-sauvetat-du-dropt.fr
    • Maëlle Valdevit, créatrice de jardins s’associe à Nadège Lara, designer d’intérieur pour fonder Inside Outside. Retrouvez les coordonnées de la page dédiée Facebook sur le menu déroulant et l’onglet Annuaire. Maëlle et Nadège vous reçoivent dans un espace de coworking situé à Marmande.
    • Les Gîtes de Guillegorce mettent en ligne un nouveau site plus attractif, bien illustré avec une galerie d’images qui invite à découvrir ce lieu de vacances paisible situé sur les hauteurs du village en direction de Ste Foy-la-Grande. A retrouver dans la rubrique Gîtes et Chambres d’Hôtes de votre annuaire en ligne.
  • Une équipe sauvetatoise à la Farfelue de Marmande

    Photos avant le départ de Anne Lesimple. Photos au cours de la manifestation des organisateurs de La Farfelue.

    La Farfelue, course d’obstacles à Marmande

    C’est parcours pédestre alliant plaisir simple et agréable de la course à pied et l’envie de tester ses capacités physiques et morales dans un genre commando à la portée de tous. Une épreuve pensée pour le plus grand nombre où l’entraide, la solidarité et surtout l’envie de s’amuser et de passer une bonne journée sont les éléments fédérateurs.

    Une équipe sauvetatoise du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises

    Comme l’année dernière, Céline Dehez et Fred Fesard du Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises, ont participé à la Farfelue sur le thème des métiers. Dans leur équipe de « farfelus barman, barmaid », Sylvie Chambolle, Isabelle René et Mathieu Grannereau de La Sauvetat du Dropt et Thierry Goudelin, conjoint de la coiffeuse du village, venu de St Pardoux-Isaac.

    Sur une distance de 10km, ils ont dû franchir 35 obstacles imaginés avec de la boue, des tuyaux, des filets, de la paille, des murs d’escalades, de l’eau, des structures de glissades, des passages de buses … Au final, des efforts physiques mais aussi une franche rigolade.