• Local et bio au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Proxi, nouveautés sur la gondole des produits locaux

    Sur son étagère de produits locaux, Christine de votre PROXI P’tit Panier du Dropt, épicerie multiservice de La Sauvetat du Dropt, vous propose depuis cette semaine la gamme de Biscuits B élaborés à Duras par deux jeunes récemment installés. La production est locale et 100% Bio, les gammes sont destinées à promouvoir les produits de la région Nouvelle-Aquitaine. Les départements sont déclinés en gammes de biscuits rien que pour le plaisir ! Les p’tits Lot-et-Garonnais, Les p’tits Corréziens, Les p’tits Girondins, les p’tits Périgordins…

    Sur cette gondole vous trouverez aussi les Bières La Guignol de Miramont de Guyenne, les jus de fruits des Vergers de Pique Cailloux de Monteton, les cafés torréfiés à l’ancienne des « Cafés du Moulin » de St Quentin du Dropt et tout en bas les produits d’entretien bio de la société Tambour Battant de Marmande.

    PROXI P’tit Panier du Dropt est également bien achalandé en fruits et légumes de saison, en fromages, charcuteries et vins locaux en plus de l’épicerie courante, de la carterie et des fiches de randonnée du département.
    Située sur la Place du Moulin à l’entrée du village. Ouverte de 7h30 à 13h et de 16h à 20h, du lundi au samedi et de 9h à 12h30 le dimanche et jours fériés.

  • La Fête des Mères dans vos commerces

    Vos commerces de proximité pensent aux mamans qui seront fêtées le 27 mai et vous invitent à découvrir des produits mode ou bien-être ou à jouer pour gagner des soins de détente.

    Chez Amandine du SALON de COIFFFURE ManiHair,  partenaire de deux ambassadrices mode et produits cosmétiques.

    • Claire, pour Les Points Roses, propose à domicile chaussures et accessoires. Elle vous fera découvrir la collection printemps-été 2018 au salon ManiHair le vendredi 25 mai de 9h à 17h.
    • Patricia, pour Ibsyflor, propose à domicile des produits cosmétiques bio et français. Patricia sera présente au salon ManiHair le samedi 26 mai de 9h à 17h.

    N’attendez plus. Si vous souhaitez profiter d’un moment de détente et vous faire plaisir pour la Fête des Mères, prenez rendez-vous au salon ManiHair. Tel: 05 53 83 35 73


    Ou au PROXI P’TIT PANIER du DROPT où Christine Pénicaud vous propose de déposer un bulletin dans l’urne pour gagner un soin de détente d’1h dans le salon de massage Les Fées Papillon de Marie-France Grannereau. Le tirage au sort sera effectué le dimanche 27 mai.

    Téléchargez le bon de participation et déposez-le au PROXI P’tit Panier du Dropt avant samedi 26 mai.

  • Information touristique à disposition

    Comme chaque année, l’Association des Amis de La Sauveté, dont un des objectifs est de renseigner sur l’offre touristique du secteur, s’est déplacée à la foire aux dépliants qui avait lieu à Castelculier. Francine Pandolfo, présidente, et Françoise Ivars, secrétaire et responsable de la bibliothèque, en ont ramené la documentation de notre département du Lot-et-Garonne ainsi que celle, limitrophe, du Pays d’Eymet en Dordogne que les touristes ou les locaux pourront trouver dans les différents points infos de la commune de La Sauvetat du Dropt.

    Ces points d’information touristique sont situés à l’entrée de l’aire de camping-car, dans la Cabane du Maraîcher, à la mairie, à l’épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt, à l’Agence Postale (uniquement le matin), à la Boulangerie Demadrille et au Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises.

  • Vos commerces en ce mois de mai

    Vos commerçants de proximité vous informent de leurs jours et horaires d’ouvertures au cours de ce joli mois de mai.

    Coup de projecteur sur l’épicerie PROXI P’tit Panier du Dropt qui propose de manger sain et local avec un bel étalage de fruits et légumes frais et de saison. Ainsi que le traditionnel bouquet de muguet porte-bonheur du 1er mai. En vente du samedi 28 avril au matin du 1er mai grâce à Sophie, salariée de l’épicerie, détentrice d’un CAP de fleuriste ayant fait pour l’occasion des bouquets muguet-œillet.

  • 1formanet, un coup de pouce bienvenu


    Chers lecteurs du blog/site de La Sauvetat du Dropt, vous avez certainement compris que l’informatique a ses secrets que la raison des rédacteurs ne maîtrise pas toujours! Tel fut le cas au cours du mois de mars. En effet, le plugin de newsletter installé depuis longtemps donnait quelques faiblesses, signalées par plusieurs fidèles lecteurs et finalement constatées par les rédacteurs.

    Christophe, informaticien lié par le cœur à notre petit coin du sud-ouest ayant créé la-sauvetat-du-dropt.fr, fut contacté dans son bureau de région parisienne. Outre son aide technique précieuse et toujours bénévole ainsi que son intervention professionnelle auprès de l’hébergeur OVH, c’est aussi auprès de l’entreprise de création de site internet sauvetatoise 1formanet qu’il fut fait appel. Pour vérifier et finir l’installation d’un nouveau plugin de newsletter. Là aussi, sans contrepartie financière, parce que Sylvie Schneider « considère qu’elle peut participer à la vie du village ».

    La municipalité remercie donc Christophe Lesur et Sylvie Schneider car elle peut poursuivre sereinement d’informer les sauvetatois et tous les résidents hors commune qui se sont abonnés depuis la page d’accueil de notre blog/site.

  • Ils sont jeunes et proposent Biscuits B à Duras

    Qui sont ces jeunes créateurs d’entreprise?

    Elsa Sartelli est une enfant du pays puisqu’elle est originaire de Roumagne. Après des études commerciales à Bordeaux, elle décide de partir en NOUVELLE ZELANDE et en AUSTRALIE afin d’apprendre l’anglais. Elle travaille au sein de restaurants qui lui confirmeront son attirance pour le milieu hôtelier.
    Au retour de ce périple, elle intègre le restaurant gastronomique LES FRESQUES au CHÂTEAU DES VIGIERS où elle acquiert l’expérience nécessaire pour poursuivre dans un restaurant étoilé. Elle rencontre ensuite François dans un restaurant de Rouffiac-Tolosan puis décroche un poste à responsabilité au sein du groupe ACCOR pullman Bordeaux lac au restaurant L’Aquitania. Le rapport qu’elle entretien avec les clients et l’attirance qu’elle développe pour les produits authentiques, spécialise son parcours. Elsa devient alors responsable de la boutique du Jardin de Roumagne 100% bio dans le centre-ville de Bordeaux.

    François Bergeal fait des études en hôtellerie au lycée de Souillac où il passe un BEP CUISINE puis un BAC PRO et enfin une mention complémentaire en Pâtisserie. Il est très à l’aise dans cette discipline. Il se forge une expérience capitale lors d’un stage à Monaco en 2006 puis part 6 mois en Espagne pour se sensibiliser à d’autres techniques. Une fois diplômé, il se rend compte qu’il a une vraie affinité pour la pâtisserie de restaurant et le dessert à l’assiette.
    A 20 ans, il est finaliste du championnat de France des Desserts. Sa vocation le pousse à travailler dans plusieurs restaurants étoilés. Il gravit les échelons et devient chef pâtissier du restaurant étoilé Toulousain ÖSAVEURS et enfin Bordelais, face au miroir d’eau, LE GABRIEL.

    Ces expériences lui permettront d’acquérir une originalité instinctive lors de l’élaboration des desserts. Aussi de choisir des producteurs et fournisseurs responsables car François accorde une importance première à la qualité et la saisonnalité des ingrédients.

    BISCUITS B, biscuiterie de Nouvelle-Aquitaine, artisanale et biologique située à DURAS.

    Après toutes ses expériences professionnelles, François & Elsa se lancent et créent leur marque : BISCUITS B, biscuiterie de Nouvelle-Aquitaine, artisanale et biologique situé à DURAS, dans le lot et Garonne.

    La production est locale et 100% Bio, les gammes sont destinées à promouvoir les produits de la région Nouvelle-Aquitaine. Les départements sont déclinés en gammes de biscuits rien que pour le plaisir ! Les p’tits Lot-et-Garonnais, Les p’tits Corréziens, Les p’tits Girondins, les p’tits Périgordins…

    Vous retrouverez Elsa sur les marchés locaux ou lors de manifestations ponctuelles – Les Echovertis au Domaine de Dame Bertrande les 21 et 22 avril – ou en commandant directement depuis leur site BISCUITS B.

  • Fruits et légumes frais au P’tit Panier du Dropt


    Christine Pénicaud et Sophie vous informent que vous trouverez des fruits et légumes frais sur les étals du PROXI P’tit Panier du Dropt à La Sauvetat du Dropt.

  • Vitrine printanière au salon de coiffure


    Vive et enjouée, notre jeune coiffeuse du Salon ManiHair situé à La Sauvetat du Dropt a aussi un talent certain pour mettre sa vitrine en valeur. Aidée de son amie Céline, sauvetatoise et décoratrice, c’est sur le thème du printemps que vous serez accueillis ce mois-ci.

    Cerise sur le gâteau, vous profiterez aussi des promotions de ce mois d’avril: une remise de 20% pour 3 produits achetés (shampoing + soin + élixir) ou une remise de 20% sur la gamme enfant pour 2 produits achetés.

  • Nouveautés locales et horaires d’été au PROXI P’tit Panier du Dropt

    Photos de Sophie Boudey, employée du PROXI, également responsable de la communication de ce commerce de proximité.

    Christine Pénicaud, qui vous accueille au PROXI P’tit Panier du Dropt de La Sauvetat du Dropt, est toujours en quête de nouveautés locales. C’est pourquoi depuis ce milieu de semaine, une nouvelle gondole vient d’être installée pour vous proposer les Chocolats Guinguet de Duras, les Bières La Guignol de Miramont de Guyenne, les jus de fruits des Vergers de Pique Cailloux de Monteton, les céréales sans gluten de l’Entreprise Georgelin de Virazeil et la lessive et les produits d’entretien de la Société Tambour Battant de Marmande.

    Par ailleurs, Christine vous informe que le commerce reprend ses horaires d’été dès le 3 avril. C’est à dire de 7h30 à 13h et de 16h à 20h du lundi au samedi et de 9h à 12h30 le dimanche et les jours fériés (excepté le 1er mai).

  • 1FORMANET, une entreprise sauvetatoise qui s’affiche

    Sylvie Schneider, sauvetatoise du centre bourg fait parler d’elle et de son entreprise 1FORMANET puisqu’elle proposait un atelier informatique visant à « créer son site internet« . Cette formation avait lieu au sein de l’association Agrobio Périgord ce jeudi 1er février.

    L’objectif, pour les entreprises qui ont besoin d’être présentes sur Internet, est une formation en deux jours qui leur permet de créer leur propre site sur une plate-forme en ligne facile et gratuite (Jimdo ou wordpress). Les objectifs de chaque entreprise sont définis ainsi que le cahier des charges et la meilleure façon d’être référencé avant la réalisation du site avec un nom de domaine soigneusement choisi.

    Grâce au nombre de participants limité, la formation est efficace et permet à la fin des deux journées d’avoir un site opérationnel et évolutif.

    La prochaine session de formation de l’entreprise 1FORMANET est programmée dans les Landes pour le Civam Bio. Mais si vous avez des besoins particuliers ou souhaitez mettre en place une formation au sein de votre entreprise, Sylvie Schneider se tient à votre disposition au 06 16 43 91 17 ou via son site 1FORMANET.

  • Porter ses bouchons au PROXI en faveur de l’Institut Bergonié

    Le PROXI P’tit Panier du Dropt participe à la recherche contre le cancer grâce à la récupération des bouchons et des canettes de soda que vous pouvez déposer dans un container mis à votre disposition à l’extérieur du magasin. Le tout est collecté par l’Association « Unis vers contre cancer » qui a vu le jour voilà 7 ans.

    En 2017, ce sont 22 tonnes de bouchons plastique et 4,5 tonnes de liège qui ont été collectés, ce qui représente un énorme travail de tri fait par les bénévoles de l’association. Le résultat fut un don de 10 500 € remis par l’association à Deborah Rache, représentante de l’Institut Bergonié de Bordeaux.

    Alors, n’oubliez pas de porter vos bouchons et canettes dans votre petit commerce de proximité. Comme le dit Christine qui vous accueille au PROXI: « Cette collecte ne représente certes qu’une petite goutte d’eau. Mais elle finira dans une grande rivière! ».

    Bouchons et canettes: au PROXI P’tit Panier du Dropt

  • Visite du sous-préfet Francis Bianchi

    Monsieur le sous-préfet Francis Bianchi, en poste sur l’arrondissement de Marmande-Nérac depuis juin 2016 était invité par Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt. Visite programmée mercredi 17 janvier où il était accueilli par le premier magistrat de la commune et quelques uns des adjoints et conseillers municipaux.

    Rôle du préfet et sous-préfet

    Après avoir exposé l’historique du village et fait l’état des lieux aujourd’hui, le Maire donnait la parole à Monsieur Bianchi qui rappelait le rôle du préfet et par extension, du sous-préfet.

    Le préfet reste le « dépositaire de l’autorité de l’État dans le département ». Il fait appliquer les lois. Il demeure responsable de l’ordre public : il détient des pouvoirs de police qui font de lui une « autorité de police administrative ». Il est le représentant direct du Premier ministre et de chaque ministre dans le département. Il met en œuvre les politiques gouvernementales de développement et d’aménagement du territoire à l’échelle du département. Le préfet est assisté dans chaque arrondissement par un sous-préfet.

    Parmi les réformes récentes, celle de novembre 2017 concernant la suppression des délivrances de titres que sont par exemple les cartes grises ou permis de conduire pour lesquels il est maintenant demandé d’utiliser la téléprocédure. Cette mesure visant à une diminution des fonctionnaires « papiers ».

    Parmi les missions importantes de la préfecture et des sous-préfectures, la distribution des subventions, les dotations des territoires ruraux. Les expulsions des logements suite à impayés et la coordination de l’ensemble des services du territoire.

    Interrogations des élus sauvetatois

    Les représentants de la commune posaient ensuite des questions concernant l’avenir de leur commune. La première inquiétude venant des baisses de dotations de l’État. Comment veiller à l’équilibre du budget et faire prospérer sa commune si l’octroi des dotations est moindre ou disparaît?

    Monsieur le sous-préfet Bianchi répondait que les communes devaient participer au rétablissement du déficit public. Que la France est un pays gravement endetté et que depuis 1976, le budget voté n’est pas équilibré. Cela implique le problème de l’indépendance financière de notre pays qui pourrait, s’il ne peut rembourser ses dettes un jour, devoir obéir aux mesures dictées par Bruxelles comme ce fut le cas pour la Grèce ou l’Espagne récemment. Cet état de fait a, depuis 3 ans, provoqué la baisse ou la suppression des dotations de l’état.

    Il est indispensable de réduire les dépenses de fonctionnement et une des voies préconisées mais non imposées est le regroupement de communes en communes nouvelles. Notre département n’a pas encore franchi le pas bien que des discussions dans ce sens soient en cours du côté de Nérac. Cette opération de regroupement en commune nouvelle ne doit pas se faire dans un intérêt financier mais plutôt pour la bonne marche d’un projet commun.

    Il en est de même pour le fusionnement des communautés de communes afin de dépasser le seuil des 15 000 habitants. On se rappelle des pourparlers entre Pays de Lauzun, Pays de Duras et Val de Garonne. Là non plus, le gouvernement actuel n’impose pas ce regroupement. La tendance est plutôt celle de la prise de compétences par les Communautés des Communes comme la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) visant à l’homogénéité des structures.

    Jean-Pierre Tenot, adjoint au Maire évoquait le fait de certaines communes se voyant dans l’obligation de vendre leur patrimoine ancien pour éviter la faillite et poursuivre les travaux sur les infrastructures existantes de leur commune. Il lui fut donné l’exemple d’une petite commune possèdant 7 églises. Dans ce cas, bien sûr, des décisions sont indispensables.

    Il est un fait que le Lot-et-Garonne est un département vieillissant avec un fort taux d’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et beaucoup d’aides sociales impliquant de fortes charges sociales.

    Le Maire de La Sauvetat évoquait ensuite la fin des contrats aidés en appuyant sur le fait que les deux contrats aidés de sa commune avaient débouché sur deux embauches. Celles d’Aurélien à plein temps et de Sophie pour quelques heures maintenant par semaine. Ce à quoi Monsieur Bianchi répondait que les contrats aidés avaient été faits pour inverser la courbe du chômage. Qu’ils ne sont actuellement pas complètement supprimés mais réduits. Et que les contrats aidés se poursuivent suivant certains critères.

    Quid de l’Établissement Public Foncier. Monsieur le sous-préfet répondait que cet outil mis à disposition des collectivités avait fait la preuve de sa pertinence. Il permet l’accompagnement technique et financier dans la mise en œuvre de projets d’aménagement en particulier en matière de logement social, de revitalisation des centres bourgs, de prévention des risques et de lutte contre l’étalement urbain.

    Visites d’entreprises

    Après ces échanges sur la politique locale, le groupe décidait de faire un tour sur la commune. Monsieur le sous-préfet était invité à découvrir le Pont Roman dont les travaux se poursuivent depuis plus de 20 ans. Avant de rendre visite à Christine Pénicaud au PROXI P’tit Panier du Dropt pour constater que ce petit commerce de proximité, financé pour une grande partie par la commune mais aussi par l’exploitante, au départ décrié par certains, est maintenant un lieu de fréquentation régulière des gens du village ou des gens de passage. Puis, c’est l’usine de fabrication de Bruno Framarin que le groupe partait visiter. Usine de fabrication de bois de chauffage densifié qui distribue ses produits dans toute la France.
    L’opération des Seniors à la Cantine était également évoquée par Monsieur le Maire. Initiative trouvée judicieuse et riche sur le plan des échanges intergénérationnels par le sous-préfet Bianchi.

    L’après-midi se terminait dans la salle du conseil municipal par une coupe de champagne. Noble breuvage en l’honneur de l’anniversaire du Maire Jean-Luc Gardeau qui permettait aux langues de se délier de façon moins protocolaire et d’apprendre que notre sous-préfet aime arpenter les chemins de randonnée de son département d’adoption avec son épouse. Il est donc reparti avec la plaquette du circuit de randonnée de La Sauvetat intitulée « Balade du Pont Roman ».
    En conclusion, un échange fructueux et positif autant du côté de vos élus que du représentant de l’État.