• Sauvetage piscicole avant les travaux du Pont Roman

    Reportage photo et explications de Yves Pénicaud venu en voisin puisqu’il est l’époux de Christine, gérante du PROXI P’tit Panier du Dropt.

    Suite à la construction du batardeau qui a permis d’assécher le Dropt au niveau du Pont Roman en prévision de la nouvelle tranche de travaux de restauration (voir l’article), la société de pêche départementale envoyait une équipe pour sauver les poissons éventuellement pris au piège du trou d’eau laissé volontairement par le conducteur de la pelle.

    Il fallut dans un premier temps installer des pompes utilisées pour envoyer l’eau de l’autre côté du pont. Opération un peu longue en raison d’un amorçage difficile. Puis, à l’aide d’épuisettes, sortir les poissons prisonniers. La pêche ne fut pas miraculeuse mais permit de remettre à l’eau quelques écrevisses, deux poissons d’une dizaine de centimètres, plusieurs de moins de 2 cm, une belle anguille et trois plus petites.

    Les riverains retraités étaient venus en curieux. Roger et Jean-Pierre, respectivement propriétaires du moulin et de l’ancienne maison de l’éclusier. Une animation qui failli bien coûter la vie du chapeau de Roger tombé aux pieds des pêcheurs tandis qu’il se penchait un peu trop au dessus du parapet. Une anecdote qui aura égayé la journée!

  • Reprise des travaux sur le Pont Roman

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et de Yves Pénicaud.

    Après la partie romane, reprise des travaux sur les arches gothiques

    Votée en Conseil Municipal autant du côté de La Sauvetat du Dropt que du côté d’Agnac puisque le Pont Roman appartient aux deux communes, une nouvelle tranche de travaux a repris depuis ce lundi 1er octobre mettant de l’animation sur la Place du Moulin. Ces travaux se partagent en deux tranches. Une tranche ferme concernent les arches 12 à 16 suivie d’une tranche prévisionnelle pour les arches 17 à 23.

    Pour accéder du mieux possible à l’édifice, un batardeau en terre vient d’être construit par l’Entreprise Estardier depuis la Place du Moulin nécessitant au préalable la création d’un chemin sur l’aire de pique-nique. La terre nécessaire à la construction du batardeau a été sortie côté amont des arches déjà restaurées. Cette décision aura permis également de dégager la vue sur cette partie romane du pont.

    L’eau est déviée vers l’ancienne écluse et actuellement le Dropt en amont du pont face au moulin est à sec. En début de semaine, la société de pêche de l’Espoir Piscicole DEMS viendra retirer les poissons emprisonnés entre le batardeau et le pont.

    Cet assèchement permettra à l’Entreprise des Compagnons Réunis de restaurer les arches dans de bonnes conditions. Puis, c’est la partie aval qui sera reprise. Lorsque les arches seront terminées, un garde-corps identique à celui de la partie romane sera mis en place pour assurer la sécurité des promeneurs. Et enfin, la calade sera refaite avec un revêtement adapté au passage des véhicules.

    Prévoyez donc quelques perturbations sur la Place du Moulin pendant quelques jours. Mais ce Pont Roman classé aux Monuments Historiques depuis 1992 sous le mandat de Gilbert Grannereau mérite un traitement de faveur. Pour rappel, les travaux de restauration ont débuté en 1997 et se poursuivent depuis lors. La commune d’Agnac, jusqu’alors maître d’ouvrage vient de céder sa place à la commune de La Sauvetat du Dropt pour les travaux qui viennent de s’engager.

     

  • Slalom de canoës entre les arches du Pont Roman

    Photos et commentaires de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Les jeunes kayakistes du CKC Vallée du Dropt, heureux de la montée des eaux, font du slalom entre les arches du pont médiéval.

  • Histoire longue du Pont Roman

    Pour poursuivre le travail qui permettra la mise en ligne des 12 points historiques du village repris sur un dépliant mis à la disposition des touristes, une nouvelle page vient d’être créée par Les Amis de La Sauveté (ex Syndicat d’Initiative).
    Celle du Pont Roman ou Pont des Pélerins.

    En version longue car, outre l’histoire depuis la construction des XIIe et XIIIe siècles au temps des Seigneurs de Caumont et la navigation sur le Dropt sous Lakanal, on peut se régaler d’anecdotes sur un braconnage qui semble avoir mal tourné ou sur les déboires de la municipalité au XIXe siècle pour éviter les baignades sans caleçon!

    Page du pont avec photos – avant et après travaux de restauration – à consulter ICI.

  • Nouvelle passerelle sur le Pont Roman

    Bientôt la fin des travaux pour cette 7ème tranche de travaux sur le Pont Roman de La Sauvetat du Dropt – Agnac. Bientôt, après quelques ajustements, il sera de nouveau possible de l’emprunter puisque la passerelle vient d’être changée.

    Quant à l’arche nouvellement découverte, la voici restaurée et remise en valeur. Vous remarquerez que le galbe de cette 24ème arche oscille entre roman et gothique. La question reste toujours posée. Pourquoi était-elle cachée et quelle fut la raison de sa construction ? Vos avis seront les bienvenus.

  • Pont roman, les travaux se poursuivent

    Reportage photo de Francis Secco.

    Après la surprenante découverte d’une 24ème arche sur le pont roman de La Sauvetat du Dropt/Agnac qui a stoppé le chantier quelques jours, les travaux ont repris. Cette fois-ci sous la passerelle, au niveau de l’écluse. Beaucoup de terre à déblayer, notamment au pied de l’ancienne maison de l’éclusier. Travaux de longue haleine qui permettront de poursuivre la sauvegarde de ce patrimoine classé aux monuments historiques depuis 1992.

    arche et ecluse travaux juillet 2016 3 arche et ecluse travaux juillet 2016 8
    arche et ecluse travaux juillet 2016 1 arche et ecluse travaux juillet 2016 2
    arche et ecluse travaux juillet 2016 4 arche et ecluse travaux juillet 2016 9
    arche et ecluse travaux juillet 2016 7 arche et ecluse travaux juillet 2016 10
  • Incroyable découverte! L’arche oubliée, retrouvée!

    decouverte de larche aaa

    Reportage photo de Francis Secco, Sauvetatois photographe et droniste amateur.

    Une incroyable surprise attendait l’entreprise qui a commencé cette nouvelle tranche de travaux sur le pont roman. Surprise encore plus grande pour les propriétaires de ce bel ouvrage classé aux Monuments Historiques, les maires d’Agnac et de La Sauvetat du Dropt, respectivement Monsieur Murer et Monsieur Gardeau.

    Annoncées dans cette nouvelle tranche de travaux, la restauration des arches 11 et 12, de la passerelle et l’inspection subaquatique des structures des arches 12 à 23. Mais voilà que les travaux de déblaiement commencés viennent de mettre à jour une arche jusque là oublié!

    Située côté moulin, juste avant l’écluse, elle était bouchée par un monticule de terre accumulée là depuis des siècles. Les plus anciens de La Sauvetat, dont Gilbert Grannereau, ancien maire à l’origine de ces travaux, n’ont jamais su qu’une arche était là, enfouie.

    Mais alors, combien d’arches avait donc ce bel ouvrage? On sait qu’une avait été détruite pour construire l’écluse en 1843 et permettre le passage des péniches. Les écrits nous parlent de 11 voûtes de style roman datant du XIIème siècle puis de 12 de style gothique datant du XIIIème.

    Rendez-vous est donné aux amoureux de l’histoire et des vieilles pierres ainsi qu’aux curieux pour compter les arches et observer ces nouveaux travaux qui rendront au pont roman d’Agnac-La Sauvetat du Dropt son titre de plus long pont roman de France et de Navarre!

    decouverte de larche aaJournée du Patrimoine avant travaux decouverte de larche 1Début des travaux
    decouverte de larche a decouverte de larche 0
    decouverte de larche 2 decouverte de larche 3
  • Travaux du Pont Romain sous le soleil d’automne

    Photos de Anne Lesimple, conseillère municipale.

    Source Patrimoine et Inventaire d’Aquitaine: « le Pont Romain est le seul pont médiéval encore debout sur le Dropt. Classé monument historique depuis 1992, il constitue un trait d’union entre notre village de La Sauvetat du Dropt et celui d’Agnac. Il appartient d’ailleurs pour moitié à ces deux communes, la Braguèze serpentant entre ses arches. Il a été utilisé au Moyen-Âge par les pèlerins en partance pour St Jacques de Compostelle, la croix placée sur le monument étant pour eux un point de repère. »

    Grâce au beau temps qui persiste, les ouvriers travaillant sur le Pont Romain ont pu poursuivre les travaux de rénovation et seront dans les temps pour la réception prévue fin novembre. Réception du Comité des travaux s’entend, pas d’invitation pour les particuliers, pas encore, mais l’assurance néanmoins de pouvoir à nouveau franchir cet ouvrage remarquable dont les origines remontent au XIIème siècle pour cette partie de style Roman.

    Arches dégagées et rattrapées, socle de la croix des pèlerins renforcé, pavage découvert et rénové, escalier refait à neuf … on peut regretter peut-être le clinquant de la restauration mais c’est aussi l’assurance d’un bon vieillissement qui permettra de préserver l’ouvrage. Le temps poursuivant son œuvre fera vieillir les pierres en les grisant. Qu’importe, le témoignage de l’importance du village au Moyen-Âge est bien ici prouvé et mis hors de danger.

    Dans les prochaines semaines, une rambarde devrait être posée sur toute la longueur et le petit pont de bois qui remplaça une des arches lors de l’ouverture du Dropt à la navigation – nous remontons ici au milieu du XIXème siècle – sera refait.

    Si vous n’êtes pas encore allés voir l’ouvrage de près, profitez de ces belles photos.

    IMG_6501 IMG_6507
    IMG_6510 IMG_6511
    IMG_6512 IMG_6513
    IMG_6515 IMG_6520
    IMG_6521 IMG_6525
    IMG_6526 IMG_6529
    IMG_6536 IMG_6537
    IMG_6540 IMG_6542
    IMG_6543 IMG_6545
  • Pont Roman

    page pont roman

    Le Pont Roman, qui enjambe la rivière du Dropt, est un monument classé depuis 1992. Appartenant aux communes de La Sauvetat et d’Agnac, ce pont date des XIIème et XIIIème siècles. Sa particularité est de posséder 23 arches de style roman et gothique:

    Au XIIème siècle, pour une meilleure défense, un large et profond fossé est creusé à partir du Dropt entourant ainsi le village. C’est à ce moment là qu’est construit un pont de 11 arches de style roman. Les crues de la rivière transformant peu à peu son lit, nécessitèrent l’ajout d’un second pont de 12 arches au XIIIème siècle, de style gothique dont les piles sont pourvues de becs du côté amont pour briser le courant. Une croix de pierre, en son centre, servait de repère aux pèlerins rejoignant St Jacques de Compostelle.

    En 1793, le député Lakanal décide de rendre le Dropt navigable. Des écluses sont construites de l’embouchure du Dropt jusqu’à Eymet. Pour notre village, c’est en 1843 qu’il fallut enlever une arche au pont roman afin de permettre le passage des bateaux.

    Le Dropt sera effectivement navigable de Caudrot (33) jusqu’à Eymet (24) de 1858 à 1890.
    Peu de temps car l’année 1886 voit la mise en service de la ligne de chemin de fer qui remplace très vite le transport fluvial.

    Côté village, les arches en arcs brisés de différentes tailles forment un barrage déversoir qui alimentait en eau le moulin toujours présent.