• Cucurbitacées appréciées

    Patrimoine culinaire et convivialité autour de la table

    La cucurbitacée ne fait pas réellement partie des légumes oubliés mais il faut reconnaître que l’association des Amis de La Sauveté sait la mettre en valeur et la faire apprécier. Cette réflexion est celle des convives de ce samedi 4 novembre qui se sont régalés lors du repas citrouille.

    Les potirons et autres potimarrons étaient préparés en potage puis en divers savoureux desserts. Menu mitonné par nos mamies gastronomes qui tiennent à conserver précieusement les recettes du patrimoine culinaire local et la chaleureuse convivialité des repas de campagne d’antan. Pour le plat principal, des rôtis de bœuf cuits à la braise, ces dames ont fait appel à Thierry Janssen et Stéphane Bottin, éminents spécialistes es barbecue du Comité des Fêtes.

    Parmi les convives, l’association présidée par Francine Pandolfo avait invité les couples Michelot et Secco, membres très actifs du club photo Objectif Duras, pour les remercier de leur implication généreuse à l’organisation de l’Atelier Mémoire. Présents aussi les amis des communes voisines et des sauvetatois récents qui tiennent à rencontrer les gens du village pour mieux s’intégrer. But atteint ce soir par Francine et son époux qui sont repartis enchantés même s’ils avouent que l’intégration est longue.

    Les prochains rendez-vous des Amis de La Sauveté nous mènent à l’année prochaine. Pour une soirée jeux au moment de la chandeleur et la soirée Jimboura. Les dates vous seront bien sûr communiquées.

  • Tant de souvenirs lors de l’Atelier Mémoire

    Pêche au canard sur le Dropt

    Le projet de réunir les photos des manifestations anciennes du village était sur la table des Amis de La Sauveté depuis déjà longtemps. Projet sans cesse repoussé en raison du manque de temps pour réunir, numériser puis assembler toutes ces photos.

    Nous avons eu la chance de rencontrer Michel Michelot du Club Objectif Duras. Son association, forte de nombreux membres, organise depuis plusieurs années des Ateliers Mémoires sur le canton de Duras. C’est donc grâce avec leur assistance que cette soirée a pu se faire à La Sauvetat du Dropt. Michel Michelot pour ses conseils et sa passion du territoire. Monique Labonne pour avoir numérisé plus de 180 photos et Francis Secco, sauvetatois également membre d’Objectif Duras pour le montage du diaporama.

    Ce sont plus d’une centaine de personnes qui se sont retrouvées dans la salle des animations de La Sauvetat du Dropt ce samedi 21 octobre en soirée. Ils étaient accueillis par la présidente des Amis de La Sauveté Francine Pandolfo, sauvetatoise depuis toujours, très fière de commenter les photos projetées sur grand écran.

    Nous avons découvert que les concours de pêche attiraient énormément de monde ou que les jeunes étaient invités à attraper des canards dans le Dropt. Nous avons tous ri en constatant que les costumes de bain de l’époque ne ressemblaient pas du tout aux maillots d’aujourd’hui, que Jeannine faisait la pin-up en maillot, que Jeannette était mignonnette. Nous avons entendu les fous rires des sœurs Sure qui se sont vues sur les bancs de l’école et qui ont su donner presque tous les noms de leurs camarades de classe. Constater que Jean-Luc Gardeau, aujourd’hui Maire de la commune, avait déjà un air de meneur, que sa sœur Christine était blonde comme les blés. Nous avons vu Francine en reine d’un jour sur les chars fleuris et souri en réalisant que Dino était déjà, à 12 ans, un rital crooner. Admiré Odette en sauvetatoise de cœur et applaudi devant les beaux couples que formaient Simon et Jeanine et Angèle et Marcel.
    Il y eut bien sûr beaucoup de photos des nombreuses fêtes des fleurs. De quoi se rappeler que ces immenses et magnifiques chars fleuris réunissaient chaque hiver les sauvetatois de tous âges pour la confection des fleurs et des armatures. Que ces chars qui défilaient dans la rue au mois de mai avaient aussi défilé sur des radeaux dans le Dropt dans les dernières années.
    Nous avons découvert qu’il existait un genre de comice agricole où était présenté des bovins à l’emplacement actuel de l’aire de camping-car. Que les écoles du canton se retrouvaient pour des épreuves sportives appelées landies. Que ces mêmes élèves faisaient de belles pyramides humaines lors des fêtes fédérales, que la Maison des Loisirs était la maison de Dino et que la salle des sports avait pris la place de sa ferme où l’on pouvait voir de belles meules de foin. Que l’écluse avait été nettoyée pour en faire une piscine ou vu ce qu’était la maison de l’éclusier à l’origine…

    Vous l’aurez compris, nous aurions pu citer beaucoup plus de noms et prolonger cette soirée tellement ont été nombreux les souvenirs des uns et des autres à la vue de ces photos. D’ailleurs, Lilou, ancienne « petite » du village, suggérait de faire un dvd du diaporama projeté. Voilà une idée intéressante qui sera discutée par Les Amis de La Sauveté.

    La soirée s’est terminée par le verre de l’amitié et la promesse de nouvelles photos que les uns et les autres porteront pour être numérisées. Il est évident qu’une date sera proposée pour une autre projection l’année prochaine. Une projection qui montrera un peu plus de l’ancien aspect du village comme l’ont demandés plusieurs des invités présents.

    En attendant, voici quelques photos de la soirée et pour le plaisir, certaines des photos anciennes présentées dans le diaporama et dont voici une succincte description.
    De gauche à droite, Jean-Luc Gardeau, Maire actuel; Un des nombreux chars fleuris; Les chars autrefois avec à droite Dino et Francine; Photo de classe, 1955; Photo de classe 1965-66; Nettoyage de l’écluse pour en faire une piscine; Partie de pétanque à l’arrière de l’église; Simon et Jeanine Brugère; Des athlètes sauvetatois.

  • Belle ambiance à la soubernade des Amis de La Sauveté

    Soirée réussie qui aura démarrée par un apéritif au milieu des photos de l’exposition organisée par la Communauté des Communes du Pays de Lauzun dans la salle des sports depuis quinze jours.

    Ce sont une centaine de personnes qui se sont déplacées pour déguster la fameuse soubernade des Amis de La Sauveté. Est-il nécessaire de rappeler que ce plat est composé de haricots coco et de pommes de terre cuits avec des couennes servi en soupe comme en plat principal accompagné de saucisses grillées au barbecue? Une recette ancestrale très appréciée des gastronomes et des nostalgiques de la cuisine de nos grand-mères.

    Parmi les convives, des sauvetatois dont Monsieur le Maire et des adjoints et conseillers, des amis de sauvetatois et des gens venus tout spécialement des communes voisines attirés par l’alléchante publicité mise en ligne sur l’un des très décriés réseaux sociaux!

    Quelques photos des convives et des hommes au barbecue. Il manque, et c’est un comble, nos mamies cuisinières qui œuvraient depuis le matin déjà telles des fourmis laborieuses pour que la soirée soit parfaite. Qu’elles veuillent bien nous en excuser!

  • Beau temps et affluence pour la fête votive

    Photos de Germain Sauron et Alain Bartolo.

    A La Sauvetat du Dropt, le Comité des Fêtes secondé par Les Amis de la Sauveté, le Club du Pont Romain, l’Espoir Piscicole DEMS et le Chasseur Sauvetatois sont satisfaits des animations proposées lors de la fête votive annuelle.

    Les festivités ont débuté samedi 5 août par un concours de pétanque organisé au pied levé par Germain Sauron tandis qu’au bord du Dropt résonnaient les tirs du ball-trap des chasseurs de Mathieu Grannereau. En soirée, une table était dressée pour déguster un tajine de poulet.

    Dimanche 6 août, dès 5h du matin, Jean-Paul Mothes et ses bénévoles du Comité des Fêtes accueillaient quelques 120 stands pour le vide-grenier brocante. Installés dans l’ancienne peupleraie, à l’arrière de l’église, sur la Place du Prieuré et sur la Prairie des Croquants, ils auront attiré de nombreux visiteurs que l’on a pu voir repartir avec le sourire, chargés de trouvailles hétéroclites. Le stand de restauration a servi grillades et frites dès 10h du matin. A croire que chiner ouvre l’appétit!

    De son côté, Francine Pandolfo pour les Amis de la Sauveté prenait les inscriptions des randonneurs avant de les confier à Dino Valent et Joseph Framarin pour un circuit d’une dizaine de kilomètres passant par le Pont Roman puis par bois et champs non loin du Lac de l’Escourou. Un apéritif convivial leur fut offert au retour permettant d’échanger sur le parcours.

    Grosse affluence et très belle organisation pour la seconde journée de ball-trap du Chasseur Sauvetatois. Et pourtant, son président Mathieu Grannereau tient à annoncer l’arrêt de cette manifestation tant appréciée en raison de la nouvelle réglementation imposée. Désormais, seuls les détenteurs de permis de chasse munis en supplément d’un certificat médical pourront participer. Ne parlons pas des normes de sécurité qui se renforcent d’où cet abandon que le Comité des Fêtes ne peut que regretter car cette activité ajoutait à l’attractivité de la journée.

    De son côté, le Club du Pont Romain et sa présidente Odette Sure se félicitent d’avoir accueilli de très nombreux danseurs. Là encore, ne manquons pas de souligner le dévouement sans faille de leurs bénévoles qui ont tant de travail à transformer la salle des sports en coquette et colorée salle de bal.

    Jean-Paul Mothes réunissait à nouveau sa troupe lundi pour effacer toutes traces de festivités et remerciait le groupe par un repas offert au Bar-Tabac-Restaurant du village chez Céline aux Fées Gourmandises. Savoureuse entracte après les efforts fournis. L’occasion aussi de fêter mieux que la veille l’anniversaire de Dino, notre chef de randonnée.

    Mais l’animation du village ne s’arrête pas là puisque les Soirées Gourmandes du vendredi soir battent leur plein – près de 1000 personnes vendredi 11 août – et se poursuivront jusqu’au vendredi 1er septembre.

     
  • Pose des plaques du circuit touristique du village

    Lundi 12 juin les plaques du circuit touristique ont été posées aux 12 points historiques du village.

    Il s’agit, en fait, d’une commande de l’Association des Amis de la Sauveté, présidée par Madame Pandolfo, qui souhaitait ardemment partager les recherches faîtes sur l’histoire du village, textes et témoignages recueillis patiemment au fil du temps et publiés, entre autre, par Antoine Aloy en 1880 ou Jean Guilherm en 1990 pour ne citer qu’eux.

    Pour découvrir ce passé de façon tout à fait moderne puisque nous sommes à l’ère du numérique, il vous suffira de scanner le QR code de chacune des plaques maintenant installées pour être redirigé sur le blog/site de La Sauvetat du Dropt et avoir l’explication du lieu où vous vous trouvez. Il est prévu, dans le cas où vous ne seriez pas connectés, un dépliant avec un plan et des explications succinctes qui vous permettront de faire la visite.

    Pour faire ce travail, Les Amis de la Sauveté ont fait appel à la graphiste et illustratrice sauvetatoise Paulane Buisson. Habitante du village depuis 19 ans, l’histoire du village l’a fortement intéressée et c’est avec cœur et enthousiasme qu’elle s’est consacrée à la réalisation du plan/guide et des plaques.
    Le bureau de l’association remercie Lesley pour la traduction des titres et Jean-Marc, employé municipal, qui en a assuré la pose avec brio.

    Ces plaques sont belles et invitent à la découverte. Le circuit commence à la cabane info tourisme située à l’entrée de l’aire de camping-car mais il peut également commencer devant n’importe quelle plaque. Il sera toutefois plus aisé muni du plan/guide, trouvable au point info, à la poste, au Proxi, à la mairie, à la boulangerie ou aux Fées Gourmandises.

    Le bureau de l’Association des Amis de la Sauveté remercie très chaleureusement les propriétaires qui ont accepté une plaque sur leur habitation lorsqu’elle présentait un intérêt historique.


    Vendredi 23 juin à 19h, lancement officiel du circuit en préambule à la Fête de St Jean. Vous êtes attendus nombreux.

  • Belle randonnée de printemps des Amis de la Sauveté

    Comme chaque année, Les Amis de la Sauveté organisaient leur randonnée de printemps le dernier samedi d’avril. Malgré un temps frais mais sans pluie, près de 50 randonneurs se sont donnés rendez-vous devant la Maison des Loisirs de La Sauvetat du Dropt avant de s’élancer sur le circuit de randonnée tracé pour l’occasion par Dino et Joseph, infatigables marcheurs-défricheurs du village.

    Pour créer la surprise, le tracé prenait le sentier de randonnée officiel à contresens. Après un coup d’œil curieux vers le puits Gavache, l’ascension au lieu dit du Meynot est toujours un ravissement pour les yeux. Le chemin se déploie entre de vertes prairies qui ondoient au vent d’avril tandis que paissent vaches et chevaux dans leur enclos respectif. Au loin, le Lac de l’Escourou dont on peut voir une portion de bleue à l’horizon. Puis, c’est l’arrivée dans le hameau de Serres. Là, ce sont de vieux et hauts murs de pierres qui accueillent les marcheurs sur leur droite. Puis un lavoir sur la gauche où les chiens qui ont suivi leur maître ont pu se désaltérer.

    En continuant, on emprunte un étroit chemin creux avant d’arriver sur la route de Soumensac, tout près du lac, puis de reprendre le chemin de terre à Bellone. Quand nous approchons de la route de Ste Foy, quelques marcheurs fourbus décident de rentrer directement tandis que le gros de la troupe poursuit par les bois puis les vignes pour finalement redescendre au village après 3 heures de marche.

    Pour revigorer le groupe, ces dames des Amis de la Sauveté ont servi une bonne soupe à l’oignon suivie de chouquettes préparées par Francis Demadrille, boulanger du village et des merveilles, faîtes par la présidente de l’association. La soirée se terminait dans une belle ambiance et la promesse de partager les photos de la balade.

  • Rayon histoire locale à la bibliothèque

    Françoise Ivars, responsable de la bibliothèque de La Sauvetat du Dropt et nouvellement secrétaire des Amis de la Sauveté, vient d’acquérir plusieurs ouvrages sur l’histoire de notre petite région. Ces livres viennent de la maison Moreau et ont généreusement été donnés par la famille. On se rappelle que Jacques Moreau, architecte de la maison renaissance du centre bourg, a pris une part active dans la création du premier syndicat d’initiative.

    Voilà donc un choix plus large pour ceux qui désireraient faire des recherches historiques. Entres autres ouvrages, celui de Antoine Aloy (original paru en 1880), de Georges Boulin ou de Jean Guilherm.

    Françoise précise qu’un rayon est consacré à la littérature britannique, que les enfants, accompagnés de leurs parents ou grand-parents, sont les bienvenus et qu’un espace jeux et coloriage leur est réservé. Un don de différents magazines est également à disposition. Les rencontres du mercredi après-midi sont aussi l’occasion d’échanger sur les lectures de chacun et de jouer au scrabble ou autre jeu de société.

    La bibliothèque fait partie du Biblio-Résô de la CCPL permettant un large choix d’ouvrages. Elle est ouverte le mercredi de 14h30 à 17h. Pour des renseignements, Françoise est disponible au 06 11 77 88 81.

  • Bienvenue aux Amis de la Sauveté

    Une Assemblée Générale Extraordinaire pour changer de nom

    C’est officiel depuis l’Assemblée Générale Extraordinaire du vendredi 17 mars, le Syndicat d’Initiative a prononcé sa dissolution pour changer de nom afin de se mettre en règle avec la loi NOTRe qui stipule dans son article 68 que la règle générale du transfert de la compétence tourisme des communes aux intercommunalités se traduit par la création d’un nouvel et unique Office de Tourisme communautaire, pour notre territoire, l’Office de Tourisme du Pays de Lauzun.

    C’est donc d’entrée de réunion que ce nouveau nom a été voté. L’association loi 1901 s’appelle désormais LES AMIS DE LA SAUVETÉ.

    Les amis parce que la convivialité n’est pas un vain mot lors des rencontres. Qu’elles se passent autour d’un bon repas, lors d’une randonnée ou pour la mise en place et la bonne marche des festivités organisées en partenariat avec d’autres associations.
    Et La Sauveté. Clin d’œil historique qui nous ramène à la fin du XIe siècle, lorsque notre village, sous l’impulsion des Abbés Prieurs est devenu une Sauveté. C’est à dire une ville refuge, dans laquelle les habitants ou même les étrangers se trouvaient à l’abri des poursuites de la justice.
    Remis au goût du jour pour mettre en avant le bien-vivre de notre commune et les réjouissances festives qu’elle organise.

    Bilan moral de l’année écoulée et projets en cours

    La présidente, Francine Pandolfo, faisait un bilan moral des festivités organisées au cours de l’année 2016. Nombreuses et variées, elles ont mis en avant le patrimoine culinaire: jimboura, soubernade, repas citrouille; généré des rencontres lors de dates nationales: les jeux de la Chandeleur ou le Feu de la St Jean ou permis de découvrir les alentours du village avec des randonnées pédestres.
    Les Amis de La Sauveté se félicitent du bon déroulement des sections annexes que sont le photo club, ayant proposé une exposition lors du Marché de Noël, la bibliothèque, qui voit une augmentation du nombre de ses adhérents, et le club informatique qui répond chaque semaine aux interrogations d’apprentis internautes.

    Les projets pour 2017

    Les manifestations citées précédemment seront bien sûr reconduites. Mais 2017 verra d’autres projets aboutir. Ils sont sportifs et culturels.

    Visite guidée numérique
    Au niveau des actions de plus grande envergure, l’association a validé, en 2016, la mise en place d’un circuit fléché pour permettre aux touristes de découvrir l’histoire de notre petite commune. Grâce au travail de Paulane Buisson, graphiste sauvetatoise, des plaques seront très prochainement installées en 12 points stratégiques du village. Un QR code permettra aux connectés de télécharger l’histoire de chaque centre d’intérêt. Pour ceux qui préféreraient la version papier, un dépliant explicatif succinct sera disponible dans la Cabane Info Tourisme. Ce parcours sera mis en place avant l’été 2017.

    Parcours VTT en partenariat avec le CREPS de Bordeaux
    Après avoir mis en place un sentier pédestre balisé et répertorié au niveau du département, Les Amis de la Sauveté souhaitent proposer un parcours VTT. Grâce au concours de Michel Barjou, formateur d’éducateurs sportifs au CREPS de Bordeaux, ce parcours sera balisé et inauguré dès le mois de juin 2017.

    Concert dans l’église
    Parce que le chef de chœur de cette chorale de Gradignan vit en partie à La Sauvetat du Dropt, un concert est programmé pour le samedi 17 juin dans l’église St Germain. Les choristes de Gérard Deswazière seront reçus dès le matin pour une visite commentée du village. Le concert aura lieu en fin d’après-midi.

    Atelier mémoire
    Une autre opportunité s’offre aux Amis de la Sauveté avec le soutien du club photo Objectif Duras, la projection de photos anciennes permettant de se remémorer la vie du village autrefois. Programmée le 21 octobre 2017, cette soirée devrait attirer les sauvetatois de longues dates mais également les nouveaux arrivants, désireux de voir le village et ses habitants d’une manière différente.

    Exposition photo de la CCPL
    Le Photo Club s’associe cette année avec la commission culture de la CCPL pour exposer avec de nombreux photographes amateurs dans la salle des sports de La Sauvetat. Cette exposition aura lieu du 22 septembre au 9 octobre.

    Chasse au Trésor abandonnée
    Parmi les projets cités en début d’année, celui de la Chasse au Trésor est abandonné sur notre commune, ce que regrettait la présidente des Amis de la Sauveté. En effet, suite à la visite de la coordinatrice de Terra Aventura, il s’est avéré que le parcours, pourtant validé dans un premiers temps, ne présentait pas suffisamment de points d’intérêts. Ce parcours sera finalement mis en place à Allemans du Dropt. Positivons puisqu’une chasse au trésor sera finalement possible sur le territoire du Pays de Lauzun.

    Votes Conseil d’Administration et Bureau
    Après avoir voté le nouveau nom, venait le temps des votes. Pas de changement au niveau du Conseil d’Administration, et un seul poste modifié au niveau du bureau qui se compose comme suit:
    Présidente: Francine Pandolfo; Vice-présidentes: Régine Jolibert et Marcelle Chaumès; Trésorière: Martine Brosse; Trésorière adjointe: Josette Vincent; Secrétaire: Françoise Ivars; Secrétaire adjointe: Isabelle Janssen; Responsable du Photo Club: Robert Munoz; Responsable de la bibliothèque: Françoise Ivars; Responsable des randonnées: Dino Valent.

    La soirée se terminait comme il se doit par le verre de l’amitié. Le prochain rendez-vous est donné pour le samedi 29 avril à l’occasion de la Randonnée de Printemps.

  • Jimboura, boudin et autres cochonnailles

    Le patrimoine culinaire sauvegardé

    Dans notre petit coin du Lot-et-Garonne et tout particulièrement à La Sauvetat du Dropt, on met un point d’honneur à sauvegarder le patrimoine culinaire. C’est à dire que nous avons la chance d’avoir, parmi les membres des Amis de la Sauveté, un groupe de mamies qui ont en mémoire les recettes de leurs grand-mères. Richesse inestimable pour les amoureux de bonne chère et ils furent nombreux en cette soirée du samedi 4 mars.

    Au menu, jimboura, soupe de légumes préparée dans l’eau de cuisson du boudin, ce dernier servi en suivant froid ou grillé au barbecue et enfin, rôti de porc accompagné et suivi de bonnes tartes aux fruits. A noter que les victuailles provenaient des commerces du village que sont le PROXI P’tit Panier du Dropt et la boulangerie Demadrille.

    Du beau monde à nos tables

    Attablés, de nombreux sauvetatois venus avec des amis, notamment Monsieur le Maire, Jean-Luc Gardeau, ainsi qu’une petite communauté britannique dont certains du village mais aussi du département voisin. Pour la petite histoire, une de nos résidentes d’outre-Manche, Lesley, fidèle traductrice, expliquait être à l’origine de la venue de 6 couples dans les environs. Initialement reçus pour des vacances champêtres, ses amis ont tellement apprécié notre région qu’ils s’y sont installés.

    Plus loin, habitant depuis peu à La Sauvetat mais ami de longues dates des joyeux drilles du village, Roland, au nom de famille compliqué dont nous avons appris, ce soir-là, qu’il était bel et bien un descendant du Maréchal Ney (1769-1815). Remercions google qui aura permis de découvrir que ce maréchal fut commandant durant les guerres de la Révolution et de l’Empire et qu’il était surnommé « le brave des braves » par l’Empereur Napoléon 1er. Quel honneur d’avoir parmi nous un descendant de cette lignée!

    Après la fête, les choses sérieuses

    Voilà une nouvelle manifestation conviviale achevée. La prochaine date de rencontre sera plus sérieuse puisqu’il s’agit d’une Assemblée Générale Extraordinaire où il sera question de la dissolution du Syndicat d’Initiative. Elle aura lieu le vendredi 17 mars à 20h30 dans la salle des animations. La porte est ouverte à tout sympathisant ayant l’envie de s’investir car la dissolution n’est qu’une formalité administrative qui donnera naissance à une autre association de même nature.

  • Joyeux petit comité pour les jeux de la Chandeleur

    Photos et commentaire de Martine Brosse, conseillère municipale et trésorière des Amis de La Sauveté (ex Syndicat d’Initiative).

    Malgré un tout petit comité en raison, certainement, des nombreuses manifestations proposées dans le secteur, les Amis de La Sauveté et leur présidente Francine Pandolfo, se sont retrouvés pour les Jeux de la Chandeleur dans la salle d’animations de La Sauvetat du Dropt.

    En début de soirée, Françoise, responsable de la bibliothèque et conteuse invétérée, a narré une histoire grivoise « avé l’assen » qui aura donné le ton et mis une belle ambiance à cette réunion annuelle. Après scrabble, triomino et autres jeux vint le partage des gâteaux, crêpes, chouquettes et merveilles apportés par les pâtissières de l’association ainsi que les boissons.

    Peu avant minuit sonnait le temps du retour au logis avec la promesse, bien sûr, de remettre cette soirée jeux à l’année prochaine, non sans avoir vérifié le calendrier des manifestations locales.

  • Le circuit fléché des Amis de La Sauveté

    En voilà des futures nouveautés pour cette association sauvetatoise. Le Syndicat d’Initiative s’est réuni mardi 17 janvier pour deux sujets d’importance.

    La modification de son nom.

    Il est en effet obligatoire de se mettre en règle avec la loi NOTRe qui stipule dans son article 68: « … La règle générale du transfert de la compétence tourisme des communes aux intercommunalités se traduit par la création d’un nouvel et unique Office de Tourisme communautaire… ».

    En dehors de l’Office de Tourisme du territoire, pour nous celui du Pays de Lauzun, il n’est plus possible d’utiliser le nom de Syndicat d’Initiative. C’est pourquoi durant cette soirée, les membres du SI se sont retrouvés dans le local douillet de la bibliothèque. Après un débat animé, chacun y allant du nom qu’il ou elle jugeait le mieux adapté pour les activités proposées dans notre village, il a été envisagé, à l’unanimité, l’appellation LES AMIS DE LA SAUVETÉ. Ce nom sera officialisé lors de l’Assemblée Générale fixée au vendredi 17 mars.

    Les amis parce que la convivialité n’est pas un vain mot lors des rencontres. Qu’elles se passent autour d’un bon repas, lors d’une randonnée ou pour la mise en place et la bonne marche des festivités organisées en partenariat avec d’autres associations.
    Et La Sauveté. Clin d’œil historique qui nous ramène à la fin du XIe siècle, lorsque notre village, sous l’impulsion des Abbés Prieurs est devenu une Sauveté. C’est à dire une ville refuge, dans laquelle les habitants ou même les étrangers se trouvaient à l’abri des poursuites de la justice.
    Remis au goût du jour pour mettre en avant le bien-vivre de notre commune et les réjouissances festives qu’elle organise.

    L’avancée prometteuse de son circuit fléché

    Il est sur la sellette depuis plusieurs mois ce circuit qui guidera le promeneur de la Place du Moulin à travers rues et ruelles pour revenir vers le Pont Roman et ses 23 arches.

    Si les choses sont bien avancées actuellement, c’est grâce à la graphiste-illustratrice choisie par Les Amis de La Sauveté, Paulane Buisson. Installée depuis maintenant 19 ans à La Sauvetat du Dropt, Paulane s’intéresse vraiment à l’histoire de son village adoptif et s’apprête à rendre un beau dépliant.

    Un beau dépliant mais pas que! Car, de nos jours, le touriste est rarement déconnecté. Il a donc été décidé que le numérique serait utilisé. C’est pourquoi vous verrez bientôt des plaques, aux endroits stratégiques du village, mentionnant le titre du point à découvrir sous lequel sera placé un QR-Code. Vous savez, cet espèce de code barre que l’on trouve dans tous les supermarchés. Ceux là auront un design créé par Paulane, en couleur, avec une photo centrale adaptée au lieu. Ils pourront être scannés par tout porteur de tablette ou téléphone mobile et permettront d’accéder aux pages dédiées du site de la-sauvetat-du-dropt.fr

    Certaines pages sont d’ores et déjà en ligne. C’est le cas de l’Eglise St Germain, de la Révolte des Croquants ou de la Rue de l’Hospice. D’autres sont en cours de construction. Les Amis de La Sauveté pensent inaugurer le circuit pour sa randonnée de printemps du 29 avril.

    Pour le moment, le seul aperçu que vous puissiez avoir est celui des quelques documents que l’on devine sur les photos de la réunion. Le suspense est entier. Rendez-vous en avril.

  • Renouvellement des adhésions à la bibliothèque