• Allègement du confinement et nouvelle attestation à partir du 28 novembre

    Suite au discours présidentiel prononcé le 24 novembre 2020, voici les dernières informations de service-public.fr parues le 26 novembre 2020.

    Le confinement national se prolonge mais de façon allégée à partir du samedi 28 novembre 2020. Deux autres étapes sont déjà envisagées pour un déconfinement progressif en fonction de l’évolution des indicateurs épidémiques. Destiné à lutter contre la nouvelle vague de l’épidémie du Covid-19, ce plan a été annoncé par le Président de la République dans une allocution du 24 novembre 2020. Quelles sont les 3 grandes étapes ? Quelles sont les mesures détaillées par le Premier ministre lors de sa conférence de presse du 26 novembre 2020 ?

    À compter du 28 novembre 2020 au matin

    • Les attestations seront toujours nécessaires pour les sorties, mais les déplacements pour motifs de promenade ou d’activité physique seront étendus à 20 km et pour une durée de 3h (au lieu d’1 km et 1h actuellement).
    • Les activités extra-scolaires en plein air seront à nouveau autorisées.
    • Les offices dans les lieux de cultes seront permis dans la stricte limite de 30 personnes (cette jauge sera réévaluée en fonction de la capacité globale d’accueil et de l’évolution sanitaire au 15 décembre 2020) ;
    • Le sport dans les lieux clos et les sports collectifs ou de contact en extérieur restent interdits. Il est possible de courir dans l’espace public ou pratiquer un sport individuel dans un stade ou un terrain de sport découvert, comme par exemple le tennis, l’équitation, l’athlétisme ou le golf. Les sports nautiques peuvent reprendre.

    Les commerces et établissements suivants pourront rouvrir :

    • les petits commerces jusqu’à 21h dans le cadre d’un protocole sanitaire strict. Des dérogations seront accordées pour ouvrir le dimanche ;
    • les commerces culturels (libraires, disquaires, galeries d’art, salles de vente) ;
    • les bibliothèques et les archives ;
    • les auto-écoles (la préparation des épreuves théoriques continuera de se faire à distance) ;
    • les agences immobilières (les visites immobilières pourront reprendre) ;
    • les services à domicile ;
    • les conservatoires et les écoles de musique à l’exception du chant, jugé trop risqué sur le plan sanitaire.

    Les grandes surfaces peuvent rouvrir tous leurs rayons.

    À noter : Un protocole sanitaire sera mis en place à l’ouverture des commerces :

    • la jauge est portée à 8 m² par client et s’applique à la surface de vente totale (le mobilier, les rayonnages et les étals n’entrent pas dans le calcul). Le personnel des commerces est exclu de la jauge. Les commerces de plus de 400 m² devront mettre en place un système de comptage pour veiller au respect de cette jauge. Lorsqu’un couple ou un parent avec son enfant entrent dans un commerce, ils compteront comme une seule personne.
    • un sens de circulation sera mis en place quand c’est possible ;
    • les locaux doivent être aérés régulièrement ;
    • du gel hydroalcoolique devra obligatoirement être disponible à l’entrée.

    À compter du 15 décembre 2020

    Si le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes descend à 5 000 et le nombre de personnes en réanimation entre 2 500 et 3 000, le confinement pourra être levé le 15 décembre 2020 dans ces conditions :

    • un couvre-feu national sera mis en place, de 21h à 7h. Une exception sera prévue pour les soirées du 24 et du 31 décembre 2020, où la circulation sera libre ;
    • les activités extrascolaires en salle seront de nouveau autorisées avec des règles strictes ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir. Une tolérance sera permise pour que les spectateurs puissent rentrer chez eux, lorsque la représentation se termine après 21h. Le billet de spectacle ou de cinéma vaudra justificatif ;
    • les grands rassemblements resteront interdits ainsi que tous les événements festifs dans les salles à louer ;
    • les parcs d’attractions, les parcs d’expositions et tous les lieux susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes resteront fermés ;
    • les bars, les restaurants, les discothèques ne pourront rouvrir.

    À noterVacances d’hiver

    • les centres et les colonies de vacances ne pourront pas rouvrir ;
    • les remontées mécaniques et équipements collectifs des stations de ski seront fermés, mais il restera possible de se rendre dans ces stations.

    À compter du 20 janvier 2020

    Si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5 000 cas par jour :

    • les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir ;
    • le couvre-feu sera décalé ;
    • les lycées seront pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, les universités pourront reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.

    À noterLa situation sanitaire sera évaluée tous les 15 jours pour décider de nouvelles mesures d’ouverture ou, au contraire, de fermetures pour prévenir tout nouvel emballement de la propagation du virus.

    À savoir : Le télétravail doit se poursuivre quand il est possible tout au long de cette période.

    Nouvelle attestation de déplacement – A partir du 28 novembre

    Mise en ligne des nouvelles attestations de déplacement sont en ligne sur le site du service public. Également disponible en langue anglaise. ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE

  • COVID-19, Jean Castex invite la population à poursuivre les efforts

    Jean Castex : « Il serait irresponsable d’alléger le confinement ».

    Après deux semaines de confinement, le premier ministre Jean Castex invite la population à poursuivre les efforts. Pas de durcissement des mesures cependant. Rien ne change jusqu’au 1er décembre sachant que le pic de la deuxième vague devrait être atteint la semaine prochaine. Voici les grandes lignes de la conférence de presse de jeudi 12 novembre :

    • Limiter ses déplacements au minimum et attestations dérogatoires de déplacement nécessaires. Elles le seront également après le 1er décembre.
    • Les écoles, collèges et lycées restent ouverts avec généralisation du port du masque dès le CP.
    • Les commerces non essentiels restent fermés pour au moins quinze jours supplémentaires. Mais les mesures économiques massives continueront de s’appliquer, l’objectif étant de pouvoir parvenir à la réouverture avant les fêtes de fin d’année.
    • Les bars et restaurants restent fermés également. A noter que ces établissements recevant du public ainsi que les salles des sports ne permettant pas le port continuel du masque ne pourront pas rouvrir le 1er décembre.
    • Mise en charge d’un nouveau dispositif pour prendre en charge les loyers des commerçants.
    • Prévoir les Fêtes de fin d’année en petit comité. L’objectif du gouvernement est de réussir à alléger les règles sanitaires pour les vacances de Noël, afin de permettre aux familles de se réunir sans pour autant organiser ces fêtes à plusieurs dizaines de personnes.
    • Assurance chômage prolongée pour les chômeurs en fin de droits.
    • 1600 étudiants référents recrutés pour accompagner les étudiants de première année et ceux les plus en difficulté dans les universités.
    • Poursuite et intensification du télétravail. Une grande majorité des employeurs et des salariés jouent le jeu mais un appel est lancé pour poursuivre les efforts dans le sens du télétravail.

    Ces mesures énoncées par Jean Castex lors de la conférence de presse du jeudi 12 novembre sont à retrouver dans leur intégralité sur le site du gouvernement sous le titre COVID-19, point de situation du 12 novembre 2020.

     

  • Commémoration du 11 novembre sous confinement

    Commémoration des soldats morts pour la France lors de la première guerre mondiale de 1914 à 1918

    Covid-19 oblige, la commémoration du 11 novembre s’est déroulée en tout petit comité avec cependant quelques personnes n’ayant pas vu les affiches annonçant la présence du maire seulement. Outre Jeannot Garoste, conseiller municipal accompagné de son épouse et trois sauvetatois parmi lesquels un couple de britannique, Jean-Luc Gardeau avait à ses côtés son petit fils Loukas venu faire porte drapeau.

    C’est avec recueillement que Monsieur le Maire lisait le discours officiel avant d’énumérer les noms de ceux de la commune tombés pour la France et de faire la minute de silence devant les gerbes déposées au pied du monument aux morts. Cette cérémonie fut marquée au niveau national par l’entrée au Panthéon de l’écrivain et combattant Maurice Genevoix.

    « Auteur du livre « Ceux de 14″, chef d’œuvre de littérature et immense témoignage historique, Maurice Genevoix a su restituer avec la plus grande fidélité le quotidien de huit mois de guerre. »

  • Réactivation du dispositif pour aider les entreprises

    Pour faire suite aux nouvelles annonces du Gouvernement visant à ralentir le propagation de l’épidémie, la CCI47 réactive son dispositif pour aider les chefs d’entreprise :

    • un numéro d’appel unique : le  05 53 77 10 11 
    • une adresse mail dédiée : eco-coronavirus@cci47?fr

    L’Objectif est d’informer, répondre aux questions et aider les entreprises à accéder aux mesures publiques mobilisables.

    Face aux multiples aides, la CCI47 propose un numéro d’appel unique : un expert entreprise répond, oriente et propose à chacun la solution le mieux adaptée.

    Tous les services de la Chambre du Commerce et de l’Industrie du Lot-et-Garonne resteront également accessibles.

  • Info Mairie : télécharger l’attestation de déplacement adaptée à votre situation

    Information du gouvernement datée du 30 octobre 2020

    Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, des restrictions de déplacement entrent en vigueur sur le territoire métropolitain et en Martinique.

    À compter de 0h00, dans la nuit du jeudi 29 octobre au vendredi 30 octobre, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés.

    Le non-respect de ces mesures entraine :

    • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
    • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
    • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d’emprisonnement.

    Toutes les informations sur le site du Gouvernement.ou ATTESTATIONS A TÉLÉCHARGER

  • Re-confinement et attestations de déplacements

    Le re-confinement annoncé du 30 octobre au 1er décembre

    Le 28 octobre 2020, le président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et déplacements sur l’ensemble du territoire en établissant un confinement du 30 octobre au 1er décembre minimum.

    Les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

    • Les déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés
    • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile;
    • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
    • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants ;
    • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
    • Les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
    • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
    • La participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

    Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

    Télécharger les attestations de déplacements

    Attestation de déplacement dérogatoire, Attestation de déplacement professionnel, Attestation de déplacement scolaire ou remplir l’attestation en ligne.

  • Décision difficile mais Marché de Noël ANNULÉ !

    Pas de surprise mais une décision qu’il fallait prendre

    Peter Cain, président du Comité des Fêtes et Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt, se sont réunis ce vendredi 23 octobre avec 4 membres du bureau pour prendre une décision quant au maintien de la prochaine manifestation. C’est donc sans surprise qu’a unanimement été décidée l’annulation du Marché de Noël / Vide-grenier / Brocante / Noël des enfants prévus le 6 décembre en raison, est-il utile de le préciser, des mesures sanitaires imposées par la COVID-19 !

    Marie, en charge des inscriptions, devra contacter chacun des participants pour annoncer l’annulation et renvoyer les règlements déjà réceptionnés.

    Le bureau invitera cependant les bénévoles de l’association à décorer le village afin de le rendre festif à l’approche des fêtes de fin d’année. Il sera impératif de porter un masque et de respecter une distance suffisante afin de se protéger d’un virus de plus en plus présent.

  • Info Mairie : mesures de lutte contre la propagation du COVID-19 – Arrêté du 16 octobre

    Information de la Préfecture du Lot-et-Garonne – A appliquer du 17 octobre au 14 novembre

    En raison du placement du département de Lot-et-Garonne dans la liste des zones « alerte » de circulation active du virus Covid-19 à partir du 16 octobre 2020, Madame la Préfète de Lot-et-Garonne a pris un arrêté prescrivant les mesures visant à lutter contre la propagation du virus.

    Les dispositions du présent arrêté s’appliquent pour une durée de 4 semaines soit du samedi 17 octobre 2020 au jeudi 14 novembre 2020 inclus.

    Elles feront l’objet d’un réexamen régulier au regard de l’évolution de la situation.

    Résumé de l’arrêté du 16 octobre 2020
    • Port du masque obligatoire dans un rayon de 50 m pour toute personne de 11 ans et plus, aux abords des établissement d’enseignements, formation professionnelle, centres de loisirs, structures d’accueil petite enfance aux abords des entrées réservées au public des établissements culturels et artistiques ainsi que les établissements sportifs. Egalement aux abords des gares et des arrêts de transports en commun.

    Dans le département du Lot-et-Garonne :

    • Sont interdits les rassemblements, les fêtes communales, les événements sportifs, les réunions ou les activités de plus de 6 personnes sur la voie publique dans les lieux ouverts au public;
    • Sont interdits les rassemblements festifs ou familiaux dans les établissements recevant du public;
    • Sont interdits les rassemblements festifs à caractère musical;
    • Sont interdites les fêtes étudiantes;
    • Sont interdites las activités dansantes dans les établissements recevant du public et les lieux publics couverts ou non, hors activité d’enseignement, de formation ou de représentation artistique;
    • Sont interdites l’ouverture et l’utilisation des buvettes dans les établissements sportifs en dehors de tout temps de compétition.

    Toutefois, demeurent autorisés :

    • Les manifestations sur la voie publique;
    • Les rassemblements, réunions ou activités à caractère associatif ou professionnel;
    • Les services de transport de voyageurs;
    • L’ouverture des établissements recevant du public (ERP) dans lesquels l’accueil du public n’est pas interdit;
    • Les cérémonies funéraires organisées hors des ERP;
    • Les visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle;
    • Les marchés.

    Le protocole sanitaire est renforcé :

    • Dans les bars et les restaurants : pas plus de 6 clients pas table avec 1m de distanciation entre les tables et gel hydroalcoolique à disposition;
    • Dans les établissements recevant du public en circulation (musées, centres commerciaux, parcs, activités sportives …), le port du masque est obligatoire ainsi que la distanciation physique;
    • Dans les établissements sportifs et culturels, clos ou de plein air (cinémas, stades, théâtres …), distance d’un siège entre deux personnes ou groupes limités à 6 personnes.
  • Vigilance coronavirus et dépistage gratuit à Duras

    Vigilance Coronavirus

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine lance une campagne aux messages décalés pour encourager au maintien des gestes barrières pendant la période estivale. Après cette longue période de confinement, l’arrivée des beaux jours et le retour à une vie presque normale peuvent donner l’impression que le coronavirus n’est plus une menace. Pourtant il faut rester vigilant et faire bloc pour éviter son retour.

    Dépistage sans rendez-vous – Lundi 3 août à Duras, sur la place du marché.

    En juillet, face à l’augmentation de la circulation du virus, l’ARS propose des dépistages gratuits et facilités dans les lieux d’arrivées et de séjours touristiques. 

    La participation de la population au dépistage permet d’évaluer le niveau de circulation du virus sur le territoire, de repérer le cas échéant  des cas positifs, de déclencher la recherche de personnes contacts de ces cas positifs, de les alerter afin de mieux les protéger et ainsi de casser les chaînes de transmission du virus.

    L’ARS Nouvelle-Aquitaine encourage ainsi fortement la population à participer à ces opérations de dépistage gratuit. Il s’agit  de contribuer à l’effort collectif pour contenir la propagation du virus dans les territoires concernés.

  • Attention, port du masque obligatoire dans les lieux publics

    Courrier de Madame Béatrice Lagarde, Préfète du Lot-et-Garonne. 21 juillet 2020.

    Port du masque obligatoire dans les lieux clos !

    En raison de la situation épidémique actuelle et des nouvelles vagues de contamination, le décret du 17 juillet prescrit les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de COVID-19 en étendant à l’ensemble des commerces et des bâtiments administratifs recevant du public, l’obligation du port du masque pour toute personne, à partir de 11 ans.

    Afin de réduire les risques de transmission, le port du masque et le strict respect des gestes barrières demeurent une mesure de prévention et de protection efficace, particulièrement dans les lieux regroupant du public.

    Ainsi, afin de garantir un haut niveau de sécurité sanitaire,je vous demande d’être attentif au respect de ces mesures dans les établissements recevant du public. Un affichage, informant de cette obligation, devra notamment être mis en place dans les lieux concernés.

    Afin de facilité la bonne application de ces instructions, les lieux visés et les obligations propres à chacun sont décrits en annexes.

    Le non-respect des mesures est passible d’une contravention

    Le non-respect de ces mesures est passibles d’une contravention de 135 €, et peut être sanctionné de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 € d’amende ainsi que de la peine complémentaire de travail d’intérêt général en cas de récidive.

    Courrier et annexes donnant le détail des lieux dits publics et des obligations permettant d’appliquer les instructions.

    Courrier Préfecture 47 et annexes à consulter

     

  • COVID-19, point de situation du 10 juillet

    Le Ministère des Solidarités et de la Santé fait le point sur la situation de la COVID-19 en France. Restons vigilants et respectons les gestes barrières.

    Communiqué | Point de situation Coronavirus du vendredi 10 juillet 2020
    • 30 004 personnes sont décédées en France
    • 78 388 personnes sont rentrées à domicile
    • 7 062 personnes sont hospitalisées
    • 496 patients #COVID19 graves en réanimation

    Plus d’infos sur Point de situation COVID-19

  • Caroline, maman en télétravail et nouvelle élue

    Caroline cumule les mandats en cette période inédite de crise Covid !

    Nouvellement élue au sein du Conseil Municipal de La Sauvetat du Dropt, Caroline Grannereau, nom de jeune fille Sallefranque, est originaire de St Pardoux-Isaac. Elle travaille au service informatique de l’usine Creuzet Aéronautique située à Marmande. Sa rencontre avec Dominique l’a amené « dans ce joli coin où il fait bon vivre » depuis 2006.

    Toujours souriante et curieuse de découvrir et d’apprendre, Caroline se prête volontiers au jeu de la rédaction et nous livre ici son expérience personnelle, pas toujours simple, des conséquences de la crise sanitaire.

    En quelques mots, Caroline raconte les semaines d’école à la maison pour les jeunes, et le télétravail pour les parents

    « Comme tous les parents, nous avons dû assurer la continuité de l’école à la maison tout en étant en télétravail pour ma part.

    La 1ère semaine fut catastrophique. Difficile pour chacun de trouver ses marques. La 2ème semaine, l’organisation s’est mise en place pour Morgane en CM1. C’était une autre histoire pour Océane en 5ème : charge de travail, site Pronote inaccessible en raison d’une panne du serveur du collège !

    A partir de la 3ème semaine, l’organisation était en place. Nous avons installé notre espace de travail dans la mezzanine. Je commençais mon télétravail à 8h00. Les filles me rejoignaient vers 9h – 9h30 accompagnées de papa en support pour les aider si besoin. Nous faisions en sorte que les devoirs soient faits sur la matinée.

    Bien sûr il y a eu des jours plus durs que d’autres, des tensions, des tons qui montent car la pédagogie n’est pas évidente pour tout le monde, notre patience atteint vite ses limites surtout envers ses propres enfants. Et nos enfants n’ont pas le même comportement avec nous qu’à l’école. Malgré tout, je suis assez fière de nous. Avec du recul, on s’en est bien sorti !

    Aujourd’hui, les filles ont repris le chemin de l’école de Pardaillan pour Morgane et du Collège de Duras pour Océane tandis que je continue en télétravail. Cela permet de m’adapter à leurs horaires. »