• Mesures COVID, agenda des réouvertures publié sur le site de l’Elysée

    L’agenda des prochaines semaines est publié sur le site de l’Elysée où le Président de la République Emmanuel Macron présente la stratégie de réouverture des lieux actuellement fermés au public pour un retour progressif à une vie normale.

    4 étapes vont marquer le calendrier des réouvertures : 

    À partir du 3 mai, ce sera la fin des attestations et des restrictions de déplacement.

    À partir du 19 mai, le couvre-feu sera repoussé à 21 heures. Les terrasses des bars et restaurants, les musées, les théâtres et salles de cinéma pourront réouvrir.

     

    À partir du 9 juin, le couvre-feu sera repoussé à 23 heures et de nouveaux lieux accueillant du public pourront réouvrir.

    Enfin, le 30 juin, il n’y aura plus de couvre-feu et ce sera la fin des limites de jauge dans les lieux recevant du public.

     

    L’ensemble de ce calendrier, les jauges et protocoles seront détaillés la semaine du 10 mai par le Premier ministre Jean Castex. Le Président de la République a également évoqué la possibilité d’un pass sanitaire.

    Il ne serait pas obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas. Il pourrait cependant être nécessaire dans des lieux où se brassent des foules comme des festivals ou stades.

  • Point de situation restriction COVID

    Suite au discours du chef de l’État Emmanuel Macron mercredi 31 mars, voici les dernières mesures sanitaires en vigueur. Information parue sur le site gouvernement.fr

    Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines, soit :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) ;
    • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

    Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :

    • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
    • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

    Par ailleurs, aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, avec, toujours, la possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

    Par ailleurs, les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool.

    Concernant les commerces autorisés à ouvrir :

    • seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir – auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

    ATTESTATION DE DÉPLACEMENT – A REMPLIR EN LIGNE

  • Vos commerces et les horaires couvre-feu

    Le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises de Céline ne peut toujours pas ouvrir en raison de la fermeture imposée des commerces dits non indispensables !

  • Dernières mesures COVID : ce qu’il faut retenir du discours du 4 février

    Article à lire dans son intégralité sur le site Capital.fr

    L’hypothèse d’un nouveau confinement est écartée pour l’instant.

    Jeudi 4 février à 18h, le Premier Ministre Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a fait le point sur la situation sanitaire en France.

    C’était une intervention attendue. Ce jeudi 4 février, Jean Castex prenait la parole accompagné de plusieurs ministres, dont ceux de la Santé, Olivier Véran, et du Travail, Élisabeth Borne. Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de progresser en France, le gouvernement a notamment choisi de ne pas reconfiner à l’heure actuelle. Pour Jean Castex, c’est une mesure qui ne peut être utilisée qu’en « dernier recours » et qui ne se justifie pas à l’heure actuelle. Mais le gouvernement lance un appel à la mobilisation générale et à la vigilance à l’approche des vacances scolaires.

    • Le couvre-feu à 18 heures est maintenu pour « garder le contrôle de l’épidémie », mais il n’est pas question pour l’instant d’aller loin plus loin en décrétant un nouveau confinement. Les contrôles vont être renforcés dans les prochains jours.
    • Alors que la part des variants s’établirait désormais à 14%, le variant brésilien nourrit particulièrement des inquiétudes. Des kits PCR spécifiques vont être déployés pour détecter ces variants.
    • Pour le gouvernement, le recours au télétravail est désormais « impératif ». Il évoque un « levier très important que nous n’utilisons pas suffisamment pour freiner l’épidémie ».
    • 1,5 million de vaccinations ont été réalisées en janvier, au lieu d’un million comme prévu initialement. 1,7 millions de nouveaux rendez-vous vont bientôt être ouverts pour les vaccinations. Des soignants recevront les premières injections du vaccin d’AstraZeneca ce samedi. Dans les Ehpad, tous les volontaires seront vaccinés d’ici la fin de la semaine.
  • Dernières mesures COVID du gouvernement

    Le Premier ministre Jean Castex annonçait vendredi 29 janvier au soir les nouvelles mesures pour contrer l’épidémie Covid-19.

    Voici ces mesures énoncées par le Premier ministre :

    – Les entrées et les sorties en France à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, seront interdites, sauf motif impérieux.

    – L’arrivée en France à partir d’un pays de l’Union européenne sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers. Tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche. Ces restrictions s’appliqueront à partir de dimanche matin.

    – Les centres commerciaux non alimentaires, d’une surface supérieure à 20 000 carrés seront fermés dès lundi. Les jauges seront renforcées dans toutes les grandes surfaces.

    – Un appel est lancé à renforcer le recours au télétravail. Une concertation sera conduite lundi avec les partenaires sociaux pour définir les modalités.

    Après l’annonce de ces restrictions, la question d’un prochain confinement demeure. Il faudra attendre la prochaine prise de parole du gouvernement pour en savoir plus.

  • Nouvelles mesures sanitaires : couvre-feu à 18h, contrôle aux frontières, écoles …

    Information légale et administrative du service public suite à la conférence de presse du premier ministre Jean Castex du 14 janvier.

    Couvre-feu à partir de 18h sur tout le pays

    Les mesures annoncées pour maîtriser l’épidémie de coronavirus sont les suivantes :
    • le couvre-feu est avancé de 20h à 18h. Déjà en place dans 25 départements, il est étendu sur tout le territoire métropolitain à partir de samedi 16 janvier 2021 et pour au moins 15 jours. Les dérogations seront les mêmes que pour le couvre-feu à 20h. Il ne sera pas possible de sortir pour des motifs personnels entre 18h et 6h. Tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18h.
      Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

      1. se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
      2. des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
      3. des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
      4. participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
      5. les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
      6. promener un animal domestique autour de son domicile dans un rayon d’1 km.
    • la pratique sportive ou la promenade en plein air est interdite pendant les horaires de couvre-feu ;
    • pendant la journée, les déplacements sont autorisés et l’attestation n’est pas nécessaire ;
    • les déplacements entre régions sont autorisés ;
    • les lieux de culte doivent respecter une certaine jauge ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées restent fermés ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos est interdit ;
    • les restaurants et les cafés sont fermés ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

    A NOTER : Tout déplacement pendant les horaires du couvre-feu sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

    ATTENTION : Si une dégradation forte de la situation sanitaire est constatée dans les prochains jours, un nouveau confinement sera décidé sans délai.

    Durcissement des contrôles aux frontières

    À partir de lundi 18 janvier 2021, tous les voyageurs entrant en France en provenance d’un pays hors Union-Européenne devront :

    • présenter un test PCR négatif ;
    • s’isoler pendant 7 jours une fois arrivés en France et faire un 2e test à l’issue de cette période.

    Les personnes n’ayant pu réaliser un test dans leur pays de départ auront la possibilité de se faire tester à leur arrivée en France et seront contraintes de s’isoler 7 jours dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités publiques.

    RAPPEL: Le test négatif est déjà exigé pour les voyageurs venant du Royaume-Uni.

    Enseignement : renforcement du protocole sanitaire

    Les écoles et établissements scolaires restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé à partir du 18 janvier 2021.

    Les cours d’éducation physique et sportive (EPS) sont modifiés. Toutes les activités sportives en intérieur sont suspendues en milieu scolaire et extrascolaire.

    Écoles primaires : des mesures plus strictes seront mise en place pour les temps de repas. Il n’y aura pas de brassage possible entre les classes. Les élèves d’une même classe mangeront à la même heure, à la même table. Si ce n’est pas possible, le temps de restauration sera allongé et en dernier recours des solutions de repas à emporter pourront être envisagées.

    Collèges : à titre exceptionnel, le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel peut être adopté.

    Lycées : le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel sera maintenu pour les lycées au-delà du 20 janvier 2021. Il est recommandé que les élèves de Terminale soient le plus possible dans leur établissement.

    A NOTER : Les capacités de dépistage seront également fortement renforcées, avec l’objectif de 1 million de tests déployés dans les écoles, collèges et lycées d’ici aux vacances de février. Chaque fois qu’il y aura 3 cas, une équipe de dépistage pourra venir sur place.

    Enseignement supérieur

    • Les étudiants de première année à l’université pourront reprendre par demi-groupe les travaux dirigés en présentiel à partir du 25 janvier 2021, puis si la situation sanitaire le permet, les étudiants des autres niveaux.
    • Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre.
    • Des tests antigéniques seront disponibles dans les universités.

    Ouverture de la vaccination pour les personnes présentant des pathologies à haut risque

    Les personnes présentant des pathologies à haut risque de développer des formes graves de Covid-19 pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir de lundi 18 janvier 2021 dans les centres de vaccination. Il s’agit notamment des personnes souffrant d’insuffisance rénale sévère, celles ayant été transplantées d’un organe, des personnes sous traitement pour un cancer ou encore celles atteintes de trisomie 21. Elles devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.

     

  • Déconfinement, un couvre-feu durci dès le 15 décembre

    Image Adobe Stock
    Information de service-public.fr

    En raison du nombre de nouveaux cas de contamination encore élevé, les mesures envisagées à compter du 15 décembre 2020 sont adaptées. Un couvre-feu sera instauré dès 20h et jusqu’à 6h avec des conditions de déplacement limitées sur tout le territoire sauf en Outre-mer. La circulation sera libre pour la soirée de Noël, le 24 décembre mais pas le 31 décembre, pour le Nouvel An. Théâtres, salles de spectacles, musées… certains établissements dont la réouverture avait été prévue resteront fermés au public. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre le 10 décembre 2020.

    À compter du 15 décembre 2020

    Dans le cadre de l’allègement du confinement, le Président de la République avait annoncé le 24 novembre 2020 la fin du confinement au 15 décembre 2020 si la maîtrise de l’épidémie le permettait. Le seuil maximum de 5 000 nouveaux cas de contamination par jour n’ayant pas été atteint, le confinement sera levé le 15 décembre 2020 dans les conditions suivantes :

    1. un couvre-feu national sera mis en place, de 20h à 6h (et non pas 21h comme initialement envisagé). Une exception est prévue pour la soirée du 24 décembre 2020, où la circulation sera libre ; en revanche, contrairement à ce qui avait été initialement prévu, il n’y aura pas d’exception pour la soirée du 31 décembre 2020.
    Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

          • se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
          • des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
          • des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
          • participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
          • les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
          • promener un animal domestique autour de son domicile.

    2. En dehors du couvre-feu, de 6h à 20h

    • la pratique sportive ou la promenade en plein air sera interdite de 20 h à 6h du matin ;
    • pendant la journée, les déplacements seront autorisés et l’attestation ne sera plus nécessaire ;
    • les déplacements entre régions seront autorisés ;
    • la jauge dans les lieux de culte ne sera pas revue à la hausse
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées resteront fermés au moins 3 semaines supplémentaires soit jusqu’au 6 janvier 2021 ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos restera interdit ;
    • les restaurants et les cafés resteront fermés comme prévu jusqu’au 20 janvier 2021 ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

    A noter : Tout déplacement de 20 h à 6h du matin sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

    Rappel : Les stations de ski restent accessibles mais les remontées mécaniques sont réservées à certains publics .

    À compter du 20 janvier 2021

    Si le nombre de contaminations descend en-dessous de 5 000 cas par jour :

    • les salles de sport et les restaurants pourraient rouvrir ;
    • le couvre-feu serait décalé ;
    • les lycées seraient pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, les universités pourraient reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.
  • Info Mairie : restez informé des mesures de soutien aux entreprises pendant la crise sanitaire

    Coronavirus-COVID-19 :

    Restez informé des mesures de soutien aux entreprises pendant la crise et recevez régulièrement les infos utiles qui vous concernent en vous abonnant à la lettre d’information des ministères économiques et financiers. Pour vous abonner, suivez ce lien Je m’abonne à Bercy Infos Entreprises.

    Vous pouvez aussi consulter l’article sur les dispositifs d’aides pour les entreprises paru sur votre site de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun ou lire le numéro spécial d’information sur les mesures d’urgence pour les entreprises et les associations en difficulté sur le site économie.gouv.fr

  • Info Mairie, bulletin municipal, état civil, éco-citoyenneté …

    Arrêtés COVID, Protocole sanitaire, Attestations de déplacement, Dispositif d’aides aux entreprises, Brexit, Plateforme d’accompagnement UNA 47 …

    Comptes-rendus succincts des Conseils Municipaux.

    Vie de la commune.

    Tati Sauvette et son équipe nous préparent à la tarification incitative et au tri des biodéchets à la source.

  • Allègement du confinement et nouvelle attestation à partir du 28 novembre

    Suite au discours présidentiel prononcé le 24 novembre 2020, voici les dernières informations de service-public.fr parues le 26 novembre 2020.

    Le confinement national se prolonge mais de façon allégée à partir du samedi 28 novembre 2020. Deux autres étapes sont déjà envisagées pour un déconfinement progressif en fonction de l’évolution des indicateurs épidémiques. Destiné à lutter contre la nouvelle vague de l’épidémie du Covid-19, ce plan a été annoncé par le Président de la République dans une allocution du 24 novembre 2020. Quelles sont les 3 grandes étapes ? Quelles sont les mesures détaillées par le Premier ministre lors de sa conférence de presse du 26 novembre 2020 ?

    À compter du 28 novembre 2020 au matin

    • Les attestations seront toujours nécessaires pour les sorties, mais les déplacements pour motifs de promenade ou d’activité physique seront étendus à 20 km et pour une durée de 3h (au lieu d’1 km et 1h actuellement).
    • Les activités extra-scolaires en plein air seront à nouveau autorisées.
    • Les offices dans les lieux de cultes seront permis dans la stricte limite de 30 personnes (cette jauge sera réévaluée en fonction de la capacité globale d’accueil et de l’évolution sanitaire au 15 décembre 2020) ;
    • Le sport dans les lieux clos et les sports collectifs ou de contact en extérieur restent interdits. Il est possible de courir dans l’espace public ou pratiquer un sport individuel dans un stade ou un terrain de sport découvert, comme par exemple le tennis, l’équitation, l’athlétisme ou le golf. Les sports nautiques peuvent reprendre.

    Les commerces et établissements suivants pourront rouvrir :

    • les petits commerces jusqu’à 21h dans le cadre d’un protocole sanitaire strict. Des dérogations seront accordées pour ouvrir le dimanche ;
    • les commerces culturels (libraires, disquaires, galeries d’art, salles de vente) ;
    • les bibliothèques et les archives ;
    • les auto-écoles (la préparation des épreuves théoriques continuera de se faire à distance) ;
    • les agences immobilières (les visites immobilières pourront reprendre) ;
    • les services à domicile ;
    • les conservatoires et les écoles de musique à l’exception du chant, jugé trop risqué sur le plan sanitaire.

    Les grandes surfaces peuvent rouvrir tous leurs rayons.

    À noter : Un protocole sanitaire sera mis en place à l’ouverture des commerces :

    • la jauge est portée à 8 m² par client et s’applique à la surface de vente totale (le mobilier, les rayonnages et les étals n’entrent pas dans le calcul). Le personnel des commerces est exclu de la jauge. Les commerces de plus de 400 m² devront mettre en place un système de comptage pour veiller au respect de cette jauge. Lorsqu’un couple ou un parent avec son enfant entrent dans un commerce, ils compteront comme une seule personne.
    • un sens de circulation sera mis en place quand c’est possible ;
    • les locaux doivent être aérés régulièrement ;
    • du gel hydroalcoolique devra obligatoirement être disponible à l’entrée.

    À compter du 15 décembre 2020

    Si le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes descend à 5 000 et le nombre de personnes en réanimation entre 2 500 et 3 000, le confinement pourra être levé le 15 décembre 2020 dans ces conditions :

    • un couvre-feu national sera mis en place, de 21h à 7h. Une exception sera prévue pour les soirées du 24 et du 31 décembre 2020, où la circulation sera libre ;
    • les activités extrascolaires en salle seront de nouveau autorisées avec des règles strictes ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées pourront rouvrir. Une tolérance sera permise pour que les spectateurs puissent rentrer chez eux, lorsque la représentation se termine après 21h. Le billet de spectacle ou de cinéma vaudra justificatif ;
    • les grands rassemblements resteront interdits ainsi que tous les événements festifs dans les salles à louer ;
    • les parcs d’attractions, les parcs d’expositions et tous les lieux susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes resteront fermés ;
    • les bars, les restaurants, les discothèques ne pourront rouvrir.

    À noterVacances d’hiver

    • les centres et les colonies de vacances ne pourront pas rouvrir ;
    • les remontées mécaniques et équipements collectifs des stations de ski seront fermés, mais il restera possible de se rendre dans ces stations.

    À compter du 20 janvier 2020

    Si le nombre de contaminations demeure en-dessous de 5 000 cas par jour :

    • les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir ;
    • le couvre-feu sera décalé ;
    • les lycées seront pleinement rouverts avec la totalité des élèves présents durant les cours. Quinze jours plus tard, les universités pourront reprendre les cours avec, là aussi, une présence physique de tous les élèves.

    À noterLa situation sanitaire sera évaluée tous les 15 jours pour décider de nouvelles mesures d’ouverture ou, au contraire, de fermetures pour prévenir tout nouvel emballement de la propagation du virus.

    À savoir : Le télétravail doit se poursuivre quand il est possible tout au long de cette période.

    Nouvelle attestation de déplacement – A partir du 28 novembre

    Mise en ligne des nouvelles attestations de déplacement sont en ligne sur le site du service public. Également disponible en langue anglaise. ATTESTATION DE DÉPLACEMENT DÉROGATOIRE

  • COVID-19, Jean Castex invite la population à poursuivre les efforts

    Jean Castex : « Il serait irresponsable d’alléger le confinement ».

    Après deux semaines de confinement, le premier ministre Jean Castex invite la population à poursuivre les efforts. Pas de durcissement des mesures cependant. Rien ne change jusqu’au 1er décembre sachant que le pic de la deuxième vague devrait être atteint la semaine prochaine. Voici les grandes lignes de la conférence de presse de jeudi 12 novembre :

    • Limiter ses déplacements au minimum et attestations dérogatoires de déplacement nécessaires. Elles le seront également après le 1er décembre.
    • Les écoles, collèges et lycées restent ouverts avec généralisation du port du masque dès le CP.
    • Les commerces non essentiels restent fermés pour au moins quinze jours supplémentaires. Mais les mesures économiques massives continueront de s’appliquer, l’objectif étant de pouvoir parvenir à la réouverture avant les fêtes de fin d’année.
    • Les bars et restaurants restent fermés également. A noter que ces établissements recevant du public ainsi que les salles des sports ne permettant pas le port continuel du masque ne pourront pas rouvrir le 1er décembre.
    • Mise en charge d’un nouveau dispositif pour prendre en charge les loyers des commerçants.
    • Prévoir les Fêtes de fin d’année en petit comité. L’objectif du gouvernement est de réussir à alléger les règles sanitaires pour les vacances de Noël, afin de permettre aux familles de se réunir sans pour autant organiser ces fêtes à plusieurs dizaines de personnes.
    • Assurance chômage prolongée pour les chômeurs en fin de droits.
    • 1600 étudiants référents recrutés pour accompagner les étudiants de première année et ceux les plus en difficulté dans les universités.
    • Poursuite et intensification du télétravail. Une grande majorité des employeurs et des salariés jouent le jeu mais un appel est lancé pour poursuivre les efforts dans le sens du télétravail.

    Ces mesures énoncées par Jean Castex lors de la conférence de presse du jeudi 12 novembre sont à retrouver dans leur intégralité sur le site du gouvernement sous le titre COVID-19, point de situation du 12 novembre 2020.

     

  • Commémoration du 11 novembre sous confinement

    Commémoration des soldats morts pour la France lors de la première guerre mondiale de 1914 à 1918

    Covid-19 oblige, la commémoration du 11 novembre s’est déroulée en tout petit comité avec cependant quelques personnes n’ayant pas vu les affiches annonçant la présence du maire seulement. Outre Jeannot Garoste, conseiller municipal accompagné de son épouse et trois sauvetatois parmi lesquels un couple de britannique, Jean-Luc Gardeau avait à ses côtés son petit fils Loukas venu faire porte drapeau.

    C’est avec recueillement que Monsieur le Maire lisait le discours officiel avant d’énumérer les noms de ceux de la commune tombés pour la France et de faire la minute de silence devant les gerbes déposées au pied du monument aux morts. Cette cérémonie fut marquée au niveau national par l’entrée au Panthéon de l’écrivain et combattant Maurice Genevoix.

    « Auteur du livre « Ceux de 14″, chef d’œuvre de littérature et immense témoignage historique, Maurice Genevoix a su restituer avec la plus grande fidélité le quotidien de huit mois de guerre. »