• A partir du 14 mars, plus de masque et de Pass Vaccinal

    « Pass vaccinal »

    • A partir du 14 mars, l’application du « pass vaccinal » sera suspendue dans tous les endroits où il était exigé (lieux de loisirs et de culture, activités de restauration commerciales, foires et salons professionnels…).
    • Après le 14 mars, Le « pass sanitaire » restera toutefois en vigueur dans les établissements de santé, les maisons de retraites, les établissements accueillant des personnes en situation de handicap.
    • Depuis le 28 février, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal.
    • Depuis le 15 février 2022, les règles relatives au « pass vaccinal » ont évolué pour les personnes âgées de plus de 18 ans et 1 mois : la dose de rappel doit être réalisée dès trois mois après la fin de son schéma vaccinal initial et dans un délai de quatre mois maximum.
    Allègements des mesures sanitaires
    • Le 14 mars, le port du masque ne sera plus obligatoire. Tous les lieux les lieux sont concernés, sauf les transports collectifs de voyageurs et les établissements de santé.
    • Depuis le 28 février, le masque n’est plus obligatoire dans les lieux clos soumis au « pass vaccinal ». Le port du masque en intérieur demeure dans les transports et les lieux clos non soumis au pass vaccinal. Pour rappel, depuis le 2 février, le port du masque en extérieur n’est plus obligatoire.
    • Le port du masque n’est plus obligatoire dans les salles de spectacle, les salles de concert et les cinémas, depuis le 28 février 2022.
    • Les concerts debout ont repris, dans le respect du protocole sanitaire, depuis le 16 février.
    • Dans les cafés et les bars, la consommation debout est de nouveau autorisée depuis le 16 février.
    • Les discothèques, fermées depuis le 10 décembre, sont ouvertes dans le respect du protocole sanitaire depuis le 16 février.
    • Levée des jauges dans les établissements accueillant du public assis (stades, salles de concerts, théâtres…). Pour accéder à ces lieux, le port du masque reste obligatoire, depuis le 2 février.
    • Manifestations et événements sportifs : le port du masque n’est plus obligatoire depuis le 28 février.

    Retrouvez toutes les mesures sanitaires COVID-19 sur le site Info.Coronavirus.Gouv.fr

  • Info Mairie : pas de cérémonie de Vœux cette année encore !


    Suite à la réception d’un courrier émanant du Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles de la Préfecture du Lot-et-Garonne qui lui-même applique des mesures reçues le 18 décembre par le Ministère de l’Intérieur, la municipalité vous fait part de son regret de ne pouvoir organiser la cérémonie des Vœux à l’occasion de la nouvelle année. La pandémie se poursuit. Le variant Omicron est maintenant dans le département. Il est demandé d’éviter les rassemblements.

    Ci-dessous les courriers officiels

    Courrier Préfecture
    Télégramme du Ministère de l’Intérieur

     

     

  • COVID-19 : les nouvelles mesures sanitaires du 17 décembre

    Photo libre de droit – Unsplash

    Face à l’ampleur de la 5e vague de l’épidémie et à la circulation accrue du variant Omicron, de nouvelles mesures sanitaires destinées à limiter les risques de contamination et à réduire la tension dans les hôpitaux ont été annoncées par le Premier ministre le 17 décembre 2021. Passe vaccinal, délai réduit pour la dose de rappel, recommandations pour les réunions de fin d’année… Service-Public.fr fait le point sur ces mesures.

    A l’issue du Conseil de défense sanitaire qui s’est tenu le 17 décembre 2021, le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures sanitaires destinées à freiner la propagation du virus et à éviter la saturation des services de soins critiques et de réanimation des hôpitaux. Certaines restrictions concernent les fêtes de fin d’années, d’autres mesures devraient être mises en place début 2022.

    Mesures sanitaires annoncées
    • Passe sanitaire : le passe sanitaire devrait devenir un passe vaccinal. Un test négatif au Covid-19 ne serait plus valable dans le cadre du passe sanitaire « Activités ». Pour accéder aux lieux concernés par le passe sanitaire : restaurants, théâtres, cinémas, musées… il serait nécessaire de présenter un passe vaccinal. Un projet de loi sera soumis au Parlement en janvier, pour transformer le passe sanitaire en passe vaccinal et durcir les conditions de contrôle et de sanctions contre les faux passes.
    • Réunions festives de fin d’année : le gouvernement en appelle à la responsabilité des citoyens. Ces derniers sont invités à limiter le nombre de convives lors des réunions familiales et amicales de fin d’année. Il est conseillé à tous, vaccinés ou non, d’effectuer un test de dépistage (PCR, antigénique ou autotest) juste avant de retrouver ses proches. Il est également recommandé de respecter strictement les gestes barrières et d’aérer régulièrement les pièces (au minimum 10 mn toutes les heures).
    • Événements festifs du Nouvel an : les concerts, feux d’artifice et autres rassemblements festifs organisés par les communes devront être annulés. Les regroupements et la consommation d’alcool sur la voie publique seront interdits par les préfets le soir du 31 décembre.
    • Vaccination : le délai entre la dernière injection et la dose de rappel va être réduit, dès le 3 janvier 2022, à 4 mois au lieu de 5 mois actuellement préconisé. Afin d’inciter les presque 6 millions de Français non-vaccinés, les démarches « d’aller vers » en direction des personnes qui seraient passées à côté de la vaccination par méconnaissance ou parce qu’elles sont éloignées du système de soins seront amplifiées.
    • Rémunération des heures supplémentaires effectuées par les soignants : la rémunération des heures supplémentaires réalisées par le personnel soignant à l’hôpital sera doublée à compter du 20 décembre 2021.
  • Dernières mesures COVID, publication du 26 novembre

    Information reprise sur le site service-public.fr sous le titre « Rebond épidémique, les nouvelles mesures annoncées« . Parution du 26 novembre 2021.

    « Rappel vaccinal pour tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection, passe sanitaire conditionné à la dose de rappel à partir du 15 janvier 2022, durée de validité des tests de dépistage réduite à 24h pour le passe sanitaire des personnes non vaccinées, port du masque obligatoire partout en intérieur… Face à la 5e vague et à la reprise de l’épidémie de Covid-19, de nouvelles mesures ont été annoncées par le ministre de la Santé et le ministre de l’Éducation nationale lors d’une conférence de presse du 25 novembre 2021.

    Face à la flambée de l’épidémie de Covid-19 de la 5e vague , le jeudi 25 novembre 2021, le ministre de la Santé a annoncé de nouvelles mesures destinées à freiner la circulation du virus, et notamment :

    • le rappel vaccinal est ouvert à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection à partir du samedi 27 novembre. Les personnes de plus de 65 ans, pour lesquelles le rappel vaccinal était déjà ouvert depuis septembre, pourront désormais recevoir leur dose de rappel 5 mois après la dernière injection, et non plus 6 ;
    • toutes les personnes âgées de plus de 18 ans devront avoir reçu une dose de rappel au maximum 7 mois après leur dernière injection pour bénéficier d’un passe sanitaire valide à compter du 15 janvier 2022. Par exemple, quelqu’un qui a reçu sa 2e dose le 1er juillet pourra avoir la 3e à partir du 1er décembre, et devra forcément la faire avant le 1er février 2022 pour conserver son passe sanitaire ;
    • la durée de validité des tests négatifs au Covid-19 ouvrant droit au passe sanitaire est réduite à 24 heures au lieu de 72 heures ;
    • le port du masque obligatoire partout en intérieur, y compris dans les lieux qui exigent le passe sanitaire.

    Par ailleurs, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé que les classes de primaire ne fermeront plus dès le 1er cas de Covid-19. Un dépistage systématique de toute la classe aura lieu et seuls les élèves présentant un test négatif pourront revenir en classe. »

  • Info COVID : le pass sanitaire devient obligatoire dans de nombreux lieux

    Suite à l’intervention du chef de l’État lundi 12 juillet, voici des informations relevées sur le site actu.fr à compléter par l’article beaucoup plus complet et détaillé du site service-public.fr, site officiel de l’administration française.

    Restaurants, bars, cinémas… Le pass sanitaire sera obligatoire cet été dans de nouveaux lieux

    L’extension du pass sanitaire a pour but de freiner l’inquiétante progression du variant Delta en France, a assuré Emmanuel Macron lors d’une allocution ce lundi 12 juillet 2021.

    De nouvelles mesures entrent en vigueur en France. Face à la flambée des cas de variant Delta et, avec elle, le risque d’une quatrième vague épidémique au cours de l’été, le chef de l’État Emmanuel Macron a annoncé lors d’une allocution ce lundi 12 juillet 2021 l’extension du pass sanitaire, qui se fera en deux étapes.

    Utilisé jusqu’ici dans les lieux et événements accueillant plus de 1 000 personnes, les discothèques et certains déplacements, il sera désormais obligatoire dans d’autres lieux, comme les restaurants ou bars et dans davantage d’événements. Voici ce qui change.

    À partir du 21 juillet, pour tous les événements ou lieux de plus de 50 personnes

    Si jusqu’à présent, il était réservé à certains lieux ou événements accueillant 1 000 personnes ou plus, le pass sanitaire sera obligatoire dès le 21 juillet pour tous les lieux et événements recevant plus de 50 personnes.
    Cela concernera « tous les lieux de loisirs et de culture, pour les plus de 12 ans », a assuré le chef de l’État, préférant « faire porter les restrictions sur les non vaccinés ».

    À partir de début août, étendu aux bars, restaurants, trains…

    Deuxième étape de l’extension du pass sanitaire à partir du début d’août. Il faudra alors présenter son pass sanitaire pour accéder dans les lieux suivants :

    • Bars, cafés
    • Restaurants
    • Centres commerciaux
    • Hôpitaux
    • Maisons de retraites
    • Etablissements médico-sociaux
    • Voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance

    Le pass sanitaire, qu’est-ce que c’est ?

    Déployé depuis le 9 juin, le pass sanitaire français est une présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier d’une « preuve sanitaire » : l’attestation de vaccination complète contre le Covid-19, le test PCR négatif et le résultat d’un test PCR ou antigénique positif, attestant du rétablissement de la maladie, datant d’au moins 15 jours et de moins de six mois.
    En résumé, une seule de ces preuves sanitaires suffit pour constituer le pass sanitaire d’une personne et ainsi lui permettre d’accéder à certains événements regroupant un grand nombre de personnes (les festivals, les stades, les foires et salons, etc.).
    Pour rappel, le pass sanitaire n’est obligatoire que pour les personnes âgées d’au moins 11 ans.

    Projet de loi à venir

    Cette mesure, tout comme la vaccination obligatoire pour les soignants, pompiers et aides à domicile (autre annonce d’Emmanuel Macron), fait l’objet d’un projet de loi. Il doit être présenté au Conseil d’État puis au conseil des ministres, avant d’être débattu au Parlement le 21 juillet.

    Un variant Delta en progression

    Cette décision du chef de l’Etat intervient alors que le variant Delta continue de progresser sur le territoire.
    « Notre pays est confronté à une reprise forte de l’épidémie », a-t-il indiqué, précisant que cette reprise épidémique concernait aussi de nombreux autres pays du monde.

    Tout en vantant un « atout maître contre le Covid-19 », la vaccination. D’où la nécessité de vacciner autant que possible, « tous les Français, le seul chemin vers le retour à la vie normale ». Justifiant ainsi sa décision de rendre obligatoire la vaccination pour tous les professionnels au contact des personnes fragiles.

    Se faire vacciner en Lot-et-Garonne

    4 centres de vaccination sont accessibles en Lot-et-Garonne sans rendez-vous : Agen, Marmande, Nérac et Villeneuve-sur-Lot. Coordonnées à voir sur Vaccination COVID sans rdv

  • Info Mairie : l’obligation du port du masque en extérieur est supprimée !

    Suivant le nouvel arrêté adressé en mairie le 17 juin, l’obligation du port du masque en extérieur est supprimée, de jour comme de nuit, pour toute personne dès l’âge de 11 ans et plus sur l’ensemble du département du Lot-et-Garonne, à l’exception des files d’attente et lieux suivants :

    • marchés, brocantes, ventes au déballage ;
    • rassemblements, manifestations déclarées, festivals ;
    • abords des stations et lieux d’attente des transports en commun, dans un rayon de 50 mètres ;
    • abords des centres commerciaux, dans un rayon de 50 mètres ;
    • abords des écoles lors des entrées et sorties de classes, dans un rayon de 50 mètres ;
    • abords des lieux de cultes, lors des entrées et sorties de cérémonies ;
    • abords des bureaux de vote.

    Cet arrêté est applicable à compter du 17 juin, date de la publication, et ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap, munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.

    Arrêté complet à consulter sur Arrêté d’obligation du port du masque du 17 juin 2021.

  • Mesures COVID, agenda des réouvertures publié sur le site de l’Elysée

    L’agenda des prochaines semaines est publié sur le site de l’Elysée où le Président de la République Emmanuel Macron présente la stratégie de réouverture des lieux actuellement fermés au public pour un retour progressif à une vie normale.

    4 étapes vont marquer le calendrier des réouvertures : 

    À partir du 3 mai, ce sera la fin des attestations et des restrictions de déplacement.

    À partir du 19 mai, le couvre-feu sera repoussé à 21 heures. Les terrasses des bars et restaurants, les musées, les théâtres et salles de cinéma pourront réouvrir.

     

    À partir du 9 juin, le couvre-feu sera repoussé à 23 heures et de nouveaux lieux accueillant du public pourront réouvrir.

    Enfin, le 30 juin, il n’y aura plus de couvre-feu et ce sera la fin des limites de jauge dans les lieux recevant du public.

     

    L’ensemble de ce calendrier, les jauges et protocoles seront détaillés la semaine du 10 mai par le Premier ministre Jean Castex. Le Président de la République a également évoqué la possibilité d’un pass sanitaire.

    Il ne serait pas obligatoire pour accéder aux lieux de la vie de tous les jours comme les restaurants, théâtres et cinémas. Il pourrait cependant être nécessaire dans des lieux où se brassent des foules comme des festivals ou stades.

  • Point de situation restriction COVID

    Suite au discours du chef de l’État Emmanuel Macron mercredi 31 mars, voici les dernières mesures sanitaires en vigueur. Information parue sur le site gouvernement.fr

    Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines, soit :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) ;
    • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

    Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :

    • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
    • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

    Par ailleurs, aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, avec, toujours, la possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

    Par ailleurs, les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool.

    Concernant les commerces autorisés à ouvrir :

    • seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir – auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

    ATTESTATION DE DÉPLACEMENT – A REMPLIR EN LIGNE

  • Vos commerces et les horaires couvre-feu

    Le Bar-Tabac-Restaurant Les Fées Gourmandises de Céline ne peut toujours pas ouvrir en raison de la fermeture imposée des commerces dits non indispensables !

  • Dernières mesures COVID : ce qu’il faut retenir du discours du 4 février

    Article à lire dans son intégralité sur le site Capital.fr

    L’hypothèse d’un nouveau confinement est écartée pour l’instant.

    Jeudi 4 février à 18h, le Premier Ministre Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a fait le point sur la situation sanitaire en France.

    C’était une intervention attendue. Ce jeudi 4 février, Jean Castex prenait la parole accompagné de plusieurs ministres, dont ceux de la Santé, Olivier Véran, et du Travail, Élisabeth Borne. Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de progresser en France, le gouvernement a notamment choisi de ne pas reconfiner à l’heure actuelle. Pour Jean Castex, c’est une mesure qui ne peut être utilisée qu’en « dernier recours » et qui ne se justifie pas à l’heure actuelle. Mais le gouvernement lance un appel à la mobilisation générale et à la vigilance à l’approche des vacances scolaires.

    • Le couvre-feu à 18 heures est maintenu pour « garder le contrôle de l’épidémie », mais il n’est pas question pour l’instant d’aller loin plus loin en décrétant un nouveau confinement. Les contrôles vont être renforcés dans les prochains jours.
    • Alors que la part des variants s’établirait désormais à 14%, le variant brésilien nourrit particulièrement des inquiétudes. Des kits PCR spécifiques vont être déployés pour détecter ces variants.
    • Pour le gouvernement, le recours au télétravail est désormais « impératif ». Il évoque un « levier très important que nous n’utilisons pas suffisamment pour freiner l’épidémie ».
    • 1,5 million de vaccinations ont été réalisées en janvier, au lieu d’un million comme prévu initialement. 1,7 millions de nouveaux rendez-vous vont bientôt être ouverts pour les vaccinations. Des soignants recevront les premières injections du vaccin d’AstraZeneca ce samedi. Dans les Ehpad, tous les volontaires seront vaccinés d’ici la fin de la semaine.
  • Dernières mesures COVID du gouvernement

    Le Premier ministre Jean Castex annonçait vendredi 29 janvier au soir les nouvelles mesures pour contrer l’épidémie Covid-19.

    Voici ces mesures énoncées par le Premier ministre :

    – Les entrées et les sorties en France à destination ou en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne, seront interdites, sauf motif impérieux.

    – L’arrivée en France à partir d’un pays de l’Union européenne sera conditionnée à la réalisation d’un test PCR, à l’exception des travailleurs transfrontaliers. Tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis à la production de motifs impérieux à compter de ce dimanche. Ces restrictions s’appliqueront à partir de dimanche matin.

    – Les centres commerciaux non alimentaires, d’une surface supérieure à 20 000 carrés seront fermés dès lundi. Les jauges seront renforcées dans toutes les grandes surfaces.

    – Un appel est lancé à renforcer le recours au télétravail. Une concertation sera conduite lundi avec les partenaires sociaux pour définir les modalités.

    Après l’annonce de ces restrictions, la question d’un prochain confinement demeure. Il faudra attendre la prochaine prise de parole du gouvernement pour en savoir plus.

  • Nouvelles mesures sanitaires : couvre-feu à 18h, contrôle aux frontières, écoles …

    Information légale et administrative du service public suite à la conférence de presse du premier ministre Jean Castex du 14 janvier.

    Couvre-feu à partir de 18h sur tout le pays

    Les mesures annoncées pour maîtriser l’épidémie de coronavirus sont les suivantes :
    • le couvre-feu est avancé de 20h à 18h. Déjà en place dans 25 départements, il est étendu sur tout le territoire métropolitain à partir de samedi 16 janvier 2021 et pour au moins 15 jours. Les dérogations seront les mêmes que pour le couvre-feu à 20h. Il ne sera pas possible de sortir pour des motifs personnels entre 18h et 6h. Tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés à 18h.
      Pendant ce couvre-feu, seuls certains déplacements seront possibles, à condition de se munir d’une attestation notamment :

      1. se rendre ou revenir de son lieu de travail, à une formation professionnelle, effectuer un déplacement professionnel ne pouvant être reporté ;
      2. des motifs familiaux impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires, notamment aux personnes en situation de handicap ou pour la garde d’enfants ;
      3. des motifs médicaux : aller à l’hôpital, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et achat de médicaments ;
      4. participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative (maraudes des associations de lutte contre la pauvreté ou distributions d’aides alimentaires à domicile) ;
      5. les personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
      6. promener un animal domestique autour de son domicile dans un rayon d’1 km.
    • la pratique sportive ou la promenade en plein air est interdite pendant les horaires de couvre-feu ;
    • pendant la journée, les déplacements sont autorisés et l’attestation n’est pas nécessaire ;
    • les déplacements entre régions sont autorisés ;
    • les lieux de culte doivent respecter une certaine jauge ;
    • les salles de cinéma, les théâtres et les musées restent fermés ;
    • l’accueil du public dans les enceintes sportives, dans les cirques, les parcs zoologiques ou encore les salles de jeux et les casinos est interdit ;
    • les restaurants et les cafés sont fermés ;
    • le télétravail doit se poursuivre quand il est possible.

    A NOTER : Tout déplacement pendant les horaires du couvre-feu sans motif ni attestation valable vous exposera à une amende forfaitaire de 135 €. Les contrôles seront renforcés.

    ATTENTION : Si une dégradation forte de la situation sanitaire est constatée dans les prochains jours, un nouveau confinement sera décidé sans délai.

    Durcissement des contrôles aux frontières

    À partir de lundi 18 janvier 2021, tous les voyageurs entrant en France en provenance d’un pays hors Union-Européenne devront :

    • présenter un test PCR négatif ;
    • s’isoler pendant 7 jours une fois arrivés en France et faire un 2e test à l’issue de cette période.

    Les personnes n’ayant pu réaliser un test dans leur pays de départ auront la possibilité de se faire tester à leur arrivée en France et seront contraintes de s’isoler 7 jours dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités publiques.

    RAPPEL: Le test négatif est déjà exigé pour les voyageurs venant du Royaume-Uni.

    Enseignement : renforcement du protocole sanitaire

    Les écoles et établissements scolaires restent ouverts avec un protocole sanitaire renforcé à partir du 18 janvier 2021.

    Les cours d’éducation physique et sportive (EPS) sont modifiés. Toutes les activités sportives en intérieur sont suspendues en milieu scolaire et extrascolaire.

    Écoles primaires : des mesures plus strictes seront mise en place pour les temps de repas. Il n’y aura pas de brassage possible entre les classes. Les élèves d’une même classe mangeront à la même heure, à la même table. Si ce n’est pas possible, le temps de restauration sera allongé et en dernier recours des solutions de repas à emporter pourront être envisagées.

    Collèges : à titre exceptionnel, le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel peut être adopté.

    Lycées : le fonctionnement en mode hybride présentiel-distanciel sera maintenu pour les lycées au-delà du 20 janvier 2021. Il est recommandé que les élèves de Terminale soient le plus possible dans leur établissement.

    A NOTER : Les capacités de dépistage seront également fortement renforcées, avec l’objectif de 1 million de tests déployés dans les écoles, collèges et lycées d’ici aux vacances de février. Chaque fois qu’il y aura 3 cas, une équipe de dépistage pourra venir sur place.

    Enseignement supérieur

    • Les étudiants de première année à l’université pourront reprendre par demi-groupe les travaux dirigés en présentiel à partir du 25 janvier 2021, puis si la situation sanitaire le permet, les étudiants des autres niveaux.
    • Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé ce semestre.
    • Des tests antigéniques seront disponibles dans les universités.

    Ouverture de la vaccination pour les personnes présentant des pathologies à haut risque

    Les personnes présentant des pathologies à haut risque de développer des formes graves de Covid-19 pourront se faire vacciner contre le Covid-19 à partir de lundi 18 janvier 2021 dans les centres de vaccination. Il s’agit notamment des personnes souffrant d’insuffisance rénale sévère, celles ayant été transplantées d’un organe, des personnes sous traitement pour un cancer ou encore celles atteintes de trisomie 21. Elles devront avoir une prescription médicale de leur médecin traitant pour bénéficier de la vaccination sans critère d’âge.