• Changement de président pour l’ASSA Pays du Dropt

    Assemblée Générale de l’ASSA avec élections de nouveaux présidents

    L’ASSA Pays du Dropt a organisé son assemblée générale vendredi 14 juin à la Sauvetat du Dropt. 40 personnes étaient présentes. Parmi les personnalités, Monsieur Farbos, Président de la Commission Sport de la Communauté de communes du Pays de Lauzun, Monsieur Gardeau, Maire de la Sauvetat du Dropt et Monsieur Roso, Maire d’Allemans du Dropt ainsi que des présidents de Miramont de Guyenne et du groupement jeunes Val de Guyenne.

    Après un compte-rendu moral par le Président Michelet, un compte-rendu financier par le trésorier Prioleau et le bilan de la saison sportive écoulée par les entraîneurs respectifs de l’ASSA et de Val de Guyenne pour les jeunes, l’heure venait aux élections.

    Monsieur Sylvain Michelet, Président de l’ASSA, donnait sa démission et saluait chaleureusement l’ensemble des licenciés et élus qui l’ont accompagné pendant ces quatre années de présidence.

    Le nouveau bureau élu se compose comme suit : Présidents: Laurent Beze et Cédric Clarissou; Trésorier: Patrick Prioleau; Secrétaire: Alexis Garnaud; Secrétaire adjoint: Laurent Zambon.

    Après les élections, le nouveau bureau présentait les projets de l’année à venir avant de remettre un cadeau à Sylvain Michelet pour le remercier chaleureusement de son engagement et de son dévouement pour le club pendant les six dernières années. Un verre de l’amitié et un repas étaient partagés à l’issue de l’assemblée.

  • Info CCPL 47: Opération Collective de Modernisation Artisanat, Commerce et Services

    Article paru le 5 juin 2019 sur le site de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun.

    Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat du Commerce et des Services 2019-2021 (OCMACS)
    Le Pays V3G a la chance de pouvoir en bénéficier !

    Dans le cadre du Pays V3G (Lauzun, Duras, Coteaux et Landes de Gascogne et Val de Garonne Agglomération), la Communauté de Communes a bénéficié d’une OCMACS, cofinancée par l’état, la région, et le département. Deux volets d’actions : individuelles et collectives.

    Les actions individuelles

    L’aide aux entreprises sera bonifiée pour celles qui créent des emplois dans un cadre défini.

    Les entreprises pourront être aidées de façon individuelle après un bilan conseil, sur les dépenses concernant:

    • la rénovation des vitrines et façades
    • la rénovation des points de vente et modernisation des locaux d’activité
    • les équipements assurant la mise en sécurité des salariés et entreprises
    • les aménagements facilitant l’accessibilité
    • l’immobilier d’entreprises
    • la modernisation de l’outil de production
    • l’acquisition d’équipement professionnels et aménagement du véhicule, pour les entreprises non sédentaires
    • les investissements immatériels (réalisation d’études et d’essais, prestation de conseil, frais de recherche et développement, frais de certification, frais marketing, frais d’AMO)
    • les investissements autres ( matériel informatique et logiciels, création de site internet, caisse enregistreuse …)

    Sont exclus : les acquisitions de terrains, les acquisitions par crédit-bail, les acquisitions de véhicules.

    Les actions collectives

    • Mise en place d’une plateforme de e-commerce locale en partenariat avec La Poste
    • Coaching des Unions commerciales pour dynamiser les commerces et conquérir une nouvelle clientèle
    • Accompagnement à la transition numérique
    • Mise en place d’une signalétique et micro-signalétique à l’entrée des bourgs pour inciter à entrer dans les villes

    Une réunion d’information aura lieu pour les entreprises le 25 juillet à Bourgougnague.

    Mais si vous avez un projet n’hésitez pas, dès à présent, contactez la Communauté de Communes au 05 53 94 49 21, ou Sylvie Vergné au 06 59 43 29 52, sylvievergne47@gmail.com

     

  • Le temps des tournois pour les U11 de l’ASSA

    Photos de Sam Carroll, papa de Lincoln, milieu de terrain n°4, jeune footballer australien superbement intégré à l’équipe..

    Parmi les équipes de l’ASSA, les U11 Val de Guyenne menés par Béranger et Jeannot Santot se distinguent par leurs bonnes performances. En tournoi à Prigonrieux ce jeudi 30 mai, ils ont terminé 8ème sur 24. Comme le prouve cette vidéo prise par le père d’un des joueurs, l’esprit était très sportif et festif. Une incroyable et chaleureuse journée.

    La semaine précédente, ces même U11 ont disputé un match amical à La Sauvetat contre St Sernin. Les photos de Sam font la part belle à Abby, joueuse de l’équipe ASSA.

    Bravo jeunes footballers.

  • Les As du Mic présents au Tremplin Aquiltour 2019

    Tremplin Aquiltour – 26 mai – Demi-finale à Lauzun

    Tremplin réunissant les forces vives de trois départements pour soutenir les groupes régionaux amateurs. Ce tremplin est ouvert aux groupes/artistes (non professionnels et non signés) de Gironde, du Lot-et-Garonne et de la Dordogne.

    Les As du Mic en demi-finale

    Pour le Lot-et-Garonne, Aurélien Joliis, employé municipal de La Sauvetat du Dropt connu sous le nom de Jarh lorsqu’il rappe avec son frère pour Les As du Mic, est sélectionné. Ils participeront à la demi-finale qui se tiendra au Café des Sports de Lauzun le dimanche 26 mai.

    Soyez nombreux à aller les soutenir.

  • La nouvelle déchèterie en pratique

    Suite de l’article de Patricia Paties-Cassol, correspondante Sud-Ouest sur le secteur de Miramont de Guyenne.

    La nouvelle déchèterie en pratique

    Jours et horaires d’ouverture: lundi, mercredi et vendredi de 13h30 à 18h ; mardi et jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 18h ; samedi de 9h30 à 18h.

    L’accès se fait par lecture de plaque minéralogique. Trois véhicules par famille maximum. Pour se faire inscrire envoyer à iris@ccpl47.fr, un justificatif de domicile, une photocopie d’une pièce d’identité et des cartes grises.


    Renseignement auprès de la CCPL au 05 53 94 11 23

    Déchets acceptés : métaux, déchets dangereux, végétaux, gravats, cartons, appareils électriques, bois, mobilier, textiles, huile de vidange, ampoules, piles, cartouches d’encre, mobilier. Un espace réemploi est également disponible.

    Déchets réfusés (entre autres) : ordures ménagères, carcasses et épaves automobiles, bouteilles de gaz, extincteurs, pneus, médicaments et déchets de soins, films plastiques agricoles, souches et branchages d’un diamètre supérieur à 15 cm…

  • Info Mairie : Conférence harcèlement scolaire


    Le harcèlement scolaire est bien présent, même dans nos petites écoles de campagne. Les adultes, qu’ils soient professeurs des écoles, employés municipaux, élus ou parents d’élèves sont parfois démunis face à ces comportements. C’est pourquoi nous diffusons cette information.

    Docteur en philosophie, spécialiste de la violence à l’école, ancien délégué ministériel chargé de la prévention de la lutte contre les violences en milieu scolaire, Eric Debarbieux est un expert reconnu internationnalement.

    Pour info, Anne Lesimple, conseillère municipale de La Sauvetat du Dropt, en charge des questions scolaires se rendra à cette conférence en compagnie de Laurence, secrétaire de Mairie et de Hélène et Isabelle, toutes deux employées municipales au sein de l’école en tant que cantinière et surveillante.

    « Prévenir le harcèlement à l’école : une affaire commune.

    La violence à l’école a longtemps été abordée en France comme une violence d’intrusion. C’est un abord « sécuritaire » qui a été longtemps privilégié. En particulier la logique «intrusive» générait des mesures comme la vidéoprotection, la clôture technique des établissements, la création de personnels spécifiques et le renforcement des partenariats Ecole-Police-Justice. Il est bien entendu important de travailler avec les forces de l’ordre et la Justice, mais cela ne suffit pas, loin de là.

    La recherche montre que la violence à l’école est beaucoup plus une violence qui agit en interne (moins de 5% des faits graves sont des faits d’intrusion), composée de microviolences répétées qui se concentrent sur un petit nombre d’élève – en proportion- entre 5 et 10% des élèves. Ceci témoigne d’une mutation : lutter contre la violence est aussi lutter contre le harcèlement et cela nécessite une action pédagogique, car la violence est inscrite au cœur de l’école, non dans sa périphérie (même s’il peut y avoir des causes externes).

    Nourrie d’exemples concrets cette conférence montrera que faire progresser la lutte contre la violence c’est bien sûr directement travailler contre celle-ci (sensibilisation, protection, justice réparatrice, formations spécifiques) mais c’est aussi ne pas hésiter à employer des stratégies indirectes par l’amélioration du climat scolaire : de la qualité de ce climat scolaire pour les élèves comme pour les adultes (professionnels et parents) dépend l’apprentissage au quotidien de la paix scolaire dans une école de la démocratie. »

  • Ouverture de la nouvelle déchèterie

    « La déchèterie ouvre après un long chantier« , article Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol paru le 15 mai 2019.

    La déchèterie ouvre après un long chantier

    Après 18 ans de bons et loyaux services, la déchetterie de Favard a laissé place ce lundi à sa remplaçante. Construite en 2001 après que la Communauté des communes du Pays de Lauzun a pris la compétence des ordures ménagères et installé le tri sélectif en points d’apports volontaires, sa fréquentation ne cessera de croître. Avec 45 000 passages par an soit 146 par jour avec des pics à 240 alors qu’elle était prévue initialement pour 200 passages…semaine, la désormais ancienne déchetterie était pour le moins engorgée et déclarée dépassée voire dangereuse, même si aucun accident n’y a jamais été répertorié.

    Première dans le département

    Bâti tout à côté, sur un terrain de 1000m2 cédé gratuitement par la commune de Miramont, le nouvel équipement d’un modèle innovant et performant, de type à plat et circulaire, comporte de nombreux atouts. Doté de différentes zones de dépôt très accessibles et lisibles, de compacteurs, de plateformes pour les déchets verts et les gravats, de zones de recyclage, ce nouvel équipement fait le pari de la modernité. Selon Jacques Poujade de Terroirs et Communautés, le bureau d’étude spécialisé dans le traitement des déchets en charge de ce projet: »La fluidité et la sécurité y seront assurées », et en outre « On ne devrait pas y faire la queue ». Et cocorico pour la CCPL, qui se retrouve à la pointe du traitement des déchets puisque seules trois déchetteries sont ainsi équipées en Nouvelle Aquitaine et la première dans le département.

    Les élus ont tous eu à cœur de se féliciter de cette réalisation tout comme Val’orizon, qui possède la compétence traitement des déchets du site depuis janvier dernier, par la voix de son vice-président, Jean-François Sauvaud. Pour Jean-Luc Gardeau, vice-président de la CCPL en charge de l’Environnement « ces onze mois de chantier sont un investissement et une étape dans la mise en œuvre de notre politique environnementale ». En effet, absorber, valoriser et ainsi améliorer la qualité du tri reste toujours un enjeu de taille pour en limiter les coûts de traitement. Tout en sachant que le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

  • Info Mairie : Attention aux feux de forêts

    Même si nos sufaces en bois ne sont pas aussi importantes que dans certaines régions de France, nous ne sommes pas à l’abri de feux de forêts. C’est pourquoi le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire vous informe à ce sujet.

    Une campagne nationale de prévention : connaître les bons comportements

    La prévention du risque incendie de forêt passe avant tout par des comportements responsables. Des acteurs locaux très impliqués mènent des actions de prévention récurrentes, mais certains comportements méritent encore d’être diffusés. C’est pourquoi, le Ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, lance début juin 2019 une campagne nationale de sensibilisation et de prévention du risque incendie. Le but de cette campagne est de diffuser les conseils à suivre face au risque incendie de forêt, tant pour veiller à ne pas être la cause d’un départ de feu que pour s’en protéger.

    Une vigilance tout au long de l’année

    Si ces gestes de prévention concernent l’été, qui représente une période à fort risque, la prévention des incendies doit se faire tout au long de l’année, avec notamment :

    • Le débroussaillage de son habitation : un terrain débroussaillé permet au feu de passer sans provoquer de grands dommages et facilite le travail des sapeurs- pompiers ;
    • La préparation de sa maison : la conception d’un bâtiment, de par ses aménagements et son entretien, permet de le rendre moins vulnérable à l’incendie (avec des matériaux durables et étanches, le nettoyage des toitures et gouttières, l’éloignement – au moins 10 mètres – des matériaux dangereux et inflammables).
  • Kidnapping culturel de passage à La Sauvetat du Dropt

    Article Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol, correspondante locale, paru le 3 mai 2019. Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et membre des Amis de la Sauveté.

    « Jeudi, une quinzaine de jeunes collégiens a répondu à l’invitation de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun pour la troisième édition du Kidnapping culturel.

    Le principe est simple : on monte dans un bus et on part à la découverte du territoire de la communauté. Bien souvent, on ne s’attarde pas sur son environnement proche, et cette journée est l’occasion de le faire. Encadrés par Pierre Prunet, Pascale Dalto et Patricia Zambudio, les jeunes sont tout d’abord allés aux abords des anciennes usines de chaussures – pour l’une d’entre elles détruite par un incendie en 1980 -, Housty et Prunet. Si les bâtiments sont vides, ils sont toujours le reflet de beaucoup de souvenirs et d’images, pour peu que l’on détaille les pierres. Sur la façade de l’usine Prunet, on remonte même le temps jusqu’à la conserverie Félix Potin, dont le nom est encore gravé sur le mur.

    Culture et patrimoine local

    C’est en direction de Montignac-de-Lauzun que le bus est reparti ensuite, avec, à l’arrivée, l’accueil du maire, Jean-Marie Lenzi, pour la visite de l’église Saint-Saturnin, et un rapide cours d’histoire sur la séparation de l’Église et de l’État, avant d’écouter dans la salle des fêtes Henri-Gava raconter l’arrivée de l’immigration italienne dans le village.

    À midi, c’est un repas partagé à Saint-Pardoux-Isaac qui a précédé la découverte d’un ancien four à pain caché au creux d’un fourré, peut-être l’ancienne maison d’un fabricant de chapelets et de l’ancienne gare de la commune.

    Les jeunes reçus par Les Amis de la Sauveté

    L’après-midi s’est poursuivie à La Sauvetat-du-Dropt avec la visite et la découverte du pont roman, et l’histoire des Sauvetés, avant le retour à Miramont sur la zone de la Brisse avec de nombreuses explications sur le centre de remonte ou l’installation du Zoo circus d’Alfred Court, qui marquera la commune.

    Une journée dense et riche d’enseignements qui séduit chaque année, puisqu’une partie des globe-trotters de ce jour avaient déjà participé aux éditions précédentes. »

    Pour en apprendre autant que les jeunes sur ces visites, voici le Livret kidnapping culturel qui leur a été remis à l’issue de la journée. Le circuit de La Sauvetat du Dropt est bien détaillé et peut-être consulté sur la page de la Visite guidée de votre blog/site.

  • Info Mairie: Festival Récup & Cie

    Monsieur le Maire  de La Sauvetat du Dropt Jean-Luc Gardeau, également président de la Commission Environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun vous fait part d’un Festival Récup & Cie, organisé par Val de Garonne Agglomération et qui se tiendra à Marmande les 17 et 18 mai.

    Objectif

    Donner à tous des idées et des moyens pour faire évoluer à son niveau nos modes de consommation. Mieux consommer, moins produire de déchets, favoriser le réemploi et prolonger la durée de vie de ses produits… Autant de thématiques qui seront abordées au festival.

  • Info Mairie : Annulation de Proxisanté spécial seniors

  • Hommage à Marc Lesimple

    Article paru le 30 avril 2019, signé de Patricia Paties-Cassol, correspondante du Sud-Ouest. Photos de Martine Brosse, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt.

    « Samedi soir, à La Sauvetat-du-Dropt, les amis de Marc Lesimple se sont retrouvés autour d’Anne, sa femme, et de ses enfants. C’est un hommage chaleureux et sincère qui a été rendu à l’ancien fondateur et président du Club de canoë-kayak de la Vallée-du-Dropt de 1994 jusqu’en 2005, décédé en juillet dernier.

    Une plaque a été dévoilée sur le bâtiment du club. Les hommages qui se sont succédés ont tous mis en lumière la personnalité exceptionnelle de l’homme « actif, engagé et volontaire au niveau professionnel et associatif », comme l’a souligné Pierre Camani.

    Pour Luc Macoin, Marc était « un éternel adolescent, une belle personne à l’enthousiasme communicatif ». Pour preuve, ce bâtiment devenu aujourd’hui un beau club-house, bâti par Marc et des bénévoles, pour remplacer la simple cabane des débuts tout au bord du Dropt.

    Le maire de La Sauvetat-du-Dropt, Jean-Luc Gardeau a dépeint cette association « comme une grande famille » tandis que confirmant cela, le président du club Olivier Caïn promettait : « On va continuer à écrire l’histoire de ce club, encore et toujours avec lui ».

    Anne proposait ensuite aux présents, avant le pot de l’amitié, d’apposer leurs signatures sur trois bateaux en céramique qui seront déposés sur la tombe de Marc Lesimple. »