• Transmission ancestrale, atelier laine feutrage

    Jeune retraitée, Isabelle se consacre aujourd’hui à sa passion, la laine. Et parce qu’elle aime transmettre, elle a décidé de prendre le statut d’auto-entrepreneur pour pouvoir animer des stages adultes et enfants à la demande de particuliers ou d’associations. Elle explique cette passion :

    « J’ai toujours aimé la laine, la tricoter, la tisser, la filer en récupérant de la toison ça et là.
    Il y a longtemps déjà, j’ai acquis un rouet, un métier à tisser. Le désir de transmettre ces savoir-faire est plus récent. Je me suis formée au feutrage, perfectionnée en filage et je peux aujourd’hui partager le plaisir de travailler cette matière vivante et chaleureuse qu’est la laine. »

    Ces ateliers se déroulent chez Anne Lesimple, à La Sauvetat du Dropt, puisque Isabelle est sa sœur. Il faut s’inscrire car les places sont limitées. Et porter son panier pour partager le repas de midi en toute convivialité.

    Le témoignage de Fany

    « Un grand merci Anne, ainsi qu’à ta sœur, pour ce bel après-midi lumineux.
    Quel doux moment de partage, entre femmes de 4 générations réunies. Apprenant à reproduire ces gestes ancestraux, transmis de femme à femme depuis des millénaires … Comme il se partageait encore dans nos campagnes du temps de nos grand-mères, à la veillée auprès du feu … et encore par nombre de femmes de par le monde …
    Aussi simple que précieux ! Merci. »

  • Les enfants de l’école plantent des arbres dans la commune

    Photos de l’implantation de l’employé municipal Aurélien Jollis, photos de la plantation de la professeur des écoles Carine Paillé et de Germain Sauron, 1er adjoint.

    Vendredi 25 mars après-midi, la classe de CE2/CM1 de Carine Paillé retroussait les manches pour planter 25 arbres le long du Stade Pierre Périé à La Sauvetat du Dropt. Pour les aider, Jean-Paul Mothes et Germain Sauron, tous deux respectivement 1er et 4ème adjoints.

    Carine Paillé, institutrice de la classe des CE2/CM1 explique

    « Dans le cadre de l’opération nationale « La forêt s’invite à l’école« , des plants d’arbres ont été offerts à notre classe de La Sauvetat du Dropt ainsi qu’une rencontre avec un guide ONF (Office National des Forêts) à Fargues sur Ourbise programmée pour le 7 avril prochain.
    La plantation a eu lieu vendredi 25 mars, date choisie dans la semaine de la journée internationale de la forêt (lundi 21 mars). Cette opération rentre dans le cadre d’un projet annuel sur les arbres et la forêt qui réunit tout le RPI Vallée du Dropt. Et toujours sur ce même sujet, les enfants des classes du CP au CM2 ont été invités le 18 mars à une séance de cinéma à Marmande pour voir le film « Le chêne ».

    Les enfants ont été ravis de planter chacun leur arbre et de découvrir que ceci était immortalisé par une plaquette à leur nom. Ils ont tous été appliqués dans cette mission de plantation.

    Les enfants et moi-même remercions Monsieur le Maire et le Conseil Municipal qui nous ont suivis dans notre projet en mettant le site à disposition. Merci aux employés municipaux : Jean-Marc pour le travail minutieux de confection des plaquettes nominatives et Aurélien pour la préparation du site de plantation. Merci également aux accompagnateurs élus et parents qui sont venus aidés à planter. »

  • Le P’tit Panier du Dropt cherche repreneur

    Article du correspondant du journal Sud-Ouest, Guy Brunetaud, paru le 23 mars. Photo Guy Brunetaud.

    « Cela faisait des décennies que la municipalité sauvetatoise désirait implanter une supérette dans les locaux appartenant à la commune. Puis le vœu du maire s’est concrétisé le 1er juillet 2015 avec l’arrivée de Christine Penicaud qui a ouvert sa supérette dénommée « Proxi, petit panier du Dropt » implantée le long de la RD 668 à la sortie du bourg.

    Avant de s’installer dans la commune, elle a été salariée durant trente-huit ans dans une supérette à Eymet (24). À la suite d’un changement de propriétaire de cette supérette eymétoise, Christine a demandé une rupture conventionnelle. Cela lui a permis de s’installer à son compte pour le bonheur des sauvetatois et clients alentour. La supérette, sur les conseils du grossiste DDS de Virazeil, a changé d’enseigne « Cocci Market ».

    Dans cette supérette, souligne Christine Pénicaud, le client trouve une gamme de 1 600 références, notamment de nombreuses denrées locales appréciées par la clientèle locale et de passage. Christine Penicaud sera à la retraite le 1er avril prochain et espère trouver un repreneur car il serait dommage que cette supérette ferme. En attendant, aidée de ses employées, elle va poursuivre quelque temps cette activité fort importante pour le village en espérant qu’un repreneur arrive. »

  • Info CCPL : OCMACS, aides pour les entreprises du territoire

    St Pardoux-Isaac

    Information reprise sur le site de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun (CCPL).

    L’OCMACS reconduite en 2022

    L’Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat, du Commerce et des Services accompagne les projets d’investissements des entreprises par le versement d’aides directes : rénovation des vitrines et façades, des points de vente, modernisation de l’outil de production, travaux d’accessibilité, etc.

    L’OCMACS s’adresse aux artisans, commerçants et prestataires de service, selon les critères suivants :

    – un siège social situé sur le territoire,
    – une installation de plus d’un an,
    – une inscription au répertoire des Métiers et/ou Registre du Commerce,
    – un chiffre d’affaires annuel < à 1 M € HT,
    – une situation à jour des ses obligations fiscales et sociales.

    Le montant de l’aide peut aller jusqu’à 25% du coût du projet, pour des dépenses éligibles comprises entre 6 000 € HT et 75 000 € HT.

    Prolongation du dispositif en 2022

    L’État a accepté de prolonger sa participation sur le fonds FISAC (Fonds Interministériel de sauvegarde de l’Artisanat et du Commerce à jusqu’à décembre 2022.

    Les entreprises bénéficiaires devront avoir déposé leur dossier de demande d’aide et le faire valider par le COPIL OCMACS, réalisé leur travaux et acquitté les factures avant début octobre 2022.

    20 316.71€ sont consacrés aux aides directes dans la limite de 5000 € par entreprise
    21 500€ sont consacrés aux aides pour la transition numérique
    Les entreprises intéressées par ce dispositif doivent s’adresser auprès de leur chambre consulaire le plus rapidement possible.

    Contact CCPL 47 : 05 53 94 49 21

  • La FNACA remet des décorations aux anciens combattants

    Article et photo Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol, correspondante du journal sur Miramont de Guyenne. Parution du 23 mars.

    7 anciens combattants décorés pour la commémoration du 19 mars

    « Le 60e anniversaire de la commémoration de la journée nationale du souvenir et de recueillement, à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc, s’est déroulé samedi matin 19 mars. C’est tout d’abord à la stèle du boulevard Gambetta qu’ont été déposées des gerbes. Le cortège nombreux s’est ensuite rendu au monument aux morts pour la lecture des discours. Puis, après le dépôt des gerbes, sept anciens combattants ont reçu des décorations. Cyr Le Bot, décoré par Marie-José Bonadona, maire de Saint-Pardoux-Isaac ; René Munier, décoré par Jean-Noël Vacqué ; Robert Salvant décoré par Alain Picard, conseiller départemental ; Bernard Sauvaud, décoré par Jean-Luc Gardeau, maire de La Sauvetat-du-Dropt ont tous reçu la croix du combattant. La médaille de la Reconnaissance de la Nation a été remise à Guy Gibert par Yves Peillet, vice-président du comité Fnaca. Enfin, remise de la médaille commémorative AFN (AFrique du Nord) à Daniel Maura par Éric Trellu, maire de Roumagne ; à Michel Testut, par Alain Salsench, conseiller municipal, correspondant défense représentant le maire d’Agnac. »

  • Tati Sauvette vous invite à une Balade Compostage

    Prochaine aventure, balade et quiz compostage

    A l’occasion de l’ évènement « Tous au Compost« , TATI SAUVETTE et toute son équipe d’élus et de bénévoles vous invitent à découvrir le processus de compostage aux travers d’une balade pédagogique qui partira de la plateforme de compostage située derrière l’église. Vous pourrez suivre un parcours fléché, ponctué de panneaux illustrés qui vous permettront de tout savoir sur le compostage.

    Tout en vous informant, vous pourrez jouer au quiz proposé en début de parcours et découvrir à l’arrivée, le jardin au naturel en cours de réalisation que nos POWER GIRLS ont débuté lundi 15 mars supervisées par Aurélien, notre dévoué employé municipal, venu pour l’implantation du site.

    SAMEDI 26 MARS – DE 10H à 12H et de 14H à 17H

    Le circuit démarre derrière l’église, devant les composteurs de quartiers. Un QUIZ est à récupérer dans une boite prévue à cet effet. Puis, partez répondez aux questions tout en suivant les panneaux. Vous arriverez dans les jardins familiaux et retrouverez Tati Sauvette et son équipe devant le jardin au naturel en cours de réalisation. Les réponses au QUIZ seront vérifiées. Vous participerez aux échanges et repartirez avec une récompense.

    Le jardin partagé au naturel, en bonne voie de réalisation

    C’est dans un secteur des jardins familiaux non encore utilisé que Tati Sauvette, Martine Brosse et Sylvie Schneider, référente du composteur de quartier, aidées de l’employé municipal Aurélien ont commencé la création de planches de jardins. Jardin où sera utilisé le produit du composteur de quartier.

    Un beau travail qui devient la vitrine de ce qui est possible de faire en matière de jardin potager au naturel. Le but étant de démontrer aux adhérents du composteur de quartier tout l’avantage du compostage quand celui-ci sera utilisé sur les planches du jardin.

    Ces planches sont faites de cartons (vierges de toutes inscriptions polluantes) et d’un mélange de tonte et de feuilles sèches. Les autres objets utilisés sont de la récupération : les planches pour le potager long, les branches de vîmes souples pour faire les bordures du potager carré et du bambou pour le tipi qui servira à faire grimper des haricots ou des tomates par exemple ou même des fleurs.

    Prochaines étapes à suivre …

    La municipalité est fière des actions menées par Tati Sauvette et son équipe. Cette volonté de montrer la voie vers le respect de l’environnement, l’enseignement du tri des déchets ménagers par l’utilisation collective de composteurs et le partage du fruit de ce travail au sein des jardins familiaux, sont des actes bénévoles qu’il faut saluer.

    Toutes les personnes résidentes de la commune qui souhaiteraient se former et s’investir sont les bienvenues.

    Contacts
    Tati Sauvette (Isabelle René) 06 76 69 11 76 et Sylvie (référente compost) 06 16 43 91 17

  • Accordons-Nous ! La boutique de jeux vous accueille à domicile !

    Cette sympathique famille belge installée depuis quelques années à La Sauvetat du Dropt est devenue la spécialiste du jeu en tous genres. En vente ou même en location, le choix est vaste et sans cesse renouvelé. Jeux de société, jeux de stratégie, jeux éducatifs ou de loisirs créatifs, il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges.

    Stéphanie et Hugues Noël se déplacent dans tous les villages pour des après-midis ou soirées ludiques, dans les cafés ou les salles des fêtes.
    Leur boutique est ouverte à leur domicile le mardi et le jeudi de 14h à 17h30 sur rendez-vous. Hugues se déplace également sur les marchés, notamment une semaine par mois sur le petit marché du mardi matin de La Sauvetat du Dropt.

    Nouveau, les rendez-vous ludiques dans leur boutique

    Devant le succès qu’ils rencontrent et une clientèle fidèle de plus en plus nombreuse, les rendez-vous ludiques débuteront ce mois d’avril à La Sauvetat du Dropt.

    Pour démarrer, deux dates sont proposées :

    • Une soirée autour des jeux de cartes le samedi 2 avril de 19h à 22h : skyjo, schotten totten, hanabi, the game…
    • Une après-midi pour jouer en famille le dimanche 10 avril de 15h30 à 18h30.

    L’entrée est libre. Il est obligatoire de réserver car les places sont limitées.

    Contactez-les via leur page Facebook Accordons-nous ! ou par téléphone au 06.31.39.40.35 pour plus de détails et pour les réservations.

  • AG des Amis de la Sauveté, l’association reprend toutes ses activités

    Vendredi 18 mars en soirée, l’Association des Amis de La Sauveté menée par sont président dauphinois Jacques Foglia accueillait quelques adhérents pour son Assemblée Générale. Même s’ils étaient peu nombreux, il faut signaler la présence de Carmen, dans le village depuis tout juste une année mais déjà bénévole active ainsi que Rinus le Gavache* (voir explication plus bas) musicien néerlandais, accompagné d’une nouvelle recrue dynamique, elle aussi musicienne. Parmi les têtes connues et importantes du village, le président du Comité des Fêtes Peter Cain et pour remplacer Monsieur le Maire excusé, son premier adjoint Germain Sauron.

    Après que chacun des participants se soit présenté rapidement, venait le détail des comptes lu par Martine Brosse, conseillère municipale et trésorière de l’association en charge du Point Lecture, Jacques reprenait la parole pour donner les dates de l’agenda 2022. Un programme chargé et varié tout à la fois sportif et culturel.

    24 Avril : Les Amis de La Sauveté proposent un Marché aux Fleurs le jour du Vide-greniers organisé par l’ASSA Pays du Dropt
    30 Avril : Randonnée de Printemps
    11 Juin : Visite guidée proposée aux Gavaches de la commune. En français et en anglais. Cette visite sera suivie du pot de l’amitié offert par la Municipalité.
    25 Juin : Randonnée en fin d’après-midi suivie du Feu de la St Jean musicalement animée par Rinus et ses amis.
    14 Juillet : Randonnée pédestre avec arrêt gourmand au Hameau de Serres (commune de Soumensac).
    6 et 7 Août : Dans le cadre de la Fête Votive du Comité des Fêtes, les Amis de La Sauveté accueillent les peintres dans la rue pour un concours intitulé « Couleurs d’Aquitaine » le samedi 6. Puis, une randonnée pédestre est fixée au dimanche 7 le matin.
    10 Septembre : Concert en soirée de l’ensemble vocal « Les Dames de Chœur » dans l’Église St Germain.
    17 Septembre : « La Sauvetat du Dropt sans Frontière », soirée organisée pour rencontrer les nouveaux résidents de la commune, ceux que l’on nomme les Gavaches, afin de découvrir les photos sur grand écran du pays et de la région d’où ils viennent.
    15 Octobre : Soubernade. Soupe traditionnelle de haricots coco – couennes.
    19 Novembre : Repas citrouille. Recette du patrimoine culinaire de la région.

    La réunion se poursuivait de façon très animée grâce aux échanges entre les anciens bénévoles et les nouveaux. Puis Jacques donnait le signal de fin en proposant le verre de l’amitié et un rendez-vous prochain lors du vide-greniers / marché aux fleurs du dimanche 24 avril.

    * Petit rappel sur la signification du mot Gavache. Au XIV° siècle, à cause des famines, des guerres et de la peste, la région était dépeuplée. Un appel a été fait aux département voisins pour renouveler la population. Ces gens, venus de Vendée et de Charentes, étaient à ce moment-là appelés les Gavaches, mis pour rustres. Mot péjoratif donc à l’époque que nous n’utilisons que pour désigner tous ces gens venus d’ailleurs qui viennent enrichir la culture de notre village. Une désignation sauvetatoise très favorable de nos jours. 

     

  • Premier retournement du compost de quartier

    Explication et directrice des opérations de ce premier retournement du composteur de quartier de la conseillère municipale Isabelle René, alias Tati Sauvette, et de son équipe municipale de la commission environnement venue prêter main forte, Martine Brosse (auteure des photos) et Jean-Paul Mothes, 4ème adjoint.

    C’est avec un grand enthousiasme que l’équipe responsable de la plateforme de compostage collectif de notre village a organisé samedi matin 5 mars le premier retournement de son composteur d’apport. En effet, face au succès remporté par sa mise en place début janvier, il n’a pas tardé à se remplir !

    Les adhérents, au nombre de 20 actuellement, accompagnés par les guides composteurs et le référent du site, ont suivi avec respect les consignes. Aucun dysfonctionnement n’a était détecté. Il avait été contrôlé quelques jours avant par l’animateur compost de la CCPL, Jeremy Brière qui a félicité le groupe d’utilisateurs pour cette réussite.

    C’est donc autour d’un café et de quelques gourmandises apportées par Tati Sauvette qu’une dizaine d’adhérents se sont déplacés pour participer à l’événement. La mission consistait à transvaser le contenu du bac d’apport dans le bac de maturation. Un exercice physique que plusieurs des membres présents ont mis en pratique à tour de rôle.

    A cette occasion deux nouveaux résidents du village se sont présentés. Sachez que le groupe d’utilisateurs peut toujours s’agrandir. N’hésitez pas à vous renseigner si vous aussi, souhaitez alléger le poids de votre bac noir.

    Tati Sauvette tient à remercier chaleureusement les adhérents qui se sont déplacés pour leur participation ainsi que l’ensemble du groupe formé autour du composteur de quartier. La preuve est faite que cette dynamique apporte du lien social, sans compter le bénéfice du tri à la source des biodéchets.

     

    Prochaine aventure, la balade compostage

    A l’occasion de l’ évènement « Tous au Compost« , TATI SAUVETTE et toute son équipe d’élus et de bénévoles vous invitent à découvrir le processus de compostage aux travers d’une balade pédagogique qui partira de la plateforme de compostage située derrière l’église. Vous pourrez suivre un parcours fléché, ponctué de panneaux illustrés qui vous permettront de tout savoir sur le compostage.

    Tout en vous informant, vous pourrez jouer au quizz proposé en début de parcours et découvrir à l’arrivée, le jardin au naturel en cours de réalisation que nos POWER GIRLS ont débuté lundi 15 mars supervisées par Aurélien, notre dévoué employé municipal, venu pour l’implantation du site.

    Le petit jardin partagé au naturel, en bonne voie de réalisation

    C’est dans un secteur des jardins familiaux non encore utilisé que Tati Sauvette, Martine Brosse et Sylvie Schneider, référente du composteur de quartier, aidées de l’employé municipal Aurélien ont commencé la création de planches de jardins. Jardin où sera utilisé le produit du composteur de quartier.

    Un beau travail qui devient la vitrine de ce qui est possible de faire en matière de jardin potager au naturel. Le but étant de démontrer aux adhérents du composteur de quartier tout l’avantage du compostage quand celui-ci sera utilisé sur les planches du jardin.

    Ces planches sont faites de cartons (vierges de toutes inscriptions polluantes) et d’un mélange de tonte et de feuilles sèches. Les autres objets utilisés sont de la récupération : les planches pour le potager long, les branches de vîmes souples pour faire les bordures du potager carré et du bambou pour le tipi qui servira à faire grimper des haricots ou des tomates par exemple ou même des fleurs.

    Prochaines étapes à suivre …

    La municipalité est fière des actions menées par Tati Sauvette et son équipe. Cette volonté de montrer la voie vers le respect de l’environnement, l’enseignement du tri des déchets ménagers par l’utilisation collective de composteurs et le partage du fruit de ce travail au sein des jardins familiaux, sont des actes bénévoles qu’il faut saluer.

    Toutes les personnes résidentes de la commune qui souhaiteraient se former et s’investir sont les bienvenues.

    Contacts
    Tati Sauvette (Isabelle René) 06 76 69 11 76 et Sylvie (référente compost) 06 16 43 91 17

  • RUBRIQUE DE TATI SAUVETTE N°12 – MARS 2022

    Tati Sauvette, conseillère municipale à La Sauvetat du Dropt, poursuit ses actions en faveur de la planète. Ses conseils et recommandations doivent nous permettre de diminuer les factures ordures ménagères de nos foyers. En agissant concrètement pour l’environnement, nous agissons aussi pour notre confort matériel et notre bien-être. 

    Ne versons pas la goutte d’eau qui fait déborder le vase, mais déposons plutôt une pierre à l’édifice qui protège notre planète …

    1. ACTUALITÉ

    La CCPL mène une campagne d’informations intitulée «En Pays de Lauzun trions plus, jetons moins».
    N’hésitez pas à consulter le site CCPL47.fr pour vous informer de l’évolution des pratiques, pour comprendre les enjeux liés aux déchets de notre communauté. Voici un extrait :

    « En 2022, le Pays de Lauzun s’engage pour réduire le volume des ordures ménagères produites sur le territoire.
    Plusieurs mesures vont être mises en place à partir du 1er juillet 2022

    • Nouvelles consignes permettant de trier plus d’emballages en plastique
    • Modification des modalités de collecte pour préparer la nouvelle tarification déchets en 2024 plus juste et équitable
    • Promotion accrue du compostage pour valoriser tous les déchets organiques »
    Réunion des commissions environnement de votre secteur du 07/02/2022

    Voilà des informations sélectionnées pour vous

    Point biodéchets

    • Depuis le 1er janvier 2022, Jérémy Brière notre animateur compost assure des permanences tous les mercredis après-midi de 14h à 16h pour la vente de composteurs sur le site de l’ancienne déchèterie. Les usagers qui le souhaitent peuvent venir acheter un composteur pendant ce créneau horaire et repartir avec des conseils.
    • La solution pour les centres-bourgs et habitats denses afin de détourner les biodéchets des ordures ménagères est la gestion de proximité via le déploiement du compostage partagé.
    • La CCPL a besoin pour cela de référents de site et propose en partenariat avec ValOrizon la prise en charge financière d’une formation certifiante menée par l’association « Au ras du sol ».
      Appelez le service environnement si vous êtes intéressés : 05 53 94 11 23
    • Dans le cadre du déploiement de la tarification incitative, la collecte en porte à porte sera généralisée pour l’ensemble du territoire au 1er juillet 2022 sauf pour les cas particuliers. Certains résidents des centres-bourgs de Miramont de Guyenne, Allemans du Dropt, La Sauvetat du Dropt et Lauzun ainsi que les résidents de l’habitat collectif seront équipés de colonnes enterrées ou semi-enterrées proposant le double flux : une colonne à ordures ménagères et une colonne dédiée au tri sélectif.
      Pour notre village , la municipalité réfléchit à son site d’implantation.

    Agenda taxe incitative

    • Mai 2022 : passage à domicile des agents enquêteurs chargés d’informer les foyers sur le passage en TEOMI et d’évaluer le volume des containers;
    • Phase test de juillet 2022 à décembre 2023 : permet aux foyers de maîtriser leur production d’ordures ménagères et d’évaluer le fruit de leurs efforts. La comptabilisation réelle des levées des bacs noirs se fera à partir de janvier 2024

    N’oubliez pas : élargissement de la consigne de tri à partir de juillet 2022 ! Tous les emballages en plastique iront désormais dans le bac jaune (pots de yaourt, blisters…)!

    2. L’ÉCO GESTE DU MOIS

    Avec les beaux jours tout se bouscule dans le jardin.

    Veillons à avoir les bons gestes pour préserver notre environnement : rappelons que le brûlage des végétaux est interdit et pour nos déchets de jardin de tailles diverses, adoptons de nouvelles pratiques. Certes, il existe la déchetterie pour ces déchets de jardin, mais nous pouvons aussi essayer de les valoriser sur place et les transformer en ressources !

    • Faire du « broyat » avec ou sans broyeur;
    • Récupérer les branches pour élaborer des haies sèches, récupérer des matériaux pour construire des tuteurs, des portails, des décorations bucolique;
    • Créer des sites d’hébergements pour la faune et favoriser la biodiversité;
    • Récupérer les feuilles mortes pour faire un paillis;
    • ou encore……. faire des fagots d’allumage de barbecue ou faire du bois de chauffage …

    Après tous ces efforts vous connaîtrez la satisfaction du citoyen acteur du développement durable !

    Tati Sauvette vous souhaite de la patience, de la persévérance, de la ténacité … la récompense viendra assurément.

    Et n’oubliez pas : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

    Chez et par Tati Sauvette, photos du nettoyage de son jardin, taille des arbres et différentes utilisation, toujours dans son jardin.

    3. Les actions de TATI SAUVETTE et de son équipe dans le village de La Sauvetat du Dropt

    • COMPOSTEUR DE QUARTIER : Au bout de 2 mois de mise en service, le composteur se remplit et l’équipe a fait son premier retournement. Reportage bientôt;
    • L’équipe de bénévoles du site de compostage et l’équipe de la commission environnement de votre commune préparent une manifestation pour l’opération tous au compost 2022.

    Plus d’informations lors de la prochaine quinzaine nationale TOUS AU COMPOST qui aura lieu du 26 mars au 10 avril 2022 ! Tati Sauvette et son équipe préparent une journée spéciale dont nous reparlerons très bientôt !…

     

  • Info Mairie: coupure d’électricité programmée

    COUPURE DE COURANT POUR TRAVAUX

    Pour répondre aux besoins de sa clientèle, ENEDIS a prévu de réaliser des travaux qui entraîneront une ou plusieurs coupures d’électricité sur le réseau de distribution de La Sauvetat du Dropt.

    DATES ET HORAIRES DES COUPURES
    • MERCREDI 30 MARS DE 9H00 A 15H00 —< SORBIER DE MICHAU, LA BORDERIE, PEYRONNETTE, LA CASTAGNÈRE, BEYLAC, TOURON, CHARLY, PURGATOIRE >—
    Information importante ENEDIS

    « Notre personnel et nos prestataires travaillent sur le réseau électrique afin d’assurer la qualité et la continuité du service public de la distribution d’électricité.

    Pour que ces travaux puissent être réalisés en toute sécurité, nous vous rappelons que si vous deviez utiliser un moyen de réalimentation (groupe électrogène, alternateur sur tracteur …), il est obligatoire d’ouvrir votre disjoncteur général ENEDIS (le positionner sur 0). »

     

  • Un élevage ovin mis à l’honneur à La Sauvetat du Dropt

    Reportage de Fanny Marcati, chargée de communication de la Chambre d’Agriculture du Lot-et-Garonne. A découvrir sur la page Facebook de la CA 47.

    « Les Carnets de Fanny » à La Sauvetat du Dropt chez Eric Vettorello – Élevage ovin

    « Mes parents ont construit cette exploitation, c’est tout naturellement que je l’ai reprise en 1996. Je voulais être paysan depuis toujours. Il y avait un élevage laitier que j’ai gardé jusqu’en 2013, date à laquelle je me suis retrouvé tout seul sur l’exploitation, ajouté à cela la conjoncture, je ne pouvais plus assumer le troupeau. J’ai dû chercher à me reconvertir en voulant utiliser tous les bâtiments de la ferme que mes parents avaient bâtit pour ne pas les laisser à l’abandon. Les granges devaient revivre. Je ne suis pas allé spontanément vers l’élevage ovins, j’avais des préjugés sur ce type d’élevage. Et puis l’idée a germé et je me suis lancé : 250 brebis. Je peux m’en occuper seul. Je suis en label rouge. Je travaille avec un boucher qui m’achète régulièrement des agneaux et la Coop La Périgourdine. Je suis content de ma reconversion. »

    Pur hasard, il se trouve que nous avons eu l’occasion de visiter l’élevage ce premier dimanche de mars. Nous avons pu admirer les nombreux agneaux, heureux et curieux, avec leurs grandes oreilles, bien à l’abri dans leur enclos. Éric a pris le temps de tout nous expliquer. La reconversion, l’adaptation à cette nouvelle forme d’élevage, la tonte, la ration, la vente. On le sent passionné et satisfait de cette nouvelle voie qu’il a choisi et qui lui laisse le temps de s’adonner à sa seconde passion avec Valérie sa compagne, le rock et la danse de salon … Et comme il n’a pas les deux pieds dans le même sabot, Éric est aussi conseiller municipal dans sa commune !