• Caroline, maman en télétravail et nouvelle élue

    Caroline cumule les mandats en cette période inédite de crise Covid !

    Nouvellement élue au sein du Conseil Municipal de La Sauvetat du Dropt, Caroline Grannereau, nom de jeune fille Sallefranque, est originaire de St Pardoux-Isaac. Elle travaille au service informatique de l’usine Creuzet Aéronautique située à Marmande. Sa rencontre avec Dominique l’a amené « dans ce joli coin où il fait bon vivre » depuis 2006.

    Toujours souriante et curieuse de découvrir et d’apprendre, Caroline se prête volontiers au jeu de la rédaction et nous livre ici son expérience personnelle, pas toujours simple, des conséquences de la crise sanitaire.

    En quelques mots, Caroline raconte les semaines d’école à la maison pour les jeunes, et le télétravail pour les parents

    « Comme tous les parents, nous avons dû assurer la continuité de l’école à la maison tout en étant en télétravail pour ma part.

    La 1ère semaine fut catastrophique. Difficile pour chacun de trouver ses marques. La 2ème semaine, l’organisation s’est mise en place pour Morgane en CM1. C’était une autre histoire pour Océane en 5ème : charge de travail, site Pronote inaccessible en raison d’une panne du serveur du collège !

    A partir de la 3ème semaine, l’organisation était en place. Nous avons installé notre espace de travail dans la mezzanine. Je commençais mon télétravail à 8h00. Les filles me rejoignaient vers 9h – 9h30 accompagnées de papa en support pour les aider si besoin. Nous faisions en sorte que les devoirs soient faits sur la matinée.

    Bien sûr il y a eu des jours plus durs que d’autres, des tensions, des tons qui montent car la pédagogie n’est pas évidente pour tout le monde, notre patience atteint vite ses limites surtout envers ses propres enfants. Et nos enfants n’ont pas le même comportement avec nous qu’à l’école. Malgré tout, je suis assez fière de nous. Avec du recul, on s’en est bien sorti !

    Aujourd’hui, les filles ont repris le chemin de l’école de Pardaillan pour Morgane et du Collège de Duras pour Océane tandis que je continue en télétravail. Cela permet de m’adapter à leurs horaires. »

  • Rencontres inopinées entre adjoints et volatiles !

    Dans la musette de la messagerie associative et communale de la semaine, deux photos de volatiles observés dans les domaines respectifs de Jean-Pierre Tenot et Germain Sauron, tous deux adjoints à la commune. Un couple de cigognes pour le premier qui travaillait dans son champ et une jeune chouette qui vient d’élire domicile près de son habitation pour le second. Si les cigognes ne sont que de passage, les chouettes chevêches, même si elles sont moins nombreuses, vivent bien dans notre région.

  • Dépôt sauvage, l’auteur devra répondre de ses actes !

    Photo de Jean Luc Gardeau, Maire, qui s’est rendu sur les lieux pour constater les faits.

    L’auteur du dépôt sauvage identifié

    Découvert dans les bois du Grand Brugeau à La Sauvetat du Dropt, proche d’un chemin communal, un dépôt sauvage de déchets provenant d’une maison sauvetatoise facilement identifiable puisque le nom inscrit en toutes lettres sur plusieurs documents ne laissent aucun doute.

    Renseignements pris dans la maison dont il est question, la propriétaire a fait appel à une entreprise de nettoyage ayant pignon sur rue pour se débarrasser de ses encombrants ! Nous tairons ici le nom de l’entrepreneur mais bien sûr, il devra répondre de ses actes d’incivilité d’une façon ou d’une autre.

  • Info Mairie : distribution de masques réutilisables

    Les administrés sauvetatois recevront prochainement dans leur boite aux lettres un courrier de la Mairie afin de les inviter à venir retirer un masque AFNOR réutilisable qui vient en complément du masque déjà distribué avant le 11 mai, date du déconfinement.
    Ce courrier – versions française et anglaise – aura une partie détachable qu’il faudra remplir en mettant vos coordonnées et le nombre de personne vivant au foyer en sachant que les moins de 12 ans ne sont pas compris. Des masques adaptés pour les enfants sont remis dans les écoles.

  • Battue … mais pas vaincus ! Chronique choc de monsieur le Maire

    Battue… mais pas vaincus

    Le calme est revenu dans notre paisible village après un week-end assez agité. Tout a démarré autour d’un panneau annonçant une battue au renard ce dimanche 24 mai. Chose courante dans toutes nos communes rurales, et moyen de communication utilisé depuis plus de 20 ans.

    Battue administrative avec arrêté de la préfecture et organisée selon les règles en vigueur, mais ce panneau va déchaîner les passions sur les réseaux sociaux. Plus de 20 000 partages sur le net et d’abondants commentaires ! Si un tiers sont des commentaires de personnes défendant la cause animale, ce que je comprends bien sûr, les autres ne sont qu’insultes, appels à la violence, voire menaces de mort ! Moi qui ne suis pas chasseur, avec un peu de recul, je me demande qui sont les plus dangereux… Pour chasser il faut un permis, pour tirer avec les réseaux sociaux non !

    Surpris aussi de voir comme seule contestataire de bon matin, équipée de son matériel pour effaroucher le goupil, une élue de la commune voisine d’Allemans ! Nous appellerons cela, un début de mandat en fanfare !… Quant aux appels à boycotter notre charmant village en y associant le mot massacre, à ma connaissance, le seul massacre connu est celui des 1600 croquants en 1637 par le Duc de Lavalette.
    Mais une information me rassure, il fait bon y vivre dans notre petit village, les chiffres en augmentation du dernier recensement le démontrent.

    Je terminerai en citant Guy Bedos qui vient de nous quitter : « le vrai plaisir de la dispute, c’est la réconciliation !« .

    Jean Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt

  • Injures et menaces n’ont pas empêché la battue

    Photo de Mathieu Grannereau, président du Chasseur Sauvetatois

    Une avalanches de messages aux propos menaçants et injurieux !

    Malgré de nombreuses menaces reçues par le Maire et le président de la société de chasse ainsi que largement diffusées sur les réseaux sociaux, la battue au renard organisée par la Société du Chasseur Sauvetatois dimanche 24 mai s’est correctement déroulée avec le soutien et l’accord des instances départementales, à savoir Jean-Luc Gardeau, Maire, la Préfecture, la DDT ainsi que la Fédération des Chasseurs du Lot-et-Garonne.

    Le président Mathieu Grannereau remercie Monsieur Auroux, président de la Fédération de chasse du 47 de s’être déplacé ainsi que les gendarmeries de Marmande et Miramont de Guyenne venues assurer la sécurité en cas de débordement. Il trouve regrettable les réactions démesurées de ces opposants à la chasse ayant contraint le dérangement de tant de monde.

    « La chasse est un service rendue à la population. Les battues sont organisées pour réguler les animaux susceptibles d’occasionner des dégâts. Le renard, qui s’attaque aux poulaillers des particuliers et des professionnels et au petit gibier, rentre dans cette catégorie.

    Les chasseurs jouent un rôle essentiel pour réguler la faune sauvage et prévenir les dégâts sur les cultures. Il faut changer cet image du chasseur qui tue sans raison. La chasse est une activité légitime et utile à la société. Elle est encadrée par des règles strictes. Elle défend la biodiversité et préserve les biotopes. Le Lot-et-Garonne est un des rares départements à maîtriser les nuisibles et le grand gibier (chevreuil, sanglier et cervidé). Les chasseurs du 47 feront tout pour que cette activité perdure grâce au soutien de leurs élus, dans le respect des règles imposées. »


    Le Républicain reprend l’histoire et la rend publique

    Dans son édition du jeudi 28 mai et la rubrique des faits divers, le journaliste Dominique Empociello reprend l’information et les propos de Mathieu Grannereau en appuyant sur le fait que cette battue, comme celles des autres communes de France et de Navarre, « avait été ordonnée par la Préfecture ».

    Article à retrouver en suivant ce lien 28 mai 2020 – Le Républicain Lot & Garonne – p4

    Le journal du Républicain est en vente dans vos commerces sauvetatois : le Bar-Tabac-Restaurant des Fées Gourmandises, la Boulangerie-Pâtisserie Demadrille et le PROXI P’tit Panier du Dropt.

  • Info CCPL : collecte tri sélectif et horaire déchetterie

    Collecte du Tri Sélectif

    A partir du 3 juin, la collecte du tri sélectif (bacs et sacs jaunes) reprend au rythme habituel selon le calendrier de collecte 2020.

    Info horaire déchetterie

    Depuis sa réouverture, la déchetterie est très prisée : on compte plus de 190 passages journaliers au lieu de 150 habituellement. Une reprise d’activité très intense pour les agents se trouvant mobilisés à l’entrée pour limiter le flux de personnes sur le site, à veiller à ce que les gestes barrière soient respectés pour accueillir les usagers dans les meilleures conditions possibles. Face à cette affluence record et à la densité des tâches à accomplir en ce moment, le site ferme désormais au public à 17h30.

    Dernièrement, une recrudescence d’incivilités a vu le jour notamment au niveau des points d’apport volontaire (dépôts sauvages…). Il est important de saluer l’action des agents espaces verts qui ont œuvré dans l’ombre pour maintenir ces zones en bon état.

    Information de Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau,
    président de la Commission Environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun

    « Au sujet des services environnement de la CCPL : je voudrais remercier les ripeurs qui ont assuré la collecte tout au long du confinement. Ils ont été très touchés par les petits mots de soutien collés sur les bacs.
    Depuis la réouverture de la déchetterie, beaucoup de monde et de l’attente ( 300 ml de queue) mais des personnes raisonnables et compréhensives.
    Si le portail se ferme avant 18 h, c’est que les compacteurs sont pleins et ne peuvent plus recevoir de flux. Ne pensez pas que ce soit une débauche anticipée. Merci pour votre compréhension. »

  • Installation du Conseil Municipal

    L’installation du Conseil Municipal de La Sauvetat du Dropt s’est tenue dans la salle des animations lundi 25 mai. Lieu choisi pour que les 15 élus puissent respecter la distanciation physique en vigueur.
    Pas de surprise puisque Maire et adjoints gardent les fonctions qu’ils occupaient depuis 2014. Pour suivre les consignes gouvernementales, aucun autre sujet n’était à l’ordre du jour.

    Le prochain conseil municipal, espéré en juin, permettra à chacun des membres élus de choisir la ou les commissions municipales. Ces commissions d’étude permettent d’impliquer l’ensemble des élus par une réflexion et un travail de fond qui amènent une dynamique au sein du groupe. Elles améliorent le fonctionnement du conseil municipal dans le cadre de la préparation des délibérations.

    Composition du Conseil Municipal

    MAIRE : Jean-Luc GARDEAU
    1er Adjoint : Germain SAURON
    2ème Adjoint : Isabelle JANSSEN
    3ème Adjoint : Jean-Pierre TENOT
    4ème Adjoint : Jean-Paul MOTHES
    Céline BELLINO nouvelle élue
    Martine BROSSE
    Pascal DUPIN
    Frédéric FESARD nouvel élu
    Jean-Robert GAROSTE
    Caroline GRANNEREAU nouvelle élue
    Anne LESIMPLE
    Isabelle RENÉ nouvelle élue
    Maëlle VALDEVIT
    Éric VETTORELLO nouvel élu

    Germain SAURON, Jean Luc GARDEAU, Isabelle JANSSEN, Jean-Paul MOTHES, Jean-Pierre TENOT

  • Nouveau pèlerinage en terre connue

    Cette semaine encore, Martine, pèlerine privée de nouveaux chemins à découvrir en raison des règles en vigueur a passé la frontière pour contourner le Lac de l’Escourou par la Dordogne ! Dès le départ, elle est contrôlée par une haie de douanières vachement curieuses auxquelles elle répond fermement que oui, elle a tout à fait le droit de circuler !

    Arrivée près de la digue du lac, elle est surprise par un groupe de carpes de belles tailles.

    Elle poursuit et commente :

    « Sur le plateau, un peu de vent frais, mais quel bonheur de respirer cet air pur, de n’entendre que le chant des oiseaux. Au lac, beaucoup beaucoup de monde, pêcheurs, randonneurs et … un légionnaire romain ayant perdu sa colonne ! Parti de St Sulpice pour Loubès, vu les chaussures neuves, les ampoules vont être légion ce soir … »

  • L’aire de camping-car plaît aux déconfinés


    De bon matin, Monsieur le Maire, en faisant sa tournée, n’a pu s’empêcher de prendre en photo l’aire de camping-car située à l’entrée de son village de La Sauvetat du Dropt. Sur les emplacements toujours impeccablement entretenus par les employés municipaux, 9 camping-cars s’étaient installés pour la nuit. Vérification faîtes, ces touristes de passage n’ont pas dépassé la limite des 100 km autorisés en ces temps de crise sanitaire. Une constatation de bon augure pour les vacances d’été qui approchent …

  • Le Point Lecture vous accueille sur rendez-vous

  • Installation du Conseil Municipal

    <i>De gauche à droite, à l'arrière</i> : Pascal Dupin, Jean-Paul Mothes, Jean-Pierre Tenot, Jeannot Garoste, Germain Sauron, Frédéric Fesard, Eric Vettorello. <i>De gauche à droite, à l'avant</i> : Maëlle Valdevit, Isabelle Janssen, Anne Lesimple, Martine Brosse, Jean-Luc Gardeau, Caroline Grannereau, Céline Bellino et Isabelle René.

    De gauche à droite, à l’arrière : Pascal Dupin, Jean-Paul Mothes, Jean-Pierre Tenot, Jeannot Garoste, Germain Sauron, Frédéric Fesard, Eric Vettorello. De gauche à droite, à l’avant : Maëlle Valdevit, Isabelle Janssen, Anne Lesimple, Martine Brosse, Jean-Luc Gardeau, Caroline Grannereau, Céline Bellino et Isabelle René.

    Installation du Conseil Municipal régit par les règles sanitaires en vigueur

    En raison du confinement imposé pour éviter la propagation du COVID-19 le mardi suivant les élections municipales du 15 mars où les sièges du conseil ont été attribués dès le 1er tour, l’installation du Conseil Municipal n’a pu avoir lieu.

    Après décision gouvernementale, la séance d’installation du nouveau Conseil Municipal se tiendra lundi 25 mai en soirée et exceptionnellement dans la salle des animations pour assurer la distanciation physique en vigueur.

    Pour limiter la durée de la séance, le conseil scientifique recommande que l’ordre du jour soit limité à l’élection du maire, la fixation du nombre d’adjoints, l’élection des adjoints et la lecture de la charte de l’élu local.

    Compte tenu des règles sanitaires en vigueur, cette séance ne sera pas ouverte au public. Le conseil scientifique a également préconisé le port du masque et demande que les élus se lavent les mains avec une solution hydroalcoolique avant de remplir le bulletin de vote et utilisent un stylo personnel. Une seule personne sera en charge de la manipulation des bulletins au moment du dépouillement.

    Le résultat sera affiché en Mairie dès mardi 26 mai et apparaîtra sur le site du village.