• Sortie périgourdine pour l’US Cyclo Club

    Résumé de la sortie de Paulo Labattut, secrétaire et cycliste invétéré. Photos de Georgette et Michel Morancho, Germain Sauron et Paulo.

    Mercredi 1er MAI 2019, journée ensoleillée pour notre randonnée printanière, douze cyclistes dont une dame REGINE, sont rassemblés devant la maison des loisirs de LA SAUVETAT pour une excursion en direction de MONTPEYROUX.

    Après les traditionnelles photos souvenir, le petit peloton sillonne le long du Dropt jusqu’à Eymet, saluant au passage de nombreux pêcheurs pratiquant eux aussi leur sport favori. Après les premiers contreforts, pieds à terre à Puyguilhem où GUY riche de ses 81 printemps monte en selle sur sa petite reine. Il à tenu à rouler avec nous jusqu’au Fleix, faut dire que Mylène ne lui avait pas trop laissé le choix, c’était l’objectif affiché pour mériter son repas de midi.

    Nous attaquons la partie un peu plus technique jusqu’à St Méard de Gurçon, où se déroule la fête des fleurs, bain de foule obligatoire à pieds pour traverser le petit village en fête. Très rapidement nous atteignons Villefranche de Lonchat, où les accompagnateurs motorisés nous attendent appareil photo et caméra au point.

    A 12 heures, nous voici rassemblés sur la petite place de Montpeyroux juste en face du restaurant « LA GUARIDA » où nous devons nous restaurer, moment très important dans un programme cyclo TOURISME digne de ce nom.

    Après manger, tous ensembles en voiture, destination SAINT EMILION, promenade dans les rues piétonnes encombrées de touristes et visite guidée des monuments souterrains et son église monolithique.

    La journée n’aurait pas été complète sans la non moins traditionnelle auberge espagnole dans la salle de LA SAUVETAT, soirée pendant laquelle nous avons, encore une fois, mais on ne s’en lasse pas, dégusté le fameux tourin de Mylène, les pâtés, rôtis, salades, fromages en bien trop grand nombre et bien sur le riz au lait de Louise accompagné des merveilles laissées généreusement par Les Amis de la Sauveté.

  • Fleurissement au pied de l’Église St Germain

    Photos de la plantation de Aurélien Jollis employé municipal. Photo de l’ensemble, prise depuis le 1er étage de sa maison d’habitation de Alain Crossoir.

    Avec l’aire de camping-car et les informations touristiques transmises sur le territoire du Pays de Lauzun, les rues de notre petit village de La Sauvetat du Dropt accueillent de plus en plus de touristes. C’est pourquoi l’association des Amis de la Sauveté et la Municipalité ont décidé de fleurir la ruelle longeant l’Église St Germain entre la Place du Temple et l’Avenue de Grammont.

    Utilisée jadis par le prêtre qui logeait au presbytère et utilisait l’écurie pour son cheval et sa voiture hippomobile, cette ruelle était grise et triste. Depuis la semaine dernière, grâce aux plans précis de Maëlle Valdevit, conseillère municipale et créatrice de jardins, ainsi qu’au travail méticuleux de Jean-Marc et Aurélien, nos employés municipaux, la ruelle s’est parée de plantes colorées qui ne demandent qu’à se développer.

    On se rappelle de la grosse masse de lierre qui cachait les piliers de pierre du portail et les grilles en fer forgé de l’entrée de la ruelle. Le résultat est aujourd’hui une mise en valeur de ce passage qui devrait inciter les promeneurs à l’emprunter.


    Vous êtes donc invités à visiter les lieux. S’il vous faut une occasion précise, notez dans vos agendas la date du samedi 22 juin qui est celle d’une des visites dîtes croisées puisqu’elle suit la visite d’Eymet et précède celle de Soumensac…

    Les plans de Maëlle Valdevit qui ont permis de mettre en œuvre le fleurissement. Ses coordonnées sont à retrouver dans l’Annuaire.

  • Kidnapping culturel de passage à La Sauvetat du Dropt

    Article Sud-Ouest de Patricia Paties-Cassol, correspondante locale, paru le 3 mai 2019. Photos de Germain Sauron, 1er adjoint à la commune et membre des Amis de la Sauveté.

    « Jeudi, une quinzaine de jeunes collégiens a répondu à l’invitation de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun pour la troisième édition du Kidnapping culturel.

    Le principe est simple : on monte dans un bus et on part à la découverte du territoire de la communauté. Bien souvent, on ne s’attarde pas sur son environnement proche, et cette journée est l’occasion de le faire. Encadrés par Pierre Prunet, Pascale Dalto et Patricia Zambudio, les jeunes sont tout d’abord allés aux abords des anciennes usines de chaussures – pour l’une d’entre elles détruite par un incendie en 1980 -, Housty et Prunet. Si les bâtiments sont vides, ils sont toujours le reflet de beaucoup de souvenirs et d’images, pour peu que l’on détaille les pierres. Sur la façade de l’usine Prunet, on remonte même le temps jusqu’à la conserverie Félix Potin, dont le nom est encore gravé sur le mur.

    Culture et patrimoine local

    C’est en direction de Montignac-de-Lauzun que le bus est reparti ensuite, avec, à l’arrivée, l’accueil du maire, Jean-Marie Lenzi, pour la visite de l’église Saint-Saturnin, et un rapide cours d’histoire sur la séparation de l’Église et de l’État, avant d’écouter dans la salle des fêtes Henri-Gava raconter l’arrivée de l’immigration italienne dans le village.

    À midi, c’est un repas partagé à Saint-Pardoux-Isaac qui a précédé la découverte d’un ancien four à pain caché au creux d’un fourré, peut-être l’ancienne maison d’un fabricant de chapelets et de l’ancienne gare de la commune.

    Les jeunes reçus par Les Amis de la Sauveté

    L’après-midi s’est poursuivie à La Sauvetat-du-Dropt avec la visite et la découverte du pont roman, et l’histoire des Sauvetés, avant le retour à Miramont sur la zone de la Brisse avec de nombreuses explications sur le centre de remonte ou l’installation du Zoo circus d’Alfred Court, qui marquera la commune.

    Une journée dense et riche d’enseignements qui séduit chaque année, puisqu’une partie des globe-trotters de ce jour avaient déjà participé aux éditions précédentes. »

    Pour en apprendre autant que les jeunes sur ces visites, voici le Livret kidnapping culturel qui leur a été remis à l’issue de la journée. Le circuit de La Sauvetat du Dropt est bien détaillé et peut-être consulté sur la page de la Visite guidée de votre blog/site.

  • Une commémoration du 8 Mai sous les parapluies

    En raison de la pluie, il y eut cette année un petit cortège entre la mairie et le monument aux morts en ce mercredi 8 mai 2019, jour de la commémoration de la victoire du 8 mai 1945. Parmi les citoyens, des sauvetatois de longue date, des sauvetatois britanniques remerciés par le Maire à la fin du discours ainsi qu’une résidente néerlandaise.

    La commémoration fut suivie du partage du verre de l’amitié dans la salle de la Mairie.

    Voici le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées qui a été lu par Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt lors de la cérémonie du 74e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale en Europe, une journée de Victoire pour les Alliés.

     » La guerre est gagnée. Voici la victoire. C’est la victoire des nations unies et c’est la victoire de la France.  » La voix solennelle qui porte ce message dans l’après-midi du 8 mai 1945 est celle qui, depuis le 18 juin 1940, incarne la France dans la guerre. Les paroles du général DE GAULLE se mêlent au bourdon de Notre-Dame et aux cloches de toutes les églises, aux sirènes et aux exaltations qui retentissent dans tout le pays. La Victoire est là. Enfin, en Europe, la guerre est finie. Il y a 74 ans, l’Allemagne signait sa capitulation sans conditions par deux fois. La première, le 7 mai 1945, à Reims. La seconde, le soir du 8 mai, à Berlin. Ainsi, la France s’inscrivait dans le cercle des vainqueurs. Après tant de combats, de victimes et de destructions, le nazisme est abattu. C’est la victoire sur une idéologie totalitaire, raciste et criminelle qui a mené la violence jusqu’à sa plus effrayante extrémité. La France exprime sa reconnaissance à toutes ses filles et à tous ses fils qui ont combattu pour la patrie : les combattants de 1940, les Français Libres, tous ceux qui ont répondu à l’appel de la Résistance, les armées de LECLERC et de DE LATTRE. La France se souvient des déportés qui ont souffert de la barbarie et des victimes des camps de la mort. La Nation n’oublie pas tous ceux qui ont subi les conséquences du conflit : les prisonniers, les victimes civiles, les veuves et les orphelins.

    La France exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes, issus des nations du monde entier, qui ont conjugué leurs efforts pour nous libérer et restaurer la dignité humaine. En ce 75ème anniversaire de l’année 1944, la France se souvient de ses libérateurs. Des villages du littoral normand à la flèche de la cathédrale de Strasbourg, de semaines en semaines, le flot de la liberté a recouvert le territoire. A tel endroit, la liberté portait l’uniforme français. A tel autre, celui des armées alliées. Ici, l’action des maquis était décisive. Là, l’action commune des soldats et des résistants emportait la décision. 75 ans après, alors que les derniers témoins vivants de cette histoire sont parmi nous, la mémoire de ces événements demeure. Nous nous souvenons avec ferveur des débarquements de Normandie et de Provence, de la libération de Paris, du courage et des sacrifices de tous les combattants de la liberté. Aujourd’hui, nous nous remémorons les déchirures de notre continent et l’ampleur du désastre humain et moral. Ainsi, rassemblés, nous mesurons la valeur de la paix. Elle est notre héritage. Elle est la clé de voûte de la construction européenne. Elle est notre raison de vivre ensemble. Préservons-là !

  • « Multi nettoyage tous services » rejoint l’annuaire

    Didier Vandenberghe, sauvetatois, propose de nombreux services : transports de meubles et petit déménagement, transport vers la déchetterie, livraisons diverses ainsi que du nettoyage : maison, gîte, intérieur, extérieur, entretien de jardin, tontes …

    Activité à retrouver dans l’Annuaire de votre blog/site.

  • Des marcheurs à la découverte de nos paysages

    Photos de Germain Sauron, 1er adjoint au Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Comme chaque année, Les Amis de la Sauveté organisent, la veille de la fête du travail, une randonnée de printemps pour découvrir les chemins de campagne autour de La Sauvetat du Dropt. Ce mardi 30 avril, participèrent des sauvetatois, des marcheurs des villages alentours souvent membres d’association de randonnée, des marmandais et, venus en voisins, Bernard Patissou, Maire de Soumensac, et son épouse,

    Réunis au départ de la marche, la quarantaine de participants se scindaient en deux groupes. Le premier suivait Dino Valent sur un parcours menant vers le Lac de l’Escourou puis le hameau de Serres avant de redescendre par St Germain et son puits gavache à une cadence soutenue et sur un parcours de 10 km. Le second prenait la suite de Joseph Framarin sur un parcours raccourci mais avec observation botanique et récits de souvenirs de jeunesse l’amenant à se désaltérer par exemple avec certaines plantes sauvages lors des durs travaux des champs. C’est ainsi qu’il fit découvrir l’ail sauvage, l’oseille, l’asperge ou la consoude …

    Après deux bonnes heures de marche, les groupes se retrouvaient dans la salle des animations où les attendaient quelques membres de l’association, dont la présidente Francine Pandolfo, ayant préparé la soupe à l’oignon. Breuvage réconfortant que certains terminèrent par un chabrot. Tradition ancestrale et campagnarde qui consiste à mettre du vin dans son assiette où reste un fond de soupe puis de la vider en la portant aux lèvres.
    Après la soupe, de nombreux desserts furent présentés. Des flans, des chouquettes ou des merveilles maison qui régalèrent les tablées.

    Avant de se séparer, la prochaine randonnée était annoncée pour le 14 juillet au matin. Et puisque la formule plaît, il y aura là encore la possibilité de choisir entre le groupe de marche rapide ou le groupe découverte botanique.

  • Info Mairie: Festival Récup & Cie

    Monsieur le Maire  de La Sauvetat du Dropt Jean-Luc Gardeau, également président de la Commission Environnement de la Communauté de Communes du Pays de Lauzun vous fait part d’un Festival Récup & Cie, organisé par Val de Garonne Agglomération et qui se tiendra à Marmande les 17 et 18 mai.

    Objectif

    Donner à tous des idées et des moyens pour faire évoluer à son niveau nos modes de consommation. Mieux consommer, moins produire de déchets, favoriser le réemploi et prolonger la durée de vie de ses produits… Autant de thématiques qui seront abordées au festival.

  • Info Mairie : Annulation de Proxisanté spécial seniors

  • Belle réussite du vide-grenier de l’ASSA

    Photos de Sylvain Michelet, président de l’ASSA Pays du Dropt et de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat du Dropt.

    Sylvain Michelet, président de l’ASSA Pays du Dropt, se félicite du succès du vide-grenier marché aux fleurs qui s’est déroulé dimanche 28 avril dans et autour de la salle des sports de La Sauvetat du Dropt.

    Beaucoup de stands installés depuis les parkings des stades jusqu’à La Prairie des Croquants et de nombreux visiteurs venus chiner l’objet ancien et rare ou plus récent mais utile.

    Du côté de l’organisation, joueurs, dirigeants, épouses de dirigeants, bénévoles jeunes ou anciens, tous sont remerciés pour le travail effectué permettant la réussite de la journée. Et le président de rajouter qu’une partie des gains rendra possible l’achat d’un baby-foot pour le foyer.