• La Manoir du Bout du Pont et Le Domaine d’Eybro à l’honneur dans un magazine japonais

    Grâce à Kayoko Hioki, japonaise et sauvetatoise, le très beau magazine japonais « Salon Rustique » parle de notre territoire. En effet, pour cette édition de l’été 2021, le Manoir du Bout du Pont  situé sur la commune d’Agnac où Angela et Roddy Sharp accueillent des touristes dans leurs maisons de vacances ou de somptueuses réceptions de mariage est largement mis en valeur par de magnifiques photos. De même que le domaine viticole d’Eybro de la famille Esclavard sur la commune de Soumensac.

  • Reprise des Soirées Gourmandes du Comité des Fêtes

    Photos de l’installation des tables pour la 1ère des Soirées Gourmandes cru 2021 de Stéphane Bottin, bénévole très actif du Comité des Fêtes et photos de la seconde des soirées du 9 juillet 😉

    Retour dans le monde d’avant …

    … avec la reprise des fameuses Soirées Gourmandes de l’été organisées par le Comité des Fêtes. Voici le détail :

    Les Soirées Gourmandes ont lieu chaque vendredi de l’été, du 2 juillet au 3 septembre 2021, sur La Prairie des Croquants dans notre charmant petit village de La Sauvetat du Dropt.

    Une dizaine de stands de bouche sont installés pour vous permettre de concocter votre menu au gré de vos envies. Vous le dégusterez sur une des tables mises à votre disposition par le Comité des Fêtes qui fait appel à tous les bénévoles du village pour que l’accueil soit parfait. Le tout dans l’espace champêtre de la Prairie des Croquants à l’arrière de l’église.
    Ambiance musicale et festive. Soirées appréciées par toute la famille.

    Votre menu au choix se compose de :

    Bar Les Fées Gourmandises avec Céline Dehez et Fred de La Sauvetat du Dropt
    – Assiettes de Crudités et fromages avec O’P’tit Potager de Sabrina Loustalot d’Eymet
    – Foie gras, confit, magret… de canard et frites avec Thierry Arnal d’Agnac
    – Grillades de bœuf avec Jean-Philippe et Marie-Laure Serres d’Allemans du Dropt
    – Poulet, jarret de porc ou jambon braisé et pommes de terre avec Alexandre Chasteau de Monteton
    – Pizza et frites avec Le Grand Duck de Lauzun
    Plats exotiques cuisine du monde avec Boury Cissé-Renard de Clairac
    Escargot Atilvia avec Khalid Bendouzane de Mongauzy
    – Gaufres Liégeoises de Colette Pitiot de Moustier (et Belgique)
    – Glace, sorbet et tartelettes aux fruits avec Magali et Guillaume Delesalle de Lauzun
    – Vins Côtes de Duras du Domaine d’Eybro avec Yannick et Michel Esclavard de Soumensac
    – Pain, Café et thé du Comité des Fêtes

    Protocole sanitaire : port du masque obligatoire entre votre table et les stands, gel à disposition, distanciation physique à respecter. Et qu’on se le dise, plus de jauge, nous pouvons, comme les années précédentes accueillir jusqu’à 999 personnes !

    Pour plus de renseignements, contactez Peter Cain, président du Comité des Fêtes au 06 20 78 15 20.

  • Un cimetière peut-être vieux de 900 ans découvert à Soumensac

    c-est-en-labourant-son-champ-que-l-agriculteur-a-fait-cette_2685516_800x400Information relevée sur le Sud-Ouest du 23 avril avec, pour titre: « Lot-et-Garonne, des ossements humains découverts dans un champ« . Article et photo de Élodie Viguier, correspondante du Sud-Ouest.

    Cette étonnante découverte a été faîte par Yannick Esclavard, viticulteur au Domaine d’Eybro à Soumensac. Alors qu’il labourait une parcelle sur sa propriété pour y planter un carré de vigne, il remarquait des ossements nombreux derrière la charrue. Ossements visiblement humain et anciens.

    Il alertait le maire, Bernard Patissou, qui se rendit immédiatement à la gendarmerie de Miramont de Guyenne pour signaler la macabre découverte. Le lendemain, un technicien en identification criminelle agenais était sur place. Le prélèvement des ossements, confié à un légiste, devrait déterminer leur ancienneté. Ils pourraient provenir d’un cimetière construit au XIIe siècle, en bordure de l’église Saint-Étienne d’Agassat, une annexe de celle de Saint-Jean de Soumensac.

    Nous attendons avec grande impatience la conclusion de cette enquête qui pourrait permettre « d’apporter une pierre de plus à l’histoire de la commune »comme le dit Benoît Boucard-Mussini, auteur de « Soumensac, un village fortifié en Agenais ».