• Entretien du chemin de randonnée

    Bien qu’il ait été remis en état, le chemin de randonnée officiel a toujours besoin d’un bon coiffeur! Surtout avec ce printemps très humide!!! C’est à quoi s’emploie régulièrement Dino, valeureux bénévole Sauvetatois. Ici dans un beau chemin creux trop étroit pour y faire passer un tracteur avec girobroyeur.

    2016 - chemin dino 1 2016 - chemin dino 2
  • Un engin de taille au secours des débroussailleurs du chemin de randonnée

    Nous en parlons souvent car il nous tient à cœur, ce futur chemin de randonnée officiel dont une partie reste encore à dégager. Ceci est un message spécialement à l’attention des bénévoles qui ont déjà sué sang et eau pour ouvrir la première partie. Nous devions nous retrouver dimanche matin 10 mai. Et bien, la date est reportée. Non pas par fainéantise mais parce que nous avons bénéficié d’une aide précieuse durant la semaine.

    Vous avez dû voir que les berges de l’Escourou venaient d’être nettoyées. Cette semaine, l’entreprise en charge de ce travail, a envoyé un broyeur forestier pour s’occuper des branchages amassés. Devant l’efficacité d’un tel engin, une idée a germé. Après quelques négociations, le responsable de l’entreprise a autorisé son chauffeur à nous suivre pour voir le travail à effectuer.

    C’est comme ça qu’Anthyme et son tracteur se sont retrouvés entouré par la végétation du chemin dont la partie centrale fut assez péniblement dégagée. Sans l’aide des tronçonneuses de Thierry et Jean-Pierre qui coupaient les branches gênantes pour la cabine, il aurait dû abandonner. Un morceau de chemin creux trop étroit a dû être contourné, nous assurant du travail pour une prochaine matinée, ainsi que le tronçon rejoignant le travail déjà accompli car il s’y est embourbé! Nous supposons que les dernières pluies s’écoulent dans le chemin, le rendant impraticable aux engins. Il aura fallu l’aide d’un 4ème larron – Thierry Gardeau, frère de notre maire – et de son tracto-pelle pour sortir tracteur et broyeur du bourbier!

    Quoiqu’il en soit, voilà un gros travail de fait, ce qui ne sera pas sans déplaire à nos volontaires. Anthyme disait même que nous étions un peu fous de s’attaquer à ce travail manuellement. Si nous annulons la matinée de ce dimanche, c’est parce que Jean-Pierre doit utiliser l’épareuse aux endroits accessibles. Nous finirons ensuite avec tronçonneuses et débroussailleuses. Qu’à cela ne tienne, mesdames les cuisinières, le couscous prévu pour dimanche n’est que partie remise.

    En attendant, si vous voulez voir l’avancée du travail, ne vous en privez pas. La vue là-haut est magnifique. A la saison où nous sommes, les champs ressemblent à un océan de verdure encadré de forêts avec au loin, l’étendue bleue du Lac de l’Escourou. Il sera bien beau notre chemin de randonnée!

    Plein de photos. Les premières sont celles des 2 responsables Sauvetatois du chantier en pleine réflexion devant l’épaisseur de la végétation à éliminer. Les autres montrent le gros travail fait par Anthyme avec broyeur et tracteur.

    Merci aux entreprise AUDEBERT de Casseuil (33) spécialiste de broyage forestier et GARDEAU de La Sauvetat du Dropt, entrepreneur de Travaux Publics.

    CLIQUEZ SOUS LES PHOTOS VISIBLES POUR VOIR LES SUIVANTES…

    sentier encombre 1 sentier encombre 2
    sentier encombre 3 sentier encombre 4
    sentier encombre 5 sentier encombre 6

    Cliquer sur « lire la suite » ci-dessous pour voir plus de photos…
    [Lire la suite..]