VDI, revenu complémentaire ou solution au chômage?

Le métier de VDI ou vendeur à domicile indépendant est en vogue. Certains le voient comme un revenu complémentaire, d’autres comme une solution au chômage.

Source Pôle Emploi:

« En 10 ans la vente directe est devenue un secteur dynamique de l’économie française.

Ces 15 dernières années la Vente Directe a multiplié ses effectifs par 6, notamment, grâce au statut de Vendeur à Domicile Indépendant (VDI) créé en 1993 par la Fédération de la Vente Directe . Le contrat VDI s’adresse à tous, quel que soit l’âge du candidat, son niveau de diplôme, son expérience professionnelle ou encore, son lieu de résidence.

Pour la protection sociale, le VDI est rattaché au régime général de la Sécurité sociale et bénéficie des mêmes droits sociaux que les salariés. Indépendant, il développe son activité à temps partiel ou à temps plein. Le VDI n’a pas d’horaires ou d’objectifs imposés, une autonomie dans la recherche de sa clientèle et une rémunération directement liée à son implication personnelle.
Les nombreux atouts de ce statut expliquent qu’aujourd’hui le nombre de bénéficiaires s’élève à plus de 400 000. »

ALLEMANS 7 JUIN RSEPour découvrir cette activité de vente à domicile, 11 conseillères du secteur ont décidé de faire une porte-ouverte afin de présenter leur métier et les marques qu’elles représentent.

Ce qu’en dit Danielle Plantier, organisatrice de cette porte-ouverte et  conseillère mode:

« Être conseillère consiste à organiser des ateliers au domicile de ses hôtesses, dans un environnement convivial, détendu et complice. Grâce au statut de VDI (vendeur à domicile indépendant), l’activité de conseillère est un métier à temps choisi qui permet de concilier librement sa vie familiale et professionnelle. Idéal pour des mamans. »

Pour en savoir plus, rendez-vous samedi 7 juin à Allemans du Dropt.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire