Une prise de taille dans la Garonne

Fin août, une prise de taille dans la Garonne …

Nous l’apprenions seulement ces jours-ci, Didier Cavarzan, Sauvetatois exerçant la profession de mécanicien agricole au lieu-dit Bellone, nous faisait part de sa pêche datant des derniers jours du mois d’août.

Une carpe de belle taille prise sur les bords de la Garonne alors qu’il s’était installé sous la tente pour un week-end de pêche à la carpe de nuit en compagnie de son ami Yannick Esclavard et de son fils Baptiste.

Il nous raconte que c’est en fin de journée que la carpe mordait à l’hameçon. Il leur fallut une bonne heure pour la sortir de l’eau. Son poids? Le pêcheur modeste ne le dit pas. Il explique que si elle a peu d’écailles c’est que cette prise intervient au moment de la fraie quand la carpe se rend en bordure de rivière là où la végétation est plus dense afin d’y déposer ses nombreux œufs. Elle se frotte alors aux branchages et perd des écailles.

Comme à chaque prise, Didier relâchera la carpe sans qu’elle soit abimée, ses mâchoires étant faîtes de cartilage. Il la maintient dans l’eau jusqu’à ce qu’elle s’oxygène à nouveau et reparte d’elle-même. Il aura juste eu le temps de la faire poser pour la photo.

Ils ont bien besoin d’être deux pour la tenir cette grosse prise! Didier Cavarzan en compagnie de Baptiste Esclavard. Puis, Didier maintient la carpe en surface pour qu’elle reprenne ses esprits avant de la laisser partir.

Le lendemain en fin de journée, c’est Yannick Esclavard et son fils Baptiste qui pêchait un silure. Yannick, lui aussi bien connu des Sauvetatois puisqu’il est viticulteur et tenait un stand de vin avec ses parents Michel et Annie lors des Soirées Gourmandes des vendredis de l’été.Celui-là n’a pas été relâché. Il a fini au four mais l’histoire ne dit pas avec quel vin du Domaine d’Eybro il a été dégusté …
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire