• COVID-19 : les nouvelles mesures sanitaires du 17 décembre

    Photo libre de droit – Unsplash

    Face à l’ampleur de la 5e vague de l’épidémie et à la circulation accrue du variant Omicron, de nouvelles mesures sanitaires destinées à limiter les risques de contamination et à réduire la tension dans les hôpitaux ont été annoncées par le Premier ministre le 17 décembre 2021. Passe vaccinal, délai réduit pour la dose de rappel, recommandations pour les réunions de fin d’année… Service-Public.fr fait le point sur ces mesures.

    A l’issue du Conseil de défense sanitaire qui s’est tenu le 17 décembre 2021, le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures sanitaires destinées à freiner la propagation du virus et à éviter la saturation des services de soins critiques et de réanimation des hôpitaux. Certaines restrictions concernent les fêtes de fin d’années, d’autres mesures devraient être mises en place début 2022.

    Mesures sanitaires annoncées
    • Passe sanitaire : le passe sanitaire devrait devenir un passe vaccinal. Un test négatif au Covid-19 ne serait plus valable dans le cadre du passe sanitaire « Activités ». Pour accéder aux lieux concernés par le passe sanitaire : restaurants, théâtres, cinémas, musées… il serait nécessaire de présenter un passe vaccinal. Un projet de loi sera soumis au Parlement en janvier, pour transformer le passe sanitaire en passe vaccinal et durcir les conditions de contrôle et de sanctions contre les faux passes.
    • Réunions festives de fin d’année : le gouvernement en appelle à la responsabilité des citoyens. Ces derniers sont invités à limiter le nombre de convives lors des réunions familiales et amicales de fin d’année. Il est conseillé à tous, vaccinés ou non, d’effectuer un test de dépistage (PCR, antigénique ou autotest) juste avant de retrouver ses proches. Il est également recommandé de respecter strictement les gestes barrières et d’aérer régulièrement les pièces (au minimum 10 mn toutes les heures).
    • Événements festifs du Nouvel an : les concerts, feux d’artifice et autres rassemblements festifs organisés par les communes devront être annulés. Les regroupements et la consommation d’alcool sur la voie publique seront interdits par les préfets le soir du 31 décembre.
    • Vaccination : le délai entre la dernière injection et la dose de rappel va être réduit, dès le 3 janvier 2022, à 4 mois au lieu de 5 mois actuellement préconisé. Afin d’inciter les presque 6 millions de Français non-vaccinés, les démarches « d’aller vers » en direction des personnes qui seraient passées à côté de la vaccination par méconnaissance ou parce qu’elles sont éloignées du système de soins seront amplifiées.
    • Rémunération des heures supplémentaires effectuées par les soignants : la rémunération des heures supplémentaires réalisées par le personnel soignant à l’hôpital sera doublée à compter du 20 décembre 2021.
  • Info COVID : le pass sanitaire devient obligatoire dans de nombreux lieux

    Suite à l’intervention du chef de l’État lundi 12 juillet, voici des informations relevées sur le site actu.fr à compléter par l’article beaucoup plus complet et détaillé du site service-public.fr, site officiel de l’administration française.

    Restaurants, bars, cinémas… Le pass sanitaire sera obligatoire cet été dans de nouveaux lieux

    L’extension du pass sanitaire a pour but de freiner l’inquiétante progression du variant Delta en France, a assuré Emmanuel Macron lors d’une allocution ce lundi 12 juillet 2021.

    De nouvelles mesures entrent en vigueur en France. Face à la flambée des cas de variant Delta et, avec elle, le risque d’une quatrième vague épidémique au cours de l’été, le chef de l’État Emmanuel Macron a annoncé lors d’une allocution ce lundi 12 juillet 2021 l’extension du pass sanitaire, qui se fera en deux étapes.

    Utilisé jusqu’ici dans les lieux et événements accueillant plus de 1 000 personnes, les discothèques et certains déplacements, il sera désormais obligatoire dans d’autres lieux, comme les restaurants ou bars et dans davantage d’événements. Voici ce qui change.

    À partir du 21 juillet, pour tous les événements ou lieux de plus de 50 personnes

    Si jusqu’à présent, il était réservé à certains lieux ou événements accueillant 1 000 personnes ou plus, le pass sanitaire sera obligatoire dès le 21 juillet pour tous les lieux et événements recevant plus de 50 personnes.
    Cela concernera « tous les lieux de loisirs et de culture, pour les plus de 12 ans », a assuré le chef de l’État, préférant « faire porter les restrictions sur les non vaccinés ».

    À partir de début août, étendu aux bars, restaurants, trains…

    Deuxième étape de l’extension du pass sanitaire à partir du début d’août. Il faudra alors présenter son pass sanitaire pour accéder dans les lieux suivants :

    • Bars, cafés
    • Restaurants
    • Centres commerciaux
    • Hôpitaux
    • Maisons de retraites
    • Etablissements médico-sociaux
    • Voyages en avions, trains et cars pour les trajets de longue distance

    Le pass sanitaire, qu’est-ce que c’est ?

    Déployé depuis le 9 juin, le pass sanitaire français est une présentation, numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier d’une « preuve sanitaire » : l’attestation de vaccination complète contre le Covid-19, le test PCR négatif et le résultat d’un test PCR ou antigénique positif, attestant du rétablissement de la maladie, datant d’au moins 15 jours et de moins de six mois.
    En résumé, une seule de ces preuves sanitaires suffit pour constituer le pass sanitaire d’une personne et ainsi lui permettre d’accéder à certains événements regroupant un grand nombre de personnes (les festivals, les stades, les foires et salons, etc.).
    Pour rappel, le pass sanitaire n’est obligatoire que pour les personnes âgées d’au moins 11 ans.

    Projet de loi à venir

    Cette mesure, tout comme la vaccination obligatoire pour les soignants, pompiers et aides à domicile (autre annonce d’Emmanuel Macron), fait l’objet d’un projet de loi. Il doit être présenté au Conseil d’État puis au conseil des ministres, avant d’être débattu au Parlement le 21 juillet.

    Un variant Delta en progression

    Cette décision du chef de l’Etat intervient alors que le variant Delta continue de progresser sur le territoire.
    « Notre pays est confronté à une reprise forte de l’épidémie », a-t-il indiqué, précisant que cette reprise épidémique concernait aussi de nombreux autres pays du monde.

    Tout en vantant un « atout maître contre le Covid-19 », la vaccination. D’où la nécessité de vacciner autant que possible, « tous les Français, le seul chemin vers le retour à la vie normale ». Justifiant ainsi sa décision de rendre obligatoire la vaccination pour tous les professionnels au contact des personnes fragiles.

    Se faire vacciner en Lot-et-Garonne

    4 centres de vaccination sont accessibles en Lot-et-Garonne sans rendez-vous : Agen, Marmande, Nérac et Villeneuve-sur-Lot. Coordonnées à voir sur Vaccination COVID sans rdv

  • Point de situation restriction COVID

    Suite au discours du chef de l’État Emmanuel Macron mercredi 31 mars, voici les dernières mesures sanitaires en vigueur. Information parue sur le site gouvernement.fr

    Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril et pour une durée de 4 semaines, soit :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux (sur présentation de l’attestation) ;
    • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

    Concernant le couvre-feu, il s’applique à l’ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :

    • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive ;
    • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.

    Par ailleurs, aucun déplacement inter-régionaux n’est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, avec, toujours, la possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

    Par ailleurs, les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements et encadrer la consommation d’alcool.

    Concernant les commerces autorisés à ouvrir :

    • seuls ceux vendant des biens et des services de première nécessité seront autorisés à ouvrir – auxquels s’ajoutent les librairies, les disquaires, les magasins de bricolage, de plantes et de fleurs, les coiffeurs, les cordonniers, les chocolatiers, les concessions automobiles, les visites de biens immobiliers – afin de réduire les contacts dans les lieux clos.

    ATTESTATION DE DÉPLACEMENT – A REMPLIR EN LIGNE

  • Info Mairie : situation sanitaire et vaccination en Lot-et-Garonne

    L’association départementale des Maires du Lot-et-Garonne (ADM 47) fait le point sur la situation sanitaire et la vaccination dans le département.

    • Situation sanitaire en Lot-et-Garonne :

    – Taux d’incidence de 104,7 /100 000 (+15,4 sur une semaine) contre 106,2 en Nouvelle Aquitaine

    – Taux de positivité 4,6% contre 4,1% en Nouvelle Aquitaine

    – Taux de dépistage : 2281 / 100 000 contre 2589 en Nouvelle Aquitaine

    • Campagne de vaccination :

    Depuis le 7 janvier en Lot-et-Garonne, 17 626 personnes ont reçu une 1ère dose, 10 375 ont reçu les 2 doses de vaccin.

    • Les mesures prises en mars :

    – Ouverture du centre de vaccination « Moderna » au Centre de congrès à Agen ;

    – Augmentation progressive de nouveaux créneaux pour une première injection de Pfizer dans les centres de vaccination ;

    – Déploiement progressif de la vaccination de ville par les professionnels libéraux (vaccin AstraZeneca) ;

    – Ouverture d’un jour complémentaire de vaccination pour les centres CH Agen-Nérac, Pôle de Santé du Villeneuvois, CH Marmande ;

    – Ouverture de la vaccination aux pharmaciens à compter de la semaine prochaine (Décret n° 2021-248 du 4 mars 2021 modifiant les décrets n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 et n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire – Légifrance (legifrance.gouv.fr).

  • Info Mairie : télécharger l’attestation de déplacement adaptée à votre situation

    Information du gouvernement datée du 30 octobre 2020

    Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, des restrictions de déplacement entrent en vigueur sur le territoire métropolitain et en Martinique.

    À compter de 0h00, dans la nuit du jeudi 29 octobre au vendredi 30 octobre, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés.

    Le non-respect de ces mesures entraine :

    • Première sanction : une amende de 135 euros, majorée à 375 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
    • En cas de récidive dans les 15 jours : une amende de 200 euros, majorée à 450 euros (en cas de non-paiement ou de non-contestation dans le délai indiqué sur l’avis de contravention)
    • Après 3 infractions en 30 jours : une amende de 3750 euros et une peine de 6 mois d’emprisonnement.

    Toutes les informations sur le site du Gouvernement.ou ATTESTATIONS A TÉLÉCHARGER