L’Union Sportive Cycliste sur les traces du Tour de France

Commentaire de Paulo Labattut. Photos de Paulo, Germain, Guy et Jean-Paul.

L’Union Sportive Cycliste Sauvetatoise en sortie sur Auch les 28 et 29 juin.

Chaque année, le cyclo-club Sauvetatois organise une sortie sur deux jours au mois de juin. L’édition 2014 nous a conduit à Auch, au cœur du Gers. Ce choix avait été motivé par les participants en raison de l’événement exceptionnel cette année à proximité de notre village: le passage du Tour de France.

Ainsi, nous avons roulé à l’envers du circuit que vont emprunter les professionnels, profitant de ce fait de l’état des routes refaîtes, à une allure sans aucune mesure avec ceux que nous allons applaudir à la fin du mois.

Pour cette sortie, nous n’étions que 6 participants en vélo: Alain, Germain, Hervé, Guytou, Jean-Paul et Paulo. Parfaitement encadrés par Jean-Pierre, notre dévoué président, pour assurer l’assistance avec sa voiture auxquels s’étaient joints Guy et Yves avec son inséparable ami Édouard qui tenaient à nous encourager jusqu’à Tonneins.

C’est donc à 10 que nous avons pris le départ dès 7h30 de « La patte d’oie » à Miramont de Guyenne. Première escale réconfort à Buzet, avant d’affronter les côteaux de Mézin. Voici 12h qui approche. Nous faisons une halte à Fourcès, magnifique bastide avec sa place ronde ombragée où nous rejoignent nos compagnes avant de poursuivre jusqu’à Montréal pour déjeuner.

Déjà 15h, il est temps de reprendre la route. Le redémarrage est un peu difficile car les jambes sont dures, que le soleil est à son apogée et que les routes vallonnées du Gers sont éprouvantes. Mais il en aurait fallu beaucoup plus pour entamer notre détermination et notre solidarité.

Ainsi, nous approchons de Auch tandis que l’orage commence à menacer. La dernière descente vers la destination est en vue. Le vent nous aide à toucher au but après 153 km au compteur. Quelques grosses gouttes font leur apparition. A peine descendus des vélos, l’averse orageuse bat son plein. Ouf! Nous l’avons évitée de justesse!

Après une pression bien méritée, nous prenons possession de nos chambres que nos épouses avaient repérées un peu avant notre arrivée. Le soir, dîner en ville avec animation musicale au « Irish Rock Café » avant d’entamer une bonne nuit réparatrice.

Le dimanche matin, nous avons profité de l’accalmie météorologique pour la visite de la ville, riche par son histoire et son architecture. Pendant que nous dégustions un repas asiatique servi à « L’Hôtel de Gascogne » où nous étions hébergés, la pluie recommençait à tomber. Mais peu importe, nous avions atteint l’objectif du week-end et c’est sur une chaussée détrempée que nous avons regagné nos domiciles respectifs.

2 4
5 6
8 9
11 14
16 19
20 21
22 24
26 27
29 33
34 35
36 44
45 46
49 53
54 55
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire