Le repas du Cyclo Club Sauvetatois

LE REPAS DU CYCLO CLUB SAUVETATOIS

Article de Jean-Claude Labattut, dit Paulo, cycliste, poète et conteur de l’USS Cyclo Club que l’on remercie pour sa gentillesse et ses récits.

S’il est des évènements qui marquent, gageons que le repas des cyclotouristes ce dimanche 10 février, figurera dans le peloton de tête. Afin que l’ensemble des participants puissent profiter de la fête, sans se soucier des problèmes de bouche, nous avions pris l’option « traiteur à domicile ». Cela ne signifie pas que nous nous désintéressions du repas, puisque chacun a tenu à apporter son petit plus. Les uns avec leurs spécialités d’apéritifs maison, d’autres avec la pause digestion au milieu du repas, d’autres encore, généreux fournisseurs de bonnes bouteilles, le tout accompagné de diapositives retraçant toute la saison 2012.

Forcément, en réunissant tous ces éléments positifs, le résultat ne pouvait être que satisfaisant.

Mais tout ceci n’est que de la matière, certes, excellente pour les estomacs mais chacun sait bien que la vraie matière, la grise, se cache ailleurs. Si j’ai mentionné en introduction l’importance de l’évènement, c’est parce que nous avons profité de ce repas pour faire une surprise à Jeannine et Simon Brugère. (Simon, cycliste assidu, et son épouse vivent à La Sauvetat depuis toujours).

En effet, ce couple exemplaire à bien des égards, fêtera dans quelques jours, ses 65 ans de mariage. 65 ans d’amour et de soutien mutuel, dont ils ont eu besoin pour surmonter les épreuves de la vie qui ne leur a pas fait de cadeaux. Pour préserver naturellement leur intimité, je m’en réfèrerai simplement à une chanson de notre poète local d’Astaffort qui a chanté:

On implore, on s’inquiète et c’est trop tard quand on a compris,

De tout ce qui oppose, on en sortira grandit,

Et si on laisse peu de choses, il y aura plus de roses que d’orties.

Pour le concret, Jean-Paul Dupoux nous a représentés. C’est lui qui a fait le discours, et quel discours! Puis, après avoir coupé le gâteau, Jeannine et Simon, émus comme des adolescents, nous ont remerciés par quelques paroles improvisées mais tellement sincères et généreuses que l’émotion a envahi l’assistance. Devant cette naturelle simplicité, on se sent tout petit et on ne peut qu’éprouver du respect en leur souhaitant longue vie de bonheur et de santé.

L’après-midi a été réservée aux jeux de société pour les uns, pendant que d’autres bavardaient.

Puis, vînt l’heure du souper. Pas pour la faim, mais il fallait bien finir les restes! Alors nous voilà transformés, soit en cuisinier, soit en serveur et ma foi, surprise, car l’appétit que l’on croyait en panne s’est remis en marche!

En conclusion, ce fût une journée exceptionnelle. Dommage pour ceux qui n’ont pu participer. On a pensé à eux, on leur contera …

Cette riche journée est maintenant résumée grâce aux photos de Paulo et de Germain.

caisse apéritif 2
apéritif 1
repas 3 repas 2
repas 1 IMG_5745
repas 4
couples
simon jpaul 1 simon jpaul 2

Jean-Paul vient de remettre à Simon Brugère, la casquette du célèbre cycliste Italien Fausto Coppi. Cette casquette, offerte par un membre de l’USS Cyclo Club, est celle que Fausto Coppi portait lors d’un voyage en Haute-Volta (aujourd’hui Burkina Faso).

dessert 1 dessert 2
dessert 4 dessert 3
discours 1 danse
jeux 2 jeux 1

Précisions des responsables du site à propos des 2 photos qui suivent. Le traiteur à domicile mentionné par Jean-Claude Labattut (Paulo) n’est autre que Myriam Labattut (à gauche sur la photo), fille de Jean-Claude et Louise, gérante du « Farniente Fourquais« , étape gourmande installée sur les bords du canal de Garonne.

l'équipe du Farniente Fourquais Myriam Labattut
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire