Dernières mesures COVID : ce qu’il faut retenir du discours du 4 février

Article à lire dans son intégralité sur le site Capital.fr

L’hypothèse d’un nouveau confinement est écartée pour l’instant.

Jeudi 4 février à 18h, le Premier Ministre Jean Castex, accompagné de plusieurs membres du gouvernement a fait le point sur la situation sanitaire en France.

C’était une intervention attendue. Ce jeudi 4 février, Jean Castex prenait la parole accompagné de plusieurs ministres, dont ceux de la Santé, Olivier Véran, et du Travail, Élisabeth Borne. Alors que l’épidémie de Covid-19 continue de progresser en France, le gouvernement a notamment choisi de ne pas reconfiner à l’heure actuelle. Pour Jean Castex, c’est une mesure qui ne peut être utilisée qu’en « dernier recours » et qui ne se justifie pas à l’heure actuelle. Mais le gouvernement lance un appel à la mobilisation générale et à la vigilance à l’approche des vacances scolaires.

  • Le couvre-feu à 18 heures est maintenu pour « garder le contrôle de l’épidémie », mais il n’est pas question pour l’instant d’aller loin plus loin en décrétant un nouveau confinement. Les contrôles vont être renforcés dans les prochains jours.
  • Alors que la part des variants s’établirait désormais à 14%, le variant brésilien nourrit particulièrement des inquiétudes. Des kits PCR spécifiques vont être déployés pour détecter ces variants.
  • Pour le gouvernement, le recours au télétravail est désormais « impératif ». Il évoque un « levier très important que nous n’utilisons pas suffisamment pour freiner l’épidémie ».
  • 1,5 million de vaccinations ont été réalisées en janvier, au lieu d’un million comme prévu initialement. 1,7 millions de nouveaux rendez-vous vont bientôt être ouverts pour les vaccinations. Des soignants recevront les premières injections du vaccin d’AstraZeneca ce samedi. Dans les Ehpad, tous les volontaires seront vaccinés d’ici la fin de la semaine.
  •  
  •  
  •  

Les commentaires sont fermés