Décidément, ils sont célèbres les tourtereaux …

Parce que votre blog la-sauvetat-du-dropt.fr relatait leur histoire diffusée sur France 2, Guy Brunetaud, correspondant du Sud-Ouest sur notre secteur a voulu rencontrer ce couple de Mousterriens maintenant célèbres.

1371132986_guy brunetaud Pour contacter Guy Brunetaud

Email :
Tel. : 06 70 25 44 42
Agence :marmande@sudouest.fr

Son article est paru sur le Sud-Ouest du 31 décembre. Il les a rencontré chez eux, au Moulin à Vent à Moustier …

1783084_8002164_800x400 « Elle, a passé sa jeunesse à Saint-Jean-de-Duras, sur la propriété de ses parents reprise depuis, par son frère, le viticulteur Jean-Mary Le Bihan. Lui, Normand d’origine, a passé toute sa vie professionnelle à Paris. Marie-Noëlle et Gérard Marie, dont la rencontre remonte à 1971, coulent une retraite heureuse, depuis une douzaine d’années, au lieu dit Le Moulin à vent, à Moustier.

L’émission de Sophie Davant

Marie-Noëlle suit avec une assiduité quotidienne, la série télévisée de TF1 « Les feux de l’amour ». C’est en zappant, durant la page de publicité, qu’elle est tombée sur l’émission « Toute une histoire », animée sur France 2 par Sophie Davant. Le thème à venir, « Vous êtes tombée amoureuse d’un commerçant », fait écho à sa rencontre avec Gérard.

Sans se poser plus de question que « pourquoi pas ? », elle contacte la production qui se montre intéressée par son récit.

Tout s’enchaîne alors à une vitesse grand V jusqu’au départ pour Paris. Logeant chez des amis en banlieue parisienne, le couple est amené en taxi aux studios de Saint-Cloud. L’émission est enregistrée fin novembre avec tout le décorum qui sied au plateau-TV. Puis l’enregistrement commence, Marie-Noëlle et Gérard racontent leur histoire : « Marie-Noëlle a 20 ans quand, sur un coup de colère contre son père, elle décide de quitter le nid familial et de rejoindre Paris. Elle est employée dans une boulangerie du Ve arrondissement. Dans ce même quartier se trouve un supermarché de proximité où elle effectue ses courses. Lors de ses passages au magasin, les employés lui font la cour. Mais elle n’a d’yeux que pour un jeune homme aux cheveux châtain clair et aux regard bleu. Elle se dit : « C’est celui-là qu’il me faut ». Elle mène son enquête auprès du personnel du magasin et tout devient prétexte à s’y rendre. Jusqu’à ce soir de mars 1971 où Marie-Noëlle se met en quête d’un pot de crème fraîche. Le magasin étant fermé, elle frappe. C’est Gérard qui lui ouvre la porte et la sert.

Elle en déduit qu’il est le patron du magasin. Mais au désespoir de Marie-Noëlle, aucune étincelle ne se produit. Téméraire, elle continue ses va-et-vient au magasin d’alimentation. Les jours passant, Gérard, bien que timide, se décide à aborder la jeune fille qui demande à réfléchir. Puis se produit enfin le déclic, Gérard et Marie-Noëlle passe une soirée au cinéma, mais au dire de Marie-Noëlle, la soirée n’est pas géniale. Dès juin 1971, les deux tourtereaux se voient plus régulièrement et la séduction s’opère. Mais en septembre, le ciel s’assombrit. Gérard dit à Marie-Noëlle : « Dégage ». Aussi retrouve-t-elle sa chambre d’hôtel. Alors âgé de 28 ans, Gérard dit avoir eu peur de s’engager, mais plus tard, il reconnaît avoir fait une erreur. Aussi essaie-t-il de joindre sa future épouse, mais celle-ci le laisse languir durant trois semaines. Enfin, ce sont les retrouvailles, et le jour de la Saint-Valentin en février 1972, il officialise leur union. Marie-Noëlle rejoint le magasin de son mari jusqu’à la retraite.

« Papé, c’est énorme ! »

Durant l’enregistrement de l’émission, Gérard, très à l’aise sur le plateau, est allé jusqu’à raconter qu’il faisait payer à sa future épouse les denrées servant à la préparation des repas, alors qu’ils vivaient déjà ensemble. Sophie Davant n’a pu s’empêcher de le traiter de « goujat ». Lors de la diffusion de la séquence, début décembre, consacrée à Marie-Noëlle et Gérard, famille et amis n’ont pas manqué de regarder l’émission de Sophie Davant. Même le petit-fils de Gérard s’est exclamé : « Papé, c’est énorme ton passage à la télé ». Le clap télévisuel passé, Marie-Noëlle et Gérard, amoureux comme au premier jour, sont rentrés à leur domicile enchantés de leur prestation et de l’accueil de Sophie Davant et des techniciens de cette émission. »

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire