De plus en plus petit et de moins en moins suivi, le marché s’arrête !


Démarré en plein mois de novembre à la demande de Sabrina Loustalot-Bottin, originaire du village, vendeuse de fruits et légumes, et accepté à l’unanimité par la municipalité, le petit marché traditionnel qui se tenait chaque mardi matin devant la mairie de La Sauvetat du Dropt n’aura plus lieu. Une décision prise par les commerçants devant l’absence de plus en plus fréquente des étals.

Dernièrement, c’est la grippe aviaire qui provoquait l’abandon de deux étals. Celui de Cécile Casamajou qui vendait les œufs de son élevage abattu dernièrement car situé dans le périmètre d’un élevage où un cas avait été détecté, et celui de Xavier et de sa rôtisserie qui avait de plus en plus de mal à s’approvisionner en volailles.
Certains autres stands ne venaient plus régulièrement par manque de motivation pour ce petit marché qui avait besoin d’un peu plus de temps pour trouver ses marques.

Dans leur courrier, les commerçants soulignent aussi le fait qu’ils aient tout dernièrement fait la demande d’un déplacement du marché de la place de la Mairie à l’espace situé devant l’Église St Germain dans l’Avenue de Grammont pour « essayer de trouver un nouvel élan et capter plus facilement les gens de passage« .
Bien qu’étant allés constater sur place avec Jean-Pierre Tenot, adjoint référent du marché, que les stands pouvaient s’installer sans difficulté et surtout sans empiéter sur la rue garantissant ainsi la sécurité des visiteurs, le conseil municipal du mercredi 1er juin, assez houleux à ce sujet, n’a même pas donné lieu à un vote pour ce déplacement soutenu par seulement l’adjoint référent et une conseillère.

Déçus, car conscients du manque de soutien de la part des élus qui pourtant avaient exprimé un certain enthousiasme à l’idée de proposer une nouvelle activité dans le village, c’est avec regret que les commerçants ont replié leurs parasols colorés ce mardi 7 juin.

Les offices de tourisme locaux, Pays de Lauzun et Pays de Duras, sont avertis pour éviter de communiquer une information erronée sur leurs supports de communication numérique.

Les commentaires sont fermés