Commémoration du 8 mai avec remise d’un diplôme d’honneur

Commémoration du 8 mai avec remise d’un diplôme d’honneur

C’est sous un ciel gris de circonstance que les représentants d’associations d’anciens combattants et les élus ont commémoré le 8 mai 1945 au monument aux morts de La Sauvetat du Dropt.

Ce fut tout d’abord la lecture par Monsieur le Maire du texte officiel, puis le traditionnel dépôt de gerbe, minute de silence et sonnerie aux morts.

Suite à la cérémonie, Simon Brugère, a reçu de Jean-Luc Gardeau, Maire de La Sauvetat, le diplôme d’honneur, décerné aux anciens combattants de l’armée Française (1939 -1945).

Simon est parti en 1944 à l’âge de 17 ans, rejoindre les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) dans la région Bordelaise. Il était alors agent de liaison et se rendait en moto dans différents points forts. Puis, il a participé à la libération de Bordeaux.

Sept mois après son engagement auprès des FFI, il part en Allemagne et sera parmi ceux qui l’occuperont jusqu’en 1946. Il est libéré par anticipation pour avoir fait partie des FFI. A 18 ans, il fait son service militaire puis exercera le métier d’électricien à La Sauvetat du Dropt jusqu’à sa retraite.

Le rassemblement était donné devant la mairie avant de former un cortège se dirigeant vers le monument aux morts.

Jean-Luc Gardeau, maire de La Sauvetat du Dropt, dépose la gerbe au pied du monument aux morts en compagnie d’Albert Aubinet, doyen du village et ancien combattant de la bataille de Stonne, en mai 1940 dans les Ardennes françaises.

C’est à la suite de la remise du diplôme d’honneur par Jean-Luc Gardeau que Simon Brugère, ancien engagé auprès des FFI, prend la parole pour raconter les évènements qu’il a vécu de 1944 à 1946.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire