Ces hommes de la terre qui observent la nature

DSC05962Nous avons reçu aujourd’hui une photo inhabituelle d’un oiseau migrateur perdu et éreinté sur le trajet de son long parcours de retour vers le nord.

Cette grue s’est posée dans un champ de notre village sous les yeux ébahis de Thierry – entrepreneur de travaux publics et agriculteur – qui n’a pas eu le temps de s’arrêter pour la photographier. Mais parce qu’à la campagne, on aime observer la nature et en faire profiter l’entourage, Thierry s’est empressé de téléphoner à son ami Jean-Pierre – agriculteur et chasseur – pour lui en faire part.

C’est donc de Jean-Pierre que vient le cliché. Ce dernier, passionné par les animaux, aura passé une partie de sa journée à surveiller l’échassier pour s’assurer qu’il reprenne son envol. Mais en milieu d’après-midi, l’oiseau n’ayant pas montré le moindre signe de vie, Jean-Pierre s’est doucement approché pour constater, avec stupeur, que la bête était … empaillée!

Un poisson d’avril avant l’heure! Un canular de garnement pour se payer une bonne ventrée de rire! Ce qui fut largement réussi.
Jean-Pierre n’est pas rancunier puisque l’histoire est ici racontée. Merci de la partager.

  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire