• Vie professionnelle et vie privée, tout sourit à Maëlle Valdevit, créatrice de jardins et conseillère municipale

    Photos du mariage de Maëlle par la photographe Mélanie d’Éclat d’instant. Vidéo professionnelle de Maëlle et Nadège pour Inside Outside de Mathieu Maxime Prod.

    Fin août, la Mairie de La Sauvetat du Dropt s’est vu parée de belles guirlandes naturelles et colorées annonçant l’union de deux personnalités connues dans la commune : Maëlle Valdevit, sauvetatoise depuis toujours avec son compagnon et père de leur fille Victoire, Antonin Fleury. Pour les accompagner, ses parents connus et appréciés : Hélène, cantinière à l’école du village et Serge, carreleur retraité.

    C’est avec grand plaisir que Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau, assisté par la conseillère Isabelle René, ont eu l’honneur de célébrer le mariage de Maëlle, également conseillère municipale. Maëlle, paysagiste, qui fait profiter la commune de ses compétences en créations de jardins. On lui doit les aménagements paysagers partiellement réalisés sur l’aire de camping-car, devant la mairie ainsi que pour le projet en cours, celui de la Place du Prieuré.
    Depuis quelques années, elle collabore avec Nadège Lara qui imagine vos intérieurs. Une complémentarité qui plaît car ces « deux nanas dynamiques et pleine d’énergie » sont très à l’écoute de leurs clients. Elles viennent de mettre en ligne une vidéo qui résume bien leur efficacité et leur joie de créer.

    La municipalité félicite Maëlle et Antonin pour cette union officialisée et souhaite beaucoup de succès à leurs entreprises.

  • DROPT’ART, visites d’ateliers d’artistes en Pays du Dropt

    Photo de l’affiche DROPT’ART créée par Manu Henrion, artiste peintre de La Sauvetat du Dropt.

    Dix jours de balades en pays du Dropt, sur nos routes de campagne, au cœur de 13 villages et bastides, du 17 au 26 septembre au rythme de 14 ateliers d’artistes et 7 lieux d’expositions, vous y rencontrerez les 56 artistes et découvrirez leurs œuvres, leurs techniques, leur univers.

    Pour la troisième année, les artistes du pays du Dropt : peintres, sculpteurs, photographes, tisserande, dessinateurs, plasticiens vous invitent à découvrir leurs lieux de créations, leurs différentes démarches artistiques, leurs invités en ouvrant leurs portes et en s’associant à des lieux de culture et du patrimoine.

    Le florilège vous permet de rencontrer une œuvre de chaque artiste du parcours sur trois jours dans le village de Monteton.

    Vendredi 17 septembre : Ouverture du Dropt’Art avec le vernissage du florilège à 18h30 au Bourg de Monteton.
    Samedi 18 et dimanche 19 septembre : Florilège de 10h00 à 19h00 au Bourg de Monteton.
    Du samedi 18 au dimanche 26 septembre : Ouverture des ateliers d’artistes et des lieux d’expositions, tous les jours de 10h00 à 19h00. Entrée libre et gratuite.

    Des vernissages, des rencontres, des ateliers découvertes (adultes et enfants) et des concerts sont programmés sur les différents sites tout au long de la manifestation (voir dépliant ou site).

    Contact : dropt.art.ateliers@gmail.com – 06 49 11 50 32 / 06 74 54 54 03
    https://droptartateliers.wixsite.com/artistes/ ou https://www.facebook.com/visitesdateliersdartistes

    Parmi les 56 artistes qui ouvrent leur atelier, deux sauvetatois

    Manu HENRION et Audrey BASTARD sont tous deux sauvetatois et se sont rencontrés parce qu’ils sont voisins. Leur maison respective se situent au lieu-dit Peyronnette, sur les hauteurs du village. Ils ouvriront tous deux leur atelier lors de ces journées DROPT’ART. Entrée libre.

    MANU HENRION, peintre pastelliste abstrait, il ouvrira son atelier et travaillera le pastel en direct.

    Naissance en 1951. Études en arts graphiques I.A.T.A. Namur , Belgique. Cours de dessin, croquis et peinture à l’Académie Constantin Meunier à Etterbeek (Bruxelles) en 1980 et 1981. Diplômé de l’ Académie des Beaux Arts à Namur : Cours de peinture de et avec Jean-Pierre Gonthier de 1987 à 1988 et de 1998 à 2004. Stages avec Sébastien Delire en 2003 et 2004.​

    AUDREY BASTARD, graphiste en art contemporain.

    Née à Marseille en 1975. Elle entre successivement aux Beaux-arts de Rueil-Malmaison, Amiens et Paris dont elle obtient les diplômes. C’est au cours de cette période intensive d’étude, qu’elle voyage en Grande-Bretagne, Chine, Thaïlande, Australie, Norvège, Italie, et développe sa maturité, sa sensibilité et l’assurance d’un travail artistique précis et “abrasif”.

    Après avoir travaillé 10 ans en région parisienne, Audrey Bastard se retire dans le sud-ouest de la France afin de poursuivre sereinement son travail. Ses sculptures, dessins et installations interrogent et revendiquent le monde contemporain en y convoquant les liens physiques et émotionnels qui le relie au passé ; « ce qui fait que le monde est ce qu’il est : difficilement palpable au présent et dans lequel une mise en ordre des choses finit par nous échapper… »

    DROPT’ART, les ateliers d’artistes, l’agenda et les temps forts
  • La croix du carrefour Duras – Ste Foy-la-Grande retrouve sa place


    Photos de Jeannot Garoste et Aurélien Jollis.

    C’est mercredi 15 septembre, par une matinée pluvieuse, que les employés municipaux Jean-Marc et Aurélien, Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau dans son tracto-pelle et les charpentiers Ian et Thomas Janssen se rendaient au carrefour de Duras – Ste-Foy-la-Grande pour remonter la croix nouvellement taillée et y fixer son Christ. Travail effectué sous l’œil avisé du conseiller Jean-Robert Garoste qui prenait des photos pour cet événement.

    L’imposant socle en pierre a dû être remis à niveau avant d’y poser la croix et son Christ ainsi que les deux pierres qui l’encadraient. Un beau travail d’équipe que les habitués du lieu ne manqueront pas de remarquer !

  • Val de Guyenne, fantastique performance des U15 !


    Photos de Sam Carroll sur laquelle on voit Lincoln, maillot violet, en pleine action, et le coach Mathieu Gardeau.

    C’est un papa australien, celui de Linky, qui suit chacun des matches de l’équipe des U15 de Val de Guyenne et qui raconte. Ce commentaire élogieux suite au match joué contre Gontaud de Nogaret vient après une victoire à Virazeil le samedi précédent (4 – 2). Bravo les U15 !

    « Fantastique performance de l’équipe U15 samedi 11 septembre face à l’équipe de Gontaud de Nogaret ! Un score largement mérité – 5 à 4 – car chaque joueur a fait sa part pour remporter la victoire. Bravo à l’équipe des violets et merci aux entraîneurs Mattéo et Mathieu Gardeau. »

  • Info CCPL 47 : OCMACS toujours disponible pour l’accompagnement et le financement de vos projets d’entreprises


    Sur la Communauté des Communes du Pays de Lauzun, l’ Opération Collective de Modernisation de l’Artisanat du Commerce et des Services (OCMACS) est prolongée jusqu’en 2022. Ce sont entre 14 et 16 entreprises qui ont pu bénéficier de ces aides depuis la création de cette opération en 2019. Si vous êtes entrepreneurs sur le territoire de la CCPL, vous pouvez, vous aussi, en profiter !

    Pour en savoir plus et écouter le témoignage de certaines des entreprises ayant bénéficiées de ce soutien, rendez-vous au Centre multiculturel de Miramont de Guyenne le jeudi 7 octobre à partir de 18h30. Merci de partager cette information autour de vous.

    CCPL 47 – PROGRAMME SOIREE ENTREPRISES OCTOBRE 2021

  • Monsieur le Maire visite le wagon 4150 jadis stationné à la gare de La Sauvetat du Dropt

    A l’origine des relations entre le CFV et La Sauvetat du Dropt

    Depuis novembre 2019, la municipalité de La Sauvetat est en relation avec un membre de l’Association Chemin de Fer de Vendée, Monsieur Éric Comont. Cette association est basée en Vendée, à Mortagne-sur-Sèvre. Et cet appel concernait une luxueuse Voiture Salon Pullman, la n°4150, classée aux Monuments Historiques depuis 2003 et dont l’histoire est liée à l’ancienne gare de notre village, étrangement située sur la commune d’Agnac. Cette 4150 est toujours en cours de restauration dans leurs ateliers.

    Un cadeau pour découvrir le Chemin de Fer de Vendée et le privilège de visiter les ateliers de restauration

    En janvier 2020, pour fêter le départ en retraite du Maire Jean-Luc Gardeau, le Conseil Municipal et les employés communaux lui offraient une balade en train-restaurant à bord d’une voiture de l’Orient Express. COVID oblige, Monsieur le Maire et son épouse ont enfin pu faire cette sortie alors qu’elle était programmée en mai 2020.

    Revenus enchantés par cet escapade gastronomique en voiture de luxe, le couple Gardeau a eu le privilège, ensuite, d’être reçu par le responsable d’exploitation du site et le président de l’association qui, exceptionnellement, leurs ouvraient les portes des ateliers de restauration de ces prestigieuses machines. Visite rendue possible à la demande de Monsieur Comont qui reste en étroite collaboration avec un adjoint de notre commune pour enrichir petit à petit l’épisode historique de la gare de La Sauvetat et plus largement, celle du chemin de fer de notre région.

    Une épopée dont on se souvient … Jean-Luc Gardeau raconte

    « Parti sous un beau soleil vendéen, le train faisait un arrêt sur le plus haut viaduc du trajet, celui de Barbin (voir photo du CFV ci-dessous). Puis, la pluie se mit à tomber et les conséquences furent immédiates, la locomotive patinait dans la première montée. Après deux essais de départ en côte, le conducteur se résignait à reculer pour prendre de l’élan et nous repartions pour notre destination Gare des Herbiers, de nouveau accompagnés par le soleil.

    Après un très bon déjeuner dans cette luxueuse voiture dont on sait qu’elle était stationnée en gare de Moustier au cours de la seconde guerre mondiale, nous prenions le chemin du retour vers le terminus de la Gare de Mortagne-sur-Sèvre. Nous eûmes le privilège ensuite d’être reçus dans les ateliers situés à St Laurent-sur-Sèvre par Maxime Mathon, responsable du site, pour une visite où nous avons également rencontré Jean-Pierre Dupont, président de l’association CFV.

    Mon épouse se joint à moi pour remercier le conseil municipal et les employés communaux pour ce beau cadeau nostalgique et plein d’histoire. Et je remercie personnellement Monsieur Comont qui réside dans le nord de la France mais qui aurait souhaité se déplacer pour l’occasion s’il n’avait pas été empêché par un souci de santé. Nous espérons l’accueillir chez nous très prochainement.
    J’invite les amoureux de l’Histoire locale et plus particulièrement celle de la gare de La Sauvetat / Agnac à profiter du récit détaillé que ce passionné du chemin de fer envoie régulièrement par épisodes. Histoire retransmise sur le site de notre village à la page « La gare et ses voitures de luxe« .
    « 

  • Olivier Cain et Julien Le Naour sur la Dordogne Intégrale

    La 12e édition de la Dordogne Intégrale, une course de 130 km sur un des plus beaux cours d’eau du pays, s’est tenue samedi 11 septembre entre Argentat (19) et Castelnaud-la-Chapelle (24). L’événement, organisé par l’Argentat Dordogne CK, était cette année support des premiers championnats de France Ultra.

    Initialement prévue en mai, la Dordogne Intégrale a été repoussée de quatre mois en raison du contexte sanitaire du printemps dernier. Samedi 11 septembre, ils étaient 282 participants dont un bon tiers sur des Stand Up Paddle, et les autres en canoë, kayak et pirogue. Plusieurs spécialistes de la (très) longue distance étaient sur la ligne de départ samedi aux aurores à Argentat. Ainsi qu’un grand nombre d’amoureux venus en prendre plein les yeux, et les bras.

    Le parcours a traversé les 3 départements de la Corrèze, le Lot, et la Dordogne sur 130 km linéaires de rivière, sans aucun portage. Avec dans le menu : gorges sauvages, falaises calcaires, châteaux médiévaux, villages haut-perchés…

    Parmi les sportifs connus, Olivier Cain et Julien Le Naour en stand up paddle

    Olivier Cain, président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt termine 16ème sur 52 à l’arrivée en 11h41. Julien Le Naour, ex président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, avec le dossard 189, réalise une belle performance malgré sa déception et termine 4ème au championnat de France paddle longue distance en 10h25. Il raconte cette course qu’il a déjà expérimentée :

    « Encore une sacrée expérience sur les 130 km de la Dordogne Intégrale cette année !

    C’était l’année ou jamais, alors j’ai tenté ma chance. J’ai joué et je n’ai pas gagné. Pour la première fois, j’ai voulu accrocher un résultat en plus de la performance de finisher (qui reste une satisfaction personnelle). Les premiers 70 km se sont plutôt bien passés malgré 6 chutes (rien que ça…),le seigneur de l’épreuve 🤴 Dode Florent 🥇m’a même laissé faire quelques petits kilomètres devant lui en début de parcours… Et puis j’ai traversé le désert, en paddle, pendant 50 km environ. Un long moment d’introspection… A partir du km 90, j’ai cédé la 2° place puis la 3° sans trouver les ressources de batailler. J’ai enfin retrouvé de l’énergie sur les 10 derniers km mais les jeux étaient faits… Je termine 4ème à 20 secondes du troisième après 10h25 de rame.

    J’en retiens une expérience différente avec toujours le même plaisir de la mise en route silencieuse du matin🌃 et surtout le partage avec ce petit milieu d’initiés🍷.

    J’ai une pensée particulière pour mon père (qui a passé 24h à me faire l’assistance), mes 2 clubs dont les présidents/amis ont particulièrement participé au partage du plaisir Olivier Cain et Christophe Mora et à ma petite famille😘 ! »

  • Rubrique Fêtes et Manifestations et Infos commerces

    Pour vos sorties en famille ou entre amis. A La Sauvetat du Dropt ou dans les communes voisines.
    ⇒   ASSOCIATIONS OU COMMERCES DE PROXIMITÉ DE LA SAUVETAT DU DROPT  et TERRITOIRE des PAYS de LAUZUN, DURAS et EYMET  ⇐
  • Le Christ en croix retrouvera très bientôt son socle au carrefour Duras – Ste-Foy-la-Grande

    A La Sauvetat du Dropt, les secrétaires de mairie reçoivent régulièrement des appels téléphoniques d’administrés qui s’inquiètent de la disparition de la croix de chemin dans le village, au carrefour de Duras et Ste Foy-la-Grande.

    Rassurez-vous, le Christ a été descendu par les employés municipaux Jean-Marc et Aurélien, en raison du mauvais état de la croix, le bois, très fragilisé par les ans, devant être remplacé. Jean-Marc a profité de cette restauration pour repeindre le Christ et la nouvelle croix vient d’être livrée par l’entreprise eymétoise Janssen Ian Charpente. Elle est en chêne et pèse un bon poids. Voici la preuve en images. D’autres suivront lors de la pose sur le socle.

  • URBEX 3 est en ligne … tourné dans l’ancienne maison de retraite de Miramont de Guyenne …

    Photo de la journaliste Carine Caussieu pour le journal Sud-Ouest du 28 août 2021.

    Cet épisode URBEX 3 est très justement baptisé EHPAD

    Toujours dans le but de réhabiliter des lieux désaffectés,  JARH – Aurélien Jollis, employé municipal à La Sauvetat du Dropt – et son beau-frère JAS nous entraînent cette fois-ci dans l’ancienne maison de retraite de Miramont de Guyenne dont l’intérieur est en cours de démolition…  Lits médicalisés alignés et abandonnés, couloirs interminables, minables et vides, balcons démolis … imaginer que nos anciens vivaient dans cet établissement encore il y a peu donne des frissons !

    Interrogés fin août par la journaliste Carine Caussieu venue en reportage pour le journal Sud-Ouest, nos rappeurs ont expliqué rechercher des endroits glauques pour leur redonner vie grâce à la musique. Et bien, c’est une fois de plus gagné avec ce troisième URBEX ! Nous attendons impatiemment la sortie de l’URBEX 4 dont le tournage est prévu dans « la maison de l’horreur » !…

     

  • Info Mairie : merci de préserver la tranquillité des camping-caristes !

    C’est un dimanche matin au petit jour que Monsieur le Maire Jean-Luc Gardeau constatait la présence d’un véhicule garée entre deux camping-cars ! Une fois de plus, il vit en s’approchant que ce véhicule appartenait à un pêcheur venu se garer au plus près de la rivière !

    La municipalité rappelle donc que l’aire de camping-car est réservée aux seuls camping-caristes. Mais que les pêcheurs peuvent profiter de la prairie en amont pour garer leur véhicule et s’adonner à leur loisir sans perturber la quiétude des touristes de passage.

  • Info Mairie : mon emploi, ma formation en Nouvelle Aquitaine

    Que vous soyez à la recherche d’un emploi ou en situation d’évolution professionnelle, la Région Nouvelle-Aquitaine, en lien étroit avec l’Etat et leurs partenaires vous accompagnent dans votre choix de formation. Du 6 au 30 septembre 2021, participez aux manifestations – en présentiel ou en ligne – pour découvrir 50 000 formations rémunérées pour des emplois qualifiés.

    Découvrez les différentes manifestations sur la formation et l’emploi – en présentiel ou en ligne – dans tous les territoires de Nouvelle-Aquitaine :

    Pour en savoir plus, consultez la page Mon emploi, ma formation de la Région Nouvelle Aquitaine.