• Marché de Noël / Vide-grenier / Brocante: infos et inscription

    2014 - affiche site Le Comité des Fêtes organise cette année encore son MARCHÉ de NOËL – VIDE GRENIER – BROCANTE les samedi 13 et dimanche 14 décembre.

    MARCHÉ de NOËL: 13 et 14 décembre avec accueil dans la salle des sports dès samedi 14h. Stands du Terroir, Art et Artisanat. Nocturne jusqu’à 22h. Soirée Pot-au-feu dans cette même salle sous barnums chauffés à 19h30.

    + VIDE GRENIER / BROCANTE: uniquement dimanche 14 décembre. Devant la salle des sports et dans la cour de l’école. Stands de vide-grenier / brocante ainsi que sapins, arbustes et fruitiers.

    Restauration et buvette sur place. Grillades et boissons chaudes à toute heure.

    Offert aux enfants: projection d’un film de Noël le dimanche après-midi à 15h puis passage du Père-Noël qui les conduira dans la salle pour un goûter.

    POT-AU-FEU: le samedi 13 décembre à partir de 19h30. Sous chapiteaux chauffés dans la salle des sports avec vue sur le Marché de Noël qui reste ouvert jusqu’à 22h.

    Menu à 12 € avec apéritif, soupe, pot-au-feu et ses légumes, salade fromage, dessert, vins et café. Réservation auprès de Régine au 05.53.83.00.29 avant le 10 décembre. Limité aux 80 premiers inscrits. Portez vos couverts.

    Renseignements exposants à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous

    2014 – Courrier exposant MN_VG_B

    Bulletin d’inscription à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous

    2014 – Bulletin Inscription MN_VG_B

     

  • Le magret grillé des Chasseurs Sauvetatois

    Photos du chasseur Alain Crossoir.

    Belle réussite du repas organisé par la Société des Chasseurs Sauvetatois avec à sa tête son jeune président Mathieu Grannereau. Ce samedi 22 novembre, ils accueillaient 175 convives dans la salle d’animation de leur village. Des Sauvetatois en famille ou avec leurs amis et de nombreux chasseurs des sociétés voisines.

    Les barbecues furent les vedettes de la soirée puisque, avant les grillades des magrets, dès l’apéritif, circulaient de succulentes saucisses de chevreuil. Suivies par un pâté de chevreuil accompagné de crudités. Devant les barbecues, les chasseurs, mais en cuisine, tout aussi actives et volontaires, leurs épouses.

    Ce gibier est le résultat de battues pratiquées uniquement sur autorisation préfectorale et à la demande de nombreux agriculteurs locaux dont les cultures sont régulièrement visitées et endommagées par un gibier trop abondant. Après les battues, il faut vider et dépecer les animaux – un certain nombre de colliers sont accordés chaque saison suivant les communes – puis les cuisiner ce qui permet à tous d’en profiter.

    sans-titre-3Source: chasseurs47.

    Ils sont 15500 passionnés en Lot-et-Garonne, à parcourir les champs et les bois, perpétuant une tradition familiale et rurale. Une innovation cette année, la journée « un dimanche à la chasse« .

    Organisée pour la première fois en Lot-et-Garonne, le dimanche 19 octobre 2014. Ce sont 70 invités, ruraux ou urbains, des plus jeunes au plus anciens, des institutionnels et des élus, qui ont été accueillis par les sociétés de chasse. Proposer aux non-chasseurs d’accompagner des chasseurs près de chez eux durant une matinée pour partager un moment de chasse et de convivialité dans nos campagnes était un pari qui d’ores et déjà semble gagné. Cette opération sera reconduite l’année prochaine.

    Le Chasseur Sauvetatois vous donne rendez-vous pour son repas annuel au mois de février. La date sera annoncée sur votre site. Vous y dégusterez des viandes grillées, du chevreuil et peut-être aussi du sanglier s’ils reviennent dans le secteur.

    DSC03425 DSC03431
    DSC03432 DSC03415
    DSC03416 DSC03418
    DSC03443 DSC03445
    DSC03446 DSC03465
    DSC03468 DSC03472
    DSC03473 DSC03474
  • Info Mairie: enquête publique. Schéma régional de cohérence écologique

    Circulaire reçue par le préfet de la région Aquitaine par suite d’un arrêté daté du 21 juillet 2014.

    « Du 18 août au 30 décembre 2014 inclus, le projet de schéma régional de cohérence écologique sera soumis à enquête publique dans les cinq départements d’Aquitaine.Il présente et analyse les enjeux régionaux relatifs à ce sujet, identifie les composantes de la trame verte et bleue, les cartographies et présente un plan d’action et des mesures qui permettront de préserver ou restaurer les continuités écologiques. »

    Schéma régional de cohérence écologique (SRCE)

    Pour en savoir plus, consultez le document ci-dessus ou rendez-vous à la mairie de La Sauvetat du Dropt pour lire l’intégralité des documents joints par la Préfecture de la région Aquitaine.

  • Le Cyclo Club Sauvetatois se retrouve autour d’une bonne table

    Commentaire du secrétaire Paulo Labattut. Photos de Paulo, Germain et Georgette.

    Le repas de fin d’année, désormais fixé au troisième dimanche de novembre, est un moment
    fort dans la vie du club. Occasion idéale pour faire le bilan de l’année qui s’achève, en présence
    de pratiquement tous les membres, entourés de leur famille et amis.

    Cette année nous avions reconduit la formule traiteur à domicile, afin de profiter de la fête
    sans se soucier des problèmes d’intendance « chez nous » dans la salle de La Sauvetat du Dropt,
    mise à notre disposition par la municipalité que nous remercions au passage.

    12h, le traiteur à terminé la décoration de la table et les premiers convives arrivent, Jean-Paul et
    Paulo peaufinent les préparatifs, pendant que Germain installe la technique.

    Le repas se déroule en gaieté, animé par un diaporama retraçant les différentes sorties effectuées
    en 2014, permettant ainsi à ceux qui étaient absents à certaines occasions, de profiter
    quand même de l’ensemble de la saison.

    Après le plat principal, Jean-Paul relate les péripéties des différentes sorties 2014, se félicite du
    bilan plus que positif, autant sur le plan sportif que touristique, en concluant que le meilleur
    reste à venir. Puis il enchaîne par une remise de récompense à Hervé qui attaque son premier 7, puis à Guy
    qui lui en compte déjà 2, et enfin à Jeanine et Simon qui eux ont entamé le double 8.

    Passé ce quart d’heure d’émotions, et en attendant le dessert, Paulo détend l’atmosphère par
    un « jeu de jambes », fraîchement sorti de son imagination d’après une idée originale de
    Germain, et annonce la projection de deux petits films tournés à l’occasion du passage du
    Tour de France dans la région.
    En effet, juste après le café, le visionnage du premier film nous fait revivre l’ambiance aux
    alentours de La Sauvetat malgré la pluie, puis le contre-la-montre ensoleillé à Manzac-sur-Vern.
    Le deuxième, moins sérieux, je dirai même comique est une parodie de « ce que pourrait être le
    tour » avec Mylène et Jean-Paul comme acteurs principaux.

    Après cette tranche de rigolade, la fin de soirée fût vite comblée par les bavardages, jeux de
    cartes et dominos, avant de conclure la journée par un léger souper avec le reste de midi et les
    merveilles de Louise.

    fin dannee 1 fin dannee 2
    fin dannee 3 fin dannee 4
    fin dannee 5 fin dannee 6
    fin dannee 7 fin dannee 8
    fin dannee 9 fin dannee 10
    fin dannee 11 fin dannee 12
    fin dannee 13 fin dannee 14
    fin dannee 15 fin dannee 16
    fin dannee 17 fin dannee 18
    fin dannee 19 fin dannee 20
    fin dannee 21 fin dannee 22
  • Stage photo, deuxième séance sur les filets d’eau

    Flyer photo paysageLe deuxième atelier « Photographie Paysage » de la Sauvetat du Dropt s’est déroulé samedi dernier sous un ciel très clément en ce mois de novembre. Après le Lac de Lescouroux, lieu du premier atelier, le petit groupe de photographes amateurs s’est rendu au Moulin d’Allemans. L’eau vive du barrage et ses chutes qui bouillonnent ont permis à chacune (le groupe étant féminin) d’expérimenter les fonctions manuelles ou semi manuelles de son appareil photo. En appliquant la technique des temps de poses longues, de l’autre de la seconde et plus, en utilisant un pied photo pour se stabiliser les participantes ont mesuré que la prise de vue photographique c’est du temps, de la patience. Mais avec beaucoup de bonheur elles ont joué des effets d’eau, donner des ambiances différentes à leurs photos, créer des images où les filets d’eau deviennent laiteux, cotonneux hors de toute réalité.

    Après deux séances de prises de vues le prochain atelier, le 6 décembre sera consacré, au laboratoire numérique soit : correction des photos à l’aide du logiciel photoshop. Seront abordés les corrections de base, cadrage, densité, contraste,… Les personnes qui n’ont pas fait les deux séances peuvent s’y inscrire et amener des photos personnelles. Rendez vous à 14 heures à la Maison des loisirs de La Sauvetat du Dropt.

    Contact Annie Coudert 05 56 61 45 26 ou 06 49 11 50 32.

    007 Moulins Allemans IMG_9638
    005 Moulins Allemans 037 Moulins Allemans
    022 Moulins Allemans 025 Moulins Allemans
  • Niveau du Dropt très bas: ignorance ou acte de malveillance?

    Information et photo du Maire de La Sauvetat du Dropt, Jean-Luc Gardeau.

    unnamedCe samedi 15 novembre, Alexis Coat, président du Canoë Kayak Club Vallée du Dropt, téléphonait au Maire de La Sauvetat du Dropt pour signaler un niveau anormalement bas de la rivière. Niveau qu’il constatait dès son arrivée.

    Renseignements pris auprès du Président du Syndicat de la rivière, Stéphane Faresin, aucun travaux, qui justifieraient de la baisse des eaux, ne sont en cours. Il décidait donc de poursuivre au barrage de Fargues pour constater que le cadenas de la pelle n’était plus en place et que la pelle était grande ouverte! Malgré l’aide de Patrick Framarin, il ne fut pas possible de la refermer car un tronc d’arbre y était coincé.

    Le résultat de ce geste irresponsable fut de priver d’entraînement la vingtaine d’enfants de l’école de canoë, de fragiliser les berges, de mettre en danger les poissons stagnants dans la vase, d’empêcher la régulation de la station d’épuration et de faire intervenir une entreprise par l’intermédiaire du Syndicat afin de débloquer la pelle.

    Il est à noter que c’est la deuxième fois cette année! Cela est vraiment déplorable car quel peut être l’intérêt d’un tel acte? En régle générale, les personnes qui fréquentent le Dropt sont des gens proches de la nature – pêcheurs, promeneurs, chasseurs ou agriculteurs – et qui respectent l’équilibre de la rivière. Faut-il croire à un mouton noir?

  • Succès de la citrouille

    Parmi les repas traditionnels proposés par le Syndicat d’initiative de La Sauvetat du Dropt, celui à base de citrouille ce samedi 15 novembre. Pas seulement des citrouilles d’ailleurs, qui sont une variété bien spécifique de couleur orange vif, mais différentes espèces de la famille des cucurbitacées.

    Ambiance toujours aussi conviviale pour cette rencontre qui réunissait un grand nombre de Sauvetatois parmi lesquels nous retrouvions avec plaisir une de nos résidentes Britannique accompagné d’un ami Québécois. Il fut agréable à leurs voisins de table de converser dans la langue de Molière embellit d’accents différents. D’autres visiteurs venaient en amis des communes voisines et nous remarquions plusieurs enfants qui firent honneur aux plats mitonnés par ces dames du SI.

    Les plats « citrouille » furent la soupe épaissie de haricots cocos et les desserts maison et de grandes variétés. Un vrai délice pour les connaisseurs. Entre les deux, une entrée, un plat de résistance puis salade et fromage comme il se doit pour nos repas de campagne dignes des gastronomiques de la région.

    Dès le café, un petit groupe entamait une belote tandis que d’autres poursuivaient leur discussion. L’on entendit même parler d’un projet de construction de tour de 3000 m de hauteur! Projet porté par des Gersois pour le Qatar! Info ou intox de repas arrosé? Quoiqu’il en soit, les rires fusaient de toutes parts, signe de satisfaction et de bonne humeur.

    Minuit n’avait pas tout à fait sonné lorsque les convives levèrent le camp, laissant ces dames en pleine effervescence pour remettre la salle et la cuisine en ordre. Car, dynamisme des associations Sauvetatoise oblige, cette même salle devait être investie le lendemain par l’USS Cyclo Club pour son repas annuel. Elles trouvèrent malgré tout le temps et l’énergie de fêter un anniversaire. Celui du vice-président du Comité des Fêtes, venu en ami, qui se fit prier pour souffler la bougie. Mais comment pouvait-il refuser en étant aussi bien entouré?

    Prochain rendez-vous du Syndicat d’Initiative, le Jimboura. Ce sera l’année prochaine et vous serez informés bien sûr.

    IMG_9743 IMG_9724
    IMG_9725 IMG_9736
    IMG_9738 IMG_9745
    IMG_9746 IMG_9754
    IMG_9747 IMG_9749
    IMG_9750 IMG_9756
    IMG_9758 IMG_9761
  • Cérémonie du 11 Novembre

    IMG_6550Beaucoup de monde et surtout, Monsieur le Maire s’en félicite, la présence des enfants et de leurs parents pour commémorer le 100 ème anniversaire de la guerre 1914-1918.

    Rappelons que pour ce centenaire qui débute, la municipalité a proposé, grâce au concours de Bernard Dumeige, une première exposition aux écoles de La Sauvetat et de Pardaillan au mois de juin puis une conférence avec de nouveau exposition au mois de juillet.

    Monsieur le maire remercie ici les professeurs des écoles de leur participation active qui a permis une remise en mémoire de ces tristes événements et fait prendre conscience aux enfants de toute l’importance de ces commémorations.

    On notera aussi la présence exceptionnelle, en ce 11 novembre, du doyen du village, qui vit aujourd’hui à la Maison de Retraite de Miramont de Guyenne, Albert Aubinet, 96 ans, ainsi que celle de plusieurs Sauvetatois d’origine Britanniques dont des enfants avec leurs parents, et d’autres, retraités dans notre village.

    Pour ce centenaire, voici l’intégralité du discours prononcé par Jean-Luc Gardeau devant cette nombreuse assistance. Discours du Secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé des Anciens combattants et de la Mémoire: Kader ARIF.

    « Commémoration de la Victoire et de la Paix

    Hommage à tous les « morts pour la France »

    Message du 11 Novembre 2014

     

    Depuis plusieurs mois, la France se remémore la première année de la Grande Guerre dans la cadre d’un Centenaire unanimement partagé. Les Françaises et les Français se mobilisent pour rendre hommage à leurs aînés et rappeler leur fierté à l’égard de l’histoire de notre pays.

     

    Nous nous souvenons de ce 3 août 1914. De ce tocsin qui retentit dans les villes françaises et alerte la population. De ces millions de Français qui se mobilisent.

     

    Nous nous souvenons avec respect et émotion de cette journée du 22 août 1914 qui dévoile l’horreur effroyable de la guerre. De ces 27 000 jeunes Français qui meurent au combat ce jour-là.

     

    Nous nous souvenons de ce 12 septembre 1914, de ce sursaut français qui redonne foi en nos combattants et en la France.

     

    Mais il nous appartient surtout aujourd’hui à toutes et à tous de nous souvenir de ce 11 novembre 1918, de cette paix que chacun de nos concitoyens croyait alors éternelle. Du courage de nos soldats, de la volonté de notre pays, des souffrances partagées des Français durant quatre années. De la force de la République qui jamais ne plia et du triomphe de ses valeurs. De nos soldats tombés ces dernières années sur les théâtres d’opérations extérieures pour perpétuer l’héritage de leurs aînés.

     

    Depuis un an, le centenaire de la Grande Guerre même intimement mémoire familiale et mémoire nationale. Il est vécu dans chaque commune, chaque famille, chaque foyer. Il rassemble l’État, les collectivités territoriales et les associations. Malgré le temps qui passe et nous éloigne d’un siècle que cette guerre a ouvert, le centenaire mobilise les anciens combattants, les jeunes et au-delà tous les citoyens de notre pays autour de cette histoire.

     

    Il témoigne de la réalité de la guerre, de sa brutalité, de son humanité aussi parfois, de son caractère mondial enfin, en particulier ce jour à Notre-Dame de Lorette à travers l’inauguration d’un mémorial où sont inscrits par ordre alphabétique les noms de près de 600 000 combattants de toutes nationalités morts sur les terres du Nord-Pas de Calais.

     

    Ces 600 000 noms aujourd’hui gravés dans le marbre de l’histoire et dans la mémoire de l’humanité nous rappellent combien la mémoire de la Grande Guerre est une mémoire mondialisée et pacifiée.

     

    Aussi, cette journée du 11 novembre est dédiée à la fraternité entre les peuples et à la paix.

     

    Elle invite à la réflexion que chacun d’entre nous doit conduire sur la nécessité de préserver la paix, de défendre les fondements de notre République et de l’Europe et de garantir la place de la France dans le monde. »

    Les noms des Sauvetatois qui ne revinrent jamais de la Grande Guerre furent ensuite énumérés par le jeune Florian, ponctué des « morts pour la France » repris par l’assistance à chaque patronyme évoqué. Moment solennel qui restera gravé dans la mémoire des plus jeunes.

    Un apéritif fut ensuite servi dans la salle de la mairie.

    Les photos de cette commémoration du 11 novembre sont de Anne Lesimple, conseillère municipale et de Germain Sauron, 1er adjoint.

    IMG_6547 IMG_6546
    DSC_3615 DSC_3616
    DSC_3617 DSC_3620
    IMG_6555 IMG_6561
    IMG_6562 IMG_6564
    IMG_6565 IMG_6567
    IMG_6568 DSC_3624
    DSC_3626 DSC_3623
    IMG_6579 IMG_6578
  • Info Mairie: la reprise des concessions funéraires en état d’abandon

    DSC09557 La Toussaint embellit nos cimetières de mille couleurs permettant aux communes, par la même occasion, de constater l’état d’abandon de certaines tombes. C’est ainsi que nous avons arpenté les allées du cimetière de La Sauvetat du Dropt, pour mettre à jour le plan existant et relever les noms des tombes abandonnées bien que certaines ne possèdent plus de plaque ou que ces plaques, trop anciennes, soient illisibles.

    Comment la législation considère-t-elle une tombe en état d’abandon?

    Source: Association des Maires de France (AMF).

    « La reprise des concessions funéraires en état d’abandon.

    La reprise des concessions en état d’abandon est autorisée par les articles L. 2223-17, L. 2223-18 et R. 2223-12 à R.2223-23 du code général des collectivités territoriales (CGCT).

    Pour qu’une concession funéraire puisse faire l’objet d’une reprise, il convient qu’elle remplisse trois critères :

    – avoir plus de trente ans d’existence ;
    – la dernière inhumation a dû être effectuée il y a plus de 10 ans ;
    – être à l’état d’abandon.

    S’agissant de la notion d’état d’abandon, le code général des collectivités territoriales ne donne ici aucune précision. Toutefois, il ressort de la jurisprudence que cet état se caractérise par des signes extérieurs nuisant au bon ordre et à la décence du cimetière. Ainsi, des concessions qui offrent une vue « délabrée et envahie par les ronces ou autres plantes parasites » ou qui sont « recouvertes d’herbe ou sur lesquelles poussent des arbustes sauvages » sont reconnues à l’état d’abandon. »

    Comment la commune peut-elle gérer ces tombes abandonnées, ou dégradées ou aux concessions échues?

    La procédure est simple. On écrit aux familles, dont les concessions ne sont pas échues, de venir les entretenir. Pour celles dont les concessions sont ou arrivent à terme, une affichette est plantée devant le caveau. Si au bout de trois ans, personne ne s’est manifesté, on fait intervenir une entreprise spécialisée dans l’exhumation. Les ossements sont relevés et placés dans un reliquaire avec l’identité de la personne et le numéro de la concession. Le reliquaire est alors inhumé dans un ossuaire.

    Information de la mairie concernant le cimetière de La Sauvetat du Dropt.

    Des recherches seront donc entreprises afin de trouver les noms des propriétaires des concessions abandonnées et leur envoyer un courrier pour expliquer la procédure et leur demander de se manifester.

    Si vous êtes concernés ou si vous connaissez certaines familles dont les noms sont aujourd’hui illisibles, vous pouvez contacter la mairie au 05.53.83.03.27 ou envoyer un mel à mairie.sauvetatdudropt@wanadoo.fr Merci.

    Quelques photos de ce patrimoine communal.

    DSC09544 DSC09584
    DSC09560 DSC09603
    DSC09612 DSC09615
    DSC09576 DSC09604
     DSC09563  DSC09564
     DSC09545  DSC09608
  • Travaux du Pont Romain sous le soleil d’automne

    Photos de Anne Lesimple, conseillère municipale.

    Source Patrimoine et Inventaire d’Aquitaine: « le Pont Romain est le seul pont médiéval encore debout sur le Dropt. Classé monument historique depuis 1992, il constitue un trait d’union entre notre village de La Sauvetat du Dropt et celui d’Agnac. Il appartient d’ailleurs pour moitié à ces deux communes, la Braguèze serpentant entre ses arches. Il a été utilisé au Moyen-Âge par les pèlerins en partance pour St Jacques de Compostelle, la croix placée sur le monument étant pour eux un point de repère. »

    Grâce au beau temps qui persiste, les ouvriers travaillant sur le Pont Romain ont pu poursuivre les travaux de rénovation et seront dans les temps pour la réception prévue fin novembre. Réception du Comité des travaux s’entend, pas d’invitation pour les particuliers, pas encore, mais l’assurance néanmoins de pouvoir à nouveau franchir cet ouvrage remarquable dont les origines remontent au XIIème siècle pour cette partie de style Roman.

    Arches dégagées et rattrapées, socle de la croix des pèlerins renforcé, pavage découvert et rénové, escalier refait à neuf … on peut regretter peut-être le clinquant de la restauration mais c’est aussi l’assurance d’un bon vieillissement qui permettra de préserver l’ouvrage. Le temps poursuivant son œuvre fera vieillir les pierres en les grisant. Qu’importe, le témoignage de l’importance du village au Moyen-Âge est bien ici prouvé et mis hors de danger.

    Dans les prochaines semaines, une rambarde devrait être posée sur toute la longueur et le petit pont de bois qui remplaça une des arches lors de l’ouverture du Dropt à la navigation – nous remontons ici au milieu du XIXème siècle – sera refait.

    Si vous n’êtes pas encore allés voir l’ouvrage de près, profitez de ces belles photos.

    IMG_6501 IMG_6507
    IMG_6510 IMG_6511
    IMG_6512 IMG_6513
    IMG_6515 IMG_6520
    IMG_6521 IMG_6525
    IMG_6526 IMG_6529
    IMG_6536 IMG_6537
    IMG_6540 IMG_6542
    IMG_6543 IMG_6545