• Décoration de la FNACA pour un Sauvetatois

    DÉCORATION DE LA FNACA POUR UN SAUVETATOIS

    Mardi 19 mars 2013, Monsieur Balutet, président des Anciens d’Algérie, avait invité les maires des communes de Bourgougnague, St Pardoux-Isaac, Allemans du Dropt, La Sauvetat du Dropt et Miramont de Guyenne pour remettre les médailles aux anciens combattants de leur commune à l’occasion de la cérémonie commémorative.

    Il faut savoir que cette commémoration du 19 mars est la première. En effet, le comité national de la FNACA, avec le soutien des parlementaires, qui s’est réuni à Paris les 8 et 9 janvier 2013 ont adopté cette date pour le 51e anniversaire du cessez-le-feu en Algérie.

    Monsieur Guy Dion, de La Sauvetat, s’est vu remettre la médaille de la reconnaissance de la nation par son maire Jean-Luc Gardeau.

    fnaca 1 fnaca 2

    Photo de Patricia Patiès-Cassol, correspondante du Sud-Ouest sur Miramont de Guyenne.

  • La poule au pot du Club du Pont Romain

    LA POULE AU POT DU CLUB DU PONT ROMAIN

    repas 2Le Club du Pont Romain, et sa présidente Odette Sure, recevaient 90 convives mardi 26 mars pour le déjeuner.Le repas fut apprécié et suivi d’un loto pour la plupart des personnes présentes et d’une belote pour d’autres.Sachez que le club du 3° âge Sauvetatois se retrouve le deuxième et le quatrième mardi après-midi de chaque mois pour jouer au loto. Vous y êtes cordialement invités. Pour avoir des précisions, contacter Odette Sure au 05.53.83.01.47.
    repas 1 repas 3
  • Assemblée générale du Syndicat d’Initiative

    ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU SYNDICAT D’INITIATIVE

    ag 1C’est le vendredi 22 mars que le Syndicat d’Initiative de La Sauvetat du Dropt, mené par son président Alain Crossoir, convoquait ses adhérents pour l’Assemblée Générale annuelle.Étaient présent le maire du village, Jean-Luc Gardeau; Peter Cain, président du Comité des Fêtes; Laurent Bèze, président de l’ASSA et Odette Sure, présidente du Club du Pont Romain et secrétaire du SI. Monsieur Macouin, président de la Communauté des Communes du Pays de Lauzun était excusé.Après un rapport moral et financier des actions écoulées rappelant le dynamisme de cette association, Alain Crossoir reprenait la parole pour annoncer les projets de 2013. Il demandait à la commune s’il serait possible de bâtir un appentis devant l’entrée de la salle d’animation pour abriter le barbecue lors des manifestations. S’en est suivi un débat sur l’emplacement exact et la forme du bâtiment.Monsieur Gardeau intervenait ensuite pour dire qu’il serait bien de mettre des numéros aux maisons du lotissement, puisque cette action avait été menée par l’ancien bureau du SI pour le village.La soirée s’est tout naturellement terminée par le pot de l’amitié en attendant de se retrouver pour les prochaines festivités.
    ag 2 ag 3
  • Coaching informatique du 22 mars

    COACHING INFORMATIQUE DU 22 MARS

    Une nouvelle journée d’accompagnement « 1 j pour optimiser votre présence sur internet » a été mise en place vendredi 22 mars 2013.

    1formanet-formation-22mars2013-selection-800-600Frédérique Evrard et Albin Hédon, ainsi que Frédéric Bousquet, ont travaillé dur, malgré le beau soleil de printemps, à créer différents QR-codes pour la publicité sur mobiles de leur entreprise.

    Fabrice Guérin, concepteur PAO, nous a fait part de son expérience sur les caractéristiques en imprimerie recommandés pour nos codes.

    Notre repas aux Fées Gourmandises nous a permis d’échanger de façon plus informelle sur le parcours de chacun : Frédérique qui est soucieuse de communiquer sur sa location de Yourte, hébergement insolite à Lougratte; Albin, jongleur et partenaire de l’école du cirque de Miramont de Guyenne, qui prépare différents spectacles; et Frédéric qui vient de créer son entreprise d’étude de chantier du bâtiment.

    L’après-midi a été consacré à la mise en place et à l’organisation des publications sur les réseaux sociaux.

    Les pages Facebook des participants sont prêtes à être visitées et attendent avec impatience vos <J’aime>. Elles sont Bousquetude concept, La Compagnie H, La Bella Rocoma Yourte du Sud-Ouest .

    Merci à tous ! La prochaine session aura lieu le mardi 9 avril, toujours à La Sauvetat du Dropt, n’hésitez pas à diffuser l’information ….

    Article de l’informaticienne et formatrice Sylvie Schneider que vous retrouverez sur sa page 1formanet.com .

  • Le cours de photo de l’Atelier de Duras en visite à La Sauvetat du Dropt

    LE COURS DE PHOTO DE « L’ATELIER » EN VISITE A LA SAUVETAT

    Samedi après-midi 16 mars, les Sauvetatois ont pu voir des piétons déambuler dans les rues de leur village.
    C’était dans le cadre de leur formation photo, ils étaient 4 photographes en herbe et leur animatrice, Annie Coudert, reconnaissable sur les photos qui suivent à sa galette rouge.

    Le rendez-vous était donné à la bibliothèque de La Sauvetat prêtée par le maire Jean-Luc Gardeau avec l’accord de la responsable Simone Fonteneau.

    montage 1
    montage 2

    Les explications d’Annie Coudert: « L’Association « L’ATELIER » à Duras propose parmi ses activités d’art plastique une initiation à la photographie numérique.

    Par une approche créative de la photographie, chacun peut apprendre à utiliser au mieux son appareil photo numérique qu’il soit un compact, un hybride, un bridge ou un réflex.

    Un samedi après midi par mois, un thème est choisi, photo paysage, portrait, architecture,… et par cycle de 4 séances sont abordés les différents problèmes techniques, angles de prises de vue, objectifs, focales, profondeur de champs, le mouvement, les vitesses d’obturation ainsi que le traitement de l’image avec le logiciel photoshop.

    Le 15 juin seront présentées les photographies des stagiaires de 2012 -2013 à Duras lors de la fête de « La main à la pâte ». Il faut y venir nombreux, les productions plastiques de L’ATELIER seront également exposés, peintures, aquarelles, dessins, des animations seront ouvertes à tous, un pique nique sera partagé.« 

    Nous avons choisi deux photos de chacun des participants à cette formation. Choix difficile mais qui reflète assez bien l’atmosphère du village.

    Photos de Patricia.

    patricia 1 patricia 2

    Photos de Marie-Claude.

    m.claude 1 m.claude 2

    Photos de Corinne.

    corinne 1 corinne 2

    Photos de Isabelle.

    isabelle 1 isabelle 2

    Photos de Ludovic.

    ludovic 1 ludovic 2

     

    ludovic 3 La photo que nous avons préférée et gardée pour la fin est celle de Ludovic.Si cette formation vous intéresse pour l’année prochaine, vous pouvez contacter

    L’ATELIER , 31 rue Paul Persil, 47120 Duras
    Tel : 05 53 94 75 59, 06 37 48 01 31
    Annie COUDERT, coudertannie@aliceadsl.fr
    Tel: 05 56 61 45 26, 06 49 11 50 32

     

  • Sortie pluvieuse pour l’USS Cyclo Club Sauvetatois

    SORTIE PLUVIEUSE POUR L’USS CYCLO CLUB SAUVETATOIS

    USS BUREAU 2013
    Bureau de l’USS Cyclo Club de La Sauvetat du Dropt.Article de Jean-Claude Labattut, Paulo pour les copains. Photos de Paulo et Germain que vous retrouvez tous deux parmi les membres du bureau ci-contre.Pour la SORTIE DU 17 MARS, Le départ devait avoir lieu de « La Patte d’Oie à MIRAMONT ». La météo médiocre nous a dissuadés de prendre la route pour nous rendre à BON ENCONTRE. Cependant, cinq protagonistes, Germain, Hervé, Roger, Thierry et Paulo, refusent de se résoudre et décident de se faire un petit circuit passant par LAVERGNE, LAUZUN, EYMET, SOUMENSAC, ST SERNIN et retour par LA SAUVETAT.Cette balade de 72 km sur route mouillée n’a pas failli à la tradition et c’est seulement après trois crevaisons et réparations par nos propres moyens bien sur que nous sommes rentrés. Midi avait sonné depuis un certain temps, mais le dimanche le temps à peu d’importance.
    DSCF1271 DSCF1277
    DSCF1279 DSCF1286
    DSCF1288 crevaison 1
  • Deuxième journée de formation informatique

    DEUXIÈME JOURNÉE FORMATION INFORMATIQUE

    ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISÉ INFORMATIQUE – *VISIBILITÉ SUR INTERNET* – 22 mars 2013

    2013 se place dans un 21ème siècle « connecté » et interactif.

    Vos clients sont des particuliers, et ils sollicitent votre présence sur la toile. Mais il est difficile d’être au four et au moulin … Pourtant la communication sur le web permet de développer votre image, vos services et produits.

    Alors mettons en place les outils nécessaires pour optimiser cela, et être efficace et présent en ligne ?

    Je vous propose une journée d’accompagnement personnalisé afin d’être opérationnel immédiatement :

    Résultat
    Vous pouvez profiter des commentaires des entreprises formées sur 1 j pour optimiser votre présence sur internet
    D’autre part un article réalisé par les associations sauvetatoises :Formation informatique dispensée par Sylvie Schneider

    Pratique
    Durée 7h – Coût 15 euros/h – Date vendredi 22 mars 2013 -Lieu Bibliothèque de la Sauvetat du Dropt

    Emmener
    Ses photos, vidéos, textes, publicités – Son ordinateur portable si vous en avez un.

    Intervenante
    Sylvie Schneider, Doctorat Informatique à l’Université de Genève, 20 années d’expérience technique en entreprise, dont la Caisse des Dépôts et Consignations, l’O.M.S., la C.C.I de la Réunion.
    1FORMANET, entreprise locale.

    Contact
    Sylvie Schneider – 4 petite rue des fossés – 47800 la Sauvetat du Dropt

    sylvie@1formanet.com / 06 16 43 91 17 / 09 53 29 90 56
    Article complet sur 1formanet.com

  • Du Puy en Velay à St Jacques, Martine Brosse raconte

    DU PUY EN VELAY A ST JACQUES, MARTINE BROSSE RACONTE

    diapo 3Martine Brosse, connue pour sillonner à pied les petits chemins de campagne depuis bientôt 7 ans qu’elle vit à La Sauvetat du Dropt, était invitée par le Comité des Fêtes à faire le récit de son pèlerinage du Puy en Velay à Santiago.Toujours disponible pour la commune ou les associations. A l’écoute des gens qu’elle croise. Volontaire et rigoureuse, ce sont des traits de caractère que l’on retrouve chez Martine, ancienne militaire, travaillant actuellement comme technicienne dans l’aviation civile à Mérignac.Cette aventurière qui part seule avec son sac sur le dos a su raconter en un peu plus d’une heure son périple sur les traces de St Jacques de Compostelle et tenir en haleine plus de soixante spectateurs dont certains ayant fait eux-mêmes ce pèlerinage et d’autres étant sur le point de partir.Un voyage effectué sur 4 ans pour 1660 km du Puy en Velay à Santiago en 62 jours de marche.

    Parmi les 4 voies principales possibles en France, Martine choisit la Via Podensis qui démarre du Puy en Velay. C’est en juin 2009. Elle part avec une amie pour rejoindre Conques. Suivent alors toute une série de photos des villages traversés: Monistrol d’Allier, St Come d’Olt, Espalion, Estaing … de L’Aubrac et de ses paysages magnifiques, des troupeaux rencontrés. Bien que ces premiers jours de marche se fassent avec le vent et la pluie, on sent dans le récit tout le respect éprouvé sur cette terre de silence et de solitude.

    A Conques, l’assistance découvre un village perché offrant de belles maisons en pierre ou à pans de bois. Ici, on leur apprend la présence des reliques de Ste Foy qui furent autrefois dérobées à Agen par des moines en quête de rayonnement spirituel pour leur abbaye.
    En 2010, le trajet va de Conques à Montcabrier en passant par Rocamadour. Ce village n’est pas une étape du chemin mais à partir de 1152, un grand nombre de pèlerins faisaient un détour afin de s’incliner devant une mystérieuse Vierge noire.

    En 2011, la première journée s’achève en Lot-et-Garonne par Tournon d’Agenais puis Penne d’Agenais, Pujols, Agen et son canal, Moirax et Lamontjoie. Et malgré les kilomètres parcourus, de 30 à 40 par jour, Martine prend des photos et admire ce qui l’entoure.

    Elle enchaîne par le Gers avec La Romieu et sa collégiale du XIV° siècle, Condom et Eauze. Arrivée dans Les Landes où un joli panneau annonce le refuge par ses mots: « Bienvenue, gardez le moral »!

    Viennent ensuite les Pyrénées Atlantiques où l’on découvre l’abbaye de La Sauvelade. C’est dans le Béarn. Elle est hébergé là dans un gîte privé nommé « L’alchimiste ». Ici, pas de tarif établi, chacun laisse ce qu’il veut à son départ. On appelle cela le « donativo ».

    Dernière étape avant l’Espagne, St Jean Pied de Port. Ville sur la Nive et rendez-vous de nombreux pèlerins de toutes nationalités. Elle explique que beaucoup ont un décalage horaire à gérer alors que l’étape qui les attend est de 27 km dont 21 km de montée!

    En 2012, l’Espagne. Les paysages sont là encore splendides. La nature est reine. On aperçoit le chemin à perte de vue. Les villages se font rares. Les hébergements sont des dortoirs où il vaut mieux avoir avec soi des boules Kies pour ne pas être gêné par les ronfleurs! Les étapes sont Puente La Reina et son pont construit justement au Moyen-Âge à l’attention des pèlerins. Estella et son église forteresse.

    A chaque étape, il faut faire tamponner sa crédentiale. C’est un passeport pour le jacquaire. Il permet d’être reconnu comme étant un pèlerin vers Santiago mais aussi d’accéder aux gîtes ou albergues (Espagne) pour faire étape.

    Autres villes et villages, Sahagun, Leon et son incroyable architecture, Astorga, la ville de Gaudi, Foncebadon, petit village délabré avec néanmoins un bar et un refuge dans l’ancienne église. Puis, arrivée à la Cruz de Ferro, monument très simple mais très emblématique du Camino. Il s’agit d’une croix en fer rongée par la rouille juchée sur un mât de 5 mètres de haut. A ses pieds, un imposant tas de cailloux déposés depuis des siècles par les marcheurs.

    Puis Melide et sa cathédrale. Et enfin, le Monte del Gozo. Là, c’est presque Santiago, plus que 5 kilomètres, on peut apercevoir les flèches de la cathédrale de Compostelle. A cet endroit, des millions de pèlerins ont posé leur sac pour regarder la ville avec parfois les yeux embués de larmes … de joie! Montjoie, Montjoie criaient ceux qui parlaient français. D’où son nom Monte del Gozo, mont de la joie.

    Enfin, arrivée à Santiago par la Porte do Camino. On pourrait penser que le but est atteint mais Martine Brosse dit que finalement les pèlerins sont tristes parce que c’est la fin d’une belle aventure. Elle conclue par ces mots:

    « Ce chemin n’est pas un chemin ordinaire. Il est initiatique, révélateur et magique. Nombreux sont ceux qui repartent. Il ne laisse pas intact, apporte des souffrances mais aussi de grandes joies, soulève de grandes remises en questions mais nous invite tous les jours à avancer, à faire corps avec la nature et à se surpasser.

    J’espère que ce petit reportage donnera envie à quelques uns de partir et pour ceux et celles qui sont sur le point de prendre leur sac à dos, les conforter dans leur entreprise.

    Ce n’est qu’un bref aperçu et c’est « mon chemin ». Le vôtre sera différent. Laissez-vous emporter, vous irez jusqu’au bout! »

    Vient le moment de la discussion. Plusieurs personnes dans la salle ont vécu la même expérience. Jean Chilou se lève et rejoint Martine Brosse pour dire qu’en effet, le chemin est un moment important de la vie qui laisse des traces. D’autres jacquaires approuvent et deux dames, qui préparent leur départ pour la Pentecôte, diront en partant qu’elle sont vraiment confortées dans leur décision.

    La soirée se termine par un pot de l’amitié autour duquel se poursuivent les échanges. Une belle soirée qu’il faudra renouveler.

    diapo 1 diapo 2
    diapo 4 diapo 5
    diapo 6 diapo 7
    diapo 8 diapo 9
  • Les kayakistes de la Vallée du Dropt sélectionnés pour les Championnats de France

    LES KAYAKISTES DE LA VALLÉE DU DROPT SÉLECTIONNÉS POUR LES CHAMPIONNATS DE FRANCE

    IMG_3003-300x237Dimanche 24 février quelques kayakistes ont participé à un sélectif régional descente classique et sprint sur le Céou en Dordogne. Malgré les températures basses et quelques flocons de neige, les compétiteurs ont fait de bons résultats notamment Camille Amis qui remporte le sprint en cadette et Cindy Coat la classique en junior. Boris Lesimple nous a accompagné et réalise une belle descente en se plaçant 18éme derrière Gaëtan Coat 15éme et Olivier Cain 11éme . Suite à ces résultats encourageants, le club s’est déplacé, ce week-end sur la première course nationale de la saison!Cette course nationale qui a eu lieu à Lathus-Saint-Rémy dans la Vienne ce dimanche 3 mars, était sélective pour les championnats de France de descente classique.
    IMG_3031-300x156Cindy Coat fait de très bonnes courses en se plaçant 3éme en kayak ainsi qu’en canoë monoplace, Camille Amis termine 17éme en cadette, Clémence Zago 23éme en senior, Gabriel Chapoulie 46éme en cadet et Gaëtan Coat 57éme en senior. Félicitons Cindy, Camille et Gaëtan qui réussissent le challenge et se sélectionnent et encourageons Gabriel et Clémence qui vont retenter leur chance prochainement à Vigeois.En parallèle, avait lieu un quadruple slalom régional à Pau. Quatre kayakistes sauvetatois y ont participé: Olivier Cain, Tony Deshayes, Julien Toussaint et Julien Le-Naour. De belles performances ont été réalisées notamment Olivier Cain et Tony Deshayes qui se placent respectivement 26 et 44éme lors de la quatrième course. Pour leurs meilleures courses, Julien Toussaint finit 79éme et Julien Le-Naour fait une honorable 33éme place.Article à relire sur le site du CKC Vallée du Dropt.
  • Le Jimboura 2013 s’est bien digéré

    LE JIMBOURA 2013 S’EST BIEN DIGÉRÉ

    Gardons les traditions, n’oublions pas le bon temps passé!

    A La Sauvetat du Dropt, samedi 2 mars, comme chaque année, le Syndicat d’Initiative a convié ceux qui le souhaitaient à déguster le Jimboura.

    Petit rappel pour les novices ou ceux de la grande ville qui auraient oublié les recettes de leurs grand-mères, le Jimboura est une soupe de légumes que l’on fait cuire dans l’eau de cuisson du boudin de cochon. Parce que l’hiver, dans les campagnes, la cuisine du cochon était l’occasion de partager cette soupe au coin de l’âtre, avec les voisins. Un moment de convivialité qui réunissait ici, les Sauvetatois et leurs amis.

    L’occasion de grandes discussions aussi. C’est ainsi que Jean-Pierre, le Jojo de la grand-rue, s’est fait expliquer le niveau de remplissage du lac de l’Escourroux par le Robert, du hameau de Serres. Finalement, ils sont tombés d’accord pour dire qu’il manquait encore une trentaine de centimètres pour qu’il soit fin plein ce lac!

    L’occasion de grandes dégustations. N’est-ce pas Bernard? Elles étaient bonnes les prunes à l’eau de vie de Dino? Toute la tablée en a profité. Y en a même qui ont failli renverser le bocal! Sacrilège! Mais c’est qu’il était de taille ce bocal! Et bien moins lourd quand les lumières se sont éteintes.

    Une bonne soirée en somme, une de plus à mettre au palmarès des rencontres organisées par le Syndicat d’Initiative. Il peut être fier, le président Alain Crossoir, d’avoir une équipe aussi dynamique.

    Photos: Alain Crossoir et Francis Secco.

    jimboura 4 jimboura 5
    jimboura 1 jimboura 6
    jimboura 7 jimboura 2
    jimboura 3 jimboura 8
  • Formation informatique dispensée par Sylvie Schneider

    FORMATION INFORMATIQUE DISPENSÉE PAR SYLVIE SCHNEIDER

    la-sauvetat-du-dropt-250 formation 1
    QRCodeCette journée du 28 février s’intitulait »1 JOUR POUR OPTIMISER VOTRE PRÉSENCE SUR INTERNET« et effectivement, les 4 premiers élèves de Sylvie Schneider (debout et en rouge sur la photo), webmestre installée à La Sauvetat du Dropt, ont eu une journée très studieuse et riche en enseignement.4 participants seulement, c’est l’effectif que Sylvie avait prévu, pour que chacun puisse bénéficier d’une aide personnalisée et repartir avec du concret pour sa propre entreprise.
    Étaient présents: Marianne Carmelli, viticultrice avec vente directe au Domaine de Laplace à St Jean de Duras; Céline Dehez, restauratrice aux Fées Gourmandises à La Sauvetat du Dropt; Isabelle Janssen, agricultrice avec accueil en gîtes ruraux à Eymet et Gilles Chatellier, agriculteur bio avec vente directe à la ferme à Pardaillan.

    La matinée était consacrée à la compréhension et l’utilité de créer un QR Code. Le QR Code est un type de code barre constitué de modules noir disposés dans un carré à fond blanc. QR (abréviation de Quick Response) signifie que le contenu du code peut être décodé rapidement après avoir été lu par un lecteur de code-barres, un téléphone mobile, un smartphone, ou encore une webcam. Son avantage est de pouvoir stocker plus d’informations qu’un code à barres, permettant de visiter un site web, de lire une vidéo, de composer un numéro de téléphone ou d’envoyer un sms.

    Ci-dessus, deux QR Code que nous vous laissons le soin de découvrir si votre téléphone portable est munie de l’application nécessaire.

    formation 2En fin de matinée, Sylvie Schneider avait invité Marie Corbel (deuxième en partant de la gauche) installée comme graphiste à Lachapelle.Marie intervenait pour donner des idées d’intégration des QR Codes à la publicité des entreprises et sur quel support.
    formation 3Nous nous retrouvions pour le repas de midi au bar-restaurant Les Fées Gourmandises où nous étions reçus par Céline également inscrite à la formation.Une autre façon d’échanger avant de se retrouver pour une après-midi dont le thème portait sur l’inscription et la gestion des réseaux sociaux adéquats à la clientèle de chacun.

    Ils ont ainsi créé, pour chacun d’entre eux, une page ou un profil Facebook et pour les plus avancés, une page sur LinkedIn ou encore sur Twitter, avant de découvrir, grâce à Sylvie, que ces différents moyens de communications pouvaient être gérer rapidement en mettant en place des outils de communication permettant une diffusion planifiée. Ce fût l’occasion de découvrir Scoop it et Buffer App.

    Si ces explications vous laissent sceptiques mais que le but répond à vos attentes, sachez que Sylvie Schneider propose une seconde journée, toujours sur les mêmes thèmes, le vendredi 22 mars. Toutes les infos sur son site 1formanet ou 06.16.43.91.17