• Vols au cimetière

    Vols au cimetière

    Info d’une Sauvetatoise en colère.

    Autour du 15 septembre, des vols de fleurs ont été commis au cimetière de La Sauvetat, 1 pot de dipladénia a disparu ainsi qu’un lierre dans une jardinière. Si d’autres personnes ont constaté des disparitions sur leurs tombes, qu’elles veuillent bien le signaler à la mairie.
    Ce n’est pas la première fois que cela se produit. Il y a déjà pas mal d’années, une « dame » a été prise en flagrant délit. Il ne faut pas avoir beaucoup de conscience ni d’amour propre pour commettre de tels actes.

  • Le Comité des Fêtes remercie ses bénévoles

    Le Comité des Fêtes remercie ses bénévoles

    Comme chaque année depuis maintenant quatre ans, le Comité des Fêtes de La Sauvetat du Dropt, mené par son président Peter Cain, organise un petite soirée afin de remercier les bénévoles du village ayant permis la réussite des animations proposées dans l’année.
    Parmi ces animations, la traditionnelle fête annuelle du premier week-end d’août – exceptionnellement déplacée au dernier week-end de juillet cette année pour grouper avec la fête médiévale de la commune – et nouveauté, les neuf Soirées Gourmandes qui prenaient place sur la Prairie des Croquants chaque vendredi des deux mois d’été. C’est dire s’il en a fallu des Sauvetatois disponibles pour toute cette mise en place et pour tenir un stand chaque vendredi soir. Qu’à cela ne tienne, c’est une équipe toujours complète et soudée qui a œuvré durant toute la saison estivale.

    Aussi, en remerciement, le président Peter Cain, aidé de son bureau bien sûr, a demandé aux commerçants des Soirées Gourmandes de venir s’installer une soirée de plus pour ne servir que les bénévoles. Repas offert bien sûr, le vendredi 8 septembre. Les prix ont été ajustés, certains ont même généreusement donné. Ils sont la famille Esclavard de Soumensac pour les vins, la famille Deshaies de Roumagne pour les légumes bio, Thierry Arnal d’Agnac pour les frites et les produits à base de canard, Alexandre Chasteau d’Allemans du Dropt pour les poulets grillés, Jérémy Borie de Razac d’Eymet pour les pizzas, Hugues Lesimple – fils de Marc à l’origine de ces Soirées Gourmandes – pour les crêpes et Céline Dehez, propriétaire du bar-restaurant « Les Fées Gourmandises » de La Sauvetat du Dropt pour les boissons.

    Une dernière soirée grandement appréciée dans ce cadre champêtre qu’offre La Prairie des Croquants. Une soirée qui a débuté par le discours du président et qui s’est prolongée jusque très tard dans la douce nuit de ce début de septembre. A noter la présence de Jean-Luc Gardeau, maire du village, et de son épouse, tous deux largement impliqués au sein de l’association.

    Tout le monde s’est quitté en se donnant rendez-vous pour l’organisation du Marché de Noël dont la date est fixée au 9 décembre. Une nouvelle animation habituellement proposé par l’ASSA et reprise cette année par le Comité des Fêtes. Une animation dont l’organisation demandera encore des volontaires. Mais aucun doute, les Sauvetatois seront nombreux à retrousser les manches.

    Quelques photos pêle-même de Germain Sauron.

  • CKC Vallée du Dropt, Julien Le Naour fait les Mondiaux

    CKC Vallée du Dropt: Julien Le Naour fait les mondiaux

    Retrouvez cet article sur le site du CKC Vallée du Dropt

    Un sociétaire du club droptois a vécu une belle expérience, ce week-end, en République Tchèque, à l’occasion de la Devils Extreme Race, manche de Coupe du monde de kayak extrême.

    Pour sa première participation, Julien Le Naour a démarré sur les chapeaux de roue. En effet, au milieu des ténors de la discipline, le Lot-et-Garonnais se classe 16e du slalom extrême. Certaines têtes d’affiches, dont le double champion du monde néo-zélandais Sam Sutton, étaient éliminées dès cette première manche. Cette performance permet à Julien Le Naour d’accéder dans la foulée à l’épreuve du sprint également demi-finale.

    Après un bon départ, il va craquer physiquement à mi-parcours et faire des erreurs de trajectoire qui lui coûteront de précieuses secondes pour se qualifier pour la finale. Son ami Éric Deguil enregistre le meilleur temps de la demi-finale.

    La première journée se clôturait par la course par équipes où le Droptois était associé à Éric Deguil (vainqueur du circuit Coupe du monde 2011) et Fabrice Poueyto (vice-champion du monde par équipes en 2009). Très entamé par les deux courses précédentes, Julien Le Naour allait alors peiner physiquement durant la vingtaine de minutes de l’épreuve. L’équipe terminait à la septième place d’une course relevée. Le lendemain, Éric Deguil prenait part à la finale où il obtenait une deuxième place méritée derrière le kiwi Matt Dawson. Grâce à sa performance sur le slalom extrême, Julien Le Naour était quant à lui engagé sur le kayak-cross. Dans cette épreuve, quatre compétiteurs s’élancent en opposition directe sur un parcours avec des passages imposés, les deux derniers de chaque manche étant éliminés jusqu’à la finale. Seul Français sélectionné, Julien Le Naour ira jusqu’en quart de finale avant d’être éliminé. Bien que déçu, il rentre avec une expérience supplémentaire et des ambitions pour de nouvelles compétitions.