• Journal de bord de la sortie cycliste à Pujols ou les péripéties de certains courageux …

    Journal de bord de la sortie cycliste à Pujols ou les péripéties de certains courageux

    Ce dimanche 18 mars, six cyclistes courageux, je dirai même « fou-rageux » prennent le départ de LA SAUVETAT DU DROPT pour se rendre au rassemblement des cyclotouristes à PUJOLS.

    Sortie cycliste de l’USS Cyclo Club de La Sauvetat du Dropt. Commentaires et photos de Paulo Labattut.

    Cette année, la météo avait décidé de nous contrarier, et il fallait quand même en avoir une « petite dose » pour prendre le départ dans ces conditions.

    EYMET. Première averse. Pas grave. Il ne nous reste que 80 km avant l’arrivée! Puis, les giboulées, avec leur dose de vent et de givre, décident de nous accompagner.

    Après 10 km dans ces conditions, trois collègues sont obligés d’abandonner, faute d’équipement de circonstance.

    Les trois rescapés continuent le périple. Vers 10h30, un rayon de soleil fait son apparition et nous aide à poursuivre. L’allure s’accélère. Nos doigts commencent à se dégeler. C’est là que survient la première crevaison. Pas grave, à vrai dire, on s’y attendait un peu. Après un quart d’heure de réparation, nous voilà repartis.

    Nous approchons de CASSENEUIL. Deuxième crevaison. Toujours le même vélo! Pour ne pas ralentir la progression des autres, nous décidons de mettre le vélo dans la voiture accompagnatrice. A ce sujet, nous remercions ALAIN d’avoir mis son véhicule à notre disposition.

    Comme nous sommes d’un naturel solidaire et convivial, PAULO en profite pour faire des photos supplémentaires de nos deux rescapés.

    Enfin se présente la dernière montée vers PUJOLS. Seuls JEAN-PAUL et ROGER sont présents. Le dernier lacet a raison de ROGER qui est contraint de mettre pied à terre après un ultime effort. Félicitations à JEAN-PAUL qui a porté seul les couleurs de LA SAUVETAT jusqu’au sommet.

    Et là, c’est l’ultime récompense. Une dizaine de SAUVETATOIS avaient fait le déplacement pour partager avec nous le repas bien mérité que nous avons savouré parmi la centaine de cyclotouristes présents.

    Malgré la pluie qui s’annonce, les six cyclistes sont ravis de prendre le départ.
    Ces messieurs feraient-ils le plein??? Mais non, ils s’abritent de la première averse. Ils ne sont qu’à Eymet!

    Première crevaison. On est solidaire. Un copain qui aide, le second qui immortalise l’instant.
    Et puis, ça grimpe. C’est épuisant. Il fait mauvais temps. Mais on garde le sourire!

    Allez Jean-Paul, tu vas y arriver … Le courageux Jean-Paul, seul cycliste Sauvetatois à avoir atteint l’arrivée, a bien mérité l’apéritif!

    De nombreux cyclotouristes étaient présents au rendez-vous de Pujols. Gros plan sur la table de l’USS Cyclo Club de La Sauvetat.

    Et oui Yves, on est mieux près d’une jolie dame que sur son vélo sous la pluie …
    Le photographe de la journée, Paulo Labattut en deuxième place, photographié ici par Gisèle Dupoux.

  • A La Sauvetat du Dropt, la bibliothèque s’informatise

    A la Sauvetat du Dropt, la bibliothèque s’informatise
    Article de Jeannette Claude paru sur le Sud-Ouest du 19 mars 2012.

    Initiée par l’Amicale laïque, en charge de la bibliothèque Pablo-Neruda, l’informatisation des points lecture de la Communauté de communes du pays de Lauzun se poursuit. D’ores et déjà six bibliothèques (Roumagne et Saint-Pardoux-Isaac ; en cours : Lavergne, Saint-Colomb-de-Lauzun, La Sauvetat-du-Dropt.) sont informatisées ou en passe de l’être et mettent donc en ligne leur catalogue d’ouvrages.

    Sur le portail Internet miramontdeguyenne.bibli.fr/opac/ mis à disposition des lecteurs, l’internaute a accès à la liste exhaustive des ouvrages. Après avoir fait son choix, il peut savoir si son livre ou sa revue est disponible à la bibliothèque. Un outil appréciable pour organiser des recherches sur des sujets très précis.

    La lecture accessible à tous.

    Cette informatisation mise en place par Jeannette Claude, coordinatrice en charge de l’animation autour du livre au sein du territoire, assure ainsi un maillage important de la lecture publique sur le pays de Lauzun. Également en charge de la veille et de la maintenance du service, Jeannette Claude peut être appelée à faire des remplacements dans les points lecture du secteur qui fonctionnent exclusivement avec des bénévoles.

    Jeannette Claude, au centre, avec des Sauvetatoises dont Madame Fonteneau, bénévole en charge de la bibliothèque aidée de Laure Barreau et Constance, une jeune lectrice assidue.
    Crédit photo: Agnès Tenot.
  • Un nouveau président pour le Syndicat d’Initiative

    Un nouveau président pour le Syndicat d’Initiative

    C’est hier soir, le 16 mars, que le Syndicat d’Initiative invitait ses membres à l’Assemblée Générale.

    Le bureau, sous la présidence de Francine Pandolfo, accueillait une vingtaine de participants qui eurent le compte-rendu de l’année écoulée. Petit rappel en préambule, le Syndicat d’Initiative fut créé en 1987 et est composé de 33 membres.

    Pour la découverte du tourisme du village, des visites guidées furent organisées à plusieurs reprises, notamment pour l’association Maisons Paysannes de France. Les guides furent tour à tour Régine Jolibert et Francine Pandolfo ou Jean-Luc Gardeau, maire du village, aidé d’Isabelle Janssen pour la version anglaise.

    D’autres visites guidées seront proposées en 2012. Une date est déjà fixée pour le 27 juillet à 16h30 dans le cadre de l’Itinérance Médiévale.

    Il fut souligné que le Pont Romain et l’Église sont deux édifices du patrimoine Sauvetatois très visités par les touristes de passage. Il est de ce fait envisagé de mettre des guides touristiques et autres dépliants des offices du tourisme du secteur non seulement à l’Agence Postale – comme cela se fait déjà – mais aussi dans le tambour de l’Église.

    D’ailleurs, un dépliant de La Sauvetat est en projet pour permettre la visite du village avec un circuit proposé qui indiquera les principaux points intéressants à découvrir.

    L’année 2011 a vu la poursuite de l’aménagement de la bibliothèque avec l’achat de livres, plus particulièrement destinés aux enfants. Depuis le mois d’octobre, les écoles viennent régulièrement emprunter ces livres. Le prêt est gratuit pour tous. Il y a un large choix d’ouvrages pour les petits comme pour les grands. Madame Fonteneau vous accueille le mercredi de 15h à 17h30.

    Les cours d’informatique mis en place depuis le mois de septembre grâce aux compétences de Jean Santot se poursuivront également un vendredi sur deux à partir de 17h. Ces cours sont suivis régulièrement par cinq ou six personnes.

    Francine Pandolfo remerciait tout spécialement Madame Fonteneau et Monsieur Santot qui œuvrent bénévolement. Ainsi que la Communauté des Communes du Pays de Lauzun présidée par Monsieur Macouin pour la subvention allouée chaque année.

    Venaient ensuite les projets pour 2012 qui sont de poursuivre les visites guidées du village aux groupes qui le souhaiteront. Puis d’aider les autres associations à la mise en place et au bon déroulement de la journée Médiévale et de la fête annuelle. Le Syndicat d’Initiative continuera de proposer des repas dont le thème restera basée sur la cuisine locale en partie oubliée: Jimboura, Soubernade, Citrouille … Ainsi que la poursuite de l’informatisation de la bibliothèque.

    Josette Vincent, la trésorière, présentait ensuite le bilan financier du Syndicat d’Initiative. Pour 2011, les recettes furent de 5449 € et les dépenses de 8556 € soit un déficit de 3107 € qui s’explique essentiellement par l’achat d’un lave-vaisselle professionnel et de tables.

    Dans les recettes, on note la subvention citée précédemment de la CCPL à hauteur de 600 € et la subvention communale de 30 €.

    Puis on en vint aux votes, décidés à mains levées.

    Les cinq membres du CA à renouveler – Louisette Barreau, Joseph Framarin, Gilbert Grannereau, Isabelle Janssen et Régine Jolibert – étaient réélus.

    Les deux Sauvetatois ayant demandé à entrer dans le Conseil d’Administration – Alain Crossoir et Claudie Garoste – étaient élus.

    La présidente, Francine Pandolfo, avait donné sa démission. Alain Crossoir était candidat. Et c’est dans une ambiance bon enfant que le nouveau bureau était formé. Il est le suivant:

    Président: Alain Crossoir; 1er Vice-président: Dino Valent; 2ème Vice-présidente: Régine Jolibert; 3ème Vice-présidente: Francine Pandolfo; 4ème Vice-présidente: Marcelle Chaumes; Trésorière: Josette Vincent; Trésorière adjointe: Martine Brosse; Secrétaire: Odette Sure et Secrétaire adjointe: Louisette Barreau.

    Les formalités étant réglées, le nouveau bureau et les membres du Syndicat d’Initiative partageaient le verre de l’amitié et quelques biscuits dont des merveilles faîtes par l’ancienne présidente.

    L’ancien bureau du SI et sur la droite le maire, Jean-Luc Gardeau.

    Photo de droite: Le nouveau bureau avec de gauche à droite rangée du haut: Odette Sure, Marcelle Chaumes et Régine Jolibert. De gauche à droite rangée du bas: Dino Valent, Francine Pandolfo ancienne présidente; Alain Crossoir, nouveau président et Josette Vincent.

  • Un nouveau journal: Le sport du 47

    Un nouveau journal « Le Sport du 47 »

    Le Sport du 47 est un nouvel hebdomadaire tout en couleurs dédié exclusivement au sport du Lot-et-Garonne. Il est en kiosque depuis le 31 janvier.Vous le trouverez chez Céline aux Fées Gourmandises, Restaurant-Bar-Tabac de La Sauvetat du Dropt.
  • Le jimboura du Syndicat d’Initiative

    Le Jimboura du Syndicat d’Initiative

    « Dans le cochon, tout est bon », c’est un peu ce qu’auraient pu dire aujourd’hui les convives du repas Jimboura organisé par le Syndicat d’Initiative de La Sauvetat du Dropt.

    Grâce à cette association, chaque saison est l’occasion de perpétuer les traditions ancestrales de nos campagnes avec une invitation autour d’un repas à thème.

    En ce dimanche 4 mars, c’est un déjeuner cochonnaille qui a été servi avec en entrée le fameux Jimboura, soupe de légumes grossièrement coupés cuite dans l’eau de cuisson du boudin. Puis, le boudin grillée ou cru, au choix, et enfin le rôti de porc cuit sur un lit d’oignon et de tomates pour éviter qu’il ne soit trop sec.

    Cette coutume tend à se perdre car ils ne sont plus nombreux les agriculteurs cuisinant le cochon chez eux, mais la tradition voulait que chaque ferme ayant tuée son cochon aille partager le jimboura dans les fermes voisines. C’était l’occasion de nombreuses veillées au coin du feu durant tout l’hiver. Des rencontres conviviales comme savent en proposer le Syndicat d’Initiative de ce village.

    Et puisque rencontre il y avait, les convives présents, dont le maire Jean-Luc Gardeau et la présidente du SI Francine Pandolfo, ont souhaité porter un toast en l’honneur des anniversaires de figures bien connues des Sauvetatois. C’est ainsi qu’ont été honorés Gilbert Grannereau, ancien maire, pour ses 82 ans, Robert Arzile pour ses 80 ans ainsi que Sylvette Grannereau et Odette Sure qui, elles, n’ont pas dévoilé leur âge, mais qui le porte élégamment.

    Après ce bon repas et pour ne pas se quitter aussitôt, ceux qui l’ont souhaité ont terminé l’après-midi par des jeux de société. Chacun est ensuite reparti avec le sourire. C’est qu’à La Sauvetat, on attache beaucoup d’importance aux valeurs de l’échange et de l’amitié.

    Quelques personnes à l’arrivée et les hostilités commencent autour d’un apéritif.

    Les conversations vont bon train! C’est au moment de l’apéritif que déjà Gilbert réclamait des bises pour ses 82 ans. Précisons quand même que ces dames ne se sont pas fait prier.

    De gauche à droite, Robert et Gilbert, tous deux gardant le sourire pour cette journée d’anniversaire. Un peu plus loin, on trinque avec la photographe.

    Le fameux Jimboura mis en soupière par deux cuisinières souriantes … Et les serveuses en plein coup de feu. Ça commence à stresser en cuisine …

    Ça galope vers les tables! Une petite partie des convives.

    Pour leur année supplémentaire, les honorés du jour en compagnie de Jean-Luc Gardeau, maire et Francine Pandolfo, présidente du SI. Le couple Grannereau. Attention à ne pas trop secouer la bouteille Gilbert …

    Le couple Arzile au moment du dessert. Tout naturellement, des équipes de joueurs se sont installées en fin de repas.